Archives par mot-clé : Wolfgang Schäuble

L’Allemagne est incapable de jouer le rôle de puissance hégémonique bienveillante

L’Allemagne nous a offert deux désastres de dimension historique au XXe siècle. Elle est hélas en train de nous en concocter un troisième, qui sera le premier du XXIe siècle.

La raison d’une telle malédiction est son incapacité à jouer le rôle de puissance hégémonique bienveillante. Devenue hégémonique dans un domaine ou un autre, l’Allemagne ne peut s’empêcher d’abuser alors de son pouvoir. Son peuple malheureusement l’y encourage : si l’on en croit les sondages, Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances allemand, faucon brutal, est désormais plus populaire en Allemagne que la Chancelière Angela Merkel.

Continuer la lecture de L’Allemagne est incapable de jouer le rôle de puissance hégémonique bienveillante

Partager :

QUAND LA GRANDE POLITIQUE S’EN MÊLE… par François Leclerc

Billet invité.

Essayant de desserrer l’étau que le gouvernement allemand met en place, Francois Hollande propose de former une « avant-garde » de la zone euro pourvue d’un gouvernement et d’un parlement. Quels pays en feront partie et quelle en sera la politique ? Interrogé, François Hollande a répondu qu’il pensait avant tout à la France, à l’Allemagne et à l’Italie *.

Continuer la lecture de QUAND LA GRANDE POLITIQUE S’EN MÊLE… par François Leclerc

Partager :

COMMENT VONT-ILS RETOMBER SUR LEURS PIEDS ? par François Leclerc

Billet invité.

Les couteaux s’aiguisent afin de préparer la négociation du 3ème plan de sauvetage. Wolfgang Schäuble a pris les devants dans un entretien à Der Spiegel en menaçant de démissionner si sa ligne dure n’était pas suivie par la chancelière. Dans une interview au journal grec To Vima proche du gouvernement, Michel Sapin coupe court à toute velléité de renégocier l’accord-cadre du sommet européen, qui « doit être respecté dans toutes ses composantes par toutes les parties ». Faut-il croire, pour qu’il évoque le contraire, que la tentation en existe, en s’appuyant sur le profond scepticisme ambiant ? Il en profite pour déclarer avoir réagi « très vivement » à la proposition appuyée de Wolfgang Schäuble de sortie temporaire de l’euro de la Grèce, car « soit on sort de l’euro, soit on y reste. S’il y a une possibilité de sortie temporaire, toute l’union [monétaire] est remise en question ».

Continuer la lecture de COMMENT VONT-ILS RETOMBER SUR LEURS PIEDS ? par François Leclerc

Partager :

Wolfgang Schäuble : « Si quelqu’un exigeait ma démission, je demanderais l’arbitrage du Président allemand »

Il y a une semaine exactement, le 11 juillet, j’écrivais dans mon billet L’Occident uni contre Wolfgang Schäuble :

Il faut ajouter qu’Hollande et Valls n’ont pu se placer aux côtés des Grecs comme ils l’ont fait, sans l’aval d’Angela Merkel. Face à eux tous, c’est Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances allemand, qui fait maintenant figure d’isolé.

Continuer la lecture de Wolfgang Schäuble : « Si quelqu’un exigeait ma démission, je demanderais l’arbitrage du Président allemand »

Partager :

WOLFGANG SCHÄUBLE N’A PAS TOTALEMENT TORT ! par François Leclerc

Billet invité.

« Nous allons maintenant voir s’il y a une voie pour un nouveau programme, étant donné l’invraisemblable augmentation des besoins de financement ». C’est dans cet esprit dubitatif que Wolfgang Schäuble aborde les prochaines négociations sur le 3ème plan de sauvetage grec dans le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Continuer la lecture de WOLFGANG SCHÄUBLE N’A PAS TOTALEMENT TORT ! par François Leclerc

Partager :

NOUVELLE PASSE D’ARMES, par François Leclerc

Billet invité.

Une discussion sur la dette grecque ne va plus pouvoir être repoussée après le coup de pouce que Mario Draghi vient de donner, venant à l’appui du FMI et sortant de son effacement de ces derniers jours. Considérant que son allégement ne faisait pas discussion, il a estimé qu’il allait falloir se pencher sur le sujet dans les prochaines semaines. Le sommet de la zone euro avait vu les choses autrement et renvoyait à une première revue satisfaisante du futur plan l’examen de la dette, c’est-à-dire dans de longs mois.

Continuer la lecture de NOUVELLE PASSE D’ARMES, par François Leclerc

Partager :

LE NOUVEAU PLAN POUR LA GRÈCE DÉJÀ CONDAMNÉ, par François Leclerc

Billet invité.

Pour le moins mitigés, leurs résultats sont là : François Hollande a empêché la sortie de la Grèce de l’euro et Angela Merkel une restructuration de sa dette. Mais cela ne fait pas un véritable plan pour autant. Il ne suffira pas d’imposer un nouveau fardeau à la Grèce – plus il sera lourd, moins le plan sera crédible – deux tâches restent à accomplir : comment le rendre vraisemblable a minima et le boucler financièrement ?

Continuer la lecture de LE NOUVEAU PLAN POUR LA GRÈCE DÉJÀ CONDAMNÉ, par François Leclerc

Partager :

Grèce – Poursuivant en sifflotant mon petit bonhomme de chemin…

Certains s’étonnent – dans les commentaires ici, et dans les mails que je reçois – de mon humeur égale depuis le 25 janvier, date de la victoire de Syriza aux législatives grecques. Ils me recommandent d’adopter leur propre point de vue qui, si j’en juge par la suite de leurs messages, est fait de montagnes russes, où les périodes de désespoir profond succèdent aux époques de folle exaltation.

Continuer la lecture de Grèce – Poursuivant en sifflotant mon petit bonhomme de chemin…

Partager :

Yanis Varoufakis : notre combat pour sauver la Grèce

Traduction de Pierre Sarton du Jonchay et Lazarillo de Tormes.

Yanis Varoufakis interviewé par Harry Lambert du « New Statesman », le 13 juillet 2015. Première interview depuis sa démission du poste de ministre des Finances grec.

Harry Lambert : Alors comment vous sentez-vous ?

Yanis Varoufakis : Je suis aux anges. Je n’ai plus à vivre cet emploi du temps hallucinant, totalement inhumain, effarant. J’ai dormi deux heures par jour pendant cinq mois. Je suis aussi soulagé de ne plus avoir à porter cette pression incroyable d’une négociation sur une position difficile à défendre, même si j’ai tout fait pour y amener mes interlocuteurs, si vous voyez ce que je veux dire.

Continuer la lecture de Yanis Varoufakis : notre combat pour sauver la Grèce

Partager :

SCHÄUBLE SAVONNE LA PLANCHE, par François Leclerc

Billet invité.

C’est à peine fini que cela recommence. Un pont financier permettant à la Grèce d’honorer ses échéances envers la BCE et ses arriérés envers le FMI, avant que le nouveau programme soit adopté, ne parvient pas à être dégagé entre les créanciers européens. L’Eurogroupe d’hier, qui y était consacré, a renvoyé la question pour étude à son groupe de travail, qui fait les fonds de tiroir…

Continuer la lecture de SCHÄUBLE SAVONNE LA PLANCHE, par François Leclerc

Partager :

L’Occident uni contre Wolfgang Schäuble (post-scriptum)

Certains d’entre vous ne comprennent pas ce que je dis quand j’écrivais hier :

Il faut ajouter qu’Hollande et Valls n’ont pu se placer aux côtés des Grecs comme ils l’ont fait, sans l’aval d’Angela Merkel. Face à eux tous, c’est Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances allemand, qui fait maintenant figure d’isolé.

Continuer la lecture de L’Occident uni contre Wolfgang Schäuble (post-scriptum)

Partager :

FIN A L’ARRACHÉ DU DERNIER ACTE, par François Leclerc

Billet invité.

Le sommet européen d’aujourd’hui dans sa configuration plénière est annulé, il est maintenu pour la zone euro, à 16 heures (Paris). « Il durera jusqu’à ce que nous concluions les négociations sur la Grèce », a déclaré Donald Tusk, le président de l’Union européenne. L’affrontement se poursuit.

Continuer la lecture de FIN A L’ARRACHÉ DU DERNIER ACTE, par François Leclerc

Partager :

QUELLE TRÈS MAUVAISE COMÉDIE ! par François Leclerc

Billet invité.

Le feu vert donné hier soir par le Parlement grec ainsi que par la Commission, la BCE et le FMI, a ouvert la porte mais rien réglé. L’Eurogroupe d’aujourd’hui était le siège de discussions très tendues et n’aboutissant pas. Il en sera probablement de même demain lors du sommet, qui pour être précédé d’un nouvel Eurogroupe demain matin, suivi d’un nouveau lundi…

Continuer la lecture de QUELLE TRÈS MAUVAISE COMÉDIE ! par François Leclerc

Partager :

Grèce : Démissionner pour faciliter le retour au calme

Yanis Varoufakis a démissionné de son poste de ministre des Finances grec, probablement pour faciliter de futures négociations. On juge sans doute à Athènes qu’il a pu commettre des erreurs au cours des semaines récentes. Il serait normal alors, me semble-t-il, que ceux qui, en face, ont eux incontestablement accumulé les erreurs – certains de leurs actes s’apparentant même à un sabotage pur et simple des négociations qui étaient en cours – en fassent autant. On pense bien sûr en particulier à MM. Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne, Jeroen Dijsselbloem, ministre des Finances néerlandais et Président de l’Eurogroupe et, Wolfgang Schaüble, ministre allemand des Finances.

Partager :