Archives de catégorie : Environnement

La destruction déjà bien entamée de notre environnement, par Vincent Burnand-Galpin

Ouvert aux commentaires. Le risque existentiel le plus menaçant et le plus imminent est le phénomène de changement climatique dont…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

La rationalité économique face à l’urgence climatique, par Vincent Burnand-Galpin

Ouvert aux commentaires. Notre système économique tel qu’il est aujourd’hui ne fait qu’aggraver le processus d’extinction dans lequel nous sommes…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Nous nions la réalité, chapitre 2, par Jean-François Le Bitoux

Ouvert aux commentaires.

Une révolution sanitaire est aussi nécessaire

Nous nions la réalité nous dit Vincent Burnand-Galpin et il développe différents aspects de ce refus du réel. Il faudra pourtant choisir les urgences même si la hiérarchisation est forcément différente car chacun voit midi ou minuit à sa porte. La hiérarchisation des priorités du Capital lui est spécifique ! Mais « l’impréparation des pouvoirs publics aujourd’hui est symptomatique. Nous proposons une autre approche : celle de la visualisation par la cinématographie, et l’art plus généralement. ».

Effectivement je ne doute plus que l’Art donne un accès plus immédiat à quantités de « ressentis » qui ne sont pas pour autant des « connaissances conscientes ». De multiples films récents, des BD plus expressives que des textes, des conférences, des powerpoints et d’autres «tutos » disponibles sur le web sont devenus des éléments de connaissance et de culture incontournables qui contribuent à remodeler les civilisations.

Continuer la lecture de Nous nions la réalité, chapitre 2, par Jean-François Le Bitoux

Partager :

Les êtres humains ne sont pas naturellement outillés pour se soucier de la survie de l’espèce, par Vincent Burnand-Galpin

Ouvert aux commentaires. Nous avons vu que les biologistes caractérisent les espèces telles que la nôtre comme « colonisatrices »…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

À propos de « La peur d’avoir peur » : Le sentiment de créer sa propre réalité, par Alexis Toulet

Ouvert aux commentaires.

La peur de la peur – davantage que la peur, comme vous le soulignez de manière convaincante – est une cause majeure du déni et du refus de réagir de manière décidée face à l’urgence environnementale.

Je soupçonne qu’il existe au moins une autre cause majeure, l’idée, le sentiment ou le présupposé inconscient que l’on peut créer sa propre réalité.

Cette idée n’est que rarement exprimée avec une telle crudité, l’interpellation irritée de Karl Rove à un journaliste peu après l’invasion de l’Irak – « Nous sommes un empire maintenant, et quand nous agissons, nous créons notre propre réalité » – restant une rare exception. Mais elle reste là en arrière-plan, et bien souvent à la base des actions non seulement du pouvoir américain, mais de bien d’autres gens. Si elle est trop absurde pour que la conscience l’accepte ouvertement, cela ne l’empêche pas d’influencer très largement.

Continuer la lecture de À propos de « La peur d’avoir peur » : Le sentiment de créer sa propre réalité, par Alexis Toulet

Partager :

Climat, destinée et condition humaine, par Cédric Chevalier

Ouvert aux commentaires.

Ainsi, nous savons : jamais la concentration de gaz à effet de serre n’a été aussi élevée dans l’atmosphère, jamais nous n’avons émis autant en une seule année. Les émissions, au lieu de diminuer drastiquement, augmentent massivement :

Record de concentrations de gaz à effet de serre en 2018 “Aucun signe de ralentissement” n’est visible, s’alarme l’Onu.

Le fait que ces informations ne fassent l’objet d’aucun communiqué immédiat des Chefs d’Etat face à leurs concitoyens, qu’elles ne fassent pas la Une permanente de tous les médias pendant au moins une semaine, et ne soient pas le centre de tous les débats politiques dans ces médias, dans les parlements et les chaumières, à tous les niveaux de pouvoir, partout dans le monde, donne une indication des chances de succès pour la survie et le bien-être de l’espèce humaine dans les décennies à venir. Continuer la lecture de Climat, destinée et condition humaine, par Cédric Chevalier

Partager :

À nous de contraindre les États à faire mieux, par Vincent Burnad Galpin

Ouvert aux commentaires. L’État ne peut pas devancer les aspirations de ses citoyens : il a toujours un temps de…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

L’inaction climatique est causée par l’absence d’intérêt citoyen, par Vincent Burnand-Galpin

Ouvert aux commentaires. Voilà trente ans que les politiques climatiques sont un échec. Dès son second rapport datant de 1995,…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Après la démocratie parlementaire, quoi ?, le 6 novembre 2019 – Retranscription

Retranscription de Après la démocratie parlementaire, quoi ?, le 6 novembre 2019. Ouvert aux commentaires. Bonjour, nous sommes le mercredi…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Il ne s’est rien passé à Rouen, par Roberto Boulant

Ouvert aux commentaires.

Cinq semaines après la catastrophe de Lubrizol, M Macron a fait un premier bilan tout à l’éloge de l’action de l’État et de son gouvernement. « Les services de l’État ont agi avec compétence, avec beaucoup de sang froid, beaucoup de professionnalisme » a-t-il affirmé, précisant que « toutes les enquêtes et mesures ont été conduites », et terminant sur « le travail des pompiers ‘qui n’ont pas connu la peur, qui ont permis de contenir ce qui s’est passé à Lubrizol et d’éviter des conséquences qui auraient pu être bien plus dommageables’ ».

Des déclarations présidentielles qui ajoutées à celles du PDG de Lubrizol nous assurant que « 90% des produits brûlés ont généré du carbone, et que cela est sans risque », achèveront de nous convaincre qu’il ne s’est rien passé de bien grave à Rouen. Alors, dormons sur nos deux oreilles ?

Hmm, peut-être une ou deux vérifications avant de laisser les marchands de sable officier.

Continuer la lecture de Il ne s’est rien passé à Rouen, par Roberto Boulant

Partager :