La classe de Madame Dautreppe en 1952

Nous nous sommes réunis hier soir, nous les petits garçons (l’école mixte viendrait plus tard) de la classe de Madame Dautreppe en 1952, parce que 2016 sera pour la plupart d’entre nous (certains sont nés un peu plus tard, en 1947), l’année de nos 70 ans.

Continuer la lecture de La classe de Madame Dautreppe en 1952

Partager

Les périls nouveaux de l’ère numérique

D’une main, le conducteur du taxi qui me conduit à la gare ce matin entre les données de ma course dans un appareil électronique, de l’autre, il mange une banane, qu’il pèle au fur et à mesure. Heureusement, la rue est rectiligne.

Continuer la lecture de Les périls nouveaux de l’ère numérique

Partager

Le Peuple : « Temps difficiles, ne revenez jamais plus ! »

Un débat de plus déchire les Amis du Blog de Paul Jorion : « Existe-t-il une entité que l’on puisse appeler ‘le Peuple’, et si oui, celui-ci exprime-t-il une opinion spécifique que l’on puisse diffuser en son nom ? »

Continuer la lecture de Le Peuple : « Temps difficiles, ne revenez jamais plus ! »

Partager

Argent et violence, par L.T. *

Billet invité.

L’homme vend dans la plupart des cas les produits de son travail passé, présent et futur, non parce que l’argent lui présente des facilités d’échange, mais parce qu’on l’exige de lui comme une obligation. Quand les Pharaons d’Egypte réclamaient de leurs esclaves du travail, ceux-ci ne pouvaient donner que leur activité passée ou présente. Mais avec l’apparition et la propagation de la monnaie et du crédit qui en découle, il est devenu possible de vendre son travail futur.

Continuer la lecture de Argent et violence, par L.T. *

Partager

Godefroy de Bouillon, Charles Martel, etc.

L’actualité me conduisant à essayer de comprendre ce que furent les croisades, je découvre que Godefroy de Bouillon, l’un des chefs de la première croisade, qui deviendra « avoué du Saint-Sépulcre » (il refusera le titre de « roi de Jérusalem », ne voulant pas « porter une couronne d’or là où son Sauveur avait porté une couronne d’épines »), fut considéré en 2005 comme 17ème Belge le plus célèbre par les francophones alors qu’il ne figura pas même sur la liste des 100 premiers parmi les néerlandophones.

Continuer la lecture de Godefroy de Bouillon, Charles Martel, etc.

Partager

Saint-Gilles 1952 – Gaspation ! nous allons avoir 70 ans !

Nous étions dans la classe de Madame Renée Dautreppe (regardez-la, pas étonnant que nous ayons bien tourné !) à l’école préparatoire de l’Athénée de Saint–Gilles en 1952. Essayons de nous retrouver tous ensemble pour nos 70 (septante) ans ! (Cliquer ici).

Dautreppe 9-12-15

Continuer la lecture de Saint-Gilles 1952 – Gaspation ! nous allons avoir 70 ans !

Partager

En vrac, un week-end de décembre, en France, par Jacques Seignan

Billet invité.

Des millions de bénévoles ont participé samedi au Téléthon — surtout des actions à long terme, puisque ces contributions concernent principalement la recherche médicale. Or le lendemain dimanche, des millions de gens vont voter à l’extrême droite et les effets à long terme, ils ne les connaissent pas ou s’en fichent… Leur vote a très certainement une composante de dégout envers les z’élites. Mais il porte un sale message et il est littéralement « inqualifiable ».

Continuer la lecture de En vrac, un week-end de décembre, en France, par Jacques Seignan

Partager

L’usure malencontreuse des mots

Vous êtes-vous demandé comme moi ce que sont ces énigmatiques « traces papillaires » qui permettent d’assigner une identité à un corps sans vie ? Enquête faite, il s’agit de ce que nous appelions jusqu’à récemment, vous et moi, « empreintes digitales ».

Continuer la lecture de L’usure malencontreuse des mots

Partager

Le dixième et le onzième, par Timiota

Billet invité.

Abasourdis, hébétés par le sang lourdement versé, ainsi sommes-nous en ce lendemain. Mais contrairement aux attentats de janvier où la glose sur Charlie Hebdo s’est greffée sur l’acte barbare lui-même (la série d’actes, à vrai dire), ici le tableau est hélas simplifié. Nul doute que des musulmans soient « statistiquement » dans les victimes, d’ailleurs (cruauté de cette expression aujourd’hui).

Continuer la lecture de Le dixième et le onzième, par Timiota

Partager

HOMME BLANC AVOIR RIEN COMPRIS ?, par Henri Pradin

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

« Pourtant, que la montagne est belle », chantait la chaude voix de Jean Ferrat encore dans nos oreilles. Oui, elle est belle. Si belle. Oh, pas toujours facile, certes, on le sait, mais au fond n’est-ce pas cela qui fait aussi sa force, sa magie, son charme ? Nous ne vivons pas là, dans ces hauts plateaux, pour la facilité, mais bien pour la qualité d’une vie et d’une terre.

Continuer la lecture de HOMME BLANC AVOIR RIEN COMPRIS ?, par Henri Pradin

Partager

Héroïnes modernes, par Hervey

Image invitée. P. J. : ma vidéo de ce matin évoquant le combat de Margrethe Vestager, Commissaire européen à la Concurrence, contre les havres fiscaux, a inspiré Hervey. Si vous ne savez pas qui sont les autres, honte à vous en tout cas, mais améliorez vos connaissances sans tarder : Sarah Harrison, Malala Yousafzai, les Femen.

heroines-modernes1

Partager

Un dimanche comme les autres… ou presque, par Pascal

Billet invité.

Ce matin, toute notre petite famille a préparé les chaussures de randonnée, les sacs à dos, deux gâteaux et une grosse compote de pommes. Les autres s’occupent du reste du pique-nique. On a pris la voiture pour aller retrouver trois autres couples avec qui nous avons rendez-vous pour passer une journée en montagne.

Continuer la lecture de Un dimanche comme les autres… ou presque, par Pascal

Partager