Tant de grands tournants en même temps !

Ouvert aux commentaires.

Ç’aurait été bien que le grand tournant du Blog de PJ ait eu lieu en même temps que les autres. On y a passé toute la nuit en vain : trop de systèmes de sécurité conflictuels. On y arrivera !

Les autres grands tournants n’ont pas attendu. Je parle des péripéties de l’histoire humaine d’abord (Royaume-Uni, États-Unis) avant de parler du Grand Tournant, celui avec des majuscules.

Au Royaume-Uni, vous avez dû voir, on a cessé de parler de Brexit, pour parler d’élections législatives anticipées le 12 décembre. Il faut dire – comme je vous l’ai rappelé – qu’on a dépassé hier la troisième date à laquelle on avait dit (« Vous allez voir ce que vous allez voir ! ») qu’on quittait l’Union européenne.

Des législatives, ouf ! on retombe en terrain connu ! On va voter pour des partis (au moins on sait ce que c’est) et tout deviendra bien plus clair !

Sauf que, comme je le répète depuis que les résultats du referendum ont été connus en juin 2016, le Brexit étant impossible (= irréalisable) pour des raisons de structures (et pas parce que X est un idiot et Y, une crapule), rien ne sera malheureusement beaucoup plus clair, rapport au Brexit, le 13 décembre.

P.S. Il se peut qu’un jour dans l’avenir quelque chose se passe qu’on baptisera « Brexit » et que quelqu’un me dise : « Vous voyez, vous vous êtes trompé ! », j’aurai en tout cas la satisfaction de lui répondre : « Admettez que je ne suis pas passé bien loin ! » Et le jour où cette personne pourra me dire cela, je ne le vois toujours pas se profiler à l’horizon. (À moins que ce ne soit le 31 janvier LoL).

Aux États-Unis, une étape importante a eu lieu hier : une officialisation de la mise en route de la procédure d’impeachment. À partir de la mi-octobre, des témoins ayant déposé à huis-clos dans le cadre d’une enquête préalable viendront dire la même chose et tout le monde pourra les entendre.

Cela changera les choses du tout au tout parce que les Démocrates ont pris soin de ne faire venir jusqu’ici que des fonctionnaires, civils et militaires, irréprochables, qui dans leurs déclarations préalables en tout cas (que j’ai pu lire) n’ont fait que répéter une seule et même chose : « intérêt général », « sens de l’État ». Comme je le disais l’autre jour : « Le Peuple dans sa vertu ».

Leurs dépositions ont-elles déjà fait une différence ? Oui, et cette différence a été perceptible à un endroit précis : dans la démoralisation des députés Républicains ayant assisté à ces dépositions, qui sont tombés dans le mutisme, pour ne pas dire dans la prostration. Comme Rudy Giuliani d’ailleurs, qui a fini par comprendre ce que lui répétaient ses amis, que chaque fois qu’il ouvrait la bouche, il aggravait son cas. On comprendra un jour ou l’autre pourquoi M. Lev Parnas, qu’il employait supposément, lui offrait à lui des sommes significatives comme un demi-million de dollars.

Je n’aurais pas parlé de « péripéties » à propos de MM. Johnson et Trump s’ils n’apparaissaient au jour où je vous parle en bien périlleuse posture. Ils n’ont certainement pas dit leur dernier mot, mais je vous parle de la journée d’aujourd’hui.

Passons au vrai Grand Tournant avec des majuscules. Mme Ségolène Royal a dit à propos de Extinction Rebellion, vous avez dû voir ça : « Il faut les réprimer très rapidement, parce que c’est une dégradation de l’image de l’écologie […] L’écologie c’est la paix. C’est des règles, de la discipline. » Je n’invente rien : elle a dit ça en public, à la radio.

« L’écologie, c’est la paix » ? Mais chère Madame, qui a déclaré la guerre ? Ce ne serait pas par hasard les « marchands de doute » qui paient depuis des années des scientifiques véreux pour qu’ils écrivent et racontent des bobards sur les pratiques mortifères des industries de leurs aimable bailleurs de fonds ? Non, Mme Royal, la rébellion contre l’extinction n’est pas un dîner de gala ; elle ne se fait pas comme une oeuvre littéraire, un tableau ou une broderie ; elle ne peut s’accomplir avec autant d’élégance, de tranquillité et de délicatesse, ou avec autant de douceur, d’amabilité, de courtoisie, de retenue et de générosité d’âme. Sorry !

Partager :

37 réflexions sur « Tant de grands tournants en même temps ! »

  1. Quand Trump sera empêché, je n’ai aucune idée de qui va le remplacer. Le vice-président je suppose, mais c’est qui et c’est qui qu’il a fait dans la vie, celui-là ?

    1. Le ministère va t’il enfin se débarrasser une bonne fois pour toute de ces surplus de ces armes mutilantes et des « stocks » à écouler ?
      On peut rêver…, mais on aurait aimé que ce soit une étude française, à minima. Car, ça s’est passé en France et c’est une revue d’un journal scientifique britannique The Lancet qui a fait cette étude édifiante !

      Hausse des blessures aux yeux par LBD depuis les «gilets jaunes», selon une étude
      POLICE L’étude a été menée auprès des CHU de France et publiée dans la revue médicale
      britannique « The Lancet »
      https://www.20minutes.fr/politique/2642107-20191101-hausse-blessures-yeux-lbd-depuis-gilets-jaunes-selon-etude

      Etude version originale en anglais, plus détaillée, @Annie « DeepL friendly », à traduire 😉
      https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(19)31807-0/fulltext

    2. Si Trump était destitué, c’est Mike Pence son vice-président qui le remplacerait.

      En gros, par rapport à Trump, Pence est :
      – Plus stable et cohérent – pas de tornade de tweets incongrus
      – Plus libre-échangiste – il a soutenu les traités de libre-échange
      – Plus religieux – il joue d’une image de chrétien fervent
      – Plus interventionniste – soutien décidé de l’invasion de l’Irak
      Bref, un membre plutôt classique de l’aile droite du Parti Républicain. Tandis que Trump est tout sauf un politicien classique.

      Cela dit, Trump ne sera pas destitué, car il y faudrait le soutien des deux tiers du Sénat, lequel est à majorité républicaine.

      Dans l’atmosphère très partisane de la politique américaine actuelle :
      – On peut compter sur le Congrès américain pour mettre Trump en accusation (suivant la procédure « impeachment »), quelle que soit la faiblesse des preuves contre lui – car il est dominé par les Démocrates
      – On peut compter sur le Sénat américain pour refuser de destituer Trump, quelle que soit la force des preuves contre lui – car il est dominé par les Républicains

      La question de la réélection, ou non, de Trump sera décidée dans exactement un an.

      Savoir si la procédure de destitution ratée contre lui augmentera ou diminuera ses chances… c’est à voir.

  2. La montée des activistes de toutes sortes comme des partis politiques verts font sortir du bois des personnages que l’on ne soupçonnerait pas.
    Pris dans un délire de toute-puissance, j’ai même vu ici en Suisse, un politicien UDC (droite nationaliste, premier partie politique du pays) lors du dépouillement des élections fédérales, devant leur repli au profit de la « vague verte », dans un élan négationniste climatique, charger « ce peuple un peu niais » d’avoir succombé  » à la campagne de Greta.
    Les lignes bouges, les peuples montrent leur colère.

  3. Mme Segolene Royal a une conception de l’écologie autre que Rébellion Extinction.
    Est ce que Mme Royal peut expliquer ce qu’est l’écologie ?

  4. Quitte à citer les « précieuses ridicules » arguties de cette « représentativité » de la « gauche », il me semble que celle énonçait – « … ça leur fera des souvenirs… » – en réaction à l’indignation qui fut constatés et vite dissipée, diluée, par rapport aux images chocs de jeunes des quartiers sensibles (comme à Mantes-la-Jolie qui comme par « hasard », cumule des immolations par le feu ayant entraîné la mort, de « radiés » automatisés, du RSA, avec des jeunes manifestant.e.s, mis par centaines à genoux, mains sur la tête) parle mieux à ce « parti de l’ordre » (une partie de la droite extrême et extrême droite) d’une composante de la société française, à laquelle « Jupiter » a accordé une « interview exclusive », « réconciliante »… tant pour une presse d’extrême droite (Valeurs actuelles) que pour l’opportunité de faire gonfler ses ventes… flatter ses bas instincts…

    A mon sens, un aspect du « Grand Tournant » dans cette grille de lecture, essaie de marquer « l’Histoire », en majuscule…

    L’adresse faite par le « roi te touche, dieu te guérit »… aux doutes, incertitudes, indécisions, de cet électorat « réconcilié », qui loin d’être « abstentionniste », reste radicalement plus sensible, extrêmement plus subjugué par la « dictature des émotions » sondant le « ras le bol fiscal », poujadisme », des « temps de cerveaux disponibles » d’une « opinion », que beaucoup prennent pour une « pute », versatile, « qui prend par la main, le juge… » du manque de repères moraux, éthiques… était loin de vouloir l’inquiéter plus que ça… sur ce que son emprunte carbone aura eut comme impacte dans « l’Histoire du dérèglement climatique, de la perte de biodiversité, de la pollution…»… quand seule son « humanité » était interrogé sur ses limites, dans son interprétation du sens de « l’universalité »…

    « L’universalité » étant la « pierre angulaire » des éléments de langage, de deux « réformes structurelles » du modèle social que la macronie « entreprend » (réformes des retraites, et de l’assurance chômage), que les « précieuses ridicules » arguties de cette « représentativité » de la « gauche gouvernementale » fassent porter l’attention plus sur les présumées « exactions » des mouvements de désobéissances civiles, de XR, etc, luttant contre l’inaction institutionnelle par rapport aux URGENCES CLIMATIQUES et SOCIALES, dans un contexte ou « l’actu » bouscule le gouvernement sur le « port du voile », les discriminations impunies, n’a pas à nous surprendre… Le « silence est d’or » quand il s’agit de faire oublier la certitude d’un manque d’empathie, de compassion, par rapport à ce que même la présidence, se refuse de considérer comme « répression policière » commise à Mantes-la-Jolie… ou « l’universalité » des dérives de bavures qui se commettent ailleurs…

    Faut-il s’étonner par la suite que le postulat, de cette ex-candidate à la présidence de la république, choisisse de ne pas revenir sur ce que « l’Histoire » risque de retenir comme une faute politique, trop « machinale », quand l’interview contenant ces « précieuse ridicules » « opinions », date d’avant la « réconciliation » de « Jupiter » avec l’électorat de son meilleur « l’ennemi de mon ennemi est mon ami », et rebondisse sur ce qui est considéré de façon « universelle » entre les droites extrêmes, extrêmes droites, et macronie, comme « ennemi » « radicalisé », « extrémiste », récalcitrant à « l’autoritarisme que ces temps disruptifs, incertains, chaotiques, demandent »… ?

    Pour autant qui attend encore dans cet électorat là, dans ce « parti de l’ordre », ou qui entend dans les oppositions… que les discours de Macron ou de cette « représentativité de gauche »… que le sens « d’universalité » dans les « réformes structurelles » des régimes des retraites et de l’assurance chômage, etc… au regard de « l’économie collaborative » d’un modèle social de demain » en pleine guerre commerciale, monétaire de « civilisation » (avec ses »externalités négatives » polluantes, aggravant le dérèglement climatique, la perte de biodiversité, les « crises des réfugié.e.s…) prouve que les propriétaires privés (actionnaires « grands patrons » assistés sans contreparties, à « l’immorale optimisation », à recevoir l’immunité et l’impunité par rapport aux délits et crimes fiscaux, moraux, sociaux, environnementaux – Subprimes, Dexia, etc) des logiciels, algorithmes, automates, robots, services publics privatisés par les « start-up nation », numérisés, privatisés, technocratisés, dématérialisés (comme les trains et distributeurs automatiques de billets, à la SNCF, les services publics d’aides sociales, les caisses automatiques des grandes surfaces ouvertes la nuit et le dimanche, les « Ubers », etc etc) consentent fiscalement et socialement à payer les baisses d’impôt sur société, la suppression partielle de l’ISF, la flat tax, l’exit tax, la suppression à terme des cotisations sociales patronales sur les bas salaires… et contribuent aux financement des caisses des retraites, de l’éducation, des services publics, et des indemnités des chômeur.e.s, travailleur.e.s, remplacé.e.s par « l’ubérisation et ordinisation » défiscalisée et désocialisée du travail segmenté à la tâche, de l’emploi se précarisant quand il ne disparaît pas, ne se délocalise pas… ?

  5. « Il faut les réprimer très rapidement, […] L’écologie c’est la paix. »

    Voilà un discours bien guerrier pour un discours qui se veut au service de la paix !

    Quelle constance dans l’aveuglement ! Le violent, celui qui veut la guerre, c’est toujours l’autre ! « Moi, je suis pour la paix, moi, je suis pour la non-violence », quitte à utiliser la violence pour le prouver…. À ce degré, c’est de l’infantilisme…

    C’est d’autant plus absurde que le mouvement Extinction/Rébellion n’est pas violent. Sa seule violence, aux yeux de quelqu’un comme Mme Royal, qui a oublié les vertus du doute, vient de ce qu’elle n’est pas en accord avec lui.

    Extinction/rébellion lutte contre une violence terrible, celle de nous tous, celle de nos sociétés « progressistes », celle de nos dépenses énergétiques gigantesque et en augmentation constante, celle de notre consommation toujours plus effrénée…

    Ségolène Royal est, avec une parfaite bonne conscience, mais en toute inconscience, du côté de la violence.

    Il ne faut pas s’y tromper : ses quelques phrases sont un symptôme révélateur du mal qui nous ronge.

  6. Pour conclure, par rapport à cette jeunesse de Mantes-la-Jolie (et pas que…) qui connait le « prix » des brutalités policières commises lors des contrôles aux faciès, « chasses au réfugié.e.s et pauvres aux RSA »… des discriminations impunies dans l’accès aux logements sociaux, manquant… dans le droit à la protection sociale (NON RECOURS qui touchent 30% des « bénéficiaires » qui ne perçoivent pas de « pognon de dingue mis dans minimas sociaux, qui fait que les pauvres le restent et se déresponsabilisent »)des discriminations impunies dans les deux tiers d’embauches faites exclusivement en CDD très courtes durées, temps partiel contraint… dans 1 offre « raisonnable » d’emploi disponible pour 100 chômeur.e.s de moins en moins protégé.e.s par la solidarité… indemnisé.e.s derrière les hausses des dépenses pré-engagées… l’austérité… que les « précieuses ridicules » arguties de cette « gauche » ont ostracisé comme à l’accoutumé… quel sens de « l’universalité » lui est il donné quel souvenir doit-elle s’en faire… dans ces « réformes structurelles »… qui semblent donner plus de droits, protections impunités à des « IA » qu’à « l’Humanité », des-lors qu’elle s’oppose à la macronie, ou aux politicen.e.s, « chien.e.s de garde », « influenceur.e.s », « donneur.e.s de leçons de morales » implorant plus de « sécurité » pour le capitalisme du consumérisme, et plus d’autoritarisme contre celles et ceux remettant en cause sa « dominance naturelle », mortifère…?

    1. Mais il ne faut pas lui en vouloir ce sont les mots » extinction « plus « rebellion » , dans sa petite tête ça a donné :  » aïeaïeaïe
      ils sont pour la fin du monde.  »
      Et une petite voix intérieure lui disait
      « Sécurité sécurité sécurité sécurité. »

      1. On peut s’estimer heureux qu’elle n’est pas pensé à EXTERMINER les CAFARDS qui veulent arrêter de polluer.

  7. Bonjour,

    https://www.rtl.fr/actu/politique/brexit-il-y-a-des-lecons-a-tirer-avertit-michel-barnier-sur-rtl-7799367038

    Si l’Union Européenne a pris conscience, et fait du Brexit un tournant pour une reconstruction de l’Union Européen,

    alors elle saisit l’occasion qui lui ait donné, car c’est une occasion,

    et je vais même plus loin, je peux vous garantir que si elle saisi cette occasion pour prendre la bonne direction, je peux vous garantir que les Britaniques, ils voudront y être,

    Prions, parce il est pas sur d’avoir de nouvelles occasions,

    Cordialement,
    Personne

  8. Bonjour,

    https://www.rtl.fr/actu/politique/brexit-il-y-a-des-lecons-a-tirer-avertit-michel-barnier-sur-rtl-7799367038

    Si l’Union Européenne a pris conscience, et fait du Brexit un tournant pour une reconstruction de l’Union Européen,

    alors elle saisit l’occasion qui lui ait donné, car c’est une occasion,

    et je vais même plus loin, je peux vous garantir que si elle saisi cette occasion pour prendre la bonne direction, je peux vous garantir que les Britaniques, ils voudront y être,

    Prions, parce il est pas sur d’avoir de nouvelles occasion,

    Cordialement,
    Personne

  9. Tiens en parlant de grand tournant, le blog devient payant on dirait ou je me trompe ?

    Comme le monde.fr, la suite est réservée aux abonnés.

    La gratuité et le don ne sont pas des valeurs sûrs.

    1. Si c’est pour voir des videos de chanteurs ça ne m’interressera pas. 4 euro s dans une periode difficile que nous vivons ça sert souvent. J’aime lire certains articles mais pas tous et je ne sais pas si ça vaut le coup de s’abonner.
      Dommage de ne pas laisser ce qui peuvent donner de donner et ceux qui ne peuvent pas a suivre gratuitement

      1. « Dommage de ne pas laisser ce qui peuvent donner de donner et ceux qui ne peuvent pas a suivre gratuitement »

        Il faut que vous lisiez plus attentivement : c’est exactement cela qui est écrit. Je crains que vous ne soyez pas un lecteur très attentif… ou bien vous critiquez pour le plaisir de critiquer.

    2. Puisque Paul Jorion défend « la gratuité de l’indispensable » et que le blog devient payant, c’est donc qu’il considère que ce qui y est dit n’est pas indispensable… Un luxe ou un confort intellectuel ? C’est selon ce que vous inscrirez dans la petite case devant €…

      1. La gratuité pour l’indispensable est un COMBAT : elle sera obtenue comme aboutissement d’une LUTTE.

        Ah la la ! Il y a vraiment des gens à qui il faut tout expliquer.

    3. Salut à tous,

      Je constate que l’évolution est légitime, puisque le blog s’apparente à un organe de presse.

      Simplement, en l’état c’est vrai qu’avec 140 000 visiteurs uniques, le don ne concerne que 0,06% des visiteurs. Soit 90 personnes ! Et qu’il y a des frais à entretenir la machinerie.

      Ce qui m’a fait écrire que la gratuité et le don ne sont pas des valeurs sûres.

      Mais lire sous la plume du taulier :

      « je me suis rendu compte qu’il fallait que mon anti-capitalisme militant cesse de faire obstacle à ce que… j’aie à nouveau les pieds sur terre ! »

      Cette pesanteur du TINA. Je dois dire que cela me perturbe un peu mentalement. Remarque je suis bien dérangé alors un peu plus ou un peu moins.

      Je te souhaite toute la réussite dans ce projet.

      1. Même si selon moi, c’est un très gros risque, car si 140 000 personnes ne donnent pas, combien sont prêtes à payer mensuellement ? Si c’est 1% ça fera 1 400, mais donc 1 400 lecteurs seulement. Or la puissance et la diffusion d’un organe ne se mesure pas aux abonnés, mais aux nombre de lecteurs. C’est ce qui en fait l’intérêt, sinon c’est comme les lettres confidentielles très sélects d’experts que certains s’arrachent à prix d’or.

        Pour mener le COMBAT et faire aboutir la LUTTE, ça devient compliqué.

  10. « Il faut que vous lisiez plus attentivement : c’est exactement cela qui est écrit. Je crains que vous ne soyez pas un lecteur très attentif… ou bien vous critiquez pour le plaisir de critiquer. »

    si vous voulez. Pourtant quand je lis ça :
    4€ par mois *, je ne crois pas que ce soit exorbitant pour la plupart d’entre vous (si ça valait moins à vos yeux, c’est moi qui serais vexé !). Ceci dit, si vous me disiez que pour vous 4€ c’est plus que vous ne pouvez mettre en ce moment, je ne vous jetterais pas pour autant la pierre, parce que j’ai été moi-même de cet avis à une époque. Signalez-le moi alors, et on verra « ce que la maison peut faire » .

    Les archives resteront accessibles, seuls les nouveaux textes et les nouvelles vidéos relèveront de l’abonnement.

    Pour s’abonner, c’est en haut à droite. Bon, espérons que cela marche ! Si vous êtes moins de 90 à vous abonner, il faudra revenir à la formule de l’appel mensuel de 350€.

    si certains dont moi ne peuvent pas payer vous faites quoi ? nous laisser lire gratuitement ? En tout les 4 euros ça me sert ailleurs donc peu importe je ne payerai pas à vous lire même si certains de vos articles m’interresse
    j’achete déja certains de vos livres je pense que je fais ma part

      1. oui et ? pour l’instant je n’ai pas droit à la video Halloween alors la solution c’est quoi ?
        enfin bref vous avez changé votre blog si ça vous satisfait tant mieux si vous avez besoin d’argent j’en ai besoin aussi et je ne payerai pas point .je vais pas perdre mon temps a debattre alors que vous ne voyez pas que ça ne plait pas à tout le monde.

      2. En vouloir à Paul car Il demande 4 euros pour un blog qui lui prend à minima 10h par jour…
        J’en connais qui ne peuvent pas payer mais qui n’osent rouspéter.

  11. Je voulais m’abonner mais ça bloque à « traitement en cours veuillez patienter » sauf que ni moi ni mon pc sont éternelles. même plus les neiges du Kilimanjaro.

      1. J’ai eu ce problème vers 10 h et j’ai dû abandonner… (malgré une connexion https, ça n’est sans doute pas à faire…) J’ai recommencé il y a quelques minutes mais j’ai dû m’y prendre à deux fois car la 1ère fois on m’a refusé le paiement. Bon ça marche mais visiblement il y a quelques trucs à régler.

        Personnellement je n’arrive pas à croire que pour la majorité des lecteurs 4 € (soit 13 centimes par jour) soit vraiment excessif ─ je sais que pour certains c’est vrai mais les râleurs sont-ils tous dans ce cas ?

      2. C’est pour qui ça marche pas c’est peut-être qu’ils ont un VPN il faut le désactiver le temps de la transaction.

  12. Pour reprendre la formule connue: « Aujourd’hui, quand c’est gratuit, c’est vous qui êtes le produit… »

    Alors il y a deux options:
    – Laisser la pub apparaître sur ce site.. Ou laisser des billets invités (ou plutôt sponsorisés) aider au financement. Mais ce serait contraire à l’idée des auteurs et visiteurs.
    – demander une contribution minime, on sait le temps que cela prend pour obtenir du contenu de qualité. Des clopes, un resto, un abonnement à Netflix, ça coûte plus que ça.

    Je regarde cela lundi sur mon ordinateur (qui reste éteint le week-end, pour éviter l’assuétude) , je crois qu’un écran de portable n’est pas l’idéal pour s’inscrire…

  13. La citation originelle est de Mao Zedong
    « La révolution n’est pas un dîner de gala ; elle ne se fait pas comme une œuvre littéraire, un dessin ou une broderie ; elle ne peut s’accomplir avec autant d’élégance, de tranquillité et de délicatesse, ou avec autant de douceur, d’amabilité, de courtoisie, de retenue et de générosité d’âme. La révolution, c’est un soulèvement, un acte de violence par lequel une classe en renverse une autre. »

    Cette citation est issue d’un personnage historique qui par le nombre des morts qu’il a causées a dépassé même Adolf Hitler.

    Je ne suis pas convaincu que ce genre de référence soit bon pour quiconque.

  14. Est-ce qu’on ne pourrait envisager un autre grand tournant dans l’affaire Trump en reconsidérant l’acharnement à réduire au silence Julian Assange au regard des nouveaux éléments qui émergent ? (révélations faites par les témoignages faits dans le cadre de la procédure d’empêchement, procès et instructions en cours…)

    1. Cela apparaîtra dans le procès de Roger Stone qui s’ouvre aujourd’hui. Il sera impossible de ne pas y parler de Julian Assange, et comme je le souligne chaque fois qu’il est question de Roger Stone, d’espionnage à proprement parler.

      J’ai eu l’occasion de dire beaucoup de bien de Julian Assange à une époque (mon livre La guerre civile numérique). J’ai pu lui dire aussi le plaisir qui était le mien quand Bernard Stiegler m’avait offert une opportunité d’échanger avec lui. Certains de ses propos suggèrent malheureusement qu’il a choisi à une époque de devenir une sorte d’acolyte actif de Poutine dans la prise de pouvoir de Trump. J’espère qu’il ne s’agit que d’une illusion…

      1. @Paul Jorion
        En fait derrière ma question se profilait exactement ce que « j’attendais » comme réponse et que j’ai eue !
        Je me suis demandée si mon hypothèse ne pouvait pas être qualifiée de complotiste !
        J’oserai maintenant aller plus loin dans mon questionnement puisque le dernier mot de votre réponse est « illusion ».
        Ce pourrait-ce que nous soyons la proie d’une illusion qui en quelque sorte est une « obligation de penser » Julian Assange comme un traître ? Aurait-il été dupe du rôle qui serait instrumentalisé à son sujet ?

      2. Il n’est pas à exclure qu’Assange se soit laissé piéger dans une simple logique de vendetta contre Hillary Clinton, qui était devenue sa bête noire (Hillary Clinton est une autoritariste très antipathique, mais quelle est la part de misogynie pure et simple dans les campagnes menées contre elle aujourd’hui ?).

        J’ai déjà fait remarquer qui si cela avait été la cas, Assange aurait pu agir de telle sorte que les révélations de Wikileaks avantagent Bernie Sanders plutôt que Clinton. Malheureusement – au stade présent de notre compréhension de ce qui s’est passé – il semble bien qu’Assange se soit rangé aux côtés du proto-fasciste Trump. Il reste le bénéfice du doute – mais pas beaucoup plus hélas. Le procès de Roger Stone nous permettra peut-être d’en savoir plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.