Archives par mot-clé : nation

Réponse à « Y A-T-IL UN PUZZLE AVEC DES PIÈCES JAUNES ? PAR TIMIOTA »

Ouvert aux commentaires.

Je crains, Timiota, que votre notion de « dépercolation » ne propage un douloureux contresens.

De ce billet, je crois comprendre que votre « dé-percolation » résulterait d’une granulométrie trop grossière, parce que calibrée à la taille des Nations. Poussons la métaphore.

L’idée de Nation ne conceptualiserait donc plus qu’un amas de blocs erratiques, trop gros pour enrichir le flux de l’Histoire autrement que par l’abomination « nationaliste ». C’est-à-dire « chauvinisme, patriotisme, xénophobie ». Mais ne pouvons-nous être nationaux sans être ni nationalistes, ni chauvins, ni patriotards, ni xénophobes ?

Continuer la lecture de Réponse à « Y A-T-IL UN PUZZLE AVEC DES PIÈCES JAUNES ? PAR TIMIOTA »

5Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Chine : Nation, nationalités, nationalisme… (I), par DD & DH

Billet invité.

Nous l’avons vu avec le litige au sujet des îles qu’on lui conteste, la Chine réagit au quart de tour et toutes griffes dehors dès qu’on fait mine de toucher à ce qu’elle estime être son intégrité territoriale. Pour bien comprendre sa réaction, il faut se souvenir qu’elle se vit comme amputée d’un de ses membres (Taïwan), qu’elle est un pays composite et pluriethnique et que, si elle se montre particulièrement chatouilleuse sur le tracé de ses frontières, c’est qu’un irrédentisme toujours plus ou moins actif la démange sur ses marges de l’Ouest. C’est son talon d’Achille et elle ne doute pas que rivaux et/ou ennemis tireront toujours, autant qu’ils le peuvent, sur les fils qui peuvent faire craquer ses coutures actuelles. Il peut donc être utile de revenir sur la question de la « nation chinoise ».

Continuer la lecture de Chine : Nation, nationalités, nationalisme… (I), par DD & DH

5Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Nation, démocratie et monnaie, par Pierre Sarton du Jonchay

Billet invité.

Nous assistons aujourd’hui à la redécouverte de la nation comme habitacle de la démocratie. La démocratie n’est pas un ensemble de procédures abstraites dictées par une cléricature financière globaliste et omnisciente. La démocratie vit par un ensemble de gens qui ont acquis la volonté de vivre ensemble dans une histoire commune. Une démocratie fabrique son histoire au présent par l’égalité négociable et renouvelée des chances.

La nation qui est effectivement une invention de la Révolution Française, a été dévoyée par le capitalisme en instrument de la concurrence pure et parfaite entre des États voués nécessairement à la guerre. La guerre interétatique ayant détruit trop de capital au XIXème et au XXème siècles, les États ont été mis à bas pour que les nations cèdent le pas aux individus en concurrence pure et parfaite. On découvre dans la crise mondiale du surendettement que la guerre se poursuit du capital contre le travail, c’est à dire des rentiers contre les travailleurs. Pour être sûr de gagner la guerre, le capital prédateur baisse les salaires et met le plus de gens possible au chômage.

Continuer la lecture de Nation, démocratie et monnaie, par Pierre Sarton du Jonchay

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail