Archives par mot-clé : « Margin Call »

La plus grande arnaque juridico-mathématique de tous les temps, par Pierre Sarton du Jonchay

Billet invité. Le film « Margin call » de J. C. Chandor (2011) a déjà inspiré ici des billets de François Leclerc et de moi-même Paul Jorion.

Le film « Margin call » dit tout ce qu’il faut comprendre de la faillite de Lehman Brothers. On devine tout de suite que l’intrigue se noue un jour avant le 15 septembre 2008. La firme est déjà en train de congédier ses traders à cause de l’effondrement de ses positions de marché ; lesquelles sont de pures anticipations, à travers des modèles mathématiques de risque, de la variation de la variation des prix futurs de ce qui n’est pas concrètement visible au présent.

Dans la première scène, des zombies vont on ne sait où. On comprendra par les premiers dialogues que les hommes sont éliminés pour que les pertes ne soient pas visibles sur le marché. Le paiement des appels de marge se fait uniquement en chair humaine. Margin call est une interpellation sur la marge de la finance : travaille-t-elle dans la vie réelle des êtres humains ou est-ce un jeu de l’imaginaire numérique sur
l’inhumain ?

Tout le « business » de Lehman alias la firme se fait sur la volatilité des prix dans un marché qu’elle « contrôle » par l’énormité de ses positions. Dans Margin call, les traders qui découvrent que leur poule aux oeufs d’or est en faillite nous expliquent comment ils travaillent. Il y a d’abord une différence entre les jeunes et les vieux. Les vieux ont fait leur droit et ne connaissent rien aux mathématiques.

Continuer la lecture de La plus grande arnaque juridico-mathématique de tous les temps, par Pierre Sarton du Jonchay

Partager :

UN COUP DE POMPE ? PRENEZ UN PEU DE JORION, par Zéphyr Armaguédon

Billet invité. L’auteur de la recension me reproche des positions que je ne défends pas. Mais comme il me félicite pour des positions que je ne défends pas non plus… Je ne suis pas marxiste, dit-il : c’est vrai. J’aurais écrit à Nicolas Sarkozy ? non, jamais.

À propos de MISERE DE LA PENSEE ECONOMIQUE de Paul Jorion. Fayard, octobre 2012.

En 378 à Andrinople l’armée impériale romaine, conduite par Valens en personne, est défaite par une coalition de Goths et d’autres supplétifs en révolte. Cette bataille perdue est emblématique d’un déclin. Elle est ressentie comme telle par la société romaine et ses élites même si les discours officiels ne peuvent que la nier. Signe de la prise en compte du danger, toute déclaration publique devra dès lors se terminer par un éloge de la Rome éternelle et invincible. Cependant, comme aujourd’hui, la condamnation de ceux qui osent dire la vérité et qui dénoncent  la logomachie impuissante, n’y pourra rien.

En faisant du christianisme la religion de l’Empire, le dernier grand empereur, Théodose, ne hâte t-il pas ainsi  la chute de la « Rome éternelle » ?

Continuer la lecture de UN COUP DE POMPE ? PRENEZ UN PEU DE JORION, par Zéphyr Armaguédon

Partager :