Archives de catégorie : Le dernier qui s’en va éteint la lumière

Retranscription de L’embourbement, le 30 janvier 2019

Retranscription de L’embourbement, le 30 janvier 2019.

Bonjour, 

Nous sommes le mercredi 30 janvier 2019 et, aujourd’hui, un exposé dont le titre sera « L’embourbement ». Je vous parlerai essentiellement de 3 grands pays : de la France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis d’Amérique. 

Je vais commencer par autre chose. Je vais commencer par vous parler de ce compte-rendu, de la traduction en allemand, de « Le dernier qui s’en va éteint la lumière ». C’est paru dans une revue allemande qui s’appelle « Rubikon », le Rubicon, qui est une revue de gauche. J’ai lu avec attention ce long compte-rendu non pas pour essayer d’apprendre des choses – j’ai écrit le livre moi-même – mais pour voir comment il est perçu, comment le lecteur lit ce qu’il lit. J’ai été relativement surpris quand même parce que, de la même manière que quand j’avais fait une émission qui s’appelait « Sciences critiques » et où le titre qui avait été mis par la personne qui m’interrogeait était « Se débarrasser du capitalisme est une question de survie », qui n’était pas une chose que j’ai dite, je n’ai pas le souvenir d’avoir dit ça mais c’était la conclusion que la personne qui m’interrogeait avait tirée de ce que je dis et en avait fait le titre. C’était bien vu, au point que j’en ai fait, moi, le titre d’un recueil de chroniques parues dans différents magasines et, en particulier, dans le journal « Le Monde ». 

Continuer la lecture de Retranscription de L’embourbement, le 30 janvier 2019

6Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’embourbement

France – Royaume-Uni – États-Unis

Rubikon, Avant l’extinction, le 26 janvier 2019

Place Publique – Morbihan, jeudi 31 janvier à 18h

Gilets jaunes à Commercy, le 27 janvier 2019

Le Brexit en direct, 29 janvier 2019

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Rubikon, Compte-rendu de Der Letzte macht das Licht aus, par Felix Feistel

le dernier qui s'en va...

Avant l’extinction

Samedi 26 janvier 2019, à 11 heures.

L’homme est-il capable de prévenir sa propre chute ?

Felix Feistel, RUBIKON

« Jusqu’à présent, l’homme a agi comme un lemming. Il peuple la terre sans trop s’en soucier. » C’est ainsi que l’anthropologue et chroniqueur économique belge Paul Jorion le voit dans son essai « Le dernier qui s’en va éteint la lumière ». Il s’interroge en cela sur la question de savoir si l’homme est préparé à empêcher sa propre extinction.

En ce début de XXIe siècle, l’homme est surpris d’être confronté à sa propre chute. Paul Jorion est certain que l’espèce humaine se trouve au bord d’un abîme sombre qui menace de l’engloutir bientôt. Il compare les catastrophes auxquelles l’humanité est confrontée à un soliton, un paquet de plusieurs vagues, semblable à un tsunami se jetant sur la côte. Selon Jorion, ce soliton a trois composantes : le réchauffement climatique, une crise de la complexité de la société actuelle et l’instabilité du système financier et économique.

Continuer la lecture de Rubikon, Compte-rendu de Der Letzte macht das Licht aus, par Felix Feistel

13Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Université catholique de Lille, Paul Jorion : « Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? » le 6 novembre 2018 à 17h30

Un cycle de 6 conférences par Paul Jorion. Une annonce officielle aura lieu ultérieurement, qui précisera le lieu exact des conférences sur le campus. Je vous tiendrai au courant.

  1. Quel scénario pour les années qui viennent ?

Quatre films significatifs :

         Le dernier rivage (1959) : l’humanité finit par s’autodétruire du fait de son surarmement

         Elysium (2013) : tandis que les pauvres s’entre-déchirent sur une Terre dégradée, les riches, devenus immortels, vivent une vie idyllique dans une station spatiale

         Interstellar (2014) : la Terre ayant été rendue par nous inhabitable, le salut du genre humain est dans la colonisation d’autres mondes

         Terminator (1984) : les machines désormais autonomes se débarrassent des hommes devenus un fardeau pour elles

Continuer la lecture de Université catholique de Lille, Paul Jorion : « Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? » le 6 novembre 2018 à 17h30

7Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Jorion joue cartes sur table ! le 24 septembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Jorion joue cartes sur table ! le 24 septembre 2018. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour. Nous sommes le lundi 24 septembre 2018.

En 1966, le grand auteur de science-fiction Philip K. Dick a publié un roman qui s’appelait We Can Remember It for You WholesaleNous pouvons nous en souvenir pour vous à des prix de gros. Ça a donné lieu à un film par Paul Verhoeven qui s’appelait Total RecallRappel complet – faisant allusion à ces opérations qui sont faites, par exemple, par des firmes de voitures, parce qu’on a découvert que dans l’airbag, dans le grand coussin qui doit nous protéger contre la mort, il y a un grand trou, ou bien que le système de frein ne marche plus du tout, on rappelle l’ensemble des voitures et on essaie de réparer ça.

Continuer la lecture de Jorion joue cartes sur table ! le 24 septembre 2018 – Retranscription

1Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

À propos de « Jorion joue cartes sur table ! », par Etienne Guillermaz

Ouvert aux commentaires.

Bonsoir monsieur Jorion,

Je viens de voir votre dernière vidéo dans laquelle vous jouez cartes sur table et où vous parlez de ces personnes qui viennent vous démontrer qu’un problème mineur est aussi important, si ce n’est plus, que l’extinction qui nous guette chaque jour plus assurément.

Je vais moi aussi parler franchement.

Continuer la lecture de À propos de « Jorion joue cartes sur table ! », par Etienne Guillermaz

14Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Jorion joue cartes sur table !

Philip K. Dick, We Can Remember It for You Wholesale 1966

Paul Verhoeven, Total Recall 1990

Jean Pouillon (1916–2002)

Georges-Théodule Guilbaud (1912-2008), Leçons d’à peu près, Christian Bourgois 1985

1Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Un appel aux 200 signataires de l’appel « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité »

Ouvert aux commentaires.

Mesdames et Messieurs les signataires, vous avez raison d’écrire : « Nous vivons un cataclysme planétaire : l’effondrement est en cours. La sixième extinction massive se déroule à une vitesse sans précédent. Nous proposons le choix du politique – loin des lobbys – et des mesures potentiellement impopulaires qui en résulteront. De très nombreux autres combats sont légitimes. Mais si celui-ci est perdu, aucun ne pourra plus être mené », mais si vous voulez vous élever du niveau des simples bons sentiments, équipez-vous des outils que vous trouverez dans deux boîtes à outils composées spécialement pour vous : la première s’appelle Le dernier qui s’en va éteint la lumière (2016), la seconde, Défense et illustration du genre humain (2018).

P.S. Un lecteur de mon blog observe que certains d’entre vous sont des évadés fiscaux, il a raison : ça fait mauvais genre par rapport à notre avenir sur la planète. N’hésitez pas à corriger cela 😉 !

1Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Cela fait des années que lui et moi pensons la même chose sur les mêmes choses

D. : J’ai construit un robot qui apprend le comportement humain par l’observation. Au bout d’une semaine il était devenu un imbécile sexiste et raciste.

Patron : Il y a moyen de réparer ce bogue ?

D. : Certains disent que le changement climatique en prendra soin.

8Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail