Archives par mot-clé : Ségolène Royal

Mme Ségolène Royal, qui faut-il « réprimer très rapidement », Extinction Rebellion ou le conseil d’administration d’Exxon ?

Ouvert aux commentaires. « L’écologie c’est la paix. C’est des règles, de la discipline », dites-vous, Mme Royal. Allez-vous demander des comptes…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Tant de grands tournants en même temps !

Ouvert aux commentaires.

Ç’aurait été bien que le grand tournant du Blog de PJ ait eu lieu en même temps que les autres. On y a passé toute la nuit en vain : trop de systèmes de sécurité conflictuels. On y arrivera !

Les autres grands tournants n’ont pas attendu. Je parle des péripéties de l’histoire humaine d’abord (Royaume-Uni, États-Unis) avant de parler du Grand Tournant, celui avec des majuscules.

Au Royaume-Uni, vous avez dû voir, on a cessé de parler de Brexit, pour parler d’élections législatives anticipées le 12 décembre. Il faut dire – comme je vous l’ai rappelé – qu’on a dépassé hier la troisième date à laquelle on avait dit (« Vous allez voir ce que vous allez voir ! ») qu’on quittait l’Union européenne.

Continuer la lecture de Tant de grands tournants en même temps !

Partager :

Le changement écologique, serait-ce maintenant ?, par Pascal Sluse

Billet invité.

Le Grand Jury du 6 avril 2014 avait comme invitée Ségolène Royal.

Bien que certains sujets abordés aient été de la pure rhétorique politicienne et que la seconde partie ait été un débat journalistique de niveau -1, j’ai été étonné par certaines réponses de la nouvelle ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

J’ai noté un raisonnement digne d’attention sur le gaz de schiste : une énergie fossile non renouvelable, qui si elle est développée à grande échelle maintiendra le prix des produits pétroliers à un bas niveau, et empêchera donc une transition vers des énergies renouvelables ; sur la maison positive (même si la notion n’a pas été expliquée) ;  sur le fait qu’il ne faut jamais fermer les portes de la science et de la recherche ; ou encore (dit à demi-mot) sur le fait que les Français devront accepter de réduire leur train de vie pour être plus raisonnables face au monde moderne et à ses contraintes énergétiques…

Des questions plus générales me viennent à l’esprit.

Continuer la lecture de Le changement écologique, serait-ce maintenant ?, par Pascal Sluse

Partager :

ASSEZ EN TOUT CAS POUR MÉRITER LE BÉNÉFICE DU DOUTE

Pas grand-chose à ajouter à ce que Julien Alexandre nous avait annoncé hier avec une prescience digne d’éloge quant à la nouvelle équipe gouvernementale. 😀

Montée en puissance donc de MM. Montebourg et Hamon, à l’Économie et à l’Éducation nationale respectivement, dont les lecteurs du blog savent que – espèce rare au gouvernement – ils n’ont pas eu à souffrir ici des critiques acerbes des auteurs de billets et ont même eu droit, à l’occasion, à des compliments et des encouragements (sauf sur le nucléaire civil bien entendu !). Espérons qu’ils sauront tenir tête aux grands-prêtres de la religion féroce qui préside désormais à nos destinées, et qui prétend nous mater et nous faire taire. Tous nos vœux les accompagnent en tout cas dans une épreuve qui s’annonce décisive sur le moyen et sur le long terme.

Mme Taubira se maintient, Dieu merci, à la Justice. S’il en avait été autrement, l’extrême-droite farfelue ne se sentirait plus de joie ce midi.

Écœurés d’un menu trop riche en couleuvres, les ministres EELV ont décidé de passer dans la partie qui débute aujourd’hui. Il serait paradoxal – et inespéré – que Mme Royal marque davantage de points dans le domaine environnemental que les ministres EELV, bien courageux pourtant dans la partie qui elle se clôt. Une victoire de la raison à Notre-Dame-des-Landes aurait bien entendu dans ce domaine, valeur de symbole.

Partager :