Archives par mot-clé : Grande coalition

UN ACCORD DE GOUVERNEMENT MAL AIMÉ, par François Leclerc

Billet invité.

Les temps ne sont plus ce qu’ils étaient. L’accord intervenu entre la CDU/CDS et le SPD suscite plus de polémiques que de liesse des deux côtés. À tel point que le quotidien Süddeutschezeitung s’est interrogé : serait-il entériné par les membres du CDU s’ils devaient voter comme au SPD ?

Continuer la lecture de UN ACCORD DE GOUVERNEMENT MAL AIMÉ, par François Leclerc

7Shares

ALLEMAGNE, QUELS JEUX SONT FAITS ? par François Leclerc

Billet invité.

La première impression passée, les adhérents du SPD vont-ils avaliser l’accord signé par leurs dirigeants ? Qu’est-ce qui va l’emporter dans leur esprit ? La nomination de ceux-ci à trois postes ministériels-clé, ou le contenu de l’accord qu’ils ont signé ? Sur quoi va porter le référendum au moment de voter, la composition du gouvernement ou son programme ?

Continuer la lecture de ALLEMAGNE, QUELS JEUX SONT FAITS ? par François Leclerc

10Shares

L’ALLEMAGNE S’ÉPARGNE L’AVENTURE, par François Leclerc

Billet invité.

Un accord de grande coalition a finalement été conclu à Berlin, dont le contenu détaillé n’est pas encore connu. Angela Merkel se dirige vers un quatrième mandat, si toutefois les militants du SPD entérinent l’accord. Cela n’aura pas été sans peine, obtenu grâce à des compromis adoptés à l’arraché. L’Allemagne est passée à côté d’un grand chambardement, et l’Europe avec.

Continuer la lecture de L’ALLEMAGNE S’ÉPARGNE L’AVENTURE, par François Leclerc

14Shares

DES OUVERTURES ALLEMANDES EN TROMPE-L’ŒIL, par François Leclerc

Billet invité.

Peter Altmaier, le ministre des finances allemand par intérim, vient d’alimenter le feuilleton du débat franco-allemand sur la relance de la zone euro, et de quelle manière ! Formellement, ce peut être considéré comme une avancée, mais dans la pratique se révéler très dilatoire. C’est en tout cas cette seconde option que le quotidien Handelsblatt a adoptée.

Continuer la lecture de DES OUVERTURES ALLEMANDES EN TROMPE-L’ŒIL, par François Leclerc

4Shares