Archives par mot-clé : Donald Trump

« La chute de la météorite Trump », le 3 juillet 2020 – Retranscription

Retranscription de « La chute de la météorite Trump », le 3 juillet 2020. Bonjour, nous sommes le 3 juillet…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

La prière du réaliste (primes russes sur des soldats américains), le 30 juin 2020 – Retranscription

Retranscription de La prière du réaliste, le 30 juin 2020. […] Je voudrais parler des Etats-Unis et de la Russie.…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Un signal fort de la Cour suprême des États-Unis

La Cour suprême des États-Unis vient de déclarer irrecevable une proposition de loi en Louisiane qui aurait conduit à la fermeture de toutes les cliniques pratiquant l’avortement dans l’état, à l’exception d’une.

C’est la troisième fois en quelques semaines seulement que la Cour suprême rejette des mesures au coeur de l’agenda de Trump (déni des droits LGBT et de ceux des « Dreamers », les enfants d’immigrants illégaux nés aux États-Unis).

Le Président n’a de cesse de plastronner qu’il a su façonner une Cour suprême à sa botte par les nominations de Neil Gorsuch (qui l’a déjà « trahi » sur la question LGBT) et de Brett Kavanaugh.

La Cour suprême vient de lui adresser un signal fort : non, nous ne sommes pas aux ordres. Un message qui ne devrait pas tomber dans l’oreille d’un sourd s’il devait succomber à ses tendances séditieuses à l’occasion de l’élection présidentielle de novembre et contester les suffrages en mettant dans la balance le poids de ses pouvoirs présidentiels.

Gare en tout cas ! À vos abris anti-tweets !

Partager :

John Bolton a le sens de l’État, le 25 juin 2020 – Retranscription

Retranscription de John Bolton a le sens de l’État, le 25 juin 2020. Bonjour, nous sommes le 25 juin. Nous…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Trump : « Surtout ne pas passer pour un imbécile ! »

Quand, au début de la crise du coronavirus, Trump refusa que les passagers d’un paquebot de croisière infecté ne débarquent, « parce qu’ils viendraient s’ajouter au nombre de cas recensés », ce n’était pas – comme certains l’ont supposé alors – parce qu’il imaginait qu’un cas non-comptabilisé n’existait pas, c’était plus banalement « parce qu’on aurait l’air d’imbéciles ! ».

De même, quand il a affirmé ces jours-ci qu’il encourageait à ce que l’on fasse moins de dépistages parce que « Eh ! Devinez quoi ? Quand on dépiste davantage on trouve davantage de cas ! », et que sa secrétaire de presse avait déclaré alors qu’« il s’agissait bien entendu d’une boutade », et qu’il était revenu à la charge en disant : « Non, non, je suis sérieux ! », ce n’était pas non plus parce qu’il imaginerait qu’un cas non-comptabilisé n’existe pas, c’était là aussi plus banalement « parce qu’on aurait l’air d’imbéciles ! ».

Pourquoi cette obsession chez Trump de « ne pas passer pour un imbécile » ? Parce que ses camarades d’enfance et d’adolescence l’ont abondamment rapporté : il a toujours passé pour un imbécile. Et la raison n’en était pas un manque d’intelligence flagrant mais sa détermination – qu’il continue de manifester aujourd’hui – à ne jamais reconnaître s’être trompé, aussi insignifiant que soit l’enjeu (le nom exact d’un sportif, par exemple) et aussi grotesque que soit son entêtement.

Malheureusement pour nous, un nombre significatif d’autres individus également bornés ont pu constater que cela ne l’avait pas empêché de devenir Président des États-Unis, voire même avait été un atout dans son accession au poste, et en ont fait leur héros – juste retour des choses à leurs yeux sur les prétentieux qui deviennent fameux sans autre mérite que d’avoir vu juste, et de reconnaître leurs torts les rares fois où ils se trompent.

Partager :

Zut, Trump n’est pas arrivé à infecter une proportion significative de ses partisans !

Bon, il ne sont pas venus. Il y avait place pour 19.000 MAGAs (Make America Great [= White] Again), dans le palais des conventions de Tulsa (Oklahoma), et il n’était plein qu’aux deux tiers, sans même mentionner l’esplanade devant écran géant pour le trop-plein attendu, qu’on a pu fermer entièrement.

Quelle déception ! le président attendait le million de personnes qui s’étaient inscrites (une farce organisée semble-t-il par des fans de groupes pop Sud-Coréens [et de jeunes Américains facétieux]).

Continuer la lecture de Zut, Trump n’est pas arrivé à infecter une proportion significative de ses partisans !

Partager :

« Le monde nous surprend, dans le bon sens », le 6 juin 2020 – Retranscription

Retranscription de Le monde nous surprend, dans le bon sens, le 6 juin 2020. Bonjour, nous sommes le dimanche 6…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :