Quand on n’est pas fière…, par Armelle Pélaprat

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Aubervilliers, pause.

Après avoir évalué une élève dans un commerce d’Aubervilliers, j’attendais sur un banc, au bord du canal la navette fluviale quand une voix douce me sortit de ma rêverie :

– Donne-moi un euro !

Je regardais la jeune fille. L’échange qui suit fut ponctué de très très longs silences.

Continuer la lecture de Quand on n’est pas fière…, par Armelle Pélaprat

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 30 JUIN 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 30 juin 2017. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 30 juin 2017. Et pour commencer, vous devriez me voir beaucoup plus clairement et distinctement qu’auparavant parce que l’élagueur est passé ces jours derniers et il y a beaucoup de branches qui ont disparu. Ce qui est mieux parce qu’il y avait un arbre, là derrière, qui commençait à dépasser des hauteurs vertigineuses. Ce n’était pas de ma faute : moi je n’étais pas là, mais il fallait le ramener à des proportions telles qu’il ne s’écroulerait pas incessamment sous peu sur la maison ou sur celle des voisins. Alors, ça c’est fait.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 30 JUIN 2017 – Retranscription

Partager

Souvenirs de jours en mer…

Mon nouveau jardin, pour le moment, je l’observe.

Je suis en cela les conseils de Jean-Michel, l’un des Houatais qui m’ont appris la pêche : « Quand t’as un nouveau bateau, il faut d’abord l’observer. Pour comprendre comment il marche. Il y en a qui ont tendance à remonter, et d’autres à abattre. Il y en a qui sont plus à l’aise à rouler, et d’autres à tanguer. Il faut d’abord que tu comprennes ce qui lui convient. C’est seulement à ce moment-là que tu pourras lui dire ce que tu voudrais qu’il fasse ! »

J’attends d’avoir compris comment mon nouveau jardin marche, je lui ferai alors savoir ce que j’aimerais bien qu’il fasse pousser. Pas avant !

Partager

Je passe beaucoup trop de temps dans les trains et dans les gares…

Je passe beaucoup trop de temps dans les trains et dans les gares… mais comme les téléphones sont désormais d’excellents appareils photo (et que les développements toxiques dans une chambre noire sont une affaire du passé), je vais tenter de renouer avec une ancienne passion…

Gare du Midi – En attendant Thalys, le 10 juin 2017

Partager

« La vidéo qui choque la Chine », par Blawete

Ouvert aux commentaires.

Je viens de voir « la vidéo qui choque la Chine », eh bien elle m’a aussi choqué, cette vidéo, même si la jeune femme qui meurt est à l’autre bout de la planète. Je suis profondément ému par le drame qu’elle a vécu et irrémédiablement dégoûté par l’humanité. D’une certaine manière, c’est la goutte d’eau qui fait déborder mon vase émotionnel. Ce n’est qu’un exemple de ce qu’est l’humanité, sans parler des tortures, sévices sexuels, esclavage, et autres horreurs que je suis incapable d’imaginer, peut être suis-je en overdose d’informations qui me touchent sans pour autant aller spécifiquement rechercher du gore. Les envois que je fais aux uns et aux autres sont le reflet de choses qui me touchent et être confronté à cette violence, c’est de trop.

Continuer la lecture de « La vidéo qui choque la Chine », par Blawete

Partager

Savoir ou non ce qui se passe est lié aux hasards du calendrier !

Si vous faites une réelle connerie et que vous vouliez que ça se sache, prenez bien soin de la faire un jour ouvrable !

Si vous faites ça durant le week-end ou un jour chômé, tenez compte du fait qu’il n’y aura personne pour en parler !

Continuer la lecture de Savoir ou non ce qui se passe est lié aux hasards du calendrier !

Partager

Quel lâche, ce Jorion !

Sur un boulevard parisien, je suis à la terrasse d’un café, parce qu’il fait trop chaud à l’intérieur.

La pollution me fait pleurer, tousser. Dans un tel brouillard de particules fines et de pestilence de vapeurs diesel, je me reproche amèrement de compromettre à ce point ma santé.

Quand vient s’installer à la table qui me fait face, un couple dans la trentaine et son jovial bébé dans sa poussette, qui ne tarde pas à me gratifier d’infatigables risettes. La maman s’apercevant de son manège, se tourne à un moment vers moi qui, désarçonné par le bonheur qui illumine son visage, au lieu de l’agonir du « Criminels qui élevez un enfant dans un pareil environnement ! », que je fulmine intérieurement, lui retourne lâchement son sourire !

Partager

Edmond Jorion aurait eu cent ans aujourd’hui

Mon père, Edmond Jorion, haut fonctionnaire belge, professeur de droit public, aurait eu cent ans aujourd’hui.

Edmond Jorion (1917 – 2002)
Sous-lieutenant en 1940, blessé pendant la Campagne des 18 jours, il a laissé des carnets de guerre qu’« il faudrait lire après sa mort ».

Personne ne les a retrouvés. Je soupçonne ma mère de les avoir fichus au feu.

Lui voulait qu’on sache, elle jugeait que le dossier des horreurs de la guerre était déjà suffisamment documenté. En fils modèle, je considère qu’ils avaient l’un et l’autre raison.

Partager

VLB vs TEOM : pourquoi les candidats font-ils l’impasse sur ce problème ? par Philippe Soubeyrand

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

La question qui se pose concerne la VLB, la valeur locative brute, d’un bien immobilier telle qu’elle est présentée en France sur les feuilles de la taxe d’habitation. Aussi étrange que cela puisse paraître, il se trouve que la VLB n’apparaît pas sur les feuilles de la taxe foncière. Continuer la lecture de VLB vs TEOM : pourquoi les candidats font-ils l’impasse sur ce problème ? par Philippe Soubeyrand

Partager

Deux grands principes administratifs

Ouvert aux commentaires.

Un document important m’ayant été subtilisé, il fallait que je fasse coopérer les autorités de deux nations. Cela se passait en juillet dernier, il y a huit mois.

Très rapidement, les représentants de l’une d’elle m’expliquèrent que les représentants de l’autre ne comprenaient pas ce qu’il fallait faire, et les représentants de l’autre, que les représentants de l’une ne faisaient pas ce qu’il fallait comprendre.

Continuer la lecture de Deux grands principes administratifs

Partager

Si vous n’aimez pas la manière dont je suis habillé dans mes vidéos…

Si vous n’aimez pas la manière dont je suis habillé dans mes vidéos et si cela vous irrite en particulier que je porte le même pull depuis dix ans, n’hésitez pas à me faire un don car « j’ai parfaitement le droit de me faire offrir un costume par un ami, ce n’est pas interdit ».

P.S. Si votre don pour l’amélioration de ma garde-robe dépasse un montant de 13.000 €, soyez gentil de me l’envoyer plutôt sous la forme de petites coupures : les gens sont si prompts à jaser.

Mise à jour, le 17 mars à 19h51 : si vos dons sont en rapport avec la « Françafrique », je suis obligé de vous décevoir : mes relations avec l’Afrique sont avec des personnes qui tentent de la faire prospérer, pas avec des individus qui se contentent de la piller. Je crains hélas de ne pouvoir rien faire pour vous enrichir davantage aux dépens de représentants honnêtes d’un continent courageux !

Partager