Archives par mot-clé : apocalypse

Quinzaines, Le temps du grand chambardement est venu, le 5 novembre 2019

Le temps du grand chambardement est venu

Ouvert aux commentaires.

Les lanceurs d’alerte de l’extinction haussent les épaules quand leurs adversaires qualifient leur discours d’« apocalyptique ». Si l’on se souvient du texte qu’est l’Apocalypse, vingt-septième et dernier livre du Nouveau Testament, les uns et les autres ont sans doute raison, chacun en conformité avec ses propres objectifs.

« Une grande merveille parut dans le ciel : une femme vêtue du soleil et de la lune sous ses pieds, et sur sa tête, une couronne de douze étoiles. Elle était grosse, et elle pleurait étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement.

Un autre prodige parut encore dans le ciel. Voyez ! (ἰδοὺ) un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes, sept couronnes. Sa queue entraîna le tiers des étoiles du ciel, et les précipita à terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant aussitôt né.

Continuer la lecture de Quinzaines, Le temps du grand chambardement est venu, le 5 novembre 2019

Partager :

« Vous faites peur aux gens avec vos trucs d’apocalypse ! »

« Vous faites peur aux gens avec vos trucs d’apocalypse ! »

Combien de fois n’entend-on pas ça dans la vie d’un lanceur d’alerte devant le risque d’extinction ?

Cela m’a donné l’envie de m’intéresser à l’Apocalypse de Jean de Patmos, le dernier les 27 livres du Nouveau Testament, par rapport à nous, les semeurs d’Apocalypse… et vous lirez mes premières réflexions à ce sujet bientôt.

Mais cela a donné d’autres idées à Ronald Grandpey (dont vous savez tout le bien que je pense de ses projets graphiques) et à moi. On va faire ça en grand (oui, on a besoin de financement, comment avez-vous deviné ? M’écrire ici.) Voici déjà un petit hors-d’oeuvre.

Partager :

Jacob Taubes (1924 – 1987), l’homme qui avait tout compris … et qui en est mort de rire !

Ouvert aux commentaires.

Jacob Taubes et … quelqu’un qui l’aime bien manifestement
Jacob Taubes, né en 1924 et mort en 1987, était selon ceux qui l’ont connu, un personnage infréquentable. L’un rapporte à son propos : « Il sollicitait votre avis avec un œil pétillant, puis, dès qu’on commençait à lui répondre, son regard se voilait d’un immense désintérêt qui vous blessait profondément » (Heinz Wismann selon Aeschimann 2009), un autre dit : « Il sonnait chez toi à 11 heures du soir et te disait : « Je voudrais dormir dans ton lit ! » ».

Qu’est-ce qui le rendait aussi impossible ?

Continuer la lecture de Jacob Taubes (1924 – 1987), l’homme qui avait tout compris … et qui en est mort de rire !

Partager :