Archives par mot-clé : modèle de Black-Scholes

REFONDER LA FINANCE ? Paul Jorion : « Le monde universitaire ignore ce qui se passe au sein des banques », 25 MAI 2018

Ouvert aux commentaires.

Mon intervention à la Cité Internationale Universitaire de Paris, le 25 mai : « Le monde universitaire ignore ce qui se passe au sein des banques ».

J’étais « Grand témoin » de la Table-ronde 1 : Retour critique sur l’évolution de la finance contemporaine et sur le corpus académique

L’ensemble des interventions se trouve ici.

Partager :

Bruno Iksil : « Un régulateur, une banque, une VaR et une seule » (texte complet)

Billet invité.

Bruno Iksil est l’auteur de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé », déjà publié ici en feuilleton, et sur support papier dans le N° 15 de (P)ièces (J)ointes, le magazine du blog (toujours disponible – voir colonne de gauche).

Continuer la lecture de Bruno Iksil : « Un régulateur, une banque, une VaR et une seule » (texte complet)

Partager :

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (III) L’optimisme est de mise, par Bruno Iksil

Billet invité. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

L’optimisme est de mise… Se protéger de quoi d’ailleurs ? Qui aurait pu prédire les conséquences que nous connaissons aujourd’hui ? Les pays exportateurs de pétrole, coincés avec leurs « euro-dollars » attendent 2 ans en fait. Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (III) L’optimisme est de mise, par Bruno Iksil

Partager :

L’Écho, Paul Jorion : « La science économique fournit le discours ad hoc aux financiers », le 29 avril 2017

L’Écho, Paul Jorion : « La science économique fournit le discours ad hoc aux financiers », mon entretien avec Johan Frederik Hel Guedj

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le texte complet de l’entretien : Continuer la lecture de L’Écho, Paul Jorion : « La science économique fournit le discours ad hoc aux financiers », le 29 avril 2017

Partager :

LE TEMPS QU’IL FAIT, LE 11 JANVIER 2013

ITUA (Il y a Toujours Une Alternative), la voici :

1° faire communiquer enfin le savoir accumulé sur 2 500 ans avec les décisions qui sont prises
2° préparer la petite croix en bois qui dit : « R.I.P. Ci-gît une espèce qui a préféré la loi du profit »

« Investing in a Post-Enron Wordld » (2003)
« Le prix » (2010)
« Misère de la pensée économique » (2012)

Donald MacKenzie, « An Engine, Not a Camera. How Financial Models Shape Markets » (2006)

Sur YouTube, c’est ici.

Partager :

MISÈRE DE L’ARITHMÉTIQUE

Ce texte est un « article presslib’ » (*)

Mardi, durant l’audition au Sénat, j’ai mentionné comme exemple de la mauvaise qualité des modèles financiers en général, le modèle de Black-Scholes pour la valorisation des options, dont on sait qu’il est faux depuis le jour des années 1970 où il a été conçu, et dont on a transformé pour pouvoir l’utiliser quand même, une variable d’état, c’est-à-dire dont on ne peut que constater la valeur, la volatilité, en une variable de contrôle, à laquelle on attribue une valeur au pifomètre des salles de marché. Comment diable a-t-on pu en arriver à ce sommet de la stupidité humaine ?

J’en étais là de mes réflexions à ce sujet à l’heure du déjeuner quand, à la table voisine de la mienne à la Guinguette de Conleau où j’étais allé prendre mon repas pour profiter du beau temps, j’ai capté quelques bribes de conversation qui m’ont mis sur la voie de la solution.

Une dame expliquait à l’une de ses amies que le bon ordonnancement de ses journées était menacé par le fait que la résolution de son sudoku quotidien lui prenait désormais « moins de deux minutes ». Ni son amie, ni moi n’avions une proposition à lui faire pour l’usage des nombreuses minutes que son expertise croissante lui avait ainsi fait gagner.

Quelques minutes plus tard cependant, la même dame expliquait cette fois qu’un chantier sur le pont de l’autoroute à La Roche Bernard oblige en ce moment à une circulation alternée avec arrêt prolongé au milieu du pont : « Ce qui n’est pas tout à fait moi : tu me connais ! » Le trafic ne repart qu’au bout de ce qu’elle qualifiait d’« une infinité de temps » et, pour immédiatement préciser ce qu’elle entendait par là, elle ajoutait : « J’ai eu le temps de faire la moitié d’un sudoku ! »

Cher lecteur, pas besoin de vous faire un dessin, n’est-ce pas ?

1 sudoku = moins de 2 minutes ; ½ sudoku = une infinité de temps.

Il ne m’en fallait pas davantage bien entendu pour résoudre d’un seul coup deux énigmes : l’utilisation par les traders du modèle de Black-Scholes et la longueur de temps nécessaire pour un sudoku : la médiocrité de l’enseignement de l’arithmétique dans les classes élémentaires est sans aucun doute à incriminer dans les deux cas !

(*) Un « article presslib’ » est libre de reproduction numérique en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

Partager :