Archives par mot-clé : Autriche

L’ENLISEMENT EUROPÉEN, par François LECLERC

Billet invité.

L’Europe s’enlise, et il n’y a que l’embarras du choix pour le mettre en évidence. Sur des modes très différents, cela transparait ces jours-ci en Allemagne, en Autriche, en Espagne et au Royaume-Uni. Les problèmes aux issues incertaines se multiplient.

Continuer la lecture de L’ENLISEMENT EUROPÉEN, par François LECLERC

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail

LES AUTORITÉS EUROPÉENNES LAISSENT LE CHAMP LIBRE À ERDOGAN, par François Leclerc

Billet invité.

Les autorités italiennes ont retenu des dernières rencontres des ministres de l’Intérieur ainsi que des Affaires étrangères européens qu’elles doivent d’abord compter sur elles-mêmes pour enrayer l’exode des réfugiés. Car il en est ressorti que le partage de leur accueil avec les autres pays est rigoureusement exclu, ne laissant que deux issues de disponibles : détruire les réseaux de passeurs et séparer les réfugiés ayant droit à l’asile des migrants économiques, qui représenteraient 80% de l’ensemble en application de critères non précisés.

Continuer la lecture de LES AUTORITÉS EUROPÉENNES LAISSENT LE CHAMP LIBRE À ERDOGAN, par François Leclerc

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail

Réfugiés : REQUIEM POUR L’EUROPE, par François Leclerc

Billet invité.

Quels mots trouver encore pour qualifier l’incommensurable désastre européen que représente l’absence de réponse humanitaire à l’exode des réfugiés de la guerre ? Ils manquent terriblement si l’on ne veut pas franchir les limites de la décence, comme les autorités européennes persistent à le faire. À ce rythme, ce n’est plus seulement Schengen qui va mourir, et le choix des mots va se restreindre entre désinvolture et incapacité, les deux n’étant pas incompatibles.

Continuer la lecture de Réfugiés : REQUIEM POUR L’EUROPE, par François Leclerc

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail

LES CRISES EUROPÉENNES SE COMBINENT, par François Leclerc

Billet invité.

La combinaison des crises du désendettement et de celle des demandeurs d’asile commence à produire ses effets. Irrésistible, la poussée des réfugiés met à nu la vacuité des réponses qui leur sont apportées, tandis que la mobilisation des pays placés en première ligne qu’elle implique mérite une compensation qui se dessine.

Continuer la lecture de LES CRISES EUROPÉENNES SE COMBINENT, par François Leclerc

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’HUMANITÉ QUI LEUR FAIT DÉFAUT, par François Leclerc

Billet invité.

Devant le spectacle offert par « la marche de l’espoir » de plus d’un millier de réfugiés, le verrou mis en place par le gouvernement hongrois a sauté, la situation devenant intenable pour lui. Derrière un drapeau de l’Europe et brandissant des portraits d’Angela Merkel, ceux-ci avaient entamé hier en famille une longue marche de 175 kilomètres, quelques uns en chaise roulante, pour rejoindre la frontière au départ de Budapest où ils étaient bloqués, mais 123 bus affrétés par le gouvernement hongrois les y ont finalement conduits.

Continuer la lecture de L’HUMANITÉ QUI LEUR FAIT DÉFAUT, par François Leclerc

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’actualité de demain : AU BÉNÉFICE DE BEAUCOUP DE DOUTES, par François Leclerc

Billet invité.

Le film a un petit air de déjà vu : une réunion internationale décide d’éradiquer un mal en le prenant à bras le corps, des discussions s’engagent… puis finissent par lentement s’enliser. Cette fois-ci l’évasion fiscale forme la trame de l’histoire.

Les déclarations de ceux qui en Europe sont montrés du doigt, pour tenter de biaiser, ne manquent pas. Sur la sellette, la Suisse, le Luxembourg et l’Autriche – excusez-du peu ! – désignés comme les principaux coffre-forts de l’évasion fiscale, qui abritent au niveau mondial, selon Tax Justice International, 21.000 milliards de dollars d’actifs financiers en cavale. Chacun de ces gouvernements tente d’échapper à un échange automatique d’information qui est désormais préconisé au plus haut niveau comme devant être la norme internationale, l’équivalent américain (le FATCA) prévu pour entrer en vigueur en 2014. La palme revenant aux Autrichiens qui entrent dans la négociation en réclamant que les territoires sous juridiction britanniques (îles anglo-normandes et Caïman, Gibraltar…) les rejoignent, plus réputés pour leur secret bancaire que pour leur industrie de la pêche. « On n’y va pas sans eux ! », annoncent-ils, au grand embarras du gouvernement britannique qui se réfugie derrière des négociations en cours avec les autorités de ces territoires…

Continuer la lecture de L’actualité de demain : AU BÉNÉFICE DE BEAUCOUP DE DOUTES, par François Leclerc

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’actualité de demain : INTERDICTION DES INVESTISSEMENTS PUBLICS DANS LES PRODUITS DÉRIVÉS, par François Leclerc

Billet invité.

C’est en Autriche que cela se passe : au terme d’un accord intervenu entre l’État, les Länder et les communes, il va être interdit de spéculer avec l’argent public, soit en empruntant dans des devises étrangères, soit en investissant dans des produits dérivés. Cette décision fait suite au scandale révélé début décembre dernier, le ministère des finances du Land de Salzbourg ayant perdu 340 millions d’euros depuis 2011 en investissant dans des produits à risque.

On attend désormais la réaction des autorités françaises, vu le nombre de collectivités piégées par Dexia avec des produits financiers avantageux les premières années, qui se sont révélés désastreux pour les finances publiques les suivantes. Et l’on se demande pourquoi les banques françaises devraient être autorisées, « dans l’intérêt de l’économie » dit le projet de loi consacré à la séparation de leurs activités, à investir dans ces mêmes produits…

De fil en aiguille, il serait plus simple d’interdire les produits spéculatifs…

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail

LES MANOEUVRES DILATOIRES DE L’AUTRICHE ET DU LUXEMBOURG, CES PARADIS FISCAUX EUROPÉENS, par Éric Walravens

Billet invité. Le blog de l’auteur se trouve ici

C’est un Ecofin comme les autres qui s’est tenu le mardi 15 mai 2012 à Bruxelles. Comme tous les mois, les ministres européens des Finances se sont réunis autour d’un agenda politique chargé : les nouvelles règles de capitalisation des banques (Bâle III), ainsi qu’une possible sortie grecque de l’euro agitent le landerneau – enjeux importants s’il en est. Un autre dossier, emblématique pourant, a été rapidement balayé de la table. Il a suffi d’un « nein » autrichien et luxembourgeois, à peine assorti de quelques mots d’explications. C’était la première fois, depuis janvier, que la présidence danoise essayait d’obtenir un accord sur l’ouverture de négociations avec la Suisse sur un vaste accord anti-fraude fiscale. Mais c’est « nein ». On n’en reparlera plus jusqu’à nouvel ordre.

Un petit retour en arrière et une mise en contexte s’imposent pour bien comprendre ce qui se joue. Depuis des générations, les Européens les plus fortunés disposent d’une large gamme d’options pour faire fructifier leurs revenus à l’étranger à l’abri des contrôleurs fiscaux – et réduire ainsi leur contribution à la solidarité nationale. La Suisse, Monaco ou le Liechtenstein sont des paradis fiscaux bien connus. À l’intérieur même de l’Union européenne, des solutions attrayantes sont disponibles, en passant par exemple par un trust localisé dans une île anglo-normande (Jersey…) ou par une fondation autrichienne. Les solutions ne manquent pas, comme l’expose avec brio le journaliste d’investigation Nicholas Shaxson dans un livre récemment traduit en français.

Continuer la lecture de LES MANOEUVRES DILATOIRES DE L’AUTRICHE ET DU LUXEMBOURG, CES PARADIS FISCAUX EUROPÉENS, par Éric Walravens

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail