Archives par mot-clé : délocalisation

Emploi : Course vers le précipice, on accélère ?, par Boileau de la Dyle

Billet invité.

Quelques faits concrets pour illustrer la fin de l’emploi, du moins chez nous.

Le mois passé, dans la grosse boîte du secteur financier où je preste actuellement, j’ai vécu la réorganisation de plusieurs services. Ils se regroupent, changent d’étage, etc. Ils ont fait appel à la société habituelle (une société bruxelloise) pour opérer le déplacement du mobilier. On les connaît, ils viennent au moins 8 fois par an pour faire ce type d’opération. A la surprise générale, ce ne sont pas les ouvriers habituels. Ils sont remplacés par 5 Roumains. Le contremaître bredouille quelques mots d’anglais, ce qui permet à grand renfort de gestes d’expliquer ce qu’on attend d’eux.

Quand certains employés expriment leur surprise, le responsable de la gestion du site explique que depuis +/- 6 mois les déchets sont déjà évacués par des chauffeurs portugais. Sa maman étant portugaise d’origine, il a sympathisé avec certains et ils lui ont expliqué qu’ils rentrent chez eux une fois tous les 15 jours pour le week-end. Ils travaillent pour une société portugaise (et à des salaires portugais bien sûr) qui les loue à la société de gestion de déchets belge. Il nous raconte aussi que plusieurs sociétés lui proposent des services à prix cassés en utilisant les mêmes procédés. Il nous dit aussi, qu’il est très ennuyé, pour son évaluation, par le contrat qui le lie, pour 7 mois encore, à son prestataire actuel.

Continuer la lecture de Emploi : Course vers le précipice, on accélère ?, par Boileau de la Dyle

Partager :
Email This Post Email This Post

PROJET D’ARTICLE POUR « L’ENCYCLOPÉDIE AU XXIème SIÈCLE » : Compétitivité, par Michel Leis

Billet invité.

–       Compétitivité: issue du verbe latin « petere » (chercher à atteindre), le mot compétitivité partage cette étymologie avec compétition, compétence et pétition : tout est dit ou presque. De quoi s’agit-il ? D’une compétition, où l’essentiel n’est pas seulement de participer, mais bien d’être parmi les gagnants, une course dont l’enjeu reste en dernier ressort le profit. Elle mobilise des compétences au sens le plus large, celles qui sont nécessaires à l’atteinte de cet objectif. Si celui-ci n’est pas atteint, on demande le changement des règles en recourant à l’une des armes favorites de tout groupe de pression qui se respecte : la pétition.

–       La compétitivité pourrait se définir comme la capacité à participer à une compétition avec de bonnes chances de succès. Appliquée aux entreprises, elle exprime à la fois l’aptitude de l’entreprise à répondre aux attentes de profit dans un univers de marchandisation généralisée et la combinaison des moyens engagés pour arriver à ce résultat. L’élévation de la norme de profit ces dernières décennies rend la compétition plus âpre et redonne une deuxième jeunesse à cette sentence sans appel : malheur aux vaincus !

–       De fait un grand nombre d’entreprises en sont déjà exclues, travaillant dans le domaine de la sous-traitance, elles subissent de plein fouet les rapports de force imposés par les entreprises dominantes. Elles sont facilement interchangeables et leur cadre de travail est avant tout celui de la survie. Cette dualité dans la réalité des entreprises ne se retrouve pourtant pas dans leurs discours.

Continuer la lecture de PROJET D’ARTICLE POUR « L’ENCYCLOPÉDIE AU XXIème SIÈCLE » : Compétitivité, par Michel Leis

Partager :
Email This Post Email This Post

TRAVAIL HUMAIN ET DÉLOCALISATIONS, par Jean-Baptiste Auxiètre et Michel Leis

Billet invité.

Jean-Baptiste Auxiètre :

Le travail se raréfie et pour autant « on » n’a jamais été aussi productif. La vision naïve est que le travail est fait en Chine, au Viêt-Nam ou au Bengladesh, et que l’on nous « vole » notre travail. En fait, quand on transfère une usine en Chine, on divise par 4 le nombre d’employés, puis à nouveau par 4 quand on la transfère au Viêt-Nam, et quand on la rapatrie (ce qui arrive parfois) en Europe, on re-divise par 4. L’exemple d’une industrie française fabriquant des skis en est un bon exemple.

Si ce ne sont ni les Chinois, ni les Vietnamiens qui ont accaparé le travail, où est-il donc passé ? Ce sont bien évidemment les machines qui l’effectuent. Là aussi la vision naïve veut qu’il faille un être humain à l’arrière-plan des machines, selon l’idée qu’il faut au moins un ingénieur, alors que les machines se mettent à faire elles aussi ce travail là.

La machine a entièrement remplacé la secrétaire et remplacera aussi d’autres fonctions plus complexes. Il faudrait parler aujourd’hui d’équivalent de puissance homme/machine puisque pour l’immense majorité des tâches, des machines peuvent être substituées à des êtres humains. Même pour ce qui touche à la création, telle que la musique ou les arts graphiques, tout ou partie peut désormais être opéré par des machines.

Continuer la lecture de TRAVAIL HUMAIN ET DÉLOCALISATIONS, par Jean-Baptiste Auxiètre et Michel Leis

Partager :
Email This Post Email This Post

MONDIALISATION, DÉMONDIALISATION, POST-MONDIALISATION, par Corinne Lepage

Billet invité

Le débat autour de la mondialisation et de la démondialisation rappelle celui sur la croissance. Il va de soi que le temps de la mondialisation heureuse chère à Alain Minc est largement dépassé, à supposer que celui-ci ait jamais existé et qu’il n’ait pas été un simple leurre destiné à dissimuler la prise de pouvoir des multinationales. Nul ne peut nier en effet que la mondialisation qui a été réalisée a conduit à des délocalisations massives, liées au différentiel de salaires et au dumping social et environnemental, délocalisations parfois encouragées indirectement par les contribuables des pays du Nord. Si ces transferts de production ont permis la croissance des pays du Sud, ils n’ont pas pour autant assuré un développement équilibré et ont largement permis des enrichissements massifs grâce à une nouvelle forme d’esclavage dans des usines fonctionnant 24h sur 24 pour des salaires de misère. Cette liberté absolue du marché, débarrassée de toute règle autre qu’une prétendue concurrence – qui n’a de pure et parfaite que le nom, s’est faite au détriment du droit des États et sans création corrélative d’une gouvernance mondiale qui défendrait une forme d’intérêt général, c’est-à-dire les droits des humains en tant que terriens (rapport à la planète), salariés (rapport au travail) et consommateurs (rapport au prix et la qualité des produits).

Continuer la lecture de MONDIALISATION, DÉMONDIALISATION, POST-MONDIALISATION, par Corinne Lepage

Partager :
Email This Post Email This Post

Le cas GM de Strasbourg : travailler plus pour gagner moins, par Sébastien Ruaux

Billet invité

GM Strasbourg

Voici un exemple flagrant d’abus en période de crise. Mais avant tout pour bien comprendre faisons le point sur l’état des négociations.

D’un coté, nous avons une société américaine, détenue pour plus de 60% par l’état américain, qui essaie de négocier une remise en route de son site (en le rachetant à une de ses anciennes filiales), de l’autre 1150 employés qui veulent garder leur travail, au milieu des syndicats qui essaient de faire leur « job ».

Continuer la lecture de Le cas GM de Strasbourg : travailler plus pour gagner moins, par Sébastien Ruaux

Partager :
Email This Post Email This Post

Récupéré ! L’écume des jours, par PP (12/09/09)

Billet invité.

Petites précisions

Une société de services emploie des gens en CDI et les loue à des clients à la journée, ces derniers deviennent alors des prestataires. En informatique on les nomme SSII. La facturation concerne le tarif auquel le client loue un prestataire à la journée. La loi veut – en principe – qu’aucun prestataire ne reste en place plus de 3 ans sans recevoir une proposition d’embauche de la part de son client.

J’ai la trentaine, je suis ingénieur et je travaille dans l’informatique depuis 10 ans. Je ne me suis jamais trop intéressé aux organisations syndicales (et j’ose dire les organisations syndicales à moi), je ne suis pas un militant politique par contre je vote toujours (même si je perds souvent 😉 ). Je suis en mission dans une grande banque d’investissement depuis presque 5 ans et elle a reçu des aides de l’état.

Printemps

Courant Mai des rumeurs se répandent d’une délocalisation en Inde du service informatique composé à 98% par des prestataires (seul les chefs de départements sont des internes à XXX).

Continuer la lecture de Récupéré ! L’écume des jours, par PP (12/09/09)

Partager :
Email This Post Email This Post