Archives de catégorie : La vie de tous les jours

Que faire ? (vous êtes toujours de bon conseil !)

1. Je résilie en décembre 2016 mon contrat SFR et renvoie la box.
2. SFR continue à prélever imperturbablement le montant de l’abonnement tous les mois.
3. Une avocate me conseille de faire opposition à l’ordre de paiement et à réclamer le remboursement des sommes indument payées. Ce que je fais.
4. Des opérateurs me confirment oralement que la somme sera remboursée. Rien ne se passe.
5. Je commence à recevoir des courriers, SMS, coups de téléphone de Euroacting me demandant de régler 76,48 €.
6. Lors d’un échange, un opérateur me demande d’apporter la preuve que la somme est indue. Ce que je fais. J’ai la confirmation que cela a été bien reçu et fait l’affaire.
7. Les courriers, SMS, coups de téléphone Euroacting reprennent. Hier je reçois le courrier ci-dessus.

Observation : ni chez Euroacting, ni chez SFR, les assurances données au téléphone, les engagements pris, les promesses faites, n’ont le moindre impact sur la suite des événements. Il semble n’y avoir aucun canal de communication entre les opérateurs téléphoniques et le reste de l’entreprise.

Que faire ?

Merci d’avance !

29Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’« instinct du tout va très bien, Madame la Marquise »

Courrier reçu à l’instant (qui me rappelle ceux que je recevais en 2006 : « Mais il y a toujours eu des gens qui ne pouvaient pas payer leurs traites… ») :

J’ai du mal à comprendre votre acharnement contre Trump qui occupe maintenant une belle part de votre  blog.

Dans le meilleur des cas il sera destitué ; d’autres l’ont été. Bien. Et après ? L’un poussera l’autre et la terre tournera toujours dans le même sens …

Ma réponse :

Vous ne semblez pas vous rendre compte des dégâts irréparables que Trump est en train de causer.

C’est un très grand mystère pour moi pourquoi des tas de gens ne voient pas une chose qui crève à ce point les yeux. C’est peut-être l’« instinct de mort » dont parle Freud.

Mais le fait est que je n’ai jamais cru à cette histoire d’« instinct de mort » (Thanatos) chez Freud. Ce dont il s’agit c’est d’une prédisposition à penser que quoi qu’il arrive, la situation est à peu de choses près business as usual. Et je suis convaincu que c’est là  la source de nos plus grands malheurs.

Ce qui nous conduit à l’extinction, ce n’est pas l’« instinct de mort », c’est l’optimisme béat : c’est l’« instinct du tout va très bien, Madame la Marquise ».

16Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Toulouse et Montpellier, de lundi à mercredi, toutes mes excuses !

J’ai été ravi de votre accueil à Marseille vendredi, de la réception de mes propos le lendemain samedi à Ostende, du bon travail fait en équipe à Lille lundi et mardi, et de votre réponse enthousiaste mercredi à ma venue à Strasbourg.

Ce rythme de dingue ne laisse évidemment pas le système immunitaire indifférent et … paf ! Toutes mes excuses à celles et ceux d’entre vous qui projetaient de m’entendre de lundi à mercredi à Toulouse, Montpellier et de nouveau Toulouse, la Faculté a décrété qu’il fallait que je me soigne et me repose – et elle a certainement raison !

7Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Merci M. Hulot ! et la conclusion à en tirer

Ouvert aux commentaires.

Les gouvernements ultralibéraux, qu’ils soient honteux ou décontractés (ou se transformant avec allégresse ces jours-ci de l’un en l’autre), précipitent d’une main la concentration de la richesse et, de l’autre, l’extinction du genre humain (et de toutes les autres manifestations du vivant) ; les gouvernements populistes prennent les choses en main et entreprennent de nous débarrasser de la vermine que constituent les étrangers et les journalistes *, responsables évidents de ces deux grands malheurs.

Rassemblons-nous, nous la majorité silencieuse des abstentionnistes, désabusés, et autres dissidents, pour une mobilisation en faveur de la cause de toutes les causes : la survie du genre humain, en passant par celle de l’Europe et de nos propres nations.

Demain (« si j’ai le bonheur de vivre »), je lancerai un appel en ce sens.

*

Les porteurs de mauvaises nouvelles

91Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Propaganda (1928) d’Edward Bernays

Naissance de la pub, de la com, et de l’ultralibéralisme (trois noms pour une même chose).

Extraits de « The Century of the Self » de Adam Curtis, réalisé en 2002 pour la BBC

Voir aussi « Propaganda » (1928) de Edward Bernays

L’ensemble de la série :
Continuer la lecture de Propaganda (1928) d’Edward Bernays

24Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

La catastrophe de Gênes

Ce n’est pas dans les habitudes du Blog de PJ de faire dans le fait divers. Ce qui me conduit à partager avec vous les images de la catastrophe (11 morts annoncés à l’heure qu’il est), c’est ce « No views » incongru (en bas à gauche de la saisie d’écran) qui m’a accueilli et qui m’a donné le sentiment poignant et vertigineux d’être parmi les premiers sur les lieux, accompagnant cet homme que l’on entend, qui se signe de nombreuses fois, tout en courant et en filmant.

16Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Montrer parfois à notre mère que nous sommes ses dignes enfants

Ouvert aux commentaires.

Je ne sais pas si ça vous parle de voir cela : ce sont deux gars qui sont restés chez eux dans la fournaise du Carr Fire en Californie, à sauver leur maison.

Je ne suis pas fana de risquer de se sacrifier pour des objets, mais moi ça me parle : je retrouve des regards que j’ai connus lors de mes jours à la pêche, quand la mer autour de nous était mauvaise.

La Nature n’est pas notre ennemie, mais il y a des jours où c’est une sale vache, et où il faut lui montrer que nous sommes ses dignes enfants.

5Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail