LES SOCIALISTES PORTUGAIS SONT DES ICONOCLASTES, par François Leclerc

Billet invité.

Les élections municipales portugaises du week-end dernier sont passées largement inaperçues dans l’actualité européenne, et ce n’est pas leur faire justice. Car, avec la victoire enregistrée par les socialistes au pouvoir – minoritaires au gouvernement mais soutenus par le Bloc de gauche et le Parti communiste au Parlement – le pays poursuit une trajectoire qui tranche à tous égards en Europe, de même qu’au sein de la social-démocratie européenne.

Continuer la lecture de LES SOCIALISTES PORTUGAIS SONT DES ICONOCLASTES, par François Leclerc

Partager

INCENDIE MORTEL AU PORTUGAL, par François Leclerc

Billet invité.

Le feu continue à faire rage au Portugal et 61 victimes ont déjà été dénombrées, dont certaines brûlées vives dans leur voiture en cherchant à échapper aux flammes, d’autres succombant à l’inhalation de la fumée. Le pays est sous le choc, les autorités sont mobilisées et la question ne va pas manquer de se poser : les conditions météorologiques particulièrement défavorables – vents violents, hautes températures et absence d’humidité – sont-elles seules en cause ?

Continuer la lecture de INCENDIE MORTEL AU PORTUGAL, par François Leclerc

Partager

LES PORTUGAIS ROMPENT LE DÉNI SUR LA DETTE, par François Leclerc

Billet invité.

Tandis que le gouvernement grec continue de piétiner devant le refus intransigeant allemand de consentir un quelconque assouplissement de sa dette avant la tenue des élections de l’automne prochain, le gouvernement portugais, qui pourrait prétendre au rang de meilleur élève de la classe, pointe le bout du nez sur le même sujet.

Continuer la lecture de LES PORTUGAIS ROMPENT LE DÉNI SUR LA DETTE, par François Leclerc

Partager

L’EUROPE QUI SE DÉCOUD, par François Leclerc

Billet invité.

En Espagne, la crise politique prend une forme singulière. Au lendemain des élections, il n’était pas accordé au gouvernement minoritaire de Mariano Rajoy une longue espérance de vie, mais une collaboration dictée par l’intérêt s’est depuis installée entre le parti populaire et le PSOE.

Continuer la lecture de L’EUROPE QUI SE DÉCOUD, par François Leclerc

Partager

LE PACTE D’INSTABILITÉ A VÉCU, MAIS C’EST UN SECRET ! par François Leclerc

Billet invité.

Les échéances électorales allemande et française de l’année prochaine arrivent à point nommé. Les sortants n’auront plus la responsabilité d’une situation de moins en moins tenable – ne pouvant ni appliquer, ni amender une politique qui ne fonctionne pas et suscite le rejet – et les arrivants pourront se prévaloir de la nouveauté. Ce qui ne leur donnera pas pour autant de marges de manœuvre. Mais d’ici là, il va falloir tenir.

Continuer la lecture de LE PACTE D’INSTABILITÉ A VÉCU, MAIS C’EST UN SECRET ! par François Leclerc

Partager

Europe : LE CHARME MALÉFIQUE DU SURPLACE, par François Leclerc

Billet invité.

Le bon docteur Wolfgang Schäuble ayant payé de sa personne, la Commission a finalement décidé de ne pas recommander de sanctions pour déficit excessif à l’encontre de l’Espagne et du Portugal. Seul un quarteron de prêtres de la religion féroce – alliés de toujours du gouvernement allemand – a résisté avant de finalement se ranger derrière une unité de façade.

Continuer la lecture de Europe : LE CHARME MALÉFIQUE DU SURPLACE, par François Leclerc

Partager

LES PROCHAINS CHOCS SERONT POLITIQUES, par François Leclerc

Billet invité.

Ce ne sont pas les nouvelles prévisions de croissance en baisse pour l’Europe du FMI qui sont les plus importantes, car elles procèdent de la routine et en annoncent probablement d’autres, mais le constat qui en ressort : la relance a atteint son pic. Les considérants dont elles sont entourées dans un dernier document sont par contre bien plus instructifs. Pour aller à la conclusion, le FMI observe que la zone euro n’a pas la capacité d’absorber un nouveau choc (son étude a été rédigée avant le Brexit), et que ceux qui s’annoncent seront d’ordre politique.

Continuer la lecture de LES PROCHAINS CHOCS SERONT POLITIQUES, par François Leclerc

Partager

Il faut s’y faire : le capitalisme est devenu assisté, par François Leclerc

Billet invité.

La question est dans toutes les têtes : quel est le prochain domino qui va tomber ? Certains verraient bien à l’origine d’une réaction en chaîne dans ce rôle, le spectaculaire éclatement de la bulle immobilière britannique qui a commencé de manière impétueuse. D’autres manifestent leur préférence pour l’effondrement du système bancaire italien au caractère systémique prononcé. Les deux, peut-on remarquer, ne sont ni certains, ni incompatibles. Quoi qu’il en soit, ce doute est significatif  : les épisodes de la crise se succèdent, toujours aussi peu prévisibles. D’une manière générale, on s’attend au pire et les Cassandre ne font plus recette, n’ayant plus rien à annoncer qui ne soit déjà redouté.

Continuer la lecture de Il faut s’y faire : le capitalisme est devenu assisté, par François Leclerc

Partager

Europe : RETOUR AUX BONNES VIEILLES QUERELLES, par François Leclerc

Billet invité.

Pendant les travaux, les querelles continuent. Afin d’absorber le choc du Brexit, quoi de mieux que de renouer avec une histoire interrompue et de se pencher à nouveau sur les cas de l’Espagne et le Portugal ? L’Italie devant attendre son tour. Toujours à l’aise dans son rôle, Wolfgang Schäuble en a donné le signal.

Continuer la lecture de Europe : RETOUR AUX BONNES VIEILLES QUERELLES, par François Leclerc

Partager

EN RÉPONSE À L’EFFILOCHAGE EUROPÉEN, par François Leclerc

Billet invité.

Que faire quand on ne peut plus ni avancer ni reculer ? Tel est le dilemme qui paralyse une Commission sérieusement divisée, que naturellement elle résout en ne faisant rien ! Ce qui l’a conduite hier à repousser toute décision sur les situations budgétaires et fiscales espagnole et portugaise chancelantes, en attendant d’autres actes de bravoure. Comme l’a fait valoir le commissaire Pierre Moscovici, « ce n’est pas le moment adéquat, économiquement et politiquement ». Le sera-ce jamais ?

Continuer la lecture de EN RÉPONSE À L’EFFILOCHAGE EUROPÉEN, par François Leclerc

Partager