Archives de catégorie : La vie de tous les jours

Piqûre de rappel : Une grande victoire pour la technologie, le 7 avril 2008

Un petit clin d’oeil à J. S. sous la forme d’un très ancien billet.

Samedi nous étions dans le désert d’Anza Borrego dans le comté de San Diego en Californie méridionale. On nous avait signalé une oasis au bout d’un canyon : des palmiers à la source d’un torrent de montagne qui ne tarde pas à se tarir quand il débouche dans le désert.

L'oasis
Continuer la lecture de Piqûre de rappel : Une grande victoire pour la technologie, le 7 avril 2008
Partager :
Email This Post Email This Post

Le manuscrit Voynich – Mes 2 pence

Ouvert aux commentaires.

Le Monde, Les mystères persistants de l’indéchiffrable manuscrit Voynich, Scientifiques et amateurs prétendent régulièrement avoir percé le secret de ce texte du XVe siècle, sans titre ni auteur, aux illustrations intrigantes, le 25 mai 2019

Je viens de lire la longue notice Wikipedia sur ce manuscrit mystérieux. Je n’y ai pas trouvé l’hypothèse qui a ma préférence et que je vous livre comme mes 2 pence sur la question : il ne s’agit pas d’alchimie, d’astrologie, d’un livre crypté de Roger Bacon, de langue proto-romane, etc. mais de l’oeuvre de pure imagination (textes et illustrations) d’un ou d’une excentrique de talent (« art brut »).

Démonstration : il existe différents types de symétrie, de cycles, de structures fractales, dans la forme des plantes. On n’y trouve pas le type de configuration géométrique que l’on voit dans la forme des feuilles de l’illustration ici, empruntée au manuscrit.

P.S. Faisant preuve de beaucoup d’imagination et d’une admirable bonne volonté, Arthur O. Tucker & Jules Janick ont tenté dans leur article « Identification of Phytomorphs in the Voynich Codex » d’identifier les plantes représentées dans le manuscrit. Leurs identifications sont, comme vous pourrez le voir, plus ou moins convaincantes selon les cas (plutôt moins que plus). Vous remarquerez cependant que l’illustration ci-dessus est absente de leur article : pour elle, ils ont préféré prudemment s’abstenir.

Partager :
Email This Post Email This Post

Fin du monde ! Fin du mois !

Ouvert aux commentaires.
Partager :
Email This Post Email This Post

Le loup du politique déguisé en agneau de la neutralité

Ouvert aux commentaires.

Regardez ceci si vous avez les 30 minutes que cela dure. Excellente analyse ! Ç’aurait été bien que quelqu’un fasse un décorticage de ce type lors de mon fameux débat de 2011 avec Brice Couturier, ou lorsque je suis allé présenter – là aussi sur France Culture – mon livre sur Keynes et où la première question est (je cite de mémoire) : « On ne niera pas quand même que tous nos ennuis nous viennent de Keynes ! »

Il faut malheureusement être aguerri à ce genre de pratiques (même sur le service public) sans quoi on se fait mettre en pièces. L’ennui, c’est que si vous êtes aguerri, on cesse de vous inviter (sont pas tout à fait fous dans le camp d’en face !).

Partager :
Email This Post Email This Post

Fin du monde : l’appel d’Aurélien Barrau – Qu’en penser ?

Ouvert aux commentaires.

Bon, tout ça est très juste, tout ça est très bien dit : il n’y a rien que j’aurais voulu dire autrement, mon seul souci, c’est que j’aurais situé mon analyse dans un cadre socio-économico-politique, pour dire ce qu’il faut faire collectivement pour que ça change, pas seulement ce qu’on peut changer chez soi, comme ce qu’on met dans son assiette ou qu’on jette dans sa poubelle.

En restant muet sur le capitalisme, sur l’économie de marché, et sur le libéralisme, en ne disant pas qu’il est impératif de les changer, Barrau s’expose au même reproche qu’il fait aux jeunes de la Rébellion contre l’extinction, que leur rébellion ne les empêche pas de manger de la viande ou de prendre l’avion pour un weekend : sa rébellion ne l’empêche pas de cautionner le cadre socio-économico-politique existant, non pas en le soutenant explicitement mais en laissant entendre par son silence à son propos, que le problème n’est pas là. Alors que c’est là que l’obstacle se situe.

On ne préviendra pas l’extinction « en changeant un peu ses habitudes », il faut prendre le problème à l’envers : il faut d’abord éliminer la logique prédatrice de la recherche du profit, et du versement d’intérêts pour les ressources qui manquent là où elles sont indispensables. C’est cela qui détruit notre monde jour après jour et le rend invivable. Quand cela aura été résolu, chacun aura son jardin sans pesticides, mangera moins de viande et pourra se déplacer à vélo, pas avant. C’est dans cet ordre là que le changement peut se faire et doit se faire – sans tarder.

Partager :
Email This Post Email This Post

Pourquoi les femmes ne regardent-elles pas mes vidéos ? (94% d’hommes, 6% de femmes)

Ouvert aux commentaires.

Aidez-moi à résoudre un autre petit mystère de la vie quotidienne : pourquoi les femmes ne regardent-elles pas mes vidéos ?

YouTube vous offre depuis quelques mois la possibilité d’analyser la popularité de vos vidéos. En voici une capture d’écran.

Continuer la lecture de Pourquoi les femmes ne regardent-elles pas mes vidéos ? (94% d’hommes, 6% de femmes)
Partager :
Email This Post Email This Post

Pourquoi les femmes consacrent-elles plus de temps aux tâches ménagères que les hommes ? On a trouvé la réponse

Ouvert aux commentaires.

Un excellent article dans le Financial Times, Chore wars: why do women still do more housework ?, « La guerre des corvées », par Gavin Jackson, résout la question à mille francs : pourquoi – quelles que soient les cultures – et même en présence d’efforts louables de part et d’autre, les femmes consacrent-elles plus de temps aux tâches ménagères que les hommes ? Gavin et sa copine Gabi ont rempli des fiches quotidiennes de budget-temps qu’ils ont fait analyser ensuite par une équipe de sociologues.

Continuer la lecture de Pourquoi les femmes consacrent-elles plus de temps aux tâches ménagères que les hommes ? On a trouvé la réponse
Partager :
Email This Post Email This Post

« Sommes-nous dans le très inhabituel ? »

Hier j’étais à Paris, j’ai signé 150 exemplaires de « Mes vacances à Morro Bay », à envoyer à des journalistes, tâche épuisante mais signe de confiance très appréciable de la part de l’éditeur.

J’avais invité quelqu’un à déjeuner. Nous avons mangé dans le quartier, au boulevard Montparnasse (les bureaux de Fayard sont dans la rue du Montparnasse), on nous a placés à une table jouxtant la devanture. La vitre en avait été brisée la veille, et le trou avait été comblé par un montage assez astucieux de menus du restaurant. La dame expliquait que pendant que ça castagnait à quelques mètres, les clients s’étaient massés devant la vitrine, inconscients du danger. Les mammifères sont des animaux « scopiques » comme disent les savants. Cela nous intrigue quand il s’agit d’une biche ou d’un lapin dans les phares d’une auto, curieux de voir ce qui va se passer.

Dans le train du retour, j’ai rédigé un papier intitulé du titre que vous voyez en haut : « Sommes-nous dans le très inhabituel ? », revenant en particulier sur le pseudo-assaut de la Pitié-Salpêtrière. Je l’ai terminé tôt ce matin et l’ai envoyé à L’Écho en Belgique qui, jusqu’ici, a toujours publié ce que je lui envoie, et à un journal français – je ne dis pas lequel parce que j’aurais l’air de vouloir faire pression. Pour la première fois, j’ai voulu me prévaloir du fait d’être rattaché à un département d’éthique : j’ai signé « Paul Jorion, professeur associé au département d’Éthique de l’Université catholique de Lille », parce que le jour où l’on ne croira plus à rien, on continuera de croire à des symboles. On va bien voir.

Partager :
Email This Post Email This Post

Game of Thrones : dernières nouvelles du front

Ouvert aux commentaires.

Daenerys Targaryen

On ne peut pas tout regarder (ou alors on ne fait que ça), mais je suis à jour maintenant sur Real Humans, Twin Peaks et Black Mirror.

Je ne suis encore nulle part sur Game of Thrones (je me suis juré avant de m’y mettre de regarder d’abord la saga filmique Le seigneur des anneaux – c’est dire mon considérable retard dans le domaine du conte de fées donjons et dragons !), mais pour ne pas avoir l’air trop largué, je lis les critiques.

La conclusion que j’en tire : Qu’est-ce que ça nous manque, l’époque où nous étions des brutes épaisses !

C’est sans doute pour cela que les signes annonciateurs du retour à ces temps chéris s’amoncellent. Nous avions oublié une chose : nous sommes armés pour la terreur (elle a fait notre ordinaire durant les 200.000 ans où nous avons été des êtres humains comme vous et moi) et finalement,  du moment qu’il y a des histoire horribles à raconter à l’arrivée, nous sommes contents ! Ce qui nous tue vraiment, c’est de nous ennuyer : nous n’avons pas été conçus pour ça !

P.S. Des mails et des commentaires récents me font comprendre que vous vous y perdez parfois à déterminer si dans ce que j’écris ici, je suis sérieux, ironique, provocateur ou cynique. Un indice : l’un n’exclut pas l’autre.

Partager :
Email This Post Email This Post

Satan mène le monde, et ce n’est pas une bonne chose

Vous vous demandez peut-être pourquoi j’ai écrit ce billet sur Juan Branco hier soir. Je me suis posé la même question en me réveillant ce matin. La réponse m’est venue rapidement : cela m’avait brisé le coeur d’entendre ce monsieur se justifier qu’il n’était pas… Sataniste ! Je me suis dit, comme il est parti, il va falloir qu’il se justifie de tout ce qu’il n’est pas, et il n’est pas près d’avoir terminé.

Mon opinion à ce sujet ?

  1. Satan mène le monde.
  2. Ce n’est pas une bonne chose.
  3. Je suis résolument contre !

[Bruce Springsteen est du même avis. Le vrai titre c’est « Satan’s Jeweled Crown » : La couronne ornée de joyaux de Satan].

P.S. L’un d’entre vous m’écrit pour me dire que si mon premier billet sur Juan Branco était amical, celui-ci lui serait hostile. Il n’en est absolument rien, j’ai simplement mieux compris ce matin ce qui m’avait choqué hier : qu’il se sente acculé à se défendre sur des accusations délirantes à son égard. Ma sympathie envers lui est exactement la même aujourd’hui qu’hier.

Partager :
Email This Post Email This Post