Archives par mot-clé : Stéphane Hessel

À propos de la décision de Paul Jorion de relayer la vidéo de Vincent Lindon, par Catherine Ouvrard

Mercredi, à la demande de plusieurs d’entre vous, j’ai relayé ici la vidéo publiée ce jour-là par Vincent Lindon, l’ayant regardée, et passant outre à la mise en garde d’un futur invité de PJ TV.

Conscient que les gens de gauche ne ratent jamais une bonne occasion de s’écharper entre eux plutôt que de s’en prendre à leurs vrais adversaires, je publie néanmoins volontiers, au titre de « droit de réponse », un courrier qui m’a été envoyé tout à l’heure. Ouvert aux commentaires.

Si un mail du peuple a pu vous faire éditer la vidéo de Vincent Lindon, un autre mail du peuple pourra peut-être vous inciter à la dépublier.

Continuer la lecture de À propos de la décision de Paul Jorion de relayer la vidéo de Vincent Lindon, par Catherine Ouvrard

Partager :

STÉPHANE HESSEL (1917 – 2013)

Je ne l’ai pas connu, ni rencontré, ni jamais vu, et tous ceux pour qui ce fut au contraire le cas évoqueront la personne qu’il était bien mieux que moi.

Je n’ai moi qu’une question à poser : « Comment pourrait-on ne pas être aussi joyeux qu’il le fut ? quand on repense à quatre-vingt-quinze ans de sa vie en se disant, comme il a pu lui le faire, pour chacun de ses épisodes : il n’était malheureusement pas possible de faire davantage ! » La recette de la sérénité, c’est tout simple, elle est là !

Partager :

« Caminante no hay camino, se hace el camino al andar », par Franck Janura

Billet invité

Le 14 septembre prochain, Edgar Morin et Stéphane Hessel publieront ensemble « les chemins de l’espérance ». Après « indignez-vous ! » véritable  bible des indignés à travers l’Europe c’est donc avec Edgar Morin, lui aussi figure emblématique de la résistance française que Stéphane Hessel a choisi de prolonger son message.

Relisant récemment Edgar Morin et observant les récentes évolutions (ou non-évolutions) de la crise de la zone Euro mais également, outre manche, les secousses sociales (en attendant les répliques) il m’est venue l’idée de revisiter les cinq principes d’espérances du philosophe et sociologue qui figurent en conclusion de son dernier ouvrage « la Voie ».

Le premier principe d’espérance qu’Edgar Morin évoque est : le surgissement de l’inattendu et l’apparition de l’improbable.

Continuer la lecture de « Caminante no hay camino, se hace el camino al andar », par Franck Janura

Partager :