Archives de catégorie : La vie de tous les jours

Le Printemps avance… !, par rienderien

Le Printemps avance… !

Dans ma petite vie minuscule douillettement précaire.
Grands sont mes enfants encagés libres, à chercher pitance pour leurs petits.
Trottoirs gris bordés de portes closes de voitures endormies.
Rues sales, mégots, merdes, papiers, plastiques, masques, canettes.
Passagers vivants des morts de pas en pas, dansent encore les enfants.
Guerres ouatées sous nos casques connectés, musiques maestros !
Je dirige Amazone, je commande il exécute.
France cul me berce, ARTE me distrait, Twitter m’exaspère.
Vers 5 heures du matin, je sors mon vieux petit chien, il fait noir, discrètement donner des graines aux pigeons privés des miettes de nos vies confinées.
Oui, les animaux, êtres chair muette, cajolés, mutilés, hachés, labellisés, effacés.
Humains tyranniques, frustrés, humiliés, bourreaux embrigadés, bouffons entassés, colonisés, nassés, diables martyrisés, voleurs, mendiants, encartés, encadrés, capitalisés.
Peaux noires, jaunes, rouges, vertes, blanc cassé, panachées, yeux bridés, nez busqués, retroussés, écrasés, des grandes plaines, des vallées, des forêts, des montagnes, des déserts, des mers, des ports, des cités, des temples, des églises, des mosquées.
Il marche, court, saute, rampe, se traîne, se vautre, chante, danse, écrit, prie.
Et la grosse méchante bombe atomique… aimez vous les uns, les autres.
Tout va bien, tranquille, le printemps est en avance, il avance… !

Partager :

Vie quotidienne – Reconnaissance de dette

Vous êtes trois entre hier et aujourd’hui (vous vous reconnaîtrez facilement) à me signaler des personnes citant quasi verbatim des choses que j’ai dites ou écrites… mais sans mentionner où elles l’ont trouvé.

Question : “Est-ce propre à moi, ou bien est-ce la pratique courante (aujourd’hui désormais ou de tout temps) ?”

P.S. L’un de vous trois m’envoie d’ailleurs très aimablement une photo du gars où l’on aperçoit (corpus delicti !) mes livres derrière lui sur les rayons de sa bibliothèque.

Partager :