Le mode de scrutin idéal pour une présidentielle

Pour ceux d’entre vous qui ne lisez pas tous les commentaires de tous les billets

Il faudrait bien entendu une présidentielle à 4 tours :

1er tour : se débarrasser des représentants des « partis de gouvernement », tous corrompus et déconsidérés parce qu’ils ne pensent qu’à une seule chose : leur ré-élection

2d tour : se débarrasser de la candidate représentant les fous furieux, les paranoïaques, les xénophobes, les admirateurs de l’obtus Poutine…, seule capable de l’avoir emporté contre les « Tous pourris ! »

3e tour : se débarrasser du candidat ultralibéral, seul capable d’avoir rassemblé un Front antifasciste au 2d tour

4e tour : se débarrasser du candidat de la gauche « autoritaire », seul capable de l’emporter au 3e tour contre le candidat ultralibéral

Ou alors… changer les choses ailleurs que dans les urnes…

P.S. : Continuer la lecture de Le mode de scrutin idéal pour une présidentielle

Partager

Le vrai pouvoir, c’est celui de l’argent, par AncestraL

Billet invité.

Nous n’en avons plus longtemps sur Terre (lisez le terrible Requiem de Philippe Soubeyrand) et nous ne sommes plus en démocratie depuis bien longtemps (lisez ce dernier billet de Stephane Gaufres).

Continuer la lecture de Le vrai pouvoir, c’est celui de l’argent, par AncestraL

Partager

Ce que veut dire – et ne veut plus dire – « Démocratie », par Stéphane Gaufrès

Billet invité.

Résumé : On n’a jamais tant brandi le mot de démocratie, pour caractériser non seulement le régime politique des nations occidentales, mais leur essence-même. Les élections récentes en France et aux Etats-Unis, et le référendum sur le Brexit en Grande-Bretagne, semblent surgir d’un univers inédit et inquiétant que rien ne nous permettait de prévoir. Nous proposons ici quelques généalogies simples pour éclairer la disparition du pouvoir politique face à la complexité de la mondialisation, et l’évaporation concomitante de la notion de « peuple ». Disparitions qui semblent vider aujourd’hui le terme de démocratie de tout son sens étymologique, et nous imposer pour l’avenir une redéfinition de l’action politique elle-même.

Continuer la lecture de Ce que veut dire – et ne veut plus dire – « Démocratie », par Stéphane Gaufrès

Partager

La question taboue du partage du pouvoir au sein de l’entreprise, par Jacques Boutbien

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Il est désormais admis que le caractère démocratique d’un pays ne se mesure plus aujourd’hui au nombre de consultations électorales mais à l’extension des principes démocratiques à d’autres sphères que celle de la politique, à l’entreprise, à l’administration et plus généralement à l’ensemble de la société civile.

Continuer la lecture de La question taboue du partage du pouvoir au sein de l’entreprise, par Jacques Boutbien

Partager

Philippe Poutou, l’honnête homme, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Comme le fait remarquer ce matin un journaliste de Mediapart, Philippe Poutou représenta au débat d’hier soir l’irruption du réel au milieu d’un parterre de politiciens professionnels. Et c’est vrai que ses interventions toutes de franchise, appelant un voyou par son nom et stigmatisant les ravages du néolibéralisme, faisaient plaisir à entendre. Surtout après les scènes d’humiliation dont il fut victime sur d’autres chaines ! Continuer la lecture de Philippe Poutou, l’honnête homme, par Roberto Boulant

Partager

CHINE – Droits de l’Homme. Prêcher en Chine (3) ? par DD & DH

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Nous avons vu combien la Chine a de difficultés à faire bon ménage avec le type de religion dont la chrétienne (surtout catholique) est le meilleur exemple : révélée, dogmatique, exclusive, prosélyte et importée de l’étranger. Or, cela ne nous apparaît pas clairement et sans doute avons-nous un peu de mal à l’imaginer, mais le « prêche » des Droits de l’Homme est perçu peu ou prou en Chine de la même façon. Continuer la lecture de CHINE – Droits de l’Homme. Prêcher en Chine (3) ? par DD & DH

Partager

TRUMP, COMBIEN DE MANDATS ? par François Leclerc

Billet invité.

Chaque jour est pire que le précédent. La question posée n’est plus « Donald Trump va-t-il s’assagir ? » mais « jusqu’où va-t-il aller ? ». La journée d’hier et ses rebondissements ont montré qu’il n’avait pas l’intention de faire dans la demi-mesure. À tel point que l’on peut se demander si l’on n’assiste pas, au vu de la somme des mesures prises et annoncées ainsi que des méthodes employées, à un véritable changement de régime. Tiendra-t-il ?

Continuer la lecture de TRUMP, COMBIEN DE MANDATS ? par François Leclerc

Partager

NETTOYAGE AU KARCHER AU BRÉSIL, par François Leclerc

Billet invité.

La société brésilienne va-t-elle parvenir à se débarrasser de la gangrène de la corruption qui la ronge ? Débusqué il y a trois ans, le tentaculaire scandale Petrobras continue de secouer le monde politique qui craint désormais une seconde vague de nouvelles révélations. Les dirigeants de ce géant du pétrole, qui sont nommés par le pouvoir, ont financé les caisses noires des partis politiques et de leurs plus influents responsables, via un cartel illicite des grands groupes du BTP à qui ils confiaient des contrats en sous-traitance.
Continuer la lecture de NETTOYAGE AU KARCHER AU BRÉSIL, par François Leclerc

Partager

Piqûre de rappel : Imaginez un pays imaginaire…, le 10 janvier 2017

Il ne m’est encore jamais arrivé de republier en Piqûre de rappel un billet publié 19 jours plus tôt. Mais nous vivons des temps extraordinaires…

Imaginez que dans un pays imaginaire un candidat populiste ait été nommé président au grand dam des représentants du parti sur la liste duquel il s’était présenté.

Continuer la lecture de Piqûre de rappel : Imaginez un pays imaginaire…, le 10 janvier 2017

Partager

Effondrement. Le mouvement se précipite

Trump s’est mis en tête d’interdire aux musulmans l’entrée aux États-Unis. Résultat : des étudiants qui rentrent ce weekend pour suivre les cours dans les universités où ils sont inscrits, sont refoulés avant de pouvoir prendre l’avion, ou détenus dès qu’ils débarquent aux États-Unis.

Continuer la lecture de Effondrement. Le mouvement se précipite

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 20 JANVIER 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 20 janvier 2017. Merci à Cyril Touboulic et Pascale Duclaud !

Bonjour, nous sommes le vendredi 20 janvier 2017, et aujourd’hui c’est un jour historique parce qu’à 18 heures pour nous, Monsieur Donald Trump deviendra président des États-Unis.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 20 JANVIER 2017 – Retranscription

Partager

Vers la fin de l’Histoire, ou vers la fin du consensus démocratique ? par Roberto Boulant

Billet invité

L’importance de la chose, la paix civile, mérite un rappel : le retour au statu-quo ante, la possibilité d’élire de nouveau des partis dits ‘de gouvernement’, n’est pas du tout assuré une fois les populistes de droite au pouvoir. Une fois établie l’évidence que leurs politiques de régression sociale et de repli nationaliste ne débouchent pas sur le plein emploi pour les gens ayant la bonne couleur de peau (nationalité, religion, etc.).

Continuer la lecture de Vers la fin de l’Histoire, ou vers la fin du consensus démocratique ? par Roberto Boulant

Partager

RIVÉS SUR NOS ÉCRANS, par Pascal

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Vous écoutez les dernières infos sur votre écran préféré :

le E171 est-il cancérogène ?

Alerte aux particules fines

Le nombre de morts en augmentation sur les routes

La Terre est en train de bouillir

Continuer la lecture de RIVÉS SUR NOS ÉCRANS, par Pascal

Partager

La déréalisation du monde, par Roberto Boulant

Billet invité.

Déréalisation : altération de la perception ou de l’expérience du monde qui apparaît étrange, irréel, et extérieur. Suivant les cas, les éléments normalement ancrés dans la personnalité comme la notion d’existence peuvent être par exemple remis en question. La déréalisation est en quelque sorte une expérimentation d’un doute métaphysique de manière concrète. D’un point de vue philosophique, on peut se poser la question de son identification avec le sentiment de l’absurdité métaphysique, ou de la « nausée » décrits par Camus et Sartre.
(Source Wikipédia) Continuer la lecture de La déréalisation du monde, par Roberto Boulant

Partager

Le revenu universel de la démocratie possible, par Pierre Sarton du Jonchay

Billet invité.

Le billet de Roberto Boulant dit bien ce qu’est la règle en matière de travail et de droit du travail dans le système libéral de l’économie nominaliste sans autorité ni responsabilité du réel. La vérité des contrats de service n’est pas connaissable parce que le bien servi reste confiné dans le secret des intérêts privés. Les contractants n’ont ni moyens ni obligation de rendre compte de ce qu’ils produisent en équité et livrent réellement. L’intérêt général de la société n’a pas de moyen objectif de juger de ce qui est produit et rendu aux propriétaires de droits qui ne sont pas publiables ni publiés. Derrière la loi nominale, s’applique la loi du plus fort adossée à des personnes morales virtuelles dont l’existence n’est pas contrôlable.

Continuer la lecture de Le revenu universel de la démocratie possible, par Pierre Sarton du Jonchay

Partager

You’re fired* !, par Roberto Boulant

Billet invité.

La vieille morale de nos grands-mères n’a plus cours. Il est devenu rentable d’enfreindre la loi pour peu que vous apparteniez aux classes dominantes. C’est déjà chose commune depuis longtemps pour le haut de la pyramide alimentaire, pour ces banksters qui pris la main dans le sac se contentent de fournir quelques sous-fifres à la justice en guise de victimes expiatoires, puis qui se remboursent sur la bête, pardon sur les employés et les clients, de l’amende infligée.

Continuer la lecture de You’re fired* !, par Roberto Boulant

Partager

Le temps qu’il fait le 13 janvier 2017

The Intercept : The Deep State Goes to War With President-Elect, Using Unverified Claims, as Democrats Cheer, par Glenn Greenwald, le 11 janvier 2017

Le Nouvel Économiste : L’extinction, rien de moins, de l’espèce humaine, par Jean-Louis Vidana, le 12 janvier 2017

Partager

LES JUGES BRÉSILIENS NE DÉSARMENT PAS, par François Leclerc

Billet invité.

Les épisodes de la lutte contre la corruption qui oppose les autorités judiciaires aux plus hauts dignitaires de l’État se poursuivent au Brésil, à la manière d’une telenovela. À ceci près qu’il s’agit de la réalité et que cette série est sans fin, étendant même ses effets dans d’autres pays latino-américains via les entreprises brésiliennes du BTP.

Continuer la lecture de LES JUGES BRÉSILIENS NE DÉSARMENT PAS, par François Leclerc

Partager