Archives de catégorie : Environnement

La collision entre le principe de réalité et l’illusion collective, par Cédric Chevalier

Ouvert aux commentaires.

4 macrotendances et la question du HIATUS (inertie politique) : je propose une rétro-démonstration.

Vu les éléments scientifiques à notre disposition qui montrent notre situation critique (l’Humanité fonce vers l’effondrement et l’extinction quand t tend vers l’infini, avec un t significativement plus proche de zéro que d’un grand nombre, arbitrairement bas donc), il faut que les gouvernements déclarent conjointement un état d’urgence mondial, une mobilisation générale et la mise en oeuvre d’un plan de transition écologique sociétale, de toute urgence (en s’inspirant des possibilités prouvées des économies de guerre US et UK en 40-45 : USA passe de 3.000 à 300.000 avions militaires par exemple, = facteur 100).

Continuer la lecture de La collision entre le principe de réalité et l’illusion collective, par Cédric Chevalier

162Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Montrer parfois à notre mère que nous sommes ses dignes enfants

Ouvert aux commentaires.

Je ne sais pas si ça vous parle de voir cela : ce sont deux gars qui sont restés chez eux dans la fournaise du Carr Fire en Californie, à sauver leur maison.

Je ne suis pas fana de risquer de se sacrifier pour des objets, mais moi ça me parle : je retrouve des regards que j’ai connus lors de mes jours à la pêche, quand la mer autour de nous était mauvaise.

La Nature n’est pas notre ennemie, mais il y a des jours où c’est une sale vache, et où il faut lui montrer que nous sommes ses dignes enfants.

5Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

« Le bitcoin écologique ». Non, ce n’est pas dans le Gorafi !

Ouvert aux commentaires.

Près de Nantes, des ordinateurs spécialisés « minent » du bitcoin
A Orvault, dans une ancienne usine Alcatel, des centaines de machines réalisent les calculs indispensables au fonctionnement de la cryptomonnaie.

LE MONDE | 04.08.2018 à 08h17 |
Par Marie Charrel (Orvault (Loire-Atlantique), envoyée spéciale)

Vous pourrez lire l’article en entier, j’ai retenu quelques perles.

Des voyants clignotent sur les coffrets où vrombissent de petits ventilateurs. D’un côté, ils aspirent l’air frais acheminé par d’imposantes colonnes. De l’autre, ils recrachent une brise brûlante – 45 degrés environ –, évacuée vers une trappe au plafond grâce à un système de bâches et de panneaux. […]

Continuer la lecture de « Le bitcoin écologique ». Non, ce n’est pas dans le Gorafi !

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Trump, ennemi public N°1 du genre humain, le 29 juillet 2018 – Retranscription

Retranscription de Trump, ennemi public N°1 du genre humain. Merci à Éric Muller et Yves Hurtel ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le dimanche 29 juillet 2018, et une différence, deux différences par rapport à mes vidéos récentes : je porte un pull parce qu’il ne fait pas très chaud dehors, et l’éclairage est artificiel parce qu’il fait très très noir et il pleut. Voilà. On ne va pas se plaindre parce que les vaches ont besoin de brouter, et ça faisait un moment qu’il ne pleuvait pas et il faisait très très chaud. Je ne reviens pas là-dessus…

Aujourd’hui, je vous parle de deux choses, principalement : pourquoi M. Trump est bien l’ennemi public N°1 de l’humanité dans son ensemble, et, qu’est-ce qui fait courir M. Michael Cohen, anciennement avocat de M. Trump, ces jours-ci. J’ai parlé de M. Michael Cohen et de ses motivations dans une vidéo récente, en particulier à propos de son déjeuner avec M. Al Sharpton, mais il y a d’autres éléments, neufs, et je reviendrai là-dessus également.

Continuer la lecture de Trump, ennemi public N°1 du genre humain, le 29 juillet 2018 – Retranscription

10Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Quid du déni face au choc de la réalité ? par Cédric Chevalier

Ouvert aux commentaires.

Quelques réflexions sur le déni psychologique face au dérèglement climatique, mon sujet d’étude autodidacte du moment…

Lors d’une conversation avec un ami, on a distingué 4 cas de figure, étant donné l’incapacité de l’Humanité à réagir à la crise de la Biosphère sans être directement impactée (théorie selon laquelle l’être humain ne réagit que s’il est directement affecté, voire corporellement affecté, cfr Spinoza) :

Continuer la lecture de Quid du déni face au choc de la réalité ? par Cédric Chevalier

35Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Cela fait des années que lui et moi pensons la même chose sur les mêmes choses

D. : J’ai construit un robot qui apprend le comportement humain par l’observation. Au bout d’une semaine il était devenu un imbécile sexiste et raciste.

Patron : Il y a moyen de réparer ce bogue ?

D. : Certains disent que le changement climatique en prendra soin.

8Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Trump, ennemi public N°1 du genre humain

Donald Trump ou Hillary Clinton ?
L’horloge de l’Apocalypse

Qu’est-ce qui fait courir Michael Cohen ?

P.S. Un peu surpris du départ de ma propre vidéo 😉

« Smirk », mot que je n’arrive pas à traduire en français dans la vidéo : « rictus » = « le sourire crispé d’Ivanka Trump »

4Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Il fait très chaud. À qui la faute ? – Retranscription

Retranscription de Il fait très chaud. À qui la faute ? Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le jeudi 26 juillet 2018. Et aujourd’hui, je vais faire une chose que je n’ai jamais faite : je vais faire deux vidéos à la suite, je vais les enchaîner. Elles sont toutes les deux sur le même thème. La première va s’appeler « Il fait très chaud » et la seconde, c’est « M. Trump a de plus en plus chaud ». Dans ma tête, au départ, je voulais faire les deux en même temps, et puis, non, c’était trop compliqué. Alors, je fais d’abord dans l’ordre : « Il fait très chaud ».

Il fait très chaud. C’est la canicule sur une partie de la France. Ici, à Vannes, heureusement, il fait très chaud mais ce n’est pas la canicule, c’est supportable, mais il fait très chaud. Et c’est un savant que je voyais l’autre jour – je ne sais plus s’il était américain ou s’il était anglais – qui disait : « On appelle ça « canicule », et vous verrez dans dix ans, on appellera ça l' »été », et ce sera extrêmement dangereux parce qu’on se sera habitués à l’idée qu’il fasse extrêmement chaud. »

Continuer la lecture de Il fait très chaud. À qui la faute ? – Retranscription

30Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Un mois de juillet monstrueux

Je ne vous traduis pas tout, juste ceci : « Los Angeles. Température record, y compris 43,9 degrés à UCLA (University of California @ Los Angeles).

Il faut savoir que le campus de UCLA, ce n’est pas dans le désert : c’est à une dizaine de kilomètres à vol d’oiseau de l’océan, Jim Morrison et ses copains des Doors prenaient le bus bleu (Ligne 1) qui va de UCLA au boulevard de mer à Venice Beach.

Continuer la lecture de Un mois de juillet monstrueux

68Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Notre culpabilité environnementale depuis le protocole de Kyoto de 1997, par Arnaud Castex

Lors de mon intervention samedi dernier sur TV5Monde, j’ai déclaré : « depuis les accords de Kyoto, notre consommation de carburant fossile – qui augmente nos difficultés – a encore augmenté de 60 % ». Arnaud Castex m’envoie les remarques suivantes. Ouvert aux commentaires.

Dans votre entretien sur France 24 vous déplorez la trajectoire très alarmante des émissions de gaz à effet de serre (GES). Ceci est malheureusement très juste. Mais vous citez une augmentation des émissions de GES de +60% depuis la signature du protocole de Kyoto (en 1997) [P.J. ce n’est pas exactement cela que je dis, mais bon]. Or ce chiffre est erroné même si le sens du message est juste.

Continuer la lecture de Notre culpabilité environnementale depuis le protocole de Kyoto de 1997, par Arnaud Castex

10Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

LE THÉÂTRE assourdissant et vide DES APPARENCES, par Vincent Teixeira

Ouvert aux commentaires.

La rencontre TRUMP – KIM JONG-UN à Singapour, le 12 juin 2018, vue du Japon 

Ne regardant quasiment plus jamais la télévision depuis deux ans, ce matin-là, j’eus tout de même la curiosité d’appuyer sur le bouton magique…

Évidemment, la majorité des chaînes de télévision japonaises retransmettaient en direct la rencontre… qui revêtait un caractère, sinon historique, du moins inédit, et d’un enjeu certain pour le Japon… Mais ce qu’on vit surtout, et sans fin, en boucle, tel un ruban de Möbius, se ramenait aux images d’un grand vide, celles de la vacuité du cirque médiatique, à la hauteur du cirque de ces deux grands histrions de la Terreur, grands malades, pervers narcissiques…

Continuer la lecture de LE THÉÂTRE assourdissant et vide DES APPARENCES, par Vincent Teixeira

6Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail