Archives par mot-clé : Euribor

DANS LA FAMILLE LIBOR, RIEN NE VA PLUS, par François Leclerc

Billet invité, paru cette semaine dans La Tribune

Après Barclays et UBS, RBS vient à son tour de se voir infliger une énorme amende au titre de ses manipulations des taux de référence du marché monétaire du Libor. En vertu de ce qui semble être un jeu de bascule, les amendes pleuvent pendant que la régulation financière piétine, pouvant faire croire que les premières sont finalement considérées plus dissuasives que les secondes, ou bien que les régulateurs interviennent là où ils ont les coudées plus franches.

Cela n’est pas fini, car une dizaine d’entre eux poursuivent des enquêtes impliquant une vingtaine de banques. Après s’être élargie du Libor à l’Euribor, la suspicion gagne le Tibor au Japon. Un ex-trader japonais y accuse les banques d’avoir constitué un cartel et de faire monter artificiellement le Tibor, avec pour effet de profiter du différentiel entre celui-ci – sur lequel leurs crédits sont indexés – et le yen Libor dont leur financement dépend. La famille entière de ces taux qui influent sur les prix de milliers de milliards de dollars d’actifs est désormais touchée, les cas de tricherie bénéficiant de procédures permissives se sont généralisés en raison d’un conflit d’intérêt exemplaire.

L’actuel projet britannique de réforme ne prend pas le chemin de le réduire. La British Banker’s Association mise hors jeu, les banques faisant partie du futur panel devront être autorisées par le FSA, le régulateur, et le nombre d’indices (suivant les maturités et selon les monnaies) sera restreint. Des contrôles ponctuels seront effectués pour vérifier la véracité des déclarations des banques, et celles-ci resteront confidentielles pendant trois mois, afin d’éviter toute stigmatisation (en cas de taux élevé d’une banque).

Continuer la lecture de DANS LA FAMILLE LIBOR, RIEN NE VA PLUS, par François Leclerc

Partager :

L’actualité de demain : FRAGILES MARGES DE MANOEUVRE, par François Leclerc

Billet invité.

Faisons le point : tandis que Barack Obama propose un nouveau plan temporaire de réduction du déficit, afin d’éviter le couperet des coupes automatiques du 1er mars prochain, Shinzo Abe, le premier ministre japonais, tente une nouvelle fois de sortir son pays de la trappe à liquidité en faisant déverser par la Banque du Japon dans celle-ci… de nouvelles liquidités. De son côté, François Hollande voudrait obtenir de la BCE, sans pouvoir ni le dire ni l’obtenir, une action favorisant la baisse d’un euro fort subissant les effets de la guerre des monnaies et faisant obstacle aux exportations françaises, tandis que Mario Monti tente de sauver les maigres crédits européens d’une hypothétique relance dans le cadre d’une épineuse négociation budgétaire européenne. Tous recherchent des marges de manœuvre et tentent comme à l’accoutumée de gagner du temps. On a la stratégie des objectifs que l’on se donne, avec les résultats que l’on peut.

Continuer la lecture de L’actualité de demain : FRAGILES MARGES DE MANOEUVRE, par François Leclerc

Partager :

L’actualité de demain : UNE FRACTURE POLITIQUE QUI S’ÉLARGIT, par François Leclerc

Billet invité.

Les dirigeants européens ont déplacé leurs attentes et, n’espérant plus apercevoir les petites pousses vertes de la croissance, cherchent des lueurs dans le ciel. Campés sur un terrain qu’ils connaissent et maîtrisent mieux que la finance, puisqu’il s’agit du leur, celui de la politique telle qu’ils la pratiquent.

Deux grandes échéances s’annoncent : les législatives italiennes en février, précipitées à cause de Silvio Berlusconi, ainsi que les élections allemandes, prévues pour l’automne prochain. Toutes deux sont porteuses d’incertitude : la victoire du Parti Démocrate italien pourrait déboucher sur une alliance avec Mario Monti, tandis qu’Angela Merkel serait forcée de constituer une grande coalition avec le SPD en raison de la chute du FDP. Les conditions politiques seraient alors réunies, tout au moins sur le papier, pour qu’un infléchissement de la stratégie actuelle de désendettement puisse enfin avoir lieu. Déjà, la campagne électorale italienne se fait sur fond de mises en cause et de promesses d’allégements du système fiscal.

Continuer la lecture de L’actualité de demain : UNE FRACTURE POLITIQUE QUI S’ÉLARGIT, par François Leclerc

Partager :

L’actualité de la crise : ON N’EN DORMIRAIT PAS ! par François Leclerc

Billet invité.

Comment va être présenté l’échec du nouveau sommet des chefs d’État et de gouvernement de jeudi, sa seule inconnue ? On n’en dormirait pas. Une fois écartées les déclarations ronflantes de circonstance, il sera retenu comme ayant marqué l’envasement de l’union bancaire, présentée au précédent sommet de juin dernier comme un pas en avant décisif dans la poursuite de l’intégration européenne et la sortie de crise.

Les mauvaises langues prétendent d’ailleurs déjà que le nouveau programme d’achat conditionnel de la dette publique de la BCE (OMT) – qui reste encore à l’état d’intention, mais qui a provisoirement calmé le jeu – n’est pas étranger à cette absence de résolution des dirigeants européens. Quand l’espoir renait, la volonté disparaît !

Continuer la lecture de L’actualité de la crise : ON N’EN DORMIRAIT PAS ! par François Leclerc

Partager :