Archives par mot-clé : Soft Cell

1961, c’est bien. 1981, c’est encore mieux ! (I)

Ouvert aux commentaires.

20 ans plus tard, on est beaucoup moins gentillet qu’en 1961. Il faut dire qu’en 61 on était convaincu qu’on serait incessamment sous peu vaporisé dans une guerre thermonucléaire et les documents d’époque déclassifiés récemment nous confirment qu’on avait parfaitement raison. En 1961 on est – paradoxalement – « confiant », en 1981, l’esprit critique est tout à fait réveillé (d’où ma volonté de vous rappeler – ou de vous montrer, pour les benjamins parmi nous – à quoi ça ressemblait).

Kraftwerk

The Cure

Soft Cell

Laurie Anderson

(à suivre…)

Partager :

Piqûre de rappel – Les insolents, le 25 janvier 2009

Les années durant lesquelles j’étais jeune professeur à Cambridge furent fastes pour l’Angleterre, non pas en raison de la qualité – incontestable cependant – de mon enseignement mais en raison d’un renouveau alors de la « pop scene ».

Qualques grands moments (non, je n’ai pas oublié que Gary Numan était un fervent admirateur de la dame de fer).

Lene Lovich – Bird Song (1978)

Gary Numan – Are Friends Electric ? (1979)

Soft Cell – Bedsitter (1981)

Partager :

Les insolents

Les années durant lesquelles j’étais jeune professeur à Cambridge furent fastes pour l’Angleterre, non pas en raison de la qualité – incontestable cependant – de mon enseignement mais en raison d’un renouveau alors de la « pop scene ».

Qualques grands moments (non, je n’ai pas oublié que Gary Numan était un fervent admirateur de la dame de fer).

Lene Lovich – Bird Song (1978)

Gary Numan – Are Friends Electric ? (1979)

Soft Cell – Bedsitter (1981)

Partager :