Archives par mot-clé : Donald Trump

Le point sur la dés-organisation, le 12 septembre 2020 – Retranscription

Retranscription de Le point sur la dés-organisation, le 12 septembre 2020 Bonjour, nous sommes le samedi 12 septembre 2020. Un…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Passe l’automne, vienne l’hiver, le 1er septembre 2020 – Retranscription

Retranscription de Passe l’automne, vienne l’hiver. Bonjour, nous sommes le 1er septembre 2020 et c’est la première fois que je…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

« Every little bit helps ! »

P.S. Bien joué. Le moment est bien choisi pour encourager les militaires à se ranger dans le camp anti-Trump.

The Atlantic : Trump: Americans Who Died in War Are ‘Losers’ and ‘Suckers’, le 3 septembre 2020, Trump : Les Américains morts à la guerre sont des ratés et des gogos.

Accompagnant au cimetière militaire d’Arlington le général John Kelly, qui deviendrait son chef de cabinet, Trump avait prononcé sur la tombe du fils de Kelly, tombé en Afghanistan, ces paroles mémorables : « Ça m’échappe ! Qu’est-ce qu’ils avaient à y gagner ? » (« I don’t get it. What was in it for them ? »).

Continuer la lecture de « Every little bit helps ! »

Partager :

États-Unis : L’affrontement final a déjà commencé et le monde entier retient son souffle ! Par Yorgos Mitralias

Malheureusement, heure après heure, l’histoire est en train de s’accélérer comme jamais auparavant aux États-Unis tandis que des événements graves de tout ordre se déroulant tant au sommet de l’État qu’à la base de la société de la super-puissance mondiale, confirment les pires prédictions. Désormais, il n’y a plus de doute : Trump et ses acolytes ont opté définitivement pour la politique du pire et les États-Unis semblent plongés dans un conflit fratricide généralisé à l’issue totalement incertaine.

Continuer la lecture de États-Unis : L’affrontement final a déjà commencé et le monde entier retient son souffle ! Par Yorgos Mitralias

Partager :

Piqûre de rappel : Audition de Robert Mueller : Un bilan, le 24 juillet 2019

Les aimables personnes qui traduisent désormais mes billets en anglais ont ressuscité le compte-rendu que j’avais fait de l’audition du Conseil spécial Robert Mueller. Vous trouverez la traduction ici. J’en profite pour reproduire ce billet, le faisant précéder de l’introduction que vous trouverez dans le Tome II de La chute de la météorite Trump.

25 juillet 2019

Les conclusions de la commission Mueller sont considérées comme un désastre par les Démocrates et comme une victoire en rase campagne par les Républicains

Dans mon écoute, je tente de détecter la différence qu’établissent ceux qui sont dans le secret des dieux, entre la partie émergée de l’iceberg  : ce qu’ils peuvent révéler au public que nous sommes, et sa partie immergée à propos de laquelle il font discrètement allusion dans leurs échanges entre bons entendeurs.

Continuer la lecture de Piqûre de rappel : Audition de Robert Mueller : Un bilan, le 24 juillet 2019

Partager :

Trump a-t-il trahi les valeurs du Parti républicain ou révélé sa vraie nature ?

Si vous suivez un peu ce que je dis ici, vous saurez que je suis d’avis qu’il existe plusieurs courants…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Trump : Où l’on parle enfin d’espionnage, le 19 août 2020 – Retranscription

Retranscription de Trump : Où l’on parle enfin d’espionnage. Bonjour, mercredi 19 août 2020. Hier, j’avais vu l’annonce d’un rapport…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

L’Amérique se réveille : Steve Bannon arrêté pour fraude

Steve Bannon et trois autres personnes, arrêtées pour s’être appropriés 25 millions de dollars de crowdfunding en vue de la construction d’un mur à la frontière des États-Unis et du Mexique.

Cette nouvelle de l’arrestation d’un escroc à la petite semaine a davantage d’implications qu’il pourrait sembler. Ancien conseiller à la Maison-Blanche, licencié pour avoir été le « penseur » du soutien du Président aux néo-Nazis défilant à Charlottesville en août 2017, il demeurait conseiller de l’ombre. Théoricien du suprémacisme blanc, Bannon a consacré une part considérable de son énergie ces années récentes à coordonner les extrêmes-droites à l’échelon international, tout particulièrement en Europe.

Si vous me lisez régulièrement, vous m’aurez vu récemment le soupçonner d’avoir été le penseur de l’affaiblissement du service postal depuis le début de la présidence de Trump, comme moyen de miner le vote par correspondance auquel recourent plus volontiers les habitants des grandes villes, plus disposés à voter Démocrate. Vous m’aurez vu dire aussi qu’il serait le chef de la sédition si Trump décidait de contester le résultat de la présidentielle en mobilisant les milices armées de ses partisans.

En arrêtant Bannon pour malversations, la cour du district sud de New York (Manhattan), lui met du plomb dans l’aile à deux mois et demi de l’élection présidentielle.

Cette décision va dans le même sens que le rapport bipartite du Sénat avant-hier : rendre le Président et ses affidés bien visibles sur l’écran radar du système judiciaire.

Partager :