Étiquette : W. H. R. Rivers

  • W. H. R. Rivers est mort il y a cent ans

    Le dimanche de Pentecôte 1922 (4 juin), mourait à Cambridge, à l’âge de 58 ans, William H. R. Rivers, à mes yeux le plus grand anthropologue de tous les temps.

    « Un week-end, alors qu’il était seul dans sa chambre de collège à Cambridge, il développa une hernie aiguë étranglée. Une opération d’urgence fut pratiquée lorsqu’on le trouva, mais il était trop tard pour lui sauver la vie, et il mourut à l’Evelyn Nursing Home de Cambridge. » Notice nécrologique.

    J’écrivais dans un billet récent :

    On s’étonnera peut-être qu’une figure centrale à ma réflexion soit W. H. R. Rivers (1864-1922), un anthropologue dont il a été dit à très juste titre qu’« il fit de l’anthropologie une science » *, mais dont le nom n’apparaît pas même dans deux histoires récentes de l’anthropologie (Robert Deliège, Une histoire de l’anthropologie, Le Seuil 2006 ; Florence Weber, Brève histoire de l’anthropologie, Flammarion 2015).

    Lire la suite…

  • Les conditions d’une autre histoire de l’anthropologie (1979)

    Les conditions d’une autre histoire de l’anthropologie A paru dans les notes de mon cours Encyclopédie de l’ethnologie et histoire…

    Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l’article. Vous pouvez vous abonner iciLire la suite…

  • Le scandale des faux Hommes des Cavernes ! (1987)

    Le scandale des faux Hommes des Cavernes ! a paru dans L’Âne Le magazine freudien, 30, 1987 : 22.

    Un scandale de plus secoue les Philippines pourtant déjà durement éprouvées ces mois derniers. Particularité curieuse cependant de ce scandale récent : il est ethnologique ou plutôt, politico-ethnologique : les Hommes des Cavernes du Président Marcos seraient faux ! Résumons les faits : le 8 juillet 1971, le monde ébahi apprenait par la presse que l’on venait de découvrir à Cotabato dans l’île de Mindanao, une tribu de vingt-quatre Hommes, Femmes et Enfants des Cavernes, les Tasaday, vivant encore à l’Âge de Pierre.… Lire la suite…

  • Cambridge University II. Le spectre d’Elsie R. Masson

    Leach était tout particulièrement enthousiasmé par notre projet d’histoire de l’anthropologie. Quand j’allais le voir pour lui faire part de mes progrès dans l’écriture, il m’attendait souvent avec impatience, ayant glané de nouvelles anecdotes dont il voulait me faire part, ayant découvert, en étant allé fouiner de son côté dans les archives, de nouveaux documents qu’il voulait me montrer. Il m’arriva aussi de l’épater un jour. Pour comprendre comment, il faut en dire davantage sur Malinowski, qui il était, et quel était son but dans la vie.

    Bronislaw Malinowski (1884-1942) était issu de la petite noblesse polonaise. Il avait pour ami intime celui qui deviendrait le fameux dramaturge et peintre talentueux Stanislaw Wietkiewicz (1885-1939).… Lire la suite…

  • W.H.R. Rivers (1979)

    W.H.R. Rivers (1864-1922) A paru dans les notes de mon cours Encyclopédie de l’ethnologie et histoire des doctrines ethnologiques publiées…

    Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l’article. Vous pouvez vous abonner iciLire la suite…

  • Cambridge University I. Le projet d’une histoire de l’anthropologie

    Complétant en 1977 ma maigre pitance de « professeur » à Bruxelles, rémunéré en fait en vacataire, par une nouvelle bourse de la fondation Wiener-Anspach, j’étais cette fois doctorant de l’Université de Cambridge proprement dit, et non comme ç’avait été le cas de 1975 à 1976, doctorant de l’Université de Bruxelles en résidence à Cambridge. Ma thèse serait une histoire de l’anthropologie dans une perspective épistémologique inspirée de la philosophie des sciences qui connaissait alors un nouveau souffle sous l’influence de philosophes et d’historiens des sciences comme Thomas Kuhn (1922-1996), Paul Feyerabend (1924-1994), Joseph Sneed (1938-2020) et Wolfgang Stegmüller (1923-1991). Mon directeur de thèse était Sir Edmund Leach (1910-1989).… Lire la suite…

  • La Cambridge Anthropological Expedition to Torres Straits de 1898 (1979)

    La Cambridge Anthropological Expedition to the Torres Straits de 1888 A paru dans les notes de mon cours Encyclopédie de…

    Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l’article. Vous pouvez vous abonner iciLire la suite…

  • Ils firent de l’ethnologie une science (1983)

    Ils firent de l’ethnologie une science

    A paru dans L’Homme, juil.-sept. 1983, XXIII (3) : 115-122.

    • À propos de I. LANGHAM, The Building of British Social Anthropology. W. H. R. Rivers and his Cambridge Disciples in the Development of Kinship Studies, 1898-1931. Dordrecht (Holland)-Boston-London, D. Reidel Publishing Cy, 1981, XXXII + 392 p., ref., index of names, index of subjects, fig., pl. (« Studies in the History of Modern Science » 8).

    À lire l’histoire des sciences, il apparait que l’on peut y distinguer deux styles : celui du praticien qui se penche sur le passé de sa discipline et, plus récemment apparu, celui de l’historien des sciences qui applique à un domaine de recherche qui n’est pas le sien les méthodes de l’histoire.… Lire la suite…

  • Le temps qu’il fait, le 21 mai 2010

    L’interdiction en Allemagne des positions « nues » dans les vente à découvert

    La politique du pire

    Les « investisseurs »

    W. H. R. Rivers (1864-1922)

    (Ah ! Tous ces anglicismes ! Que voulez-vous : vingt-trois ans passés dans des pays anglophones).… Lire la suite…