Étiquette : Elizabeth Taylor

  • 15 rôles splendides pour grandes actrices (de 10 à 6)

    #10 – Elizabeth Taylor – Who’s afraid of Virginia Woolf (Mike Nichols – 1966)

    #9 – Isabelle Huppert – La cérémonie (Claude Chabrol – 1995)

    #8 – Rita Tushingham – A Taste of Honey (Tony Richardson – 1961)

    #7 – Giulietta Masina – Les nuits de Cabiria (Federico Fellini – 1957)

    #6 – Christina Ricci – The Opposite of Sex (Don Roos – 1998)

    Lire la suite…

  • Vidéo – L’Angleterre (1959-63) (III) « Room at the Top »

    « Room at the Top » (1959) de Jack Clayton, avec Simone Signoret et Laurence Harvey Les deux épisodes précédents dans la…

    Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l’article. Vous pouvez vous abonner iciLire la suite…

  • « Croqueuses de diamants de 1933 »

    « Gold Diggers of 1933 » : seconde partie du fameux « My Forgotten Men » (les anciens combattants de 14-18 devenus chômeurs en 1933), C’est Joan Blondell qui chante (doublée par Etta Moten Barnett – voir ci-dessous).

    « Croqueuses de diamants de 1933 » (Gold Diggers of 1933) n’a pas été tourné par Busby Berkeley, il y intervient uniquement en tant que chorégraphe. Le metteur en scène, c’est Mervyn LeRoy, qui avait fait ses débuts de réalisateur en 1927 et fit quelques autres films mémorables : le Little Women (Les 4 filles du Docteur March) de 1949 (tout jeune homme qui n’est pas tombé amoureux d’Elizabeth Taylor alors âgée de seize ans n’a pas compris grand-chose à la vie – voir le bonus * ) et Quo Vadis en 1951.… Lire la suite…

  • Mike Nichols (1931 – 2014)

    Mikhail Igor Peschkowsky, dit « Mike Nichols », chansonnier, acteur et metteur en scène.

    C’est lui qui, entre autres, a mis en scène Elizabeth Taylor et Richard Burton s’entre-déchirant dans Who’s afraid of Virginia Woolf (1966) d’Edward Albee, ou qui nous a révélé Dustin Hoffman dans The Graduate (1967).

    Lire la suite…

  • ELIZABETH TAYLOR (1932 – 2011)

    Il faudra que j’écrive un beau billet (plus que ces trois lignes) à propos d’une actrice extraordinaire qui vient de disparaître mais dès la nouvelle connue, je place un signet.

    Lire la suite…