Étiquette : 1968

  • À la recherche d’une jeune gréviste perdue : une longue histoire déjà, par Paco76

    Billet invité.

    Le 3 juillet dernier, Paul Jorion mettait en ligne le ‘petit’ film de Jacques Willemont : La reprise du travail aux usines Wonder.

    Usine de Saint-Ouen en région parisienne, les fameux accords de Grenelle (mai/juin 1968) viennent d’être signés.

    Le personnage central de cette vidéo étonnante et criante de vérité, c’est elle bien sûr, cette jeune gréviste aux larmes de rage qui « ne veut plus remettre les pieds dans cette taule… ».

    Comme on la comprend… Mais après toutes ces années, qu’est-elle donc devenue cette ouvrière anonyme ? De même que notre Judith de « La survie de l’espèce », peut-être que ‘tout le monde s’en fout’ aussi !?… Lire la suite…

  • VIVENT LES AVENTURISQUES !, par Annie Le Brun

    Billet invité. Les trois pages qui suivent sont extraites du premier volume des Mémoires de Jean-Jacques Pauvert parus sous le titre La traversée du livre (Viviane Hamy 2004). Le texte cité in extenso dans ces trois pages a été rédigé par Annie Le Brun. Il a paru en juin 1968 dans le N° 4 de la revue surréaliste L’Archibras, publié clandestinement. Bien qu’aucun des articles de la revue n’était signé, les auteurs n’en ont pas moins été convoqués collectivement par la police pour répondre des chefs d’inculpation d’incitation au crime, atteinte au moral des armées et injures envers la personne du Chef de l’État ; ils bénéficièrent ensuite de la loi d’amnistie.

    Lire la suite…

  • LE RETOUR DE L’IMPRÉVU

    Ce texte est un « article presslib’ » (*)

    Ce sont les commentaires haineux au billet d’Asami Sato sur le festival de Woodstock, qui m’ont donné envie de rendre une actualité, par une « piqûre de rappel », au splendide texte consacré par Christian Laval à l’Insistance de 68.

    Mêmes réactions de haine alors de la part de certains au 68 français, qu’envers le mouvement hippie américain. Si j’avais évoqué également le mouvement néerlandophone Provo, nous aurions observé, j’en suis sûr, le même type de réaction, venant des mêmes. Ce sont les mêmes aussi qui se réjouissent depuis quelques jours des malheurs de Julian Assange à Londres et des Pussy Riot à Moscou : « On dira ce qu’on voudra, mais ils l’ont bien cherché ! … Lire la suite…

  • PIQÛRE DE RAPPEL : Insistance de 68, par Christian Laval

    Originellement publié le 19 janvier 2008.

    I

    Notre génération

    Il n’y a peut-être jamais eu de génération sur le compte de laquelle et à propos de laquelle on a plus menti, déformé, trafiqué, que celle de 68. Ce travestissement se fait au nom de l’histoire et des données politiques (écroulement du communisme), au nom aussi du destin de quelques-uns qu’on a sommairement désignés comme les représentants officiels d’une génération politiquement vaincue mais culturellement gagnante. Ceux-là, dont les noms courent sur les lèvres des gens informés, seraient les incarnations durables de l’événement, les porteurs de sa mémoire, les détenteurs de son sens.… Lire la suite…