Archives par mot-clé : Laurence Tribe

Le point sur les États-Unis, le 31 décembre 2019 – Retranscription

Retranscription de Le point sur les États-Unis, le 31 décembre 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le mardi 31 décembre 2019, la Saint-Sylvestre, et dans quelques heures, c’est une décennie qui s’achève. Il faudra que je vous fasse le bilan de cette décennie : j’étais là 😉 !

Mais en attendant, je vais vous parler de la situation aux États-Unis. Ça fait un moment que je n’ai pas parlé de M. Trump et compagnie mais ça, c’est parce que c’est la trêve des confiseurs aux États-Unis comme ici et il y a un élément supplémentaire. Elément supplémentaire, vous êtes au courant, c’est que la partie du Congrès, qu’on appelle souvent Congrès sans plus de précision, qui est la Chambre des représentants des États-Unis, a voté l’impeachment, l’empêchement, c’est-à-dire la destitution de M. Trump. Et c’est un processus en deux parties. Il faut encore que, maintenant, le Sénat vote également la destitution. Le processus est différent.

Continuer la lecture de Le point sur les États-Unis, le 31 décembre 2019 – Retranscription

Partager :

Donald Trump : mes sources, le 7 décembre 2019 – Retranscription

Retranscription de Donald Trump : mes sources, le 7 décembre 2019.

Bonjour, nous sommes le samedi 7 décembre et je vais faire aujourd’hui quelque chose que je vous avais dit que je ferais un jour. Ça s’appellera « Donald Trump : mes sources ».

Alors, voilà, où est-ce que je trouve l’information qui me permet d’en être au 4e volume, 4e tome des aventures de M. Trump. Je vous rappelle que le 1er volume est paru aux Editions du Croquant officiellement le 14 novembre, il y aura bientôt un mois, et il est disponible. Il parle de la période qui va de la candidature de M. Trump à la primaire du Parti républicain jusqu’au milieu de l’année 2018. Il couvre une période assez longue et j’ai appelé le volume… l’ensemble s’appellera « La chute de la météorite Trump » et ce 1er volume s’appelle « Un objet populiste mal identifié ». Mais, je vous avais donc dit qu’un jour, je vous parlerais de mes sources.

Continuer la lecture de Donald Trump : mes sources, le 7 décembre 2019 – Retranscription

Partager :

2 documents US + Le Brexit idéal, le 17 octobre 2019 – Retranscription

Retranscription de 2 documents US + Le Brexit idéal, le 17 octobre 2019

Bonjour, nous sommes le jeudi 17 octobre 2019 et j’ai deux documents à vous montrer. Le premier, je vous le montrerai, je l’imprimerai. Vous pourrez le voir, il sera en annexe, sur mon blog, à cette petite vidéo. Je vous le montre là. Vous avez peut-être déjà reconnu  la signature. Je vais vous le lire. Je vais commencer par vous lire ça. J’ai un autre document dont on parlera après.

Ça dit la chose suivante : « Travaillons à un bon accord ! Tu ne veux pas être responsable du massacre de milliers de gens, et moi je ne veux pas être responsable de la destruction de l’économie turque – ce que je ferais. Je t’ai déjà donné un petit échantillon en rapport avec l’affaire du Pasteur Brunson » (je vous dirai de qui il s’agit).

Continuer la lecture de 2 documents US + Le Brexit idéal, le 17 octobre 2019 – Retranscription

Partager :

2 documents US + Le Brexit idéal

La lettre de Trump à Erdogan
Laurence Tribe & Joshua Matz, « To End a Presidency. The Power of Impeachment » (2018)

N.B. Le président américain impeached en 1868 est Andrew Johnson.

N.B. Mme Pelosi a rectifié : M. Trump n’a pas dit d’elle (comme la presse l’avait d’abord cru) qu’elle était une politicienne « de troisième catégorie » (third rate), mais « de troisième classe d’école primaire » (third grade).

N.B. M. Trump a dit à l’ensemble de la délégation Démocrate : « Il y a des communistes impliqués [en Syrie], ce que vous les gars aimez peut-être » (there are communists involved [in Syria] and you guys might like that).

Partager :

28/9/19 : Impeachment live

Après l’Ukraine, l’attention se tourne maintenant vers les retranscriptions de conversations que Trump a eues avec des interlocuteurs saoudiens et russes. Certains auraient vu en 2017 une retranscription où Trump affirmait au ministre des Affaires étrangères russe Sergei Lavrov et à l’ambassadeur de Russie aux États-Unis, Sergey Kislyak, que les ingérences russes dans l’élection présidentielle « le laissaient indifférent ».

Kurt Volker a démissionné. Il était l’émissaire US en Ukraine. Il est mentionné par le lanceur d’alerte dans son rapport comme ayant mis en contact Rudy Giuliani, l’avocat personnel de Trump, avec divers dignitaires ukrainiens.

13h20 : Dans un entretien télévisé, Laurence Tribe, professeur de Droit constitutionnel à Harvard, et co-auteur avec Joshua Matz de To End a Presidency : The Power of Impeachment (2018), explique que le cas dans l’actualité : un Président exerçant un chantage sur une nation alliée en vue d’un gain purement personnel, constitue l’exemple-même de ce que les rédacteurs de la Constitution américaine de 1787, entendaient par « high crime » (à la différence des motifs invoqués contre Andrew Johnson [1808-1875], Richard Nixon et Bill Clinton, dans les trois précédentes instances d’impeachment).

19h00 : Une hypothèse mentionnée dans la presse pour l’initiative de déplacer les retranscriptions des conversations de Trump avec des chefs d’étranger vers un serveur étiqueté « secret défense », est qu’elle émanerait de personnes dans son entourage affolées par son irresponsabilité et cherchant à le protéger à son insu. Malheureusement pour elles, ces personnes se retrouvent maintenant dans la ligne de tir.

Curieusement, parmi les noms mentionnés de personnes susceptibles d’avoir informé le lanceur d’alerte : Jared Kushner, le gendre. Ce qui nous rappelle que parmi les critiques les plus effronté.e.s de Trump s’est toujours trouvée Ivanka, fille du boss et épouse de Jared.

Partager :