Archives par mot-clé : traduction

À propos des traductions du chinois, par DD

Cher Paul, Je viens de lire votre texte à propos des traductions.

Lorsque les Jésuites et plus tard nos pères missionnaires ont découvert et traduit les classiques confucéens, ils ne les ont pas lus « à la chinoise », ils les ont lus selon leur propre grille interprétative jusqu’à y découvrir des traces du message chrétien. En traduisant selon cette grille ils ont donc inventé d’autres textes qui parlaient davantage de leur lecture que du message confucéen.  Et ces nouveaux  textes, parfaitement adaptés aux habitudes de pensée de leurs destinataires occidentaux en devenaient plus lisibles, plus directement accessibles. En chemin, se perdait – ou était gommé – ce qu’une vision chinoise pouvait présenter de différent, et, se perdait aussi tout ce qui, dans la confrontation des différences, pouvait faire advenir de réflexion et de possibilité de questionnement des partis-pris respectifs….

Continuer la lecture de À propos des traductions du chinois, par DD

Partager :

Le regretté Philippe Roth a écrit « Portnoy et son… » truc ?

Fallait-il traduire en français « Portnoy’s Complaint » (1969) par « Portnoy et son complexe », comme ce fut fait à l’origine (1970), ou par « La plainte de Portnoy » comme on l’a fait récemment pour l’édition de la Pléiade (2017), voire par « La complainte de Portnoy » comme le suggère l’entrée sur Wikipedia en français ?

Je lisais la nouvelle « Goodbye, Columbus » l’autre jour, que je n’avais jamais lue. Contrairement à mon habitude, je lisais Roth dans une traduction française – tout simplement parce qu’on venait de me l’offrir sous cette forme.

Continuer la lecture de Le regretté Philippe Roth a écrit « Portnoy et son… » truc ?

Partager :

BOB DYLAN PAS MASSACRÉ

Vous me connaissez : je suis assez cool sur la plupart des sujets, mais il y en a un, celui des « massacreurs de langues » où je ne suis pas cool – mais alors pas du tout.

Des reproches m’ont été adressés : « Mais vous avez osé modifier dans vos livres, les traductions de X ou de Y ! » (Ô sacrilège ! X et Y sont au Panthéon ou tout au moins sur ses marches !) Ma réponse : « Oui, X et Y sont nuls ! Comment ont-ils eu l’outrecuidance de s’intituler ‘Traducteurs’ ! »

Je sais, c’est d’être né 😉 bilingue qui me donne cette arrogance, et d’avoir réfléchi des années durant sur la vacuité définitive de la « traduction littérale ». Mais c’est aussi cette irascibilité qui me fait éprouver au contraire un immense respect pour ceux qui ont un jour pris la peine d’apprendre véritablement à parler une langue étrangère (contrexemple : Gainsbarre chantant Smoke Gets in Your Eyes comme une vache normande).

Il s’appelle Sidoine. Si vous êtes fan de Star Academy vous savez déjà qui il est, sinon vous en saurez davantage sur lui ici.

Partager :