IN-SHADOW : A Modern Odyssey – Un message à mes amis

Chers Amis, vous me bombardez aimablement de messages m’enjoignant – toutes affaires cessantes ! – de regarder cette vidéo. Je suivrai d’autant plus volontiers votre conseil qu’elle est présente ici sur le blog depuis… jeudi dernier !

IN-SHADOW: A Modern Odyssey from Lubomir Arsov on Vimeo.

Partager

France Inter, Pensez-donc, Il sera bientôt trop tard…, le 19 novembre 2017

France Inter, Pensez-donc, Il sera bientôt trop tard…

« Il sera bientôt trop tard », cri d’alarme lancé cette semaine par 15 000 chercheurs du monde entier, si nous voulons garder une planète habitable pour l’espèce humaine. Une menace d’extinction qui s’ajoute à celle du remplacement de l’homme par le robot, nous met en garde l’anthropologue Paul Jorion.

Partager

Usbek & Rica, Faut-il sauver l’humanité de la « tyrannie des mathématiques » ? par Vincent Lucchese

Faut-il sauver l’humanité de la « tyrannie des mathématiques » ? par Vincent Lucchese, le 18 novembre 2017

On ne sait pas s’il a raison lorsqu’il prédit la fin de l’humanité d’ici deux ou trois générations, mais puisque personne ne le prenait au sérieux quand il annonçait avant tout le monde la crise des subprimes de 2007, ça vaut le coup de l’écouter aujourd’hui. Paul Jorion a publié le 2 novembre un nouvel ouvrage : À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? (Fayard). Un livre en forme de long entretien, dans lequel il raconte comment, de la langue grecque aux mathématiques, nous avons fait fausse route en transformant le monde en équations. Il parle aussi de « revenu de subsistance », de « guerre civile numérique » et de « société termite ».

La suite sur le site d’Usbek & Rica

Partager

Le temps qu’il fait le 16 novembre 2017

Le Blog de Paul Jorion :
Le cri d’alarme de 15.000 scientifiques sur l’état de la planète – ou la prophétie du dernier homme de Nietzsche, par Cédric Chevalier, le 16 novembre 2017

Le dernier qui s’en va éteint la lumière, 2016
Se débarrasser du capitalisme est une question de SURVIE, 2017
À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? 2017
Qui étions-nous ? à paraître en 2018

Partager

Le temps qu’il fait le 10 novembre 2017

Le transhumanisme
Trump en Chine
Les errances de M. Hulot
« Vers un nouveau monde »
« À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? »

Partager

Université Catholique de Lille, ACTU ECHO – PAUL JORION NOVEMBRE 2017

À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ?
Le revenu universel de base
La gratuité
La taxe robot
La disparition du travail
L’Intelligence Artificielle
L’ISF

Partager

« À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? », dans toutes les bonnes librairies

Extrait (II) de la préface par Jacques Athanase Gilbert et Franck Cormerais

Ni exactement économiste, ni philosophe, Paul Jorion a développé une parole qu’il faut savoir écouter et entendre.

On peut commencer par trois questions. De quoi parle-t-il ? Que dit-il ? Et sans doute aussi : d’où parle-t-il ? On peut répondre assez succinctement à la première : Paul Jorion propose une anthropologie philosophique dont l’objet est d’appréhender la formation des catégories de la pensée au sein de plusieurs cultures qu’il compare, et cette réflexion l’a mené à l’élaboration d’une réflexion politique sur notre modernité. Continuer la lecture de « À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? », dans toutes les bonnes librairies

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 3 NOVEMBRE 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 3 novembre 2017. Merci à Marianne Oppitz.

Bonjour, nous sommes le vendredi 3 novembre 2017. Beaucoup de choses qui se bousculent dans l’actualité. Un petit mot en passant sur l’impôt sur les grandes fortunes – sur les pays qui essayent de le supprimer, comme la France, les États-Unis – ne cherchez pas dans l’économie ni dans la finance une explication pourquoi ça se passe en ce moment. Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 3 NOVEMBRE 2017 – Retranscription

Partager

« À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? », dans toutes les bonnes librairies

Extrait de la préface par Jacques Athanase Gilbert et Franck Cormerais

Comment présenter Paul Jorion ? Il doit sa célébrité au fait qu’il a anticipé la crise de 2008 dans un ouvrage de 2007, repéré par Jacques Attali : Vers la crise du capitalisme américain ? Cela a eu pour effet que Paul Jorion a été considéré à la fois comme un économiste et une sorte de Cassandre. Cette image véhiculée par les médias est ambivalente dans la mesure où elle l’a fait connaître mais l’a aussi enfermé dans un domaine étroit. Il fait partie de ces personnes qu’on sollicite en temps de crise. Son ouvrage Le dernier qui s’en va éteint la lumière a conforté cette image d’oiseau de mauvais augure qui annonce rien moins que l’extinction de l’espèce humaine. Paul Jorion est-il crédible en « collapsologue » ?

Continuer la lecture de « À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? », dans toutes les bonnes librairies

Partager