Archives de catégorie : Environnement

Les entrepreneurs et les entreprises sont-ils les ennemis de l’Humanité ? par Cédric Chevalier

Ouvert aux commentaires.

Je défends une conception large de l’entrepreneur : Vivaldi était un entrepreneur (composer et monter un opéra), Pablo Servigne est un entrepreneur (rédiger un livre et en faire la promotion), les parents qui font des enfants, construisent une maison, sont des entrepreneurs, un Bourgmestre est un entrepreneur (initier un projet de quartier), le capitaine Kirk dans Star Trek est un entrepreneur (explorer l’univers avec son vaisseau Enterprise), ainsi que Martin Luther King (développer un mouvement pour les droits civiques) et bien d’autres profils « entrepreneuriaux ».

Continuer la lecture de Les entrepreneurs et les entreprises sont-ils les ennemis de l’Humanité ? par Cédric Chevalier
20Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les lobbies et nous

Ouvert aux commentaires.

Une discussion ayant démarré au sein de Place Publique – Morbihan sur l’opportunité de consacrer ou non un débat aux lobbies, j’ai répondu ceci à mes petits camarades :

En 2 mots, quand je dis que la question des « lobbies » est plus complexe que « nous contre les lobbies ».

Autrefois il y avait déjà « nous contre l’État ». L’État était très fort et pouvait à la fois exercer sa force sur nous et assurer notre protection. Les États devaient composer entre eux. Quand ça ratait, il y avait la guerre.

Maintenant il y a des firmes qui sont aussi fortes que des États et peuvent exercer leur force sur nous et assurer notre protection. Les États doivent toujours composer entre eux ET maintenant aussi avec les firmes. Quand ça rate, il y a la guerre.

Je crois que quand nous parlons de « lobbies » nous cherchons maladroitement à dire qu’il y a la guerre entre une firme et nous.

Disons : « M…o (B…r) nous a déclaré la guerre. Défendons-nous, organisons la résistance et arrêtons les collabos et les profiteurs de guerre parmi nous ».

C’est plus clair que de parler de « lobbies ». Les lobbies sont le corps diplomatique : les ambassadeurs, les consuls, des firmes. Le problème n’est pas que les firmes aient un corps diplomatique, c’est que certaines nous aient déclaré la guerre et qu’il y ait des collabos et des profiteurs de guerre parmi nous.

Dis comme ça je crois que tout le monde comprend. On découvre malheureusement aussitôt que le problème n’est pas l’existence d’un corps diplomatique des firmes mais le nombre parmi nous de collabos et de profiteurs de guerre des firmes nous ayant déclaré la guerre.

15Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le Monde / L’Écho – Les valeurs contre la valeur, le 11 février 2019

Ouvert aux commentaires.

Dans Le Monde : « De la valeur de marché à la tragédie des communs »

Dans L’Écho : Quand la valeur doit laisser la place aux valeurs

[J'apprends à l'instant par un coup de téléphone que cette chronique dans Le Monde sera ma dernière : un courrier m'est adressé qui m'expliquera la suppression du cahier Économie en raison du coût du papier].

En novembre 2013, le comité pour les affaires économiques et monétaires du Parlement européen mit en accusation la Troïka, dont les trois composantes sont la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international. En cause, la politique drastique d’austérité imposée à la Grèce. 

Les parlementaires et les experts présents furent ulcérés par la mauvaise foi flagrante des représentants de la Troïka dans leurs réponses aux questions posées. Des grondements s’élevèrent même de l’hémicycle à plusieurs reprises. Ils mentaient, mais avec maladresse, trahissant ainsi leur malaise. Convoqués pour expliquer comment ils envisageaient les enjeux d’un monde humain axé sur des valeurs, ils n’avaient à opposer à leurs accusateurs que la valeur nue : la logique froide d’un monde sous l’empire seul de sommes d’argent.

Continuer la lecture de Le Monde / L’Écho – Les valeurs contre la valeur, le 11 février 2019

44Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

« Externalités négatives » ? Non : brutalisation ! par Vincent Burnand-Galpin

Ouvert aux commentaires.

« En sciences économiques, on n’a rien inventé depuis Marx » lancent les journalistes du Monde Diplomatique et coordinateurs du Manuel d’économie critique, Hélène Richard et Renaud Lambert lors d’une conférence à l’ENSAE ParisTech le 6 décembre 2018. Leur idée ? Les concepts de la science économique actuelle sont « pauvres », autrement dit, ce sont des rustines que l’on appose par-ci par-là pour que la théorie néoclassique reste valide : un remake du géocentrisme de Ptolémée faisant face à la théorie de Copernic ? La science économique actuelle manque d’un vrai travail sur les concepts, un concept devant être une notion qui tend, par sa simple définition, à coller au mieux à une réalité. Plus il rend compte et explique un spectre de phénomènes par lui-même, plus le concept est riche.

Continuer la lecture de « Externalités négatives » ? Non : brutalisation ! par Vincent Burnand-Galpin
13Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Est-ce que rouler en voiture et prendre l’avion, c’est mal Papa ? par Cédric Chevalier

Ouvert aux commentaires.


La puissance d’un petit dessin par rapport à de longs discours.

Un schéma qui illustre bien toutes les données du problème de la soutenabilité de la présence humaine sur Terre, à la fois sur les plans écologique, de justice sociale, de vote citoyen et de réponse politique :

Continuer la lecture de Est-ce que rouler en voiture et prendre l’avion, c’est mal Papa ? par Cédric Chevalier
680Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Plus d’ambition climatique ! lettre ouverte de 3000 scientifiques et universitaires belges

Ouvert aux commentaires.

Dans cette lettre ouverte, signée par plus de 3000 scientifiques et universitaires belges, nous appelons nos décideurs politiques à réévaluer urgemment et de manière importante leurs ambitions climatiques. “Si vous reconnaissez l’objectivité scientifique, une seule conclusion est possible: le peuple dans les rues a entièrement raison.”

Aujourd’hui, la population se mobilise massivement dans les rues pour exiger plus d’ambitions climatiques de la part des autorités. Nous, scientifiques, ne pouvons que soutenir les raisons des activistes face aux évidences des changements climatiques ! Continuer la lecture de Plus d’ambition climatique ! lettre ouverte de 3000 scientifiques et universitaires belges

33Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le Média, COMMENT LES « ÉLITES » NOUS MÈNENT AU DÉSASTRE – PAUL JORION, le 8 janvier 2018

Ouvert aux commentaires.
33Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Philo en 2 leçons

Cela a l’air de vous plaire, alors, parlons-en : ouvert aux commentaires.
4Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Greta Thunberg nous demande d’avoir un futur, par Cédric Chevalier

Ouvert aux commentaires.

Greta Thunberg est une adolescente suédoise de bientôt 16 ans, célèbre pour avoir lancé une « grève de l’école pour le climat » et pour manifester toutes les semaines devant le parlement suédois afin d’exiger une action politique à la hauteur de cet enjeu. Elle est atteinte du syndrôme d’Asperger, dont certains porteurs présentent une intelligence hors norme, ce qui semble le cas pour elle.

Continuer la lecture de Greta Thunberg nous demande d’avoir un futur, par Cédric Chevalier

15Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Relayer la marche pour le climat et la pétition belges ? par Cédric Chevalier

Bonjour Paul,

Aurais-tu éventuellement la gentillesse de relayer sur ton blog, à destination de ton audience belge et française résidente, l’appel à la manifestation pour le climat de ce dimanche 2 décembre à Bruxelles ainsi que l’appel à signer notre pétition « Déclarons l’état d’urgence environnemental » ?

Toute l’information se trouve ici : Manif ; Pétition ; Page Facebook Pétition.

Pour info, nous sommes passés dans la presse depuis que nous avons rassemblé 25.000 signatures :
La Libre Belgique.

Continuer la lecture de Relayer la marche pour le climat et la pétition belges ? par Cédric Chevalier

15Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Fédérons ! par Patrick Dumont

Ouvert aux commentaires.

Cher Paul,

Je termine en ce moment la lecture du dernier livre de Raphaël Glucksmann – Les enfants du vide – qui y met très bien en avant LA question essentielle du messager que je me pose après chacune de mes – nombreuses – visites sur votre blog.

Il cite un édito de Bruno Latour dans Le Monde dans lequel celui-ci souligne l’inversion des rôles à laquelle nous assistons à la lumière du réchauffement climatique : « autrefois les scientifiques étaient des gens rassis, et les politiques ou les citoyens, les gens qui s’agitaient en tous sens. Aujourd’hui, c’est le contraire : ce sont les scientifiques qui s’agitent, qui s’angoissent, qui alertent, et ce sont les politiques, vous, moi, qui restent froids comme des concombres, les savants s’énervent et se mettent en colère, les ignorants restent sages comme des images ».

Continuer la lecture de Fédérons ! par Patrick Dumont

4Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Réchauffement climatique : catastrophes en cours et à venir

Ouvert aux commentaires.

Quarante-quatre morts et deux-cent-vingt disparus aux dernières nouvelles dans l’incendie de Camp Fire en Californie, qui a vu la ville de Paradise (26.000 habitants) entièrement carbonisée.

Plutôt que d’incriminer le réchauffement climatique (les incendies cataclysmiques remontent d’année en année sur la carte de la Californie), Trump a bien entendu préféré s’en prendre aux ingénieurs forestiers et a menacé l’État d’un refus d’aide au niveau fédéral, du fait probablement qu’il y est universellement haï (au poste de gouverneur, le Démocrate Newsom l’a emporté sur le Républicain Cox par un écart de 17 points).

Vu la brusquerie de l’incendie, les habitants de Paradise se sont retrouvés tous ensemble sur la même quatre voies, bientôt totalement embouteillée par une accumulation de voitures en panne de carburant. La police et les pompiers enjoignaient aux automobilistes de quitter leur véhicule bloqué et de s’enfuir à pied.

Les plans d’évacuation étaient au point mais supposaient des incendies à la progression plus lente.

J’ai lu quelque part qu’après trois jours sans électricité dans une grande ville, il n’y a plus d’eau au robinet. Comment faire évacuer en bon ordre alors ses habitants ? Et pour leur dire d’aller où ?

29Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Crétin !

Donald Trump :

Il n’existe aucune raison à ces incendies de forêt massifs, mortels et coûteux en Californie, si ce n’est une gestion forestière calamiteuse. Des milliards de dollars sont attribués chaque année, et tant de vies perdues, tout cela en raison de la mauvaise gestion des forêts. Il faut y remédier maintenant, sinon, fin des aides fédérales !

Paul Jorion :

Un tel crétin à la tête des États-Unis. Quelle tristesse ! *

* Une vieille habitude du prétendu « Président » : citer les propos de ses adversaires et ajouter « Quelle tristesse ! »

26Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail