LE TEMPS QU’IL FAIT LE 22 MAI 2015 – (retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 22 mai. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le vendredi 22 mai 2015, et ces jours derniers, j’ai été sur la route, comme ça m’arrive assez souvent ces jours-ci, enfin ces années récentes. Et avant-hier, j’ai participé à un débat avec deux économistes belges : Bruno Colmant, que vous connaissez déjà, avec qui j’ai écrit un livre qui s’appelle : « Penser l’économie autrement », et avec Étienne de Callataÿ, qui est l’économiste en chef de la banque Degroof. Et c’était la banque Degroof qui organisait ce débat, et nous parlions devant des investisseurs, des clients de cette banque d’affaires belge. Alors, je précise tout de suite à l’intention de ceux qui me posent toujours rapidement la question : « Est-ce que vous étiez payé pour le faire ? » Non, je n’étais pas payé pour le faire. Les soucis de ces gens-là, qui me posent la question, ce n’est pas qu’on oublierait de me payer, mais qu’au contraire ils s’inquiètent beaucoup du fait qu’on pourrait me payer dans un cadre comme celui-là. En général, ce sont des gens qui, eux, n’ont pas de soucis du même ordre : quand on les paye, ils ne sont pas aussi, comment dire, sourcilleux. J’ai été « payé » : j’ai reçu – comme on fait dans ces cas-là – une bouteille, et je peux vous dire que cette bouteille a été partagée hier soir avec des amis du blog de Paul Jorion de la bonne ville de Liège.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 22 MAI 2015 – (retranscription)

Partager

APPEL DE MAI 2015

L’objectif 1 500 € de notre appel mensuel a été atteint le 22 mai à 19h47.

L’actualité des banalités, les faits divers sans aucune implication quelconque, les équipes qui gagnent cette semaine et perdront la semaine prochaine, n’ont aucune place ici !

Les choses importantes seulement !

Merci à vous tous pour votre mécénat citoyen qui nous permet de vous offrir ici l’actualité du Grand tournant.

Partager

Qui veut la peau de la séparation bancaire ?, par Philippe Lamberts

Billet invité

Saviez-vous qu’il existe une mesure simple et efficace pour empêcher les grandes banques de continuer à spéculer avec votre épargne ? Il s’agit de la séparation des métiers bancaires.

Pourtant, les groupes conservateurs, socialistes et libéraux au sein du Parlement européen refusent de mettre en oeuvre cette mesure.
Je vous invite donc à partager au maximum ma nouvelle vidéo pour dénoncer ce scandale et mettre la pression sur ces groupes politiques !

Philippe Lamberts
Co-président du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 24 AVRIL 2015 – (retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 24 avril 2015. Merci à Olivier Brouwer ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le vendredi 24 avril 2015. Et hier [et avant-hier], pour moi, deux journées bien remplies. Si j’ai l’air un peu fatigué ou si je m’embrouille un peu dans mes explications, vous saurez pourquoi.

Avant-hier soir, je me trouvais à Thuin, sur la Sambre, dans le Hainaut en Belgique, et j’ai eu un débat avec Patrick Dupriez, qui est le coprésident du parti Écolo. Hier à midi, je me suis entretenu avec les entrepreneurs du Brabant wallon, et ce n’était pas la moins intéressante des réunions que j’ai pu avoir ces jours derniers. J’ai rencontré des gens – pas tous, mais enfin beaucoup – qui essayent de faire des choses autrement dans leurs entreprises, distribuer les bénéfices d’une manière différente, organiser la hiérarchie intérieure, avoir des objectifs pour leur compagnie qui soient des choses un petit peu inhabituelles, et voilà. Je resterai en contact avec certains d’entre eux. Et hier soir, je me trouvais, pour l’extension de l’Université Libre de Bruxelles, à La Louvière, toujours dans le Hainaut, où j’avais un débat avec Bruno Colmant. Ce n’est pas le premier débat que j’ai avec Bruno Colmant, mais là, on était devant une salle bien remplie et on avait des questions intéressantes venant de la salle.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 24 AVRIL 2015 – (retranscription)

Partager

AVIS AUX BRUXELLOIS !, le samedi 18 avril 2015 à 18h

Devant le succès de la formule (… et ce n’est pas un vain mot), nous nous réunirons une fois de plus le samedi 18 avril à partir de 17h30 au café Le Vicomte, 1 rue du Bourgmestre, au coin de la chaussée de Boondael à Ixelles, à un bloc (« pâté de maisons ») du boulevard général Jacques. Le fameux « spaghetti Vicomte » sera disponible à 19h30 pour ceux qui souhaiteront bénéficier de ce plat délicieux (avec ou sans viande !)

Partager

Trends – Tendances, Le coût d’un secteur financier hypertrophié, jeudi 9 avril 2015

Dans l’édition imprimée de Trends – Tendances.

Qui ne s’est fait, au cours des trente dernières années, la réflexion suivante : « Il est regrettable que tant de jeunes gens intelligents consacrent tout leur talent à faire gagner de l’argent aux banques. Ne s’agit-il pas là de talent gâché ? »

Deux chercheurs de la Banque des règlements internationaux, « la banque centrale des banques centrales », Stephen Cecchetti et Enisse Kharroubi ont eu la curiosité de vérifier ce qu’il en était et ont calculé combien cela nous coûte. La conclusion de leur étude publiée le mois dernier est que cela nous coûte cher : plusieurs points de productivité.

Sans examiner les conséquences de l’absence de ces talents dans la Recherche et le Développement d’autres secteurs, ils mettent en évidence que la concentration des cerveaux dans la finance a contribué à l’hypertrophier et à faire que les banques ont attribué de préférence leur financement aux industries où le collatéral mis en garantie du crédit obtenu est élevé et la rentabilité faible.

Continuer la lecture de Trends – Tendances, Le coût d’un secteur financier hypertrophié, jeudi 9 avril 2015

Partager

L’Artificier, le Pontonnier et le Bretteur (sur trois essais récents), par Timiota

Billet invité.

Trois essais soulignent par leur angle d’attaque que certes les pieds du ci-devant colosse – l’économie version néolibérale – sont d’argile. Mais ils indiquent aussi que la métastabilité des institutions à tous les niveaux oblige ses adversaires à étirer le front à nouveaux frais.

Les trois ouvrages récemment parus ou traduits dont il est question fournissent un balayage de notre pyramide économique :

– de sa théorie (L’Imposture économique de Steve Keen [1]) qui fait voir que la pyramide supposée solide est plutôt sur sa pointe ;

– de l’articulation de cette théorie avec les grandes structures (La Grande Crise, de James K. Galbraith [2], proche de Varoufakis qu’il cite souvent), structures telles les groupes industriels ou les acteurs de la presse – y compris un Paul Krugman – ou du domaine de l’énergie, assurément crucial ;

– Enfin la rencontre de cette pyramide avec le « management mondial » (Suicide de l’Occident, Suicide de l’Humanité ? de Michel Rocard [3]), qui brosse l’impact délétère de l’actuelle conduite à l’échelon du « concert des nations » et même de la planète, par un premier ministre à l’esprit toujours acéré.

Continuer la lecture de L’Artificier, le Pontonnier et le Bretteur (sur trois essais récents), par Timiota

Partager

Comment sortir de la crise ? – Conférence-débat avec François Leclerc, le vendredi 3 avril 2015

Billet invité

À la brasserie de Gaël que mon éditeur Christophe Hordé anime, et où à sa demande je parlais devant une assistance chaleureuse, Luc Pérez m’a croqué vendredi soir dernier ! Il n’y avait pas de spaghettis comme au Vicomte mais des pizzas, et aussi de la bonne bière de sa production. Des lecteurs du blog de la région avaient aussi fait le déplacement, nous étions entre nous.

francois LECLERC à Gaël 4 avril 2015

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 20 MARS 2015 – (retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 20 mars 2015. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le vendredi 20 mars 2015. Et j’ai demandé au dieu Pazuzu de bien vouloir manifester aujourd’hui sa colère relative au comportement de la Troïka. Alors, si vous voyez quelque chose de curieux se passer pendant que je parle, eh bien, ce sera sans doute cela.

Non, je ne veux pas réitérer l’exploit de notre ami, l’intrépide reporter, globe-trotter, Tintin, dans Le Temple du Soleil, je ne vais pas essayer de profiter lâchement de la présence d’une éclipse solaire pour essayer de faire passer mon message. J’ai calculé le temps de mon intervention pour qu’elle soit terminée avant le début de l’éclipse !

tintin_templo_eclipse

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 20 MARS 2015 – (retranscription)

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 13 MARS 2015 – (retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 13 mars 2015. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le vendredi 13 mars 2015. Et quand j’ai vu qu’on était vendredi 13, je suis d’abord allé regarder la une des journaux… Non, non, je plaisante !

Je vais vous parler d’autre chose. Je vais vous parler de ce que j’ai fait hier soir. Hier soir, j’étais à Namur, en Belgique. Nous étions dans le Palais provincial (je crois que ça s’appelle, oui, le Palais provincial) qui est un Hôtel de Maître du 18ème siècle, et c’est décoré de manière tout à fait charmante ! Si vous allez aux toilettes en passant par la porte qui se trouve derrière l’estrade où interviennent les personnes qui parlent, les orateurs, vous allez passer par un corridor et puis vous allez vous trouver dans une espèce de pièce qui à mon sens est un peu négligée [P.J. sert à entreposer divers objets], dans laquelle se trouve un tableau splendide de Mazeppa. Alors, vous ne connaissez peut-être pas l’histoire de Mazeppa, mais il y a des tableaux, il y en a une série, des tableaux sur Mazeppa au 19ème siècle, c’est l’histoire de cet homme qui était attaché nu sur un cheval. Voilà. Vous pourrez lire ça sur Wikipedia. Il y a de très beaux tableaux sur Mazeppa, mais là, c’est le plus beau, le plus beau que j’aie vu. Et ça se trouve dans ce corridor mal éclairé du Palais provincial. Si on pouvait mettre ce tableau davantage en évidence, c’est absolument splendide ! Quand j’ai essayé de le décrire, hier, j’ai parlé de Delacroix, j’ai parlé aussi de certains de ces splendides tableaux de Daumier, surtout connu par ses gravures, mais qui a fait aussi des tableaux à l’huile extraordinaires. Un très beau tableau qu’il faudrait quand même mettre davantage en évidence.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 13 MARS 2015 – (retranscription)

Partager

6 semaines et ½, par Michel Leis

Billet invité.

Il y a maintenant 6 semaines et ½ que Syriza est au pouvoir en Grèce, on peut voir la situation actuelle comme un verre d’eau à moitié vide ou à moitié plein. Comme Paul Jorion, on peut mettre en avant le vote de lois sociales, véritable rupture par rapport aux recommandations antérieures des institutions (pour ne plus dire la Troïka). Même si ces avancées se sont faites au prix de quelques reculades, je ne doute pas que les Grecs voient en ces quelques avancées un symbole. Comme tout symbole, il est essentiel sur le plan intérieur comme sur le plan extérieur : oui il existe des partis politiques qui ont vraiment envie de faire bouger les lignes.

On peut aussi, à l’instar de François Leclerc pointer la pression exercée par ces mêmes institutions, à peine relâché le temps d’un compromis péniblement arraché, déjà de retour avec la sinistre Troïka. Wolfgang Schäuble a dû jubiler en prononçant ce mot honni des Grecs, après une période d’abstinence forcée pour cause de négociations. Les Grecs sont dans une survie assurée par un respirateur que l’on peut débrancher à tout moment.

Continuer la lecture de 6 semaines et ½, par Michel Leis

Partager