Archives de catégorie : Environnement

L’Écho – Qui veut (vraiment) la survie du genre humain ?, le 30 juin 2020

Qui veut (vraiment) la survie du genre humain ?

Klaus Schwab, patron du sommet de Davos depuis qu’il l’a inventé en 1987, a donné pour mot d’ordre à l’édition 2021 : « The Great Reset », soit ré-initialiser, ou remettre les compteurs à zéro. Bien qu’un peu vague dans ses termes, son annonce rappelle cependant son attachement personnel à l’économie des parties prenantes. Toutes : direction, personnel, clients, fournisseurs et sous-traitants, voire la communauté tout entière, en sus bien sûr des actionnaires que Milton Friedman avait couronnés rois.  Continuer la lecture de L’Écho – Qui veut (vraiment) la survie du genre humain ?, le 30 juin 2020

Partager :

Relancer l’aviation de masse est-il un crime d’Etat contre l’Humanité ?, par Cédric Chevalier

« Au total, les gouvernements se sont engagés à verser 123 milliards de dollars d’aide financière aux compagnies aériennes dans le monde », rapporte l’IATA, l’Association internationale du transport aérien, ce 27 mai 2020.

Et si on reprenait tout au début ?

Chapitre I

Les émissions de gaz à effet de serre détruisent nos conditions d’existence sur la Terre

Alors que nous luttons contre une terrible pandémie, une récente étude scientifique montre qu’un milliard d’êtres humains risquent de devoir migrer ou subir des chaleurs insupportables pour chaque degré supplémentaire de la température globale, dans les cinquante prochaines années. Continuer la lecture de Relancer l’aviation de masse est-il un crime d’Etat contre l’Humanité ?, par Cédric Chevalier

Partager :

« Plan de sortie de crise » de 20 associations : les méfaits de l’amateurisme de bonne volonté

J’ai complété par une vidéo. Ouvert aux commentaires.

20 associations publient un Plan de sortie de crise, un programme fait de 34 mesures.

Comment le gouvernement va-t-il accueillir cela ? Par un haussement d’épaules. Ce qui pourrait signaler bien entendu la méchanceté du gouvernement. L’ennui, c’est que tout gouvernement, de gauche, écolo, aussi bien que de droite l’accueillerait par un haussement d’épaules.

Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’un « inventaire à la Prévert » auquel il ne manque que le raton-laveur à la fin : doubles-emplois, incohérence, rien qui remette en cause le cadre lui-même. Autrement dit : sparadraps, papier adhésif, punaises et autres bouts de ficelle. Continuer la lecture de « Plan de sortie de crise » de 20 associations : les méfaits de l’amateurisme de bonne volonté

Partager :

Oiseaux des « villes », par François Corre

Ouvert aux commentaires.

Les ‘oiseaux des champs’ ne se portent peut-être pas aussi bien qu’avant, mais les oiseaux ‘des villes’ (et chauves-souris) dans les jardins, se portent pas mal… 😉

Les mésanges charbonnières bossent dur en ce moment !

J’y ai pensé suite aux billet et commentaires « La libellule », par Gilles Bœuf.

Juste un clin d’oeil, il y a encore plein de ‘vie’ proche de nous, plus qu’on ne le pense souvent, mais on ne prend pas le temps d’observer et aussi d’écouter, pas toujours facile dans le bruit de fond plus ou moins urbain, mais ces deux derniers mois, sauf parfois du voisinage trop ‘expressif’, c’était un peu plus facile. 😉 Sacré petit virus !

PS: Cette année les mésanges ont adoptés un nichoir plutôt prévu pour un pic-épeiche que j’avais aperçu trois ou quatre fois, mais plus ‘sauvage’ que la mésange qui apparemment s’adapte bien à l’environnement humain, vu qu’on les trouve parfois dans des boîtes aux lettres parait-il… 🙂 Enfin, tant qu’elles trouvent à manger ! La webcam bricolée c’est une première, j’avais peur que ça les perturbe mais, passé le premier jour, pas du tout…

Partager :

PJ TV : « Le monde d’après… » – Invité Gilles Boeuf, le lundi 25 mai à 18h

Ouvert aux commentaires.

La libellule, par Gilles Boeuf

Elle a des ailes championnes de la résistance et de la distorsion (tendons en résiline) lui permettant des mouvements incroyables qui font rêver n’importe quel pilote et lui permettent d’atteindre 80 km/h, elle vole durant des heures avec quelques milligrammes de « fuel », possède des capteurs de vol et des sondes de vitesse incroyablement performants, un corps aérodynamique avec un exosquelette très résistant pour un poids ridicule (chitine, calcaire et sclérotine), « encaisse » 30 G en accélération ! Elle supporte des fréquences jusqu’à 42 Hz et peut développer plus de 20 millions de battements d’aile par vie sans dommage, et pour finir, elle voit à 360 degrés et analyse 300 images par seconde !!! Cela existe ? Oui, la nature a inventé cela depuis le Carbonifère, il y a … 345 millions d’années…

Et que faisons-nous aujourd’hui ? L’humain, dans son imprévoyance, son arrogance, sa cupidité, les détruit !!! Assèchement de mares, pollutions des cours d’eau, destruction et empoisonnement de leurs habitats !! C’est non seulement éthiquement inacceptable mais nous nous privons en plus d’une fabuleuse source de compréhension de phénomènes et de mécanismes et d’inspiration venue de la plus belle des inventions du « système Terre », la vie !

Partager :

rfi, Le Monde d’après : Paul Jorion se fâche !, le 9 mai 2020

Ouvert aux commentaires.

J’étais l’un des trois invités de Jean-Pierre Boris sur Eco d’ici Eco d’ailleurs. Mes deux premières interventions (celles où j’étais vraiment furax !)

1ère intervention :

C’est le moment de porter un autre regard sur les choses. Vous avez mentionné un de mes livres paru il y a quelques années. Le livre le plus récent, écrit avec Vincent Burnand-Galpin, s’appelle : « Comment sauver le genre humain » et traite directement – alors qu’il est sorti quand même quelques jours avant la crise – de ce type de problèmes. Mais le moment est venu de poser les questions, justement, sur la croissance, le PIB, etc. Tout ça, ce sont des conventions et ce sont des conventions qu’il est temps de remettre en question.

Qu’est-ce que c’est que le PIB ? C’est une somme de valeurs ajoutées. Qu’est-ce que c’est que des valeurs ajoutées ? C’est le résultat d’opérations comptables. Je ne dis pas que ces opérations comptables n’ont aucun rapport avec la réalité mais ce sont des conventions : on peut faire ça d’une manière ou d’une autre, etc.

Continuer la lecture de rfi, Le Monde d’après : Paul Jorion se fâche !, le 9 mai 2020

Partager :

Covid-19 : Mané, Thécel, Pharès ?, par Nikademus

Ouvert aux commentaires.

C’est pourquoi Dieu a envoyé les doigts de cette main qui a écrit ce
qui est marqué sur la muraille. Or voici ce qui est écrit : MANÉ,
THECEL, PHARÈS. Et en voici l’interprétation : MANÉ, Dieu a compté les
jours de votre règne, et il en a marqué l’accomplissement. THECEL, vous
avez été pesé dans la balance, et on vous a trouvé trop léger. PHARÈS,
votre royaume a été divisé, et il a été donné aux Mèdes et aux Perses.

(Livre de Daniel, V : 24-28)

Un graphique de The Economistsemble suggérer a posteriori que les débuts d’année 2017, 2018, 2019 ont connu des pics de mortalité déjà très inhabituels (bien que très en-dessous de l’année 2020). En effet, ces 3 années apparaissent très au-dessus, de décembre à mars, de la courbe moyenne (2009-2019) à laquelle elles contribuent pourtant. Continuer la lecture de Covid-19 : Mané, Thécel, Pharès ?, par Nikademus

Partager :

Trump acquitté

Ouvert aux commentaires.

Les Sénateurs américains ont acquitté Trump dans son procès de destitution, d’impeachment. Une parodie de procès puisqu’ils avaient dans un premier temps refusé l’audition de témoins.

Les contrepouvoirs ont cessé de jouer leur rôle aux États-Unis : les sénateurs attachés au Parti Républicain ont fait prévaloir leur désir d’être réélus sur le serment qu’ils ont prêté de défendre la constitution de leur nation. Avec ce qui constituera un précédent, la faillite est consommée d’un certain type de démocratie à dérive oligarchique.

Le pouvoir russe qui n’espérait sans doute guère plus en interférant avec l’élection présidentielle de 2016 que de provoquer la zizanie aux États-Unis a remporté une victoire d’une ampleur inédite dans l’histoire : il s’exerce maintenant conjointement directement à Moscou et par personne interposée à Washington.

Un ennemi mortel de l’environnement reste au pouvoir.

Ne me dites pas : « Ça n’a aucune importance ! » ou alors ajoutez « … pas plus qu’à leur époque, Néron ou Caligula ! »

Partager :

Quinzaines – « C’est la Nature, qui rend les coups », le 1er février 2020

Ouvert aux commentaires. « C’est la Nature, qui rend les coups » Squier : Je ne sais absolument rien. Voyez-vous…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :