Archives par mot-clé : Bruno Le maire

Ordre monétaire international : L’océan Atlantique est très vaste !

Je tombe sur un communiqué de presse de l’agence Reuters daté du 16 juillet 2019 :

“L’ordre monétaire de Bretton Woods tel que nous le connaissons a atteint ses limites”, a déclaré le ministre français des Finances Bruno Le Maire lors d’une conférence à la banque centrale française marquant le 75e anniversaire de la conférence.

“L’alternative qui s’offre à nous est désormais claire : soit nous réinventons Bretton Woods, soit il risque de perdre sa pertinence et de finir par disparaître”, a-t-il ajouté.

L’ordre monétaire international a été défini par les accords de Bretton Woods en 1944. Vu le caractère stratégique du dollar américain à l’intérieur du système (sa parité fixe avec l’or), les États-Unis en étaient le garant. Le 18 décembre 1971, le président américain Richard Nixon dénonçait les accords, signant l’arrêt de mort de l’ordre monétaire international défini à Bretton Woods. Il n’y a plus d’ordre monétaire international depuis. Mais 48 années n’avaient apparemment pas suffi pour que la nouvelle traverse l’Atlantique 😉 .

Partager :

Accaparement * : Quand on veut, on peut !, par Jacques Seignan

Ouvert aux commentaires.

Le Huffington Post : M. Le Maire impose un prix encadré des gels hydroalcooliques pour lutter contre l’accaparement.

Les prix obéissent-ils (simplement) à la loi de l’offre et de la demande ? En apparence : forte demande => hausse du prix. Amen.

Mais si on repense à ce que nous a expliqué Paul Jorion, d’autres facteurs interviennent : le rapport de force : les riches (déjà en Première Classe) doivent logiquement être les premiers dans les canots de sauvetage ; et la spéculation : par ex. des petits malins revendent à prix fort sur des sites de vente en ligne.

Continuer la lecture de Accaparement * : Quand on veut, on peut !, par Jacques Seignan

Partager :

LA MISE EN SCÈNE FRANCO-ALLEMANDE, par François Leclerc

Billet invité.

Les grandes manœuvres ont commencé, pour ne pas perdre d’avantage de temps. Emmanuel Macron et Angela Merkel essayent de s’épauler mutuellement. Une série de réunions est planifiée entre les autorités allemandes et françaises afin de dégager un accord sur l’avenir de la zone euro, et Jeans Weidmann fait ouvertement campagne pour succéder à Mario Draghi en 2019.

Continuer la lecture de LA MISE EN SCÈNE FRANCO-ALLEMANDE, par François Leclerc

Partager :