Archives par mot-clé : Jean-Marc Jancovici

Les « choses » semblent changer, toujours un signal faible ou le début de « la survenue de l’improbable » d’Edgar Morin ? par Pierre de la tribu des Queralt’s

Ouvert aux commentaires.

Jean-Marc Jancovici vient de publier deux articles sur son compte Facebook : il relayait une tribune d’Alain Minc, qui admet que les dogmes économistes ne fonctionnent plus et qu’il nous faut revoir ces derniers.

Je ne sais pas vous, mais j’ai relu deux fois l’article pour être bien sûr des propos de M. Minc, jusqu’alors chantre et défenseur sans réserve du libéralisme. Je ne sais pas vous, mais il y a du Paul Jorion dans les propos et propositions de M. Minc.

Le deuxième article explique qu’une institution internationale, l’OCDE, organise un colloque : « Averting Systemic Collapse » – Éviter l’effondrement systémique – les 17 et 18 Septembre à Paris, où l’on discutera des possibilités d’effondrement (financier, économique, environnemental et sociétal), et des liens entre elles.

Là encore, il y a l’expression du « soliton » pour expliciter l’effondrement systémique. La reconnaissance de l’OCDE dans cette temporalité, à rajouter au changement de dogme des patrons de  grandes entreprises aux USA, aux prises de positions de notre Président, même si elles servent sa personne. 

Toutes ces « choses » témoignent-elles du début d’un changement dans la lutte pour la survie de l’humanité ?

Serions-nous en train de gagner ?

Partager :

« Osons » le zéro Hulot pour le zéro nucléaire, par Thierry Ribault

Billet invité. P. J. : Faut-il s’en prendre par priorité à ses ennemis où à ses « alliés objectifs » dont on suppose qu’ils « pourraient faire beaucoup mieux » ? Mon choix personnel est clair : à ses ennemis, et c’est un reproche que je ferais à la gauche en général, d’avoir toujours préféré l’entre-déchirement à la lutte ciblée au bon endroit. Le débat sur les questions soulevées ici est cependant essentiel, c’est pourquoi je publie ce billet, mais seulement parce que je sais que d’autres viendront remettre en question, non pas les faits – qui sont avérés – mais l’approche, qui pourrait être plus consensuelle.

Continuer la lecture de « Osons » le zéro Hulot pour le zéro nucléaire, par Thierry Ribault

Partager :

Les élites puissantes qui nous manipulent ne font-elles qu’illustrer le Troisième Principe de la thermodynamique ?, par Stéphane Feunteun

Billet invité.

Je voudrais revenir sur la relation étonnante entre PIB (en unité monétaire corrigée de l’inflation) et consommation d’énergie primaire (en unité physique de quantité d’énergie). Entre parenthèses, le PIB est loin d’être irréprochable, entre autres parce qu’il mesure une somme d’activités sans tenir compte de leur utilité sociale (beaucoup d’activités néfastes, voire destructrices, sont comptabilisées positivement dans le PIB), mais c’est le seul indice dont nous disposons pour évaluer la taille de l’économie. C’est en premier lieu le travail de Jean-Marc Jancovici qui a permis de mettre en évidence qu’on obtient une quasi-droite quand on reporte pour chaque année les valeurs considérées sur un graphique (voir le 4ème graphique de cet article qui mérite d’être lu attentivement).

Continuer la lecture de Les élites puissantes qui nous manipulent ne font-elles qu’illustrer le Troisième Principe de la thermodynamique ?, par Stéphane Feunteun

Partager :

Déchirement au sein des « amis », par jducac

Billet invité.

Cher Monsieur,

Depuis 9 mois vous n’avez plus l’occasion d’entendre jducac qui hantait votre blog depuis 2009. Mais j’observe toujours votre cheminement.

Si certains de vos amis se sont déchirés au Havre, sachez que d’autres, qui n’y étaient pas, peuvent sans problème vous soutenir sur certaines de vos propositions dès lors qu’elles émanent d’un humaniste, loin d’être sectaire, et en cela ouvert au dialogue et à la recherche de solutions de progrès.

Je suis heureux que vous appréciiez les travaux de J.M. Jancovici . Cela devrait finir par vous faire découvrir que fondamentalement, le capitalisme n’est rien d’autre que l’exploitation d’un processus physique s’appuyant sur « le capital » dans lequel l’énergie alimente le moteur. L’argent, la monnaie, la finance, sont des éléments utiles mais aussi plus ou moins parasites qui n’interviennent souvent que pour permettre à une corporation incluant maintenant les politiques, de tirer leurs moyens d’existence. Supprimer la spéculation leur porterait tort sans mettre fin au capitalisme. L’intérêt serait de recentrer le problème sur la question essentielle (capitale) de l’énergie qui est indispensable à l’alimentation et la perpétuation de la vie.

Bien cordialement. jducac.

Partager :

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 27 SEPTEMBRE 2013

Sur YouTube, c’est ici.

L’économie positive
LH Forum

Challenges – La recette radicale de Paul Jorion pour en finir avec la spéculation financière, le 26 septembre 2013

Challenges – L’économie positive va-t-elle accoucher d’une souris ?, le 26 septembre 2013

Blog de PJ – Le marché et l’altruisme, le 27 septembre 2013

Partager :