Archives de catégorie : Le dernier qui s’en va éteint la lumière

MÄRZ 2020 : BEGEGNUNG MIT MEINEN LESERN IN BERLIN UND LEIPZIG

 
Ich werde in der Woche vom 9. bis zum 15. März in Deutschland sein, und zwar in der ersten Hälfte in Berlin und in der zweiten Hälfte während der Buchmesse in Leipzig.

 
 

Möchten Sie ein Treffen, einen Vortrag, eine Debatte vorschlagen? Dann schreiben Sie mir bitte hier.

Partager :

Mars 2020 : j’irai à la rencontre de mes lecteurs à Berlin et à Leipzig

Si vous souhaitez que nous nous rencontrions, que je fasse une conférence, je serai à Berlin au début de la semaine de 9 au 15 mars et à Leipzig en fin de semaine, écrivez-moi ici.
Partager :

Trans-Mutation – Paul Jorion : A quoi bon penser à l’heure du grand collapse ?

Ouvert aux commentaires.
Partager :

Université catholique de Lille, « Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? » 5 de 6 : capitalisme, économie de marché, libéralisme, le 5 mars 2019

Retranscription de Université Catholique de Lille, Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? Le capitalisme, l’économie de marché, le libéralisme, face à l’état d’urgence pour le genre humain, le 5 mars 2019. Merci à Eric Muller !

Bonsoir. Si vous avez assisté à la séance du mois de février, vous savez qu’il a été question des risques existentiels, des risques qui menacent l’espèce humaine, qu’il s’agisse de risques dus à la nature telle qu’elle est autour de nous, les météorites, les volcans, les épidémies, mais aussi les risques qui sont liés à la présence même de l’homme, de l’espèce humaine, du genre humain, à la surface de la Terre. Je vais essayer de faire un exposé systématique sur ce thème de Faut-il déclarer un état d’urgence pour l’humanité ? J’espère vous avoir convaincu que, oui, il y a justification.

Il y a déjà eu quatre séances. Dans les deux dernières, je vais m’intéresser en particulier aux moyens dont nous disposons, si nous déclarons l’urgence, l’état d’urgence, comment pouvons-nous réagir, avons nous les moyens de le faire ? Et je lisais l’autre jour le compte-rendu d’un de mes livres qui a paru il y a quelques mois en allemand, celui qui s’appelait Le dernier qui s’en va éteint la lumière, le titre en allemand était une traduction littérale, et la personne qui a résumé mon livre venait avec une conclusion qui m’a un peu surpris – mais si vous écrivez ou si vous racontez des choses en public, vous savez qu’il faut toujours faire très attention à la manière dont les gens vous entendent et vous lisent, ce qu’ils voient et ce qu’ils entendent dans ce que vous avez dit – et là, ce compte-rendu m’a un peu surpris et j’ai réfléchi à pourquoi la personne disait : « Jorion dit que nous avons déjà fait le deuil de l’espèce humaine, le constat – auquel d’ailleurs ce critique souscrivait – le constat qu’il fait est que c’est une affaire réglée et que le processus dans lequel nous sommes, c’est simplement de nous habituer à l’idée que cette affaire se termine. » et je réfléchissais au livre. Il a donc été publié en 2016 et je me dis « ce n’est pas ça que que je crois avoir écrit ». J’avais le sentiment d’être un lanceur d’alerte en disant : «  Voilà le risque d’extinction de l’humanité est un risque réel et il faut que nous le prenions au sérieux. » Et quand on me dit  « Personne ne réagit, personne ne fait attention, il ne se passe rien » eh bien, non : entre ces trois années, ce qui est peu de chose – 2016 et 2019 – j’ai le sentiment qu’une véritable prise de conscience est en train d’avoir lieu.

Continuer la lecture de Université catholique de Lille, « Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? » 5 de 6 : capitalisme, économie de marché, libéralisme, le 5 mars 2019

Partager :

Retranscription de L’embourbement, le 30 janvier 2019

Retranscription de L’embourbement, le 30 janvier 2019.

Bonjour, 

Nous sommes le mercredi 30 janvier 2019 et, aujourd’hui, un exposé dont le titre sera « L’embourbement ». Je vous parlerai essentiellement de 3 grands pays : de la France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis d’Amérique. 

Je vais commencer par autre chose. Je vais commencer par vous parler de ce compte-rendu, de la traduction en allemand, de « Le dernier qui s’en va éteint la lumière ». C’est paru dans une revue allemande qui s’appelle « Rubikon », le Rubicon, qui est une revue de gauche. J’ai lu avec attention ce long compte-rendu non pas pour essayer d’apprendre des choses – j’ai écrit le livre moi-même – mais pour voir comment il est perçu, comment le lecteur lit ce qu’il lit. J’ai été relativement surpris quand même parce que, de la même manière que quand j’avais fait une émission qui s’appelait « Sciences critiques » et où le titre qui avait été mis par la personne qui m’interrogeait était « Se débarrasser du capitalisme est une question de survie », qui n’était pas une chose que j’ai dite, je n’ai pas le souvenir d’avoir dit ça mais c’était la conclusion que la personne qui m’interrogeait avait tirée de ce que je dis et en avait fait le titre. C’était bien vu, au point que j’en ai fait, moi, le titre d’un recueil de chroniques parues dans différents magasines et, en particulier, dans le journal « Le Monde ». 

Continuer la lecture de Retranscription de L’embourbement, le 30 janvier 2019

Partager :

Rubikon, Compte-rendu de Der Letzte macht das Licht aus, par Felix Feistel

le dernier qui s'en va...

Avant l’extinction

Samedi 26 janvier 2019, à 11 heures.

L’homme est-il capable de prévenir sa propre chute ?

Felix Feistel, RUBIKON

« Jusqu’à présent, l’homme a agi comme un lemming. Il peuple la terre sans trop s’en soucier. » C’est ainsi que l’anthropologue et chroniqueur économique belge Paul Jorion le voit dans son essai « Le dernier qui s’en va éteint la lumière ». Il s’interroge en cela sur la question de savoir si l’homme est préparé à empêcher sa propre extinction.

En ce début de XXIe siècle, l’homme est surpris d’être confronté à sa propre chute. Paul Jorion est certain que l’espèce humaine se trouve au bord d’un abîme sombre qui menace de l’engloutir bientôt. Il compare les catastrophes auxquelles l’humanité est confrontée à un soliton, un paquet de plusieurs vagues, semblable à un tsunami se jetant sur la côte. Selon Jorion, ce soliton a trois composantes : le réchauffement climatique, une crise de la complexité de la société actuelle et l’instabilité du système financier et économique.

Continuer la lecture de Rubikon, Compte-rendu de Der Letzte macht das Licht aus, par Felix Feistel

Partager :

Université catholique de Lille, Paul Jorion : « Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? » le 6 novembre 2018 à 17h30

Un cycle de 6 conférences par Paul Jorion. Une annonce officielle aura lieu ultérieurement, qui précisera le lieu exact des conférences sur le campus. Je vous tiendrai au courant.

  1. Quel scénario pour les années qui viennent ?

Quatre films significatifs :

         Le dernier rivage (1959) : l’humanité finit par s’autodétruire du fait de son surarmement

         Elysium (2013) : tandis que les pauvres s’entre-déchirent sur une Terre dégradée, les riches, devenus immortels, vivent une vie idyllique dans une station spatiale

         Interstellar (2014) : la Terre ayant été rendue par nous inhabitable, le salut du genre humain est dans la colonisation d’autres mondes

         Terminator (1984) : les machines désormais autonomes se débarrassent des hommes devenus un fardeau pour elles

Continuer la lecture de Université catholique de Lille, Paul Jorion : « Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? » le 6 novembre 2018 à 17h30

Partager :

Jorion joue cartes sur table ! le 24 septembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Jorion joue cartes sur table ! le 24 septembre 2018. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour. Nous sommes le lundi 24 septembre 2018.

En 1966, le grand auteur de science-fiction Philip K. Dick a publié un roman qui s’appelait We Can Remember It for You WholesaleNous pouvons nous en souvenir pour vous à des prix de gros. Ça a donné lieu à un film par Paul Verhoeven qui s’appelait Total RecallRappel complet – faisant allusion à ces opérations qui sont faites, par exemple, par des firmes de voitures, parce qu’on a découvert que dans l’airbag, dans le grand coussin qui doit nous protéger contre la mort, il y a un grand trou, ou bien que le système de frein ne marche plus du tout, on rappelle l’ensemble des voitures et on essaie de réparer ça.

Continuer la lecture de Jorion joue cartes sur table ! le 24 septembre 2018 – Retranscription

Partager :

À propos de « Jorion joue cartes sur table ! », par Etienne Guillermaz

Ouvert aux commentaires.

Bonsoir monsieur Jorion,

Je viens de voir votre dernière vidéo dans laquelle vous jouez cartes sur table et où vous parlez de ces personnes qui viennent vous démontrer qu’un problème mineur est aussi important, si ce n’est plus, que l’extinction qui nous guette chaque jour plus assurément.

Je vais moi aussi parler franchement.

Continuer la lecture de À propos de « Jorion joue cartes sur table ! », par Etienne Guillermaz

Partager :