Merci à vous ! par Émilien Royere

Courrier reçu, publié avec l’autorisation (enthousiaste) de l’auteur.

Merci à vous ! Dans ces grands moments pré-élections, d’un niveau médiatique absolument effroyable, vos articles (sans oublier ceux des autres participants au blog bien sûr!) sont comme une bouffée d’oxygène !

Continuer la lecture de Merci à vous ! par Émilien Royere

Partager

Télérama, le 25 mars, page 31

J’ai accordé à Télérama un long entretien  (3/4 d’heure) sur la question de la disparition du travail et sur ma proposition d’une « taxe robot ».

La formule qui m’était proposée était que l’entretien complet serait publié sur le site toile Télérama.fr tandis qu’un extrait serait publié dans la version papier du magazine.

Ce que je vois publié aujourd’hui en page 31 de Télérama ressemble à un résumé à gros traits de propos que j’ai pu tenir ici ou là sur la politique française. Il ne s’agit en tout cas pas de l’extrait promis de mon entretien consacré à la disparition du travail et à ma proposition d’une « taxe robot »

Je mène l’enquête sur ce qui a pu se passer. Je vous tiendrai au courant.

Le 22 mars à 13h17 :

J’ai reçu la réponse suivante :

C’est le problème des entretiens téléphoniques […] j’aurais dû vous soumettre la transcription du texte qui a subi deux relectures et a été rebidouillé deux fois !

Oui, je vais faire une version longue questions-réponses pour la toile, qui sera mise en ligne avant le we, mais que je vais vous soumettre ce soir dès que je l’aurai mise en forme.

Dont acte. J’ai demandé qu’en attendant soit retiré de la toile le texte qui a paru dans la version papier, apparenté à des choses que j’ai dites ici ou là, mais trop éloigné de ma pensée.

Partager

PARALLÈLE BRÉSILIEN, par François Leclerc

Billet invité.

L’actualité brésilienne, faite de scandales de corruption impliquant la classe politique dans son ensemble et d’émeutes sanglantes dans les prisons, me renvoie à mes deux années passées à São Paulo, en 2005 et 2007. Lula accomplissait alors son premier mandat et un grand scandale de corruption affectant le Parti des travailleurs avait éclaté, créant un fort désarroi.

Continuer la lecture de PARALLÈLE BRÉSILIEN, par François Leclerc

Partager

« Avisse à la population : Il sera désormais exigé des commentateurs qu’ils lisent les billets ! »

Le Monde : Pour que ses lecteurs puissent commenter, un site les oblige à (vraiment) lire l’article avant, le 2 mars 2017

Continuer la lecture de « Avisse à la population : Il sera désormais exigé des commentateurs qu’ils lisent les billets ! »

Partager

LE BLOG DE PAUL JORION A 10 ANS : Un bilan – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 24 février 2017. Merci à Pascale Duclaud, Olivier de Taxis, Marianne Oppitz et Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le vendredi 24 février 2017 et cela signifie que dans 4 jours, le 28 février, il y aura 10 ans exactement que je tiens ce blog. Vendredi prochain, nous aurons dépassé l’anniversaire, donc je vais en parler un peu aujourd’hui. Continuer la lecture de LE BLOG DE PAUL JORION A 10 ANS : Un bilan – Retranscription

Partager

Trump : VOUS N’AVEZ PAS TOUT VU !, par François Leclerc

Billet invité.

Fidèle à sa vision du monde résumée par le slogan « America First ! », Donald Trump n’a fait que prendre son élan avec le démantèlement d’Obamacare et la construction d’un mur avec le Mexique, ses premières mesures emblématiques. Pour la suite, il voit grand.

Continuer la lecture de Trump : VOUS N’AVEZ PAS TOUT VU !, par François Leclerc

Partager

Appel de janvier 2017

L’histoire est en marche chers amis, ici et ailleurs, avec d’affreux hoquets mêlés de bouffées enthousiasmantes d’optimisme !

L’appel mensuel pour janvier a rapporté 1.789 € (il faut sans doute y lire un signe !) pour un objectif mensuel de 1.500 € *. Merci une fois de plus pour votre mécénat citoyen !

P.S. : Le numéro spécial « Obama » de (P)ièces (J)ointes (N°10) est le bon moment pour débuter un abonnement à la version papier du Blog de PJ. Bientôt 300 abonnés, qu’attendez-vous ?

* Comme à l’habitude, la somme en excès (cette fois 289 €) sera automatiquement comptabilisée au mois suivant.

Partager

NETTOYAGE AU KARCHER AU BRÉSIL, par François Leclerc

Billet invité.

La société brésilienne va-t-elle parvenir à se débarrasser de la gangrène de la corruption qui la ronge ? Débusqué il y a trois ans, le tentaculaire scandale Petrobras continue de secouer le monde politique qui craint désormais une seconde vague de nouvelles révélations. Les dirigeants de ce géant du pétrole, qui sont nommés par le pouvoir, ont financé les caisses noires des partis politiques et de leurs plus influents responsables, via un cartel illicite des grands groupes du BTP à qui ils confiaient des contrats en sous-traitance.
Continuer la lecture de NETTOYAGE AU KARCHER AU BRÉSIL, par François Leclerc

Partager

LA MAIN DU MARCHÉ EN PLEINE MUTATION NUMÉRIQUE, par François Leclerc

Billet invité.

Se méfie-t-on assez des algorithmes ? À voir le branle-bas de combat sonné à leur encontre, il y de sérieuses raisons de se préoccuper de leur rôle insidieux, en raison de leur omniprésence dans la vie quotidienne et dans la conduite de l’économie qui bien que grandissante reste largement ignorée. Progressivement, la main du marché devient numérique ! Ce qui fait notamment craindre que la montée en puissance de l’Intelligence Artificielle et l’implication d’algorithmes de plus en plus puissants ne contribuent à la constitution de cartels maintenant les prix à un niveau élevé au détriment des consommateurs, les lois anti-trusts dépassées.

Continuer la lecture de LA MAIN DU MARCHÉ EN PLEINE MUTATION NUMÉRIQUE, par François Leclerc

Partager

Les Vœux de Patrice Brient

Poème invité.

Épilogue des Fêtes, voici le temps des Vœux,
Nul n’est vraiment prophète, tous veulent demain heureux,
Joie souvent de façade, pour masquer l’inquiétude,
On se rassure à peine, en suivant l’habitude.
Y croit-on sincèrement, ou n’est-ce qu’illusion ?
Chacun se voudrait joueur, et n’est souvent qu’un pion.
Heureux les inconscients, qui voient demain chantant,
Aux lucides pourtant, il faut du mot battant !
Ou les sages, accablés, épuisés, se tairont :
Shakespeare, expert en âmes, éclaire de ta raison !

Partager

Ah ! L’Internet… on y trouve vraiment de tout !

Je n’ai pas tout lu, mais suffisamment pour apprendre que je n’ai pas été prof à Cambridge, ni doctorant d’Edmund Leach à Cambridge, ni fonctionnaire des Nations-Unies, etc. La quasi-totalité (sinon tous !) de mes articles scientifiques ont d’ailleurs été écrits par d’autres…

Je n’ai pas voulu vous en priver, c’est le week-end. Ouvert aux commentaires, bien entendu !

Continuer la lecture de Ah ! L’Internet… on y trouve vraiment de tout !

Partager

Mes cinq jours de vacances…

… sont devenus six en raison d’une combinaison particulièrement néfaste de brouillard givrant, verglas et neige. Me voici néanmoins à nouveau à pied d’oeuvre ! Si vous m’avez envoyé un mail ou un SMS entre le 29 décembre 2016 et le 4 janvier 2017, j’implore votre mansuétude : je remonterai la file à partir de demain !

Quoi qu’il en soit : bonne année 2017 à vous tous !

Partager

Appel de décembre 2016

L’année 2017 sera rude, je ne vous apprends rien ! Nous aurons ici beaucoup de choses à expliquer, et il sera important que nous soyons là, entre le désert du mensonge par omission que constitue la presse traditionnelle et le torrent de n’importe-quoi que l’on trouve sur l’internet.

L’objectif mensuel de 1.500 € a été atteint à 19h00. Merci à tous pour votre mécénat citoyen !

P.S. Le N°9 de (P)ièces (J)ointes est à la hauteur des précédents et… imprimé désormais sur du beau papier, ce qui ne gâche rien. La bonne parole, pour 4,99 €, c’est bradé !

Partager

LES JUGES BRÉSILIENS NE DÉSARMENT PAS, par François Leclerc

Billet invité.

Les épisodes de la lutte contre la corruption qui oppose les autorités judiciaires aux plus hauts dignitaires de l’État se poursuivent au Brésil, à la manière d’une telenovela. À ceci près qu’il s’agit de la réalité et que cette série est sans fin, étendant même ses effets dans d’autres pays latino-américains via les entreprises brésiliennes du BTP.

Continuer la lecture de LES JUGES BRÉSILIENS NE DÉSARMENT PAS, par François Leclerc

Partager