Archives par mot-clé : Mario Draghi

L’actualité de la crise : LE PARI HASARDEUX DE LA BCE, par François Leclerc

Billet invité

Avec la restructuration de la dette grecque, un tabou est tombé a souligné Paul Jorion dans son intervention du 24 février dans « Le temps qu’il fait ». Il a en effet été admis, au terme de longues négociations, que les investisseurs de la dette souveraine étaient susceptibles d’enregistrer des pertes et qu’ils admettaient d’être mis à contribution pour assurer un sauvetage considéré comme essentiel. Un précédent, quoi qu’en disent ceux qui assurent en croisant les doigts qu’il ne sera pas renouvelé .

Mais voilà que la BCE à son tour surprend. Elle frise le reniement de ses principes – et le viol de ses statuts – en aidant les banques à acquérir des titres de la dette souveraine, une aide indirecte manifeste à leur financement. Jean-Claude Trichet avait déjà du accomplir quelque gymnastique, en prétextant la nécessité d’assurer la bonne transmission de la politique monétaire de la BCE, pour justifier ses achats obligataires sur le marché secondaire, mais la banque centrale s’aventure encore plus loin sur des terres inconnues.

Continuer la lecture de L’actualité de la crise : LE PARI HASARDEUX DE LA BCE, par François Leclerc

Partager :

L’actualité de la crise : DANS L’ARRIÈRE BOUTIQUE, par Francois Leclerc

Billet invité

Le président de la BCE affectait hier la sérénité d’usage lors de sa conférence de presse. Mario Draghi a présenté un tableau encourageant de la situation financière des banques, faisant état « de signes hésitants d’une stabilisation de l’activité [économique] à de bas niveaux », et « de signes évidents [que l’argent] circule dans économie », sans dans les deux cas préciser lesquels.

Il a également relevé « des progrès vraiment extraordinaires » accomplis en matière de consolidation budgétaire, puis délivré un satisfecit à la BCE, dont les prêts « donnent à toutes les banques une assurance contre le risque de se retrouver sans liquidités et leur donnent du temps » pour se recapitaliser. Tout va donc pour le mieux ou presque.

Continuer la lecture de L’actualité de la crise : DANS L’ARRIÈRE BOUTIQUE, par Francois Leclerc

Partager :

La Tribune, samedi 16 janvier 2010

En page 5, je réponds à Éric Benhamou qui me demande mon opinion sur la déclaration de Mario Draghi , président du Conseil de stabilité financière en marge d’une réunion de la BRI :

« Je ne pense pas que la situation générale soit aussi bonne que l’estime le marché et je relève que les banques prennent à nouveau des risques ».

Les déclarations de Mario Draghi peuvent surprendre en pleine embellie de la Bourse et des discours plutôt rassurants sur la reprise et le retour aux bénéfices des banques. Elles traduisent peut être une certaine irritation, voire un malaise, des régulateurs européens à l’égard des Etats-Unis, qui semblent vouloir sortir de la crise financière avec leurs propres remèdes qui ne relèvent pas tous de la bonne gouvernance ou de la meilleure transparence. Certains opérateurs de marché s’interrogent notamment sur des mouvements de fin de séance qui poussent les marchés américains d’actions ou d’options à la hausse. Sans parler de manipulation, il est clair que les autorités américaines sont prêtes à utiliser tous les leviers disponibles pour faire rebondir les marchés et protéger ainsi – un peu – l’épargne des ménages. Une autre interprétation est possible : celle du parapluie ! Tout le long de la crise et encore aujourd’hui, chacun s’est efforcé de faire porter aux autres la responsabilité de la faillite du système financier. Or, aujourd’hui, il est clair que les économies, les banques centrales, les marchés vont une fois de plus dans la mauvaise direction et qu’une nouvelle crise se prépare. Il est alors tentant de se dédouaner par avance de nouvelles catastrophes à venir sous l’air entendu « je vous l’avais bien dit » sans pour autant agir réellement pour les éviter. Les banques centrales nourrissent la spéculation et elles le savent !

Partager :