Ils ont écrit ton nom, liberté de François de Closets. Un compte-rendu par Madeleine Théodore

Billet invité.

Nous nous souvenons toujours avec émotion des journalistes de Charlie Hebdo tués pour avoir refusé de renoncer à la liberté d’exprimer leur pensée. François de Closets nous remémore ces instants où les mots « liberté », « égalité », « fraternité » ont de nouveau repris un sens et où les citoyens montraient l’attachement à leur patrie dans la rue suite à ces malheureux événements.

Continuer la lecture de Ils ont écrit ton nom, liberté de François de Closets. Un compte-rendu par Madeleine Théodore

Partager

« Homo regionalis » selon Todd, adorable cancre ou détestable crack, par Timiota

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Commentaire sur Où en sommes nous ? Une esquisse de l’histoire humaine, Emmanuel Todd édité au Seuil (2017).

C’est le personnage d’un Todd équilibriste, chat de gouttière et grand radiographe du paquet de sapiens en format familial XXL que son nouvel ouvrage Où en sommes-nous ? Une esquisse de l’histoire humaine fait ressortir. Continuer la lecture de « Homo regionalis » selon Todd, adorable cancre ou détestable crack, par Timiota

Partager

Sénat – séance du lundi 22 mai 1876 – Discussion de la proposition de M. Victor Hugo relativement à l’amnistie.

L’amnistie au sénat – séance du lundi 22 Mai 1876

Continuer la lecture de Sénat – séance du lundi 22 mai 1876 – Discussion de la proposition de M. Victor Hugo relativement à l’amnistie.

Partager

Ma famille demande le retrait d’Arlington du monument Confédéré de notre cousin, par Judith Ezekiel

Billet invité. Judith Ezekiel est une amie de François Leclerc. Ouvert aux commentaires.

La décision d’une ville de Virginie, Charlottesville, d’enlever une statue de Robert E. Lee, général Sudiste de la Guerre de Sécession, a déclenché une tempête. À la mi-août, un rassemblement à Charlottesville pour « unir la droite » a attiré des blancs, quasi exclusivement des hommes, membres du Ku Klux Klan, de partis nazis et de divers autres groupes militants suprémacistes blancs et de l’extrême-droite, baptisée, pour faire moins peur, « l’alt-right ». Continuer la lecture de Ma famille demande le retrait d’Arlington du monument Confédéré de notre cousin, par Judith Ezekiel

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 28 JUILLET 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 28 juillet 2017. Merci à Marianne Oppitz et Olivier Brouwer ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le vendredi 28 juillet 2017 et hier, j’ai reçu un long message d’un participant au Blog, qui fait des billets sur le blog, et qui participe aussi à l’activité du groupe plus restreint qui s’appelle : « Les Amis du Blog de Paul Jorion ». Il m’envoyait un portrait de la situation de mon blog, des « Amis du Blog de Paul Jorion » et, d’une manière plus générale aussi, de la situation dans les pays où on lit, où on écoute essentiellement le Blog de Paul Jorion, c’est-à-dire dans les pays francophones : en France, en Belgique, en Suisse, au Québec et dans d’autres endroits. Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 28 JUILLET 2017 – Retranscription

Partager

Une photographie avant un Armageddon, par Jacques Seignan

Billet invité

Au début du XXème siècle la photographie se popularisa et le tourisme commença à toucher plus de monde – plus seulement de riches aristocrates faisant leur « tour » d’Europe. Dans les villes européennes (toutes possédant quelques attraits touristiques), étaient éditées des cartes postales, en noir et blanc ou déjà colorisées ; elles étaient souvent présentées en album ou dans des dépliants en accordéon. Dans des archives familiales il est parfois possible d’en retrouver, au hasard des voyages effectués par des aïeux. Continuer la lecture de Une photographie avant un Armageddon, par Jacques Seignan

Partager

La Convention

« … les Enfants-Trouvés, déclarés Enfants de la République, défilaient, revêtus de l’uniforme national ; les jeunes filles de la section de Quatre-vingt-douze arrivaient en longues robes blanches, et le lendemain le Moniteur contenait cette ligne : « Le président reçoit un bouquet des mains innocentes d’une jeune beauté. » Les orateurs saluaient les foules ; parfois ils les flattaient ; ils disaient à la multitude : — Tu es infaillible, tu es irréprochable, tu es sublime ; — le peuple a un côté enfant ; il aime ces sucreries. Quelquefois l’émeute traversait l’assemblée, y entrait furieuse et sortait apaisée, comme le Rhône qui traverse le lac Léman, et qui est de fange en y entrant, et d’azur en en sortant.

Continuer la lecture de La Convention

Partager

Pourquoi j’écris Qui étions-nous ? Défense et illustration du genre humain

Ouvert aux commentaires.

Et dans cette immensité, figurez-vous ce réseau : des orbites de soleils reliées par des ellipses de comètes ; les comètes jetées comme des amarres d’une nébuleuse à l’autre. Ajoutez les vitesses et les flamboiements, des astres faisant des courses de tonnerres. Abîmes, abîmes, abîmes. C’est là le monde.

Victor Hugo, Voyage de 1843

Continuer la lecture de Pourquoi j’écris Qui étions-nous ? Défense et illustration du genre humain

Partager

Le monde libre *, un livre d’Aude Lancelin

Le monde libre * d’Aude Lancelin rapporte trois histoires. La première, c’est la lente déchéance arrivée à son terme des hebdomadaires d’opinion français, la deuxième, c’est la difficile cohabitation au fil des années des deux écoles issues du schisme au sein de la gauche : le courant anti-communiste et le courant ayant eu au contraire des sympathies – et les ayant peut-être encore – pour l’Union soviétique, la troisième histoire enfin est celle d’un parcours personnel dans ce double univers.

Continuer la lecture de Le monde libre *, un livre d’Aude Lancelin

Partager

La fusée Ariane, petite fille du missile balistique nazi V2, ou les origines du programme spatial français, par Roberto Boulant

Billet invité.

Un petit texte en hommage à Jacques Villain qui vient de nous quitter. Ingénieur de formation et historien de la conquête spatiale, ces travaux nous rappellent combien il n’existe pas de recherche appliquée neutre. Continuer la lecture de La fusée Ariane, petite fille du missile balistique nazi V2, ou les origines du programme spatial français, par Roberto Boulant

Partager

Ancêtres et nation : le cas finlandais, par Jacques Seignan

Billet invité. P.J. : J’ouvre ce billet aux commentaires en pensant tout particulièrement aux Belges dont les oreilles ne manqueront pas de tinter à sa lecture.

À première vue, le cas finlandais est simple. La Finlande, pays européen indépendant, est peuplée d’environ 94 % d’habitants ayant pour langue maternelle le finnois : une langue, un État-nation. Relativement petit par sa population (5,4 millions) et assez grand par sa superficie (338 000 km²), ce pays apparaît particulièrement homogène : langue, ethnie, culture, paysage, sociologie, religion. Continuer la lecture de Ancêtres et nation : le cas finlandais, par Jacques Seignan

Partager

Qu’est-ce qui fait de nous qui nous sommes ? Nos penchants ou les impondérables ?

D’un événement, on peut dire, quelle que soit sa nature, qu’il est possible ou impossible, nécessaire ou contingent. La certitude s’attache au nécessaire (ce qui arrivera toujours) et à l’impossible (ce qui ne peut pas arriver), l’incertitude, au contingent (ce qui arrivera ou non) et au possible (ce qui peut arriver).

Continuer la lecture de Qu’est-ce qui fait de nous qui nous sommes ? Nos penchants ou les impondérables ?

Partager

La première cathédrale !

Je fais toujours l’honneur, à ceux qui me rendent visite à Vannes pour la première fois, d’un tour des mégalithes qui constellent la région.

Je n’ai pas eu besoin hier, en arrivant sur les alignements de Kermario à Carnac, de faire part à Madeleine des multiples théories s’efforçant d’expliquer ces pierres dressées d’une très haute antiquité : stèles funéraires peut-être, ou alors représentation d’une armée, etc. car elle m’a dit, émerveillée : « Mais c’est la première cathédrale ! »

Kermario

Partager

Ars Industrialis reçoit Paul JORION et Geert LOVINK, le 21 mai 2016

Ars Industrialis et Bernard Stiegler invitent Paul Jorion et Geert Lovink, sur le thème : PENSER ET AGIR LA PUISSANCE EN FRANCE, EN EUROPE ET DANS L’INTERNATION au XXIè siècle

Dans la matinée, Bernard Stiegler interrogeait Frédéric Lordon.

Partager

REQUIEM : le temps alloué était dépassé…, par Philippe Soubeyrand

Ce texte a été rendu permanent sur le Blog sous la forme très accessible d’une Page dans la colonne de gauche.

REQUIEM : le temps alloué était dépassé…

Note de l’auteur :

L’anticipation que je vous propose ici est avant tout dédiée aux enfants. Elle renvoie aux références permettant de rendre l’ensemble robuste. Libre à chacun de se faire sa propre opinion, sauf que nous n’avons plus le choix. Nous devons agir maintenant et non demain…

Fig1b-Mars_NASA_2016

Hubble Takes Mars Portrait Near Close Approach – Image Hubble publiée le 19 mai 2016 par NASA Goddard Space Flight Center – NASA, ESA, the Hubble Heritage Team (STScI/AURA), J. Bell (ASU), and M. Wolff (Space Science Institute) – (CC BY 2.0) [1].

Continuer la lecture de REQUIEM : le temps alloué était dépassé…, par Philippe Soubeyrand

Partager

« L’amalgame est hétérogène et solide ». Nouvelles extrêmes droites amalgamées, par Sophie Wahnich

Billet invité.

Symptômes

  1. Un ministre de la République française, femme, noire, d’origine guyanaise ayant porté, dans un gouvernement socialiste, le projet de mariage pour tous permettant à un couple de même sexe de pouvoir se marier, a reçu des insultes racistes répétées : le 20 octobre 2013, le prêtre de Saint-Nicolas-du-Chardonnet a entonné dans une manifestation Civitas « y’a bon Banania, y’a pas bon Taubira ». Le 25 octobre à Angers, supposée douce ville, une enfant de 12 ans interpelle la ministre, elle brandit une peau de banane et crie « la guenon mange ta banane ». Dans la même séquence temporelle, une ardennaise frontiste, compare publiquement Taubira à un singe.

Continuer la lecture de « L’amalgame est hétérogène et solide ». Nouvelles extrêmes droites amalgamées, par Sophie Wahnich

Partager

Penser tout haut l’économie avec Keynes, de Paul Jorion, éd. Odile Jacob, 2015, Une synthèse, par Roberto Boulant

jorion

Billet invité.

Le livre de Paul Jorion au travers la vie et l’œuvre de John Maynard Keynes, nous parle de la genèse de la pseudo ‘science économique’, et comment bien que reposant sur des postulats erronés, elle réussit à métastaser dans tous les secteurs de nos sociétés. Jusqu’à nous amener aujourd’hui au bord du gouffre.

Mais Penser tout haut l’économie avec Keynes, nous incite au contraire à ne pas désespérer. En nous montrant ce qu’une éducation pétrie d’une longue tradition d’humanisme, peut apporter aux hommes en les obligeant à s’élever au-dessus de leur égoïsme de classe. Comment elle tend alors à dissiper l’épaisse et aveuglante fumée de nos croyances, celles qui nous cachent l’accaparement des richesses par quelques-uns.

Continuer la lecture de Penser tout haut l’économie avec Keynes, de Paul Jorion, éd. Odile Jacob, 2015, Une synthèse, par Roberto Boulant

Partager