Archives de catégorie : « À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? »

Süddeutsche Zeitung, « Kollapsologie », le 27 juin 2019

Kollapsologie

L’anthropologue et économiste belge Paul Jorion résume dans son nouveau livre « Nur Mut ! » (À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ?) les problèmes centraux du présent en un seul paragraphe

L’anthropologue et économiste belge Paul Jorion a travaillé pour des banques et des hedge funds américains dans les années 1990 et 2000 et est devenu célèbre pour avoir prédit la crise financière de 2007 dans l’un de ses livres. Dans son nouveau livre « Nur Mut ! – La pensée critique face à la catastrophe » (Zweitausendeins) [À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? Fayard 2017], il résume en un seul paragraphe les problèmes centraux du présent et explique pourquoi la science du moment est la collapsologie :

Rappelons que nos sociétés sont aujourd’hui confrontées à une combinaison de trois de ces problèmes, constituant un soliton devenu indécomposable : la dégradation et la destruction environnementale, la complexité non-maîtrisée, accompagnée du transfert de nos décisions vitales à l’ordinateur, enfin notre système économique et financier à la dérive, dont nous connaissons les remèdes mais que les préoccupations court-termistes axées sur le profit de quelques individus puissants interdisent d’appliquer. Si ce risque mérite d’être pesé en soi, l’intérêt de la collapsologie réside plus particulièrement dans le regard original qu’elle propose en ce qu’il dépasse celui de l’anthropologie pour orienter le projecteur sur notre espèce en tant que telle, et non simplement sur les différences existant entre la culture de l’anthropologue et celle de la population qu’il étudie. […] L’homo oeconomicus, qui a confondu la liberté avec le libre exercice de sa cupidité, a donc été dépassé par son destin mérité : la faillite personnelle.

Partager :

Le courage seul ! Comment faire face à la catastrophe – à paraître en allemand

« Le courage seul ! Comment faire face à la catastrophe », c’est sous ce titre que paraîtra bientôt en allemand À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? (Fayard 2017).

À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ?
Continuer la lecture de Le courage seul ! Comment faire face à la catastrophe – à paraître en allemand
Partager :

Trois de mes livres à paraître chez Zweitausendeins.de

Trois de mes livres à paraître en allemand chez Zweitausendeins.de

–          Le dernier qui s’en va éteint la lumière : octobre 2018
–          Défense et illustration du genre humain : avril 2019
–          À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? : octobre 2019.

Il rejoindront sur les rayons des bibliothèques d’outre-Rhin l’inégalable Das Überleben der Spezies.

Merci à l’artisane déterminée et infatigable de cet accord et à Peter Deisinger, patron de Zweitaudeneins.

Partager :

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 29 DÉCEMBRE 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 29 décembre 2017. Merci à Catherine Cappuyns et Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 29 décembre et c’est probablement la dernière fois que je vous fais une petite vidéo en 2017, la prochaine sera sans doute l’année prochaine mais, on ne sait jamais. On ne sait jamais ce que l’actualité peut être, en particulier durant la trêve des confiseurs !

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 29 DÉCEMBRE 2017 – Retranscription

Partager :

FRANCE CULTURE, « LES MATINS », mercredi 27 décembre de 7h40 à 8h50

Je serai l’invité de Florian Delorme aux Matins de France Culture, le mercredi 27 décembre 2017 à partir de 7h40.

Bel hommage aussi au livre, à Beaubourg au colloque « La donnée n’est pas la pensée » (il y a une vidéo).

Et… un Prix littéraire le couronnant ! je vous en dirai plus en temps utile mais vous verrez : le genre de Prix qui fait chaud au cœur parce qu’il est à la mémoire d’un grand aîné et que cela vous honore que l’on puisse laisser entendre que vous marchez dans ses pas !

Partager :

Le temps qu’il fait le 15 décembre 2017

La fin du Blog de Paul Jorion
« À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ? »
Le scénario Interstellar

Sur mon interprétation de la névrose et de la psychose en termes de théorie des graphes : Principes des systèmes intelligents (1989 / 2012), pages 114-118.

Partager :

Le chercheur satisfait et DeepL

Ouvert aux commentaires.

Qu’espère un chercheur en fin de carrière ? Il espère que ses idées soient aisément accessibles à un grand nombre de personnes.

J’ai récemment eu (il y a un mois) la satisfaction que la première condition soit remplie sous la forme d’un excellent résumé, présentant en sus la garantie d’un tiers impartial (en l’occurrence, de deux) disant : « Écoutez-moi, ceci mérite d’être lu », ce qui est d’une tout autre qualité que d’en faire soi-même la réclame. Il reste le second souhait, celui du grand nombre de personnes à vous lire, qui pour l’auteur écrivant en français et non-traduit, reste largement inexaucé.

Continuer la lecture de Le chercheur satisfait et DeepL

Partager :