Remarquables. #9 Paul Jorion, par Thomas Gauthier

Apple Podcasts : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/remarquables/id1616014560

Spotify : https://open.spotify.com/show/5yfIukaHkjBmwIVfSAack2

Deezer : https://www.deezer.com/show/3537937

Podcast Addict : https://podcastaddict.com/podcast/3885732

RSS : https://feed.ausha.co/zY4a1frZz1NO

Je suis très heureux d’accueillir Paul Jorion dans le neuvième épisode de Remarquables, le podcast qui va à la rencontre de celles et de ceux qui explorent les #futurs et se remémorent l’histoire pour bâtir, dès à présent, un futur durable.

Paul Jorion est un anthropologue, expert financier, essayiste, chroniqueur et professeur associé à l’Université catholique de Lille.

Tour à tour fonctionnaire des Nations Unies, chercheur en intelligence artificielle, acteur du développement du trading à haute fréquence, il a également participé aux travaux du groupe de réflexion pour une économie positive, présidé par Jacques Attali.

Dans son ouvrage, Comment sauver le genre humain, publié en 2020, Paul Jorion a envisagé l’extinction éventuelle de notre espèce et a passé en revue les moyens à mobiliser pour un indispensable sursaut.

Partager :

42 réponses à “Remarquables. #9 Paul Jorion, par Thomas Gauthier”

  1. Avatar de Didier Combes
    Didier Combes

    Excellente et très foisonnante intervention M Jorion, merci.
    A réécouter tellement cet entretien est riche.

    1
  2. Avatar de Pierre Guillemot
    Pierre Guillemot

    Un concentré de la pensée de quelqu’un que j’essaie de faire connaître. Si j’ai la patience, j’en ferai la transcription pour la faire lire, mais hélas les gens à qui j’ai idée de la faire lire risquent de trouver au bout d’un quart d’heure qu’il y en a trop ; on ne supporte qu’une densité d’idées modérée dans le discours (c’est dans la préface écrite par Ernest Renan en 1890 à l’édition presque posthume de son premier livre « L’avenir de la science », écrit en 1848 et non publié, sur le conseil de ses savants amis plus âgés, pour cette raison https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Avenir_de_la_science ). Note: Michel Onfray n’a pas ce problème.

    Quelques remarques, juste pour mon plaisir de les écrire :

    . Quand il fera trop chaud, se réfugier dans des terriers. C’est le fond de décor des « Cavernes d’Acier » d’Isaac Asimov. L’humanité s’est enfouie dans un monde souterrain, d’ailleurs pas invraisemblable, le Montréal de la Place Villemarie en est une réalisation à petite échelle (contre le froid, là-bas). Dans le second volume, « Face aux feux du soleil », le héros (humain, il y a aussi un héros robot) que l’air libre et le soleil terrifient, se réhabitue à vivre dehors, suscitant la perplexité de ses concitoyens.

    . La langue chinoise incapable d’exprimer le syllogisme, et en général rendant impossible la pensée scientifique ? Encore une version de l’ineptie majeure construite au tournant de 1900 et à laquelle les penseurs de la réforme chinoise comme Liang Qichao ont cru, quand ils cherchaient quel était le secret des Barbares Venus de la Mer qui avaient écrasé la puissance de l’Empire (les Anglais dans leur petite île de l’autre côté du monde, et les autres Occidentaux à leur suite). Etait-ce leur langue, leur religion monothéiste ? Je préfère l’autre explication, celle qui est dans la Planète des Singes : Les Gorilles, immensément lettrés et dont le pouvoir dépendait de leur savoir qui ne doit pas varier, ont réussi à empêcher de penser et d’agir les Chimpanzés, toujours à la recherche de ce qui est nouveau. Le plus grand triomphe des Gorilles a été d’arrêter l’effort d’exploration du monde extérieur par les navigateurs du temps des Ming (Zheng he 1371-1433) qui ont failli, à quelques années près, croiser sur les océans les envoyés d’Henri le Navigateur (1394-1460).

    . Le grand manque dans la réflexion de Paul Jorion telle que le podcast la concentre (si je peux me permettre) : deux aboutissements de notre temps (qui étaient invisibles au loin quand j’étais au lycée) :
    1 . tout le monde apprend à lire, et le temps que la dernière génération où il y a des illettrés disparaisse, tout le monde saura lire ; comme ça arrive au moment où la communication instantanée mondiale, inaugurée en 1858 avec le premier câble transatlantique (il faut bien une date), est à la portée de tous et partout avec Internet, nous ne savons pas encore très bien ce que ça va donner.
    2 . l’espèce humaine a cessé de se multiplier ; le monde riche est déjà en cours de dépeuplement, immédiat (le Japon, presque tout l’Europe, la Russie) ou à quelques années (la Chine) ; les autres, riches et pauvres, y seront dans l’espace d’une vie d’homme ; on ne reverra plus jamais Claude Lévi-Strauss (1908-2008) né dans un monde de 1.7 milliards et mort dans un monde de 6.8 milliards avant d’avoir lui-même pris conscience que la grande peur de sa vie était en train de disparaître.

    Opinion personnelle appuyée sur ce qui précède : la fin du genre humain dans la catastrophe climatique me paraît dès maintenant distancée, comme disait l’empereur Hadrien à la fin de ses mémoires (Marguerite Yourcenar) en contemplant l’idée qu’il ne mourrait pas de la lèpre ni dans un naufrage. Question de chiffres, et de capacité d’agir.

    1
    1. Avatar de Paul Jorion

      La langue chinoise incapable d’exprimer le syllogisme, et en général rendant impossible la pensée scientifique ? Encore une version de l’ineptie majeure construite au tournant de 1900 … Etait-ce leur langue, leur religion monothéiste ? …

      Au lieu de vouloir à tout prix dire quelque chose sur un sujet que vous ne maîtrisez manifestement pas, consultez plutôt l’excellente littérature sur ce sujet. Une bonne introduction :

      Graham, A.C., 1973 « China, Europe, and the Origins of Modern Science : Needham’s The Great Titration », in S. Nakayama & N. Sivin, Chinese Science, Explorations of an Ancient Tradition, Cambridge (Mass.) : M.I.T. Press, 45-69

      Graham, A.C., 1989 Disputers of the Tao. Philosophical Argument in Ancient China, La Salle (Ill.) : Open Court

      Graham, A.C., 1990 Studies in Chinese Philosophy and Philosophical Literature, New York : State University of New York Press

      Hansen, Chad, 1983 Language and Logic in Ancient China, Ann Arbor (Mich.) : University of Michigan Press

      2
      1. Avatar de BasicRabbit
        BasicRabbit

        Je suis en train de commenter (1), presque page par page, le chapitre IV de « Comment la vérité… ». Je n’en ai pas fait et n’en ferai pas autant pour les trois premiers chapitres que j’ai lus beaucoup plus en diagonale. Mais j’en ai appris et retenu que la pensée chinoise est symétrique alors que la pensée grecque est antisymétrique (2) et que le miracle grec est dû à l’invention (découverte?) du syllogisme (p.167 et p.209 où le syllogisme est qualifié de prodige). PJ s’appuie sur une citation de Hegel (p.123) pour asseoir son argumentation.

        Graham n’est pas cité dans la bibliographie mais Hansen l’est pp.44 et 45 : « Il n’y a pas en chinois de « est », pas d’expression prédicative dénotant l’identité ou l’inclusion. (…) ». J’ai lu (je ne sais plus où…) que PJ et Yu LI, qui travaillent conjointement sur la preuve du théorème d’incomplétude de Gödel -et donc sur le paradoxe du menteur- s’intéressent aussi au célèbre paradoxe chinois « Cheval blanc n’est pas cheval ».

        J’aimerais savoir ici ce que Yu Li pense de : « La langue chinoise incapable d’exprimer le syllogisme, et en général rendant impossible la pensée scientifique ? ».

        1: https://www.pauljorion.com/blog/2022/04/09/what-makes-a-demonstration-worthy-of-the-name-by-paul-jorion-yu-li/

        2: « Dans le mode discursif, il existe quatre modes à l’analogia, selon que les jugements mis en présence sont tous deux antisymétriques, tous deux symétriques, le premier antisymétrique et le second symétrique ou l’inverse. » (p.87).

      2. Avatar de Khanard
        Khanard

        Si M. Pierre Guillemot n’est pas familier de l’anglais au vu de votre liste je ne saurai lui conseiller ce livre:
        Histoire des croyances religieuses et des opinions philosophiques en Chine .
        L. Wieger S.J (1917)
        Le livre se trouve assez facilement sur les net . On y trouve des dessins très intéressants en noir et blanc malheureusement.

        1. Avatar de Pierre Guillemot
          Pierre Guillemot

          Cher Khanard. Si vous voulez faire une bonne oeuvre, attaquez vous à l’établissement du texte de Léon Wieger sur le site Wikisource, qui a jusqu’ici fait reculer les bonnes volontés. Le résultat sera un ouvrage lisible et téléchargeable en livre numérique. https://fr.wikisource.org/wiki/Livre:Leon_Wieger_-_Histoire_des_croyances_religieuses_en_Chine,_1922.djvu (l’invitation s’adresse à tout le monde).

          1. Avatar de Khanard
            Khanard

            Si j’en avais le temps je le ferai avec un immense plaisir coopératif. Mais je dois avoir plus d’une centaine de livres sur ma pile en attente de lecture sans compter les œuvres complètes de Paul Jorion .😉😉 ainsi que les podcats et vidéos !

      3. Avatar de Pierre Guillemot
        Pierre Guillemot

         » … un sujet que vous ne maîtrisez manifestement pas, consultez plutôt … » Vais-je cacher ma joie mauvaise de voir que quelqu’un dont je révère le savoir et la capacité intellectuelle m’oppose l’argument d’autorité « vous ne savez pas, donc vous avez tort, les autorités disent … » (le docteur Zaius dans « La Planète des Singes »). Je suis de mauvaise foi, on m’invite seulement à élargir mon petit savoir. Et certes, après que j’aie appris le chinois, passé 15 ans en Chine, et beaucoup lu de livres d’Histoire, je ne suis pas très avancé. Commencer à 60 ans, après une carrière dans un des métiers les plus rétrécissants pour l’esprit, l’informatique de gestion dans une banque (les tuyauteries de la raffinerie de données bancaires et des stations-service, rien à voir avec le trading financier ni l’intelligence artificielle), c’est une garantie d’échec intellectuel. Je suis incapable de m’exprimer en chinois, mais j’ai quand même quelque idée des mécanismes de la langue. Et donc je ne crois pas du tout à une incapacité fondamentale du chinois à tout exprimer. Et que ma femme dise « mei you » ou « bu shi » (il n’y a pas, ce n’est pas vrai) selon le cas, là où je dirais « non » ne me paraît pas une démonstration.

        Puisque j’y suis, je vais m’attaquer à Aristote, l’homme unique (j’allais écrire « providentiel » mais alors je supposerais que Dieu existe et agit) dont tout dépend, et le monde aurait été différent s’il n’était pas né (c’est ce que j’ai cru entendre). Il y a une autre théorie, que j’ai lue dans Lancelot Hogben quand j’étais au lycée : Les idées et les découvertes flottent très longtemps dans de nombreux esprits, et prennent vie un jour, quand la société est capable de les accueillir, en a besoin. Exemple modeste: l’imprimerie, la reproduction mécanique et illimitée d’un texte original (à l’opposé de la copie, qui crée un nouvel original, ce dont les copistes étaient si conscients qu’ils n’hésitaient pas à enrichir le texte) , existait au temps de Confucius, l’estampage des dalles gravées de caractères et de dessins. Elle s’est vulgarisée dans la gravure sur bois dès le 7e ou 8e siècle ou même avant (les imprimés de la grotte de Dunhuang). Mais pour que Gutenberg industrialise le caractère mobile, il a fallu que le besoin de multiplier les textes rencontre les progrès du travail du métal et l’idée de pièces interchangeables. Exemple qui a beaucoup servi : les matériaux de la psychanalyse étaient disponibles depuis 2000 ans et plus (on a les textes), mais Freud n’a été possible que quand une société d’oisifs angoissés suffisamment nombreux et aisés (et non opulents) est née du développement économique en Europe à la fin du XIXe siècle. Le frondeur David pratiquait les lois de la mécanique, mais Newton ne s’est manifesté que quand l’environnement, intellectuel (il y avait d’autres scientifiques) et matériel (la société avait la complaisance de nourrir des scientifiques, pas seulement des artistes et des théologiens) a été favorable.

        [Digression aristotélicienne et galiléenne: l’autre question à laquelle les professeurs de lycée répondent de travers est celle-ci : vous faites tournoyer un plomb au bout d’une ficelle, vous lâchez la ficelle, le plomb va-t-il partir dans le direction du diamètre matérialisé par la ficelle tendue, ou selon la tangente ? le frondeur David connaissait la réponse, et Newton en a énoncé la théorie].

        J’arrête là, il y aurait trop à raconter, et le temps des lecteurs peut servir à autre chose.

        4
        1. Avatar de BasicRabbit
          BasicRabbit

          [Je suis d’accord avec vous en ce qui concerne l’argument d’autorité dont PJ fait, à mon avis, un usage abusif.]

          Vous écrivez : « Il y a une autre théorie, que j’ai lue dans Lancelot Hogben quand j’étais au lycée : Les idées et les découvertes flottent très longtemps dans de nombreux esprits, et prennent vie un jour, quand la société est capable de les accueillir, en a besoin. ».

          Je suis tout-à-fait d’accord avec cette façon platonicienne -voire prophétique- de voir les choses. Mon gourou Thom les voit ainsi (ceci explique peut-être cela…):

          « Dans le domaine des sciences humaines, il m’est difficile de me rendre compte si ma tentative présente quelque intérêt; mais en écrivant ces pages j’ai acquis une conviction; au cœur même du patrimoine génétique de notre espèce, au fond insaisissable du logos héraclitéen de notre âme, des structures simulatrices de toutes les forces extérieures agissent, ou en attente, sont prêtes à se déployer quand ce deviendra nécessaire. La vieille image de l’Homme microcosme reflet du macrocosme garde toute sa valeur: qui connaît l’Homme connaîtra l’univers. Dans cet essai d’une Théorie générale des modèles [sous-titre de Stabilité Structurelle et Morphogenèse], qu’ai-je fait d’autre, sinon de dégager et d’offrir à la conscience les prémisses d’une méthode que la vie semble avoir pratiquée dès son origine? » (fin de l’épilogue de la conclusion la 2ème ed., p.328) ,

          et en particulier en ce qui concerne la relativité du mouvement :

          « L’homme n’a attendu ni Newton, ni Einstein [ni Galilée dont parle PJ à ce propos] pour connaître, sinon comprendre la relativité du mouvement. (Toute la morphologie opératoire des organes prédateurs entourant la bouche est fondée sur ce principe.) » ,

          « (…) la description verbale du même phénomène physique dépend en sa syntaxe du repère lié à l’observateur (…) Le principe de la relativité n’est pas valable en linguistique pour des déplacements galiléens… [exemple de la description du choc de deux boules] « .

          Vous écrivez : « Le frondeur David pratiquait les lois de la mécanique, mais Newton ne s’est manifesté que quand … ». Thom encore :

          « Un problème majeur de l’Embryologie est d’expliquer la simulation précise des grandes lois physiques par la morphogenèse biologique. Comment, par exemple, s’imaginer la formation du cristallin ? Il est difficile d’échapper à l’idée qu’il y a dans la matière vivante une intelligence implicite de ces grandes lois à simuler. ».

          À propos d’Aristote dont PJ dit à 40’50 qu’il s’est trompé à un seul endroit. Thom toujours :

          « La physique moderne a sacrifié la stabilité structurelle à la calculabilité; je veux croire qu’elle n’aura pas à se repentir de ce choix », que je paraphrse -à l’attention de PJ- en « La physique moderne a sacrifié la physique aristotélicienne à la calculabilité ».

          Face à Aristote on est comme l’âne de Buridan : on a à faire un choix entre un Aristote logicien -celui de l’organon- et un Aristote de la Physique (dont Thom écrit que les chapitres II et III sont des sommets de l’esprit humain). Un certain D.W. Graham s’attache à montrer dans « Aristotle’s two systems » que ces deux Aristote sont incompatibles. Mon gourou est à peine plus nuancé :

          « Il me semble qu’il y a dans l’aristotélisme un conflit latent (et permanent) entre un Aristote logicien, rhéteur (voire même sophiste losrqu’il critique Platon et les Anciens) et un Aristote intuitif, phénoménologue, et topologue quasiment malgré lui. C’est avec ce seconde Aristote que je travaille et j’ai tendance à oublier le premier. Il a espéré faire la jonction avec le concept de séparation, fondamental dans sa métaphysique. ».

          PJ s’intéresse maintenant à la calculabilité, aux algorithmes, à Wolfram, à l’artificiel alors qu’il me semble qu’un anthropologue de formation -et sans doute de cœur- devrait naturellement se tourner du côté du naturel. Virage californien? Pour moi PJ n’a pas encore viré sa cuti, Paul n’a pas encore parcouru son chemin de Damas (Platon: « Paul, pourquoi me persécutes-tu?).

          1. Avatar de BasicRabbit
            BasicRabbit

            En dépit de son admiration pour Aristote (1) Thom le critique à propos de son « De Generatione Animalium » (2):

            « Enfin, last not least, Aristote évoque la présence, par analogie, de l’idée abstraite d’architecture dans la construction et la programmation des organogénèses. on voit ici ce qu’il y a de contradictoire avec la philosophie fondamentalement matérialiste d’Aristote: les Idées platoniciennes n’existent pas, mais il faut bien quelque chose comme une Idée pour diriger tout cet ensemble. » (et Thom continue : « Voici le modèle que je proposerai pour combler cette lacune … »).

            Ce que je connais de l’Organon aristotélicien je le connais essentiellement par Wikipédia et par PJ: principes d’identité et de non contradiction, rôle important de la théorie eudoxienne des proportions. Thom rejette partiellement ces deux principes et propose une théorie de l’analogie -sa théorie des catastrophes élémentaires en est une- qui prolonge -pour moi considérablement la théorie des proportions d’Eudoxe que Thom associe à la plus simple de ses catastrophes élémentaires qui est le « pli » (3). La logique thomienne est une embryo-logique :

            – « La classe engendre ses prédicats comme le germe engendre les organes de l’animal. Il ne fait guère de doute (à mes yeux) que c’est la l’unique manière de théoriser la logique naturelle. »;

            – « La pensée conceptuelle est une embryologie permanente. ».

            Y a-t-il des écologistes qui s’intéressent à l’œuvre de Thom ?

            1: Esquisse d’une Sémiophysique, p;244.

            2 : id. p.167.

            3 : Article « Les deux voies de la théorie des catastrophes », partie « la voie métaphysique » dans « Apologie du logos » (Hachette, 1990)

          2. Avatar de BasicRabbit
            BasicRabbit

            À propos de Stephen Wolfram (cité par PJ à 46’30) je ne sais pas si PJ a lu la fin de son récent article (7 mars 2022) (1):

            « Notes & Thanks

            For more than 25 years Elise Cawley has been telling me her thematic (and rather Platonic) view of the foundations of mathematics—and that basing everything on constructed axiom systems is a piece of modernism that misses the point. From what’s described here, I now finally realize that, yes, despite my repeated insistence to the contrary, what she’s been telling me has been on the right track all along! « .

            1: https://writings.stephenwolfram.com/2022/03/the-physicalization-of-metamathematics-and-its-implications-for-the-foundations-of-mathematics/#the-model-theoretic-perspective

            1. Avatar de BasicRabbit
              BasicRabbit

              Platon et la pensée chinoise sur le blog « Cœur et Esprit » (de Yu Li ?): https://coeur-et-esprit.blogspot.com/2022/05/pensee-chinoise-et-philosophie.html#comment-form

            2. Avatar de B
              B

              L’Aristote de l’organon est pour moi -au flair car je n’ai rien lu de l’organon…- un penseur du discret alors que celui de la Physique est un penseur du continu. D’avoir parcouru (très rapidement) le récent article de Wolfram il m’apparaît que Wolfram est typiquement un penseur du discret. Thom :

              – « Pour moi, l’aporie fondamentale de la mathématique est bien dans l’opposition discret-continu. Et cette aporie domine en même temps toute la pensée. »;

              – « (…) l’existence du continu apparaît comme une donnée primordiale. C’est par elle, croyons-nous, que s’opère la jonction entre la description langagière d’Aristote et la description mathématisée de la Physique post-galiléenne. »;

              – « Un programme pour moi c’est toujours une approximation discontinue d’une figure continue sous-jacente, qui figure en tant que projet. Le projet est continu, mais la réalisation est discontinue, catastrophique. »

  3. Avatar de Manuel
    Manuel

    Une illustration terrible de l’effondrement en cours :

    https://www.theguardian.com/world/2022/jun/01/chiles-water-crisis-megadrought-reaching-breaking-point

    Les conséquences seront terribles : La crise de l’eau au Chili atteint son point de rupture, par John Bartlett

    Du désert d’Atacama à la Patagonie, une méga-sécheresse de 13 ans met à rude épreuve les ressources en eau douce du Chili jusqu’au point de rupture.

    À la fin de 2021, quatrième année la plus sèche jamais enregistrée, plus de la moitié des 19 millions d’habitants du Chili vivaient dans une zone souffrant d’une « grave pénurie d’eau ». En avril, un plan de rationnement de l’eau sans précédent a été annoncé pour la capitale, Santiago.

    Dans des centaines de communautés rurales du centre et du nord du pays, les Chiliens sont contraints de s’en remettre à des camions-citernes d’urgence pour l’approvisionnement en eau potable.

    « L’eau est devenue une question de sécurité nationale – c’est aussi grave que cela », a déclaré Pablo García-Chevesich, un hydrologue chilien travaillant à l’Université d’Arizona. « C’est le plus gros problème auquel le pays est confronté sur le plan économique, social et environnemental. Si nous ne le résolvons pas, l’eau sera à l’origine du prochain soulèvement. »

    La crise de l’eau au Chili figurait en bonne place à l’ordre du jour lorsque, en 2019, des millions de manifestants sont descendus dans la rue pour exiger que le pays affronte ses inégalités bien ancrées.

    Parmi leurs revendications – qui allaient de meilleures retraites à une réforme des soins de santé – le slogan « ce n’est pas la sécheresse, c’est le vol » était un refrain commun.

    Beaucoup ont demandé une réécriture du code de l’eau chilien de 1981, vestige de la dictature du général Augusto Pinochet (1973-1990), qui consacre l’un des systèmes d’eau les plus privatisés au monde, permettant aux gens d’acheter et de vendre des allocations d’eau comme des actions.

    Le Chili est également le seul pays au monde dont la constitution stipule expressément que les droits sur l’eau sont traités comme une propriété privée.

    Avant son élection l’année dernière, Gabriel Boric, le nouveau président progressiste du Chili, a promis un avenir vert pour le pays, en mettant l’accent sur la protection et la restauration des cycles hydrologiques.

    Boric, 36 ans, a signalé ses intentions en nommant une climatologue de renom, Maisa Rojas, au poste de ministre de l’environnement – mais il n’a pas besoin de chercher bien loin pour trouver un rappel cinglant de la tâche qui l’attend.

    À seulement 50 km au sud de Santiago, le lac Aculeo, autrefois haut lieu du tourisme, a été rayé de la carte en moins de dix ans, disparaissant totalement en 2018.

    Selon un article récent, dont García-Chevesich était coauteur, la vente de droits d’eau, la croissance de la population locale et le changement climatique se sont combinés pour assécher complètement le lac.

    « Je trouve qu’il est vraiment difficile de dire « ancien lac » », a déclaré Jenny Caru, 40 ans, une militante locale de l’eau, en choisissant un chemin à travers la terre craquelée jusqu’au centre du lit du lac.

    À son apogée, dans les années 1990, le lac d’Aculeo – qui signifie « là où les eaux se rencontrent » dans la langue indigène Mapudungun – avait un bar flottant servant les vacanciers et des bateaux traversaient la lagune tout l’été.

    Aujourd’hui, les jetées s’élèvent inutilement à des mètres au-dessus de la boue sèche, et les cales de mise à l’eau se perdent dans un chaume poussiéreux d’arbres morts.

    Des panneaux déclarant que la baignade est sans danger entourent le lit d’un lac vide, et les restaurants et les campings sont secs et abandonnés.

    « C’est ici que j’ai grandi, dit Caru, ça me fait mal que le lac ne soit plus là, que les arbres s’assèchent et que les oiseaux soient partis. »

    En 2010, les droits sur l’eau alimentant le lac ont été légalement acquis par de grandes plantations agricoles et des domaines privés, qui ont siphonné les principaux affluents. Les vallées autour du bassin sont passées des cultures annuelles aux résidences d’été et aux plantations d’arbres fruitiers gourmandes en eau.

    Lorsque la région est passée de l’agriculture au tourisme, puis a connu un déclin brutal, les habitants ont été contraints de trouver du travail dans les communautés de vacances fermées – ou de déménager à Santiago.

    « Avant, j’approvisionnais tous les marchés et toutes les communautés de la région », a déclaré Alfonso Ortíz, 73 ans, un agriculteur qui employait autrefois plusieurs ouvriers pour cultiver des pastèques, des citrouilles, du maïs et des oranges en utilisant l’eau de la lagune.

    « L’agriculture ici est morte. Il n’y a plus rien », a-t-il dit.

    L’économie du Chili, la plus importante d’Amérique du Sud en termes de PIB par habitant, repose sur des industries extractivistes à forte consommation d’eau, principalement l’exploitation minière, la foresterie et l’agriculture.

    Mais sa croissance a eu un prix.

    Soutenues par le système de droits privés, environ 59 % des ressources en eau du pays sont consacrées à la sylviculture, qui ne représente pourtant que 3 % du PIB du Chili.

    Un autre 37% est destiné au secteur agricole, ce qui signifie que seulement 2% de l’eau du Chili est réservée à la consommation humaine.

    « S’ils détournaient votre rivière pour cultiver des fruits et des avocats afin de les vendre à des étrangers – et que maintenant ils vous apportent de l’eau dans des camions-citernes – comment vous sentiriez-vous ? » a demandé García-Chevesich . « C’est humiliant et indigne ».

    Dans tout le centre et le sud du Chili, les bassins versants risquent de subir le même sort que le lac Aculeo.

    « Il y a un problème fondamental ici : l’objectif final pour notre eau est de faire de l’argent, pas le bien-être des gens », a déclaré Caru, qui garde l’espoir que le lac reviendra un jour.

    Mais si le besoin de changement est urgent, l’espoir pourrait se profiler à l’horizon.

    En avril, le président Boric a signé une réforme du code de l’eau de 1981 qui traînait au congrès depuis 11 ans. Cette réforme déclare que l’eau est un bien public destiné à l’usage humain et reconnaît que le changement climatique constitue une menace pour la disponibilité de l’eau au Chili.

    Par ailleurs, un nouveau projet de constitution a été élaboré, à la suite des manifestations de masse de 2019. Il va encore plus loin dans la révision de la relation du Chili avec ses ressources, affirmant que l’eau doit être protégée dans tous ses états et phases, et la déclarant essentielle pour la vie et la nature.

    « Chaque jour au Chili, le droit humain à l’eau est violé », a déclaré Carolina Vilches, qui a été élue à la convention constitutionnelle du pays en mars 2021. « C’est pourquoi ce que nous avons inscrit dans la constitution est si fondamental : nous devons changer la façon dont nous voyons notre eau. »

    Le projet sera soumis à un plébiscite le 4 septembre.

    « Nous devons freiner et assumer la responsabilité de toutes les erreurs qui ont déjà été commises », a déclaré García-Chevesich. « Sinon, les conséquences seront terribles ».

    Merci à Deepl 😉

    1
  4. Avatar de gaston
    gaston

    Pour l’imminence de l’effondrement les évènements s’accélèrent :

    Par exemple dans « Der Spiegel » de ce mardi 31 mai une interview du patron de l’AIE qui prévoit une pénurie de l’énergie (pétrole, gaz, électricité) pour le monde entier dès cet été.

    Loin des propos rassurants des dirigeants politiques.

  5. Avatar de Alain Mathieu
    Alain Mathieu

    Le Podcast ! Voilà enfin une bonne solution qui émet beaucoup moins de CO2 que la vidéo. De plus, on est pas distrait par une image qui n’apporte rien sur le plan de l’information et on reste bien concentré sur le message qui nous est adressé. C’est un véritable “plus” pour la planète et les auditeurs. Évidemment, pour l’émetteur cela demande davantage de concentration et de pertinence dans ses propos puisque le récepteur est très attentif à ce qu’on lui raconte…

    2
    1. Avatar de Paul Jorion

      Si vous n’y avez pas pensé, je vous conseille de regarder tous les films à la radio.

      2
      1. Avatar de Ruiz

        Les premiers films de Chaplin surtout ! (ou Buster Keaton).
        En revanche les séries télés (américaines surtout policières souvent) se laissent suivre sans regarder l’écran – la ménagère vaque à ses occupations …
        En revanche ayant fait incidemment l’expérience d’une indisponibilité de la sortie audio, le lancement d’une de vos vidéo Youtube ne semble pas alors pouvoir être poursuivi jusqu’au bout faute de flux sémantique !

      2. Avatar de Alain Mathieu
        Alain Mathieu

        Allons ! Il est évident que les films ayant une dimension artistique ou un contenu informationnel comme c’est le cas des reportages méritent d’être regardés puisque l’image apporte quelque chose. Par contre, lorsqu’il s’agit d’une discussion entre deux personnes ou d’une vidéo avec un plan fixe sur une tête même pensante, cela n’ajoute rien au message et est donc inutile. Dans ce cas, mieux vaut la radio ou un podcast.

        1
        1. Avatar de Paul Jorion

          « lorsqu’il s’agit d’une discussion entre deux personnes ou d’une vidéo avec un plan fixe sur une tête même pensante, cela n’ajoute rien au message »

          C’est complètement faux et vous le savez très certainement.

          4
          1. Avatar de Paul Jorion

            P.S. Je vois que Khanard rappelle la même évidence.

            1. Avatar de Khanard
              Khanard

              j’apprends à vous connaître , même si des fois vos remarques sont incisives mais au final justifiées , et je pense qu’il faut attacher plus d’importance à ce que vous ne dites pas mais que vous montrez ne serait ce que par un sourire, un clignement d’œil ou bien une émotion .

              1
            2. Avatar de Alain Mathieu
              Alain Mathieu

              Dans l’évidence, il y a le vide. (Un psy)
              Et,
              “C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison.” (Coluche)

              1
          2. Avatar de Alain Mathieu
            Alain Mathieu

            En écrivant des livres vous savez très bien que plus le message a du contenu, plus il requiert un media de faible définition (26 lettres en noir sur blanc). À l’inverse, la publicité qui n’a rien d’intéressant à dire optera pour les écrans géants. C’est un principe qui s’applique souvent dans la communication: le fond X la forme = une constante.
            L’image n’est donc pas le vecteur le plus approprié pour communiquer un message cognitif. Faites votre vidéo avec l’image sans mettre le son et faites-là avec lui mais sans image et on en reparle. Évidemment, si vous pratiquez le langage des signes, vous pouvez couper le son.
            Je vous ai donné les griefs que j’avais envers la vidéo mais l’acharnement que vous mettez à défendre ce media a certainement une raison que j’ignore. Est-ce le fait que votre visage donne à vos spectateurs la certitude que c’est bien vous qui parlez? Aujourd’hui pourtant, les deepfakes sont tellement fréquents que même l’image n’est plus une preuve.
            Est-ce le besoin de se montrer qui caractérise de nombreux personnages médiatiques? mais encore une fois, cela n’apporte rien au message. Alors, qu’est-ce donc ?

            1. Avatar de Manuel
              Manuel

              Alain Mathieu, êtes-vous un Asperger contrarié ? 😉

              La manière dont les personnes communiquent et interagissent les unes avec les autres ne se limite pas à un échange d’information « pure » et cette pureté ne garantit pas une transmission de qualité par un être humain. Au contraire à mon avis.

              Exemple, utilisez-vous « un media de faible définition (26 lettres en noir sur blanc) » pour dire à vos proches que vous les aimez ?

              1
              1. Avatar de Alain Mathieu
                Alain Mathieu

                @ Manuel

                Moi Asperger contrarié ? Vous médecin diplômé ?

                Je pense qu’un blog n’est pas le lieu pour exprimer des sentiments même si on est en manque et j’ai l’impression qu’il le devient justement pour cette raison-là. L’illusion qu’on partage des sentiments sur les réseaux n’est plus à démontrer, et je préfère, par ce canal me limiter à de l’information (pure?).

                Alors oui, lorsque j’aime vraiment quelqu’un, quand le sens et les sentiments priment, j’utilise la lettre (26 caractères noir sur blanc) qui reste pour moi et pour d’autres – les poètes sans doute – la meilleure forme d’expression sentimentale. Vous pouvez penser autrement avec l’avènement des nouvelles technologies, mais voyez les dégâts qu’elles font et les malheurs qu’elles induisent.

                Je me répète sans doute, mais F x f = C (le Fond par la forme égale une Constante).

                1
            2. Avatar de Ruiz

              @Alain Mathieu La vidéo permet de créer de l’empathie visuelle et présente un intérêt certain pour situer le locuteur lors d’une découverte, elle permet de discerner les subtiles informations de santé et d’humeur dont les aficionados sont friands et que la voix seule ne trahit qu’imparfaitement, ainsi que les intentions ironiques ou facétieuses.
              Pour une exploitation moins chronophage une référence partielle aisée et une indexation textuelle la retranscription est salutaire.
              Mais ce qui fait tout l’intérêt d’une vidéo c’est l’algorithme Youtube qui présente la communication à de nouveaux internautes, d’autant plus que le stock de vidéos est renouvelé régulièrement sur la « chaîne » et apprécié.
              Il ne semble pas y avoir d’équivalent en matière de contribution uniquement audio, sauf peut être sur les sites de radio.
              De plus celà permets de toucher des personnes peu sensibles au joies de la blogosphère purement textuelle.
              A quand TIK TOK ?

              2
              1. Avatar de Alain Mathieu
                Alain Mathieu

                @ Ruiz
                “La vidéo permet de créer de l’empathie visuelle”. Avez-vous remarqué que dans le cas de ce blog, la possibilité d’empathie est toujours à sens unique ce qui me semble pour le moins inique.
                Dès lors, j’ai le sentiment qu’il n’y a pas d’échange réel. Une seul individu étant visible, il ne peut pas y avoir de communication visuelle digne de ce nom. J’irais même plus loin, lorsqu’une seule personne a la possibilité de se montrer et d’exprimer sa gestuelle devant les autres, on est pas loin du chef de clan ou du gourou, bref d’une forme ou l’autre de fatuité ou de culte de la personnalité.
                C’est pareil au cinéma, où les spectateurs sont exclus du jeux des acteurs. Le cinéma étant le lieu de prédilection des stars, et des égos surdéveloppés.

                2
                1. Avatar de Paul Jorion

                  Tout vidéaste est en effet « Staline en puissance ». Comme il me reste encore du chemin à parcourir avant d’être « Staline en acte », j’assume chemin faisant.

                  P.S. L’Internet est le lieu de prédilection des trolls au cœur rongé d’amertume. Des tâches plus nobles n’attendent pourtant que leur renfort.

                  1
                  1. Avatar de Alain Mathieu
                    Alain Mathieu

                    @PJ
                    Au fil des interventions, vous me faites penser à une connaissance âgée de 73 ans qui m’a dit: “il me reste peut-être 10 ans à vivre, je ne changerai rien à mes habitudes.” C’est fou de penser que c’est précisément cette vieille génération qui par son comportement a déréglé bien des choses et qui n’entend rien faire pour remédier aux problèmes laissant à la génération suivante le soin de les résoudre. C’est difficilement supportable, au point qu’on se demande s’il faut vraiment sauver le genre humain.

                    1. Avatar de Paul Jorion

                      Ne vous inquiétez pas : ni vous, ni moi, n’y sommes pour grand-chose, tout était bouclé à la fin du XVIIIe siècle. Il devrait y avoir un beau coucher de soleil ce soir, profitez-en : le reste, c’est du pipeau.

                      2
                    2. Avatar de Alain Mathieu
                      Alain Mathieu

                      @ PJ
                      “Tout était bouclé à la fin du XVIII.” Une façon comme une autre de dire qu’il n’y a plus rien à faire et qu’il est donc inutile d’agir. Argument que reprendraient bien à leur compte, les sociétés pétrolières, gazières et autres. Mais finalement, monsieur Jorion, de quel côté de la barrière êtes-vous ? Du côté des morts vivants ou du côté des vivants qui estiment que tant qu’il y a de la vie, il y a encore un peu d’espoir. Votre position est pour le moins ambigüe. Si tout est bouclé, pourquoi allez-vous perdre votre temps dans les assemblées de Greenpeace, c’est du pipeau. Contrairement à votre suggestion, je n’irai pas voir un couché de soleil, encore un symbole de fin du monde. J’irais plutôt assister au lever de l’astre du jour plus agréable et plus prometteur.

                      1
            3. Avatar de Ruiz

              @Alain Mathieu La vidéo permet de créer de l’empathie visuelle et présente un intérêt certain pour situer le locuteur lors d’une découverte, elle permet de discerner les subtiles informations de santé et d’humeur dont les aficionados sont friands et que la voix seule ne trahit qu’imparfaitement, ainsi que les intentions ironiques ou facétieuses.
              Pour une exploitation moins chronophage une référence partielle aisée et une indexation textuelle la retranscription est salutaire.
              Mais ce qui fait tout l’intérêt d’une vidéo c’est l’algorithme Youtube qui présente la communication à de nouveaux internautes, d’autant plus que le stock de vidéos est renouvelé régulièrement sur la « chaîne » et apprécié.
              Il ne semble pas y avoir d’équivalent en matière de contribution uniquement audio, sauf peut être sur les sites de radio.
              De plus celà permets de toucher des personnes peu sensibles au joies de la blogosphère purement textuelle.
              A quand TIK TOK ?

              1
        2. Avatar de Pierre Guillemot
          Pierre Guillemot

          Le podcast (mot émouvant, qui évoque un mode de diffusion de la parole qui est passé de mode, l’I-pod, et survit parce qu’il remplace une circonlocution, « entretien enregistré » ou autre) favorise la concentration sur l’information énoncée, sans être « diverti » par l’attitude et l’expression de celui qui parle et éventuellement de celui qui écoute, qui raconte souvent autre chose. Pour en être davantage conscient, regarder l’une ou l’autre video Youtube de l’abominable et content-de-soi-même Stéphane Edouard, qui démonte le discours derrière le discours dans ses (souvent) hilarantes « Videoscopies », analyses de videos à contenu idéologique.

    2. Avatar de Khanard
      Khanard

      Détrompez vous ! chez certaines personnes les expressions du visage, lorsqu’elles parlent, en disent plus long que les paroles en elles-mêmes . Quand on est coutumier des vidéos proposées sur ce blog on en est convaincu .

      2
      1. Avatar de timiota
        timiota

        Oui mais pourquoi faut-il un débit de 200 Ko/s pour coder ce qui pour un cerveau correspond
        à 10 ou 100 fois moins en gros (20 types d’émotion x 100 type de visage, les détails du visage codés « une fois pour toute
        pendant les 5 premières secondes, et après, on « reconstitue » (AI aidant ?) le signal que le cerveau en face attend
        et qui sera très proche de celui procuré par la « vraie vidéo » (laquelle est déjà assez loin de la réalité optiquement parlant))

        Le risque est d’être ramené à une suite d’émojis. Est-ce certain ?

        1. Avatar de Khanard
          Khanard

          C’est une bonne question-réponse . Est ce qu’analyser les expressions d’un visage n’est pas un lent apprentissage ? Une sorte de va et vient entre une situation vécue et une énigme qui se présente dans un clin d’oeil . Je ne sais pas si c’est un problème de vitesse de transmission . A cogiter .

  6. Avatar de Chabian
    Chabian

    Ciné-club : « One second », film chinois de Zang Yimou. Un film très beau et une mise en scène cocasse du phénomène cinéma (un hommage à « Ciné Paradiso »).
    Ce qui fut aussi cocasse, c’est que nous avons dû expliquer au jeune animateur ce que c’étaient que le changement de bobine, donc aussi l’entracte et le « frisko », la boîte à montage/collage de film, etc. Et surtout « les actualités » : seul accès aux images des évènements dont on n’avait un écho que par la radio et les magazines.

  7. Avatar de Chabian
    Chabian

    J’ai aussi apprécié cet interview. Et je voudrais pouvoir le lire, vu sa densité.
    Paul Jorion, mine de rien (à partir de questions actuelles), synthétise son travail intellectuel et le balise de quelques repères (Aristote, Freud…). Mieux que dans d’autres occasions, m’a-t-il semblé.
    Autre chose, on m’a signalé ceci : https://cqfd-journal.org/Pour-une-psychanalyse-de-combat

    1
    1. Avatar de Chabian
      Chabian

      Je n’avais pas encore lu cet article, historiquement instructif mais très orienté ensuite, m’a-t-il semblé.
      Je me souviens (!) que Paul a dit à peu près que ‘Freud et la psychanalyse me permettent de comprendre ce qui se joue pour l’humanité, mieux que…’ et j’ai oublié la suite, et c’était de toutes façons assez bref.
      Je l’invite à en dire plus, peut-être en vidéo, ou à nous renvoyer vers une contribution précédente… Merci.

  8. Avatar de Manuel
    Manuel

    CLIMAT : VOICI LES 126 COMMUNES FRANÇAISES (sur plus de 800) LES PLUS MENACÉES PAR L’ÉROSION CÔTIÈRE : https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/climat-voici-les-126-communes-francaises-les-plus-menacees-par-l-erosion-cotiere-150773.html

    Toyotisme : https://fr.wikipedia.org/wiki/Toyotisme

    Jean-Jacques Rousseau dans ses Confessions publiées en 1782 : « Environné de petites choses volables que je ne regardais même pas, je m’avisai de convoiter un certain petit vin blanc d’Arbois… et l’occasion fit que je m’en accommodai de temps en temps de quelques bouteilles pour boire à mon aise en mon petit particulier. Malheureusement je n’ai jamais pu boire sans manger. Comment faire pour avoir du pain ? Il m’était impossible d’en mettre en réserve. En faire acheter par les laquais, c’était me déceler, et presque insulter le maître de la maison. En acheter moi-même, je n’osai jamais. Un beau monsieur l’épée au côté aller chez un boulanger acheter un morceau de pain, cela se pouvait-il ? Enfin je me rappelai le pis-aller d’une grande princesse à qui l’on disait que les paysans n’avaient pas de pain, et qui répondit : Qu’ils mangent de la brioche. J’achetai de la brioche. Encore que de façons pour en venir là ! Sorti seul à ce dessein, je parcourais quelquefois toute la ville, et passais devant trente pâtissiers avant d’entrer chez aucun. »

    Accaparement : https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_sur_l%27accaparement

    Contagion (2011) :

    Soliton :

    et https://www.pauljorion.com/blog/2014/11/20/le-soliton-bientot-en-livre-de-poche/

    Courbe de Phillips : https://fr.wikipedia.org/wiki/Courbe_de_Phillips

    Paul Feyerabend : https://laviedesidees.fr/Paul-Feyerabend-anarchiste-des-sciences.html

    « Les nervures du chaos » ou une physique sociale de Durkheim à Lacan a paru dans Synapse, mai 1988, n°44 : 30-40 : https://www.pauljorion.com/blog/2020/12/19/les-nervures-du-chaos-ou-une-physique-sociale-de-durkheim-a-lacan-1988/

    Méthode de Monte-Carlo : https://fr.wikipedia.org/wiki/Méthode_de_Monte-Carlo

    Partage du risque dans le système capitaliste originel : https://fr.wikipedia.org/wiki/Métayage

    Martin Rees : https://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Rees

    IA, Principes des systèmes intelligents : https://journals.openedition.org/lectures/11032

    Plan C : https://www.pauljorion.com/blog/2021/08/21/veille-effondrement-37-video-le-plan-a-est-cuit-nous-devons-ladmettre/

    Geoffrey Lloyd : https://en.wikipedia.org/wiki/G._E._R._Lloyd#Publications

    Aristote : http://classes.bnf.fr/dossitsm/b-aristo.htm

    Eudoxe : https://fr.wikipedia.org/wiki/Eudoxe_de_Cnide

    Wolfram chez Lex Fridman :

    Joseph Tainter on The Dynamics of the Collapse of Human Civilization :

    Météo Australie : https://www.pauljorion.com/blog/2020/11/30/australie-on-est-reparti-pour-un-tour/

    Desertification de la Californie : https://storymaps.arcgis.com/stories/ad648442720f4c30b7b37e4058a97c06

    Prophète :

    Interview de Meadows : https://elucid.media/environnement/le-rapport-meadows-ils-ont-anticipe-il-y-a-50-ans-le-declin-de-l-humanite/

    Annie Le Brun : https://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Le_Brun

    Ecouter le monde dans les périodes chaotiques : Nicolas Machiavel, Discours sur la première décade de Tite-Livehttps://fr.wikisource.org/wiki/Discours_sur_la_première_décade_de_Tite-Live

    Hegel : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/le-pourquoi-du-comment-philo/comment-hegel-a-t-il-invente-l-esprit-de-l-epoque-5885882

    Notre cerveau : https://www.pauljorion.com/blog/2012/04/07/notre-cerveau-conscience-et-volonte/#more-35678

    1. Avatar de Paul Jorion

      J’ai commandé une retranscription du podcast, j’ajouterai ces références. Merci !

      Le titre de l’article « CLIMAT : VOICI LES 126 COMMUNES FRANÇAISES LES PLUS MENACÉES PAR L’ÉROSION CÔTIÈRE » est trompeur, il s’agit des 126 communes sur 864 qui ont accepté de l’admettre par un vote au niveau municipal, les autres sont dans le déni.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta