Archives par mot-clé : Bill Taylor

Le point sur l’impeachment, le 11 novembre 2019 – Retranscription

Retranscription de Le point sur l’impeachment, le 11 novembre 2019. Bonjour, nous sommes le 11 novembre 2019. Nous fêtons l’Armistice…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Vidéo – Trump : La bombe David Holmes

Pertinence de l’article d’impeachment « bribery » (corruption) David Holmes rapporte la conversation entre Trump et Gordon Sondland le 26 juillet 2019…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Trump : « Un avertissement », le 8 novembre 2019 – Retranscription

Retranscription de Trump : « Un avertissement », le 8 novembre 2019.  Bonjour,  8 novembre 2019. Deuxième vidéo de la journée, cette…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Auditions Commission impeachment – Commentaires en direct

Adam Schiff, président de la commission fait sa présentation : il rappelle les propos de Mick Mulvaney, chef de cabinet…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Les conclusions auxquelles les Démocrates aimeraient que nous arrivions… sans qu’ils aient à les formuler…

Adoncques, la commission du Congrès ayant lancé la procédure d’impeachment a, dans un premier temps, entendu les dépositions d’une série…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Le Grand retournement : Trump ne sait plus quoi tweeter

Ouvert aux commentaires.

J’écrivais tout à l’heure à propos du communiqué de la Maison-Blanche qui a suivi la déposition hier de l’ambassadeur par intérim William « Bill » Taylor, et que l’on peut résumer comme « Ceux qui doutent du Président sont une racaille gauchiste », que

le compte-rendu des événements, quasi minute par minute devant la commission du Congrès étudiant l’éventualité d’un impeachment, laissait peu de place à une contestation des faits.

C’est ce que Trump a dû penser lui-même puisqu’il a dû se contenter de tweeter il y a quelques heures que

Ni lui (Taylor) ni aucun autre témoin n’a pu prouver que les Ukrainiens étaient au courant que l’aide militaire était bloquée. *
Continuer la lecture de Le Grand retournement : Trump ne sait plus quoi tweeter
Partager :

« Bande de sales communistes ! »

Je vous ai reproduit dans mon dernier billet la réaction de la Maison-Blanche au témoignage hier de William « Bill » Taylor, par le biais de sa secrétaire de presse Stephanie Grisham : « une campagne coordonnée de calomnie de la part de députés d’extrême-gauche et de bureaucrates radicaux non-élus en guerre avec la Constitution ».

Il faut dire que le compte-rendu des événements, quasi minute par minute devant la commission du Congrès étudiant l’éventualité d’un impeachment, laissait peu de place à une contestation des faits. Il ne restait alors que l’argument « Bande de sales communistes ! », auquel M. Trump lui-même n’avait pas hésité à recourir lors de son affrontement à la Maison-Blanche le 16 octobre avec une délégation du Parti démocrate : « Il y a des communistes impliqués [en Syrie], ce que vous les gars, aimez peut-être ».

On parle beaucoup en ce moment de l’avocat actuel de M. Trump : Rudolph Giuliani, chef officieux donc de la « seconde équipe » du Président en Ukraine : celle travaillant – jusqu’à récemment – sous les ordres directs de Trump. On parle moins de Michael Cohen, son avocat précédent, sous les verrous  pour trois ans, pour avoir fait ce que son client lui demandait. On parle encore moins du premier avocat de Trump : Roy Cohn.

Continuer la lecture de « Bande de sales communistes ! »
Partager :