Archives par mot-clé : Population

Coloniser les planètes pour sauver l’humanité. Vraiment ? par Philippe van Averbeke

Billet invité. ouvert aux commentaires.

Beaucoup imaginent que trouver d’autres planètes en vue de les coloniser pourrait sauver l’humanité. Je ne partage pas cet espoir et même si les défis techniques aujourd’hui insurmontables pour coloniser une autre planète étaient relevés cela ne changerait rien au sort de l’écrasante majorité.

Continuer la lecture de Coloniser les planètes pour sauver l’humanité. Vraiment ? par Philippe van Averbeke

Partager :
Email This Post Email This Post

Comptes futuristes, par Jacques Seignan

Billet invité.

Imaginons que la population d’une Belgique du futur atteigne 120 millions d’habitants. Est-ce possible ? Oui… sous certaines conditions.

Il faut d’abord construire des villes-silos comme les Chinois en produisent industriellement ; ou comme on le fit dans l’Europe de l’après-guerre, des ‘barres d’immeubles’, mais cela à bien plus grande échelle. Pour les villes d’Art & d’Histoire, il faudrait toutefois ériger ces nouvelles tours de logements en périphérie de leurs superbes centres historiques car ce sont évidemment des ressources touristiques précieuses pour la balance commerciale belge. Ah que les Parisiens seraient jaloux de contempler Bruges et ses canaux enchâssés au milieu de tours culminant à des hauteurs de plus de 300 m, comme celles d’Abou Dhabi, de Shanghai, de toutes les villes où la désirable modernité triomphe enfin ! Certains des gratte-ciel brugeois pourraient être de style néogothique, tels de nouveaux beffrois. Imaginez aussi le plaisir de contempler (avec une longue-vue) la Grand-Place de Bruxelles depuis le sommet d’une tour équivalente à la Burj Khalifa [828 m, à Dubaï] !

Continuer la lecture de Comptes futuristes, par Jacques Seignan

Partager :
Email This Post Email This Post

LA STRATÉGIE DU CHOC, par Cédric Chevalier

Billet invité

Dans ma réflexion (permanente) sur l’époque que nous vivons, j’ai le pressentiment assez clair que nous allons traverser, que nous traversons déjà, une des zones de turbulence les plus critiques de l’histoire de l’humanité. Si je n’étais pas si réservé dans mes propos, je parlerais même d’une conviction car la conjonction de toutes mes connaissances pointe massivement vers ce futur/présent turbulent. Concrètement, je suis fort convaincu que le régime socio-technique actuel, pour utiliser un terme de théorie de la transition, ne peut en aucun cas se maintenir à moyen et à long terme.

La conjonction d’une évolution parallèle défavorable de nombreux paramètres qui caractérisent notre système, sous l’effet de l’évolution parallèle défavorable de nombreuses variables qui le déterminent, ainsi que l’absence manifeste de reconnaissance sociétale et politique de cet état de fait, et l’absence consécutive de toute action collective massive susceptible d’inverser les tendances précitées, me convainc chaque jour davantage qu’il est inévitable que nous allons percuter un mur.

Continuer la lecture de LA STRATÉGIE DU CHOC, par Cédric Chevalier

Partager :
Email This Post Email This Post