Archives par mot-clé : David Lynch

Autres temps, autres mœurs…

J’ai acheté un coffret de films de Gabin. J’ai fait allusion l’autre jour au fait que j’avais revu le French Cancan (1955) de Jean Renoir. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est l’histoire d’un patron de revues (Jean Gabin) qui couche avec toutes les jeunes filles qu’il recrute et quand il y en a une qui se plaint d’être remplacée (François Arnoul), il lui dit : « Mais qu’est-ce que tu crois, poulette ? etc. », et tout le monde autour de lui de s’esclaffer. Je suppose que tout le monde dans la salle s’esclaffait aussi.

Dans le bonus making of de French Cancan, quelqu’un vous explique que Jean Renoir trouvait lui-même la formule très drôle, et il ajoute que le père de Jean Renoir, Auguste, y recourait abondamment lui-même. Comme il n’était pas patron de revues mais peintre, je suppose qu’il est question de la relation de « l’artiste » avec ses modèles…

Mais il y a pire encore !

Hier j’ai regardé, avec le même Gabin, complété de Jean-Paul Belmondo, Un singe en hiver (1962) d’Henri Verneuil, d’après le roman éponyme (1959) d’Antoine Blondin.
Continuer la lecture de Autres temps, autres mœurs…

Partager :

Twin Peaks – Le retour





Avec pas mal de retard sur la quasi-totalité de mes contemporains, j’ai terminé de voir la saison trois de Twin Peaks. Retard d’autant plus étonnant que je suis un fana de la série originale, du film « préquelle » Fire Walk With Me, ainsi que de l’oeuvre de David Lynch en général. Ceux qui sont venus chez moi ne sont plus à convaincre, qui auront pu admirer un grand et beau portrait de Laura Palmer par Glenn Barr.

 

Je suis occupé à pas de mal choses comme vous le savez, mais je termine à mes moments perdus (sic) un compte-rendu de cette saison trois. Si cela intéresse une publication, je le terminerai en 24 ou 48 heures, contactez-moi. Sinon, je publierai cela ici en temps utile sans trop me presser.

Partager :