Archives par mot-clé : conscience

Le temps qu’il fait le 18 juin 2021 (II) : Éloge de la psychanalyse – Retranscription

Retranscription de la seconde partie de Le temps qu’il fait le 18 juin 2021 à 21m51s.

J’arrive toujours quand même à faire mes transitions. Je ne sais pas comment ça marche, ça doit être « freudien » [Je ris : je viens en effet de parler de Freud, accompagné de Ferenczi et de Jung, arrivant par paquebot dans le port de New York le 29 août 1909, leur disant « Ils ne se doutent pas que nous leur apportons la peste ! », disant que j’ai fait la même chose avec la théorie financière]. Je voulais vous parler de psychanalyse pour terminer. Je suis tombé … j’ai fait une vidéo il n’y a pas tellement longtemps [le 28 avril 2021] sur la conscience, sur la représentation que je me fais de la conscience et là, on n’est plus dans les mathématiques financières, on est dans la théorie psychanalytique, et je suis tombé, et j’en ai parlé, j’ai fait un petit billet là-dessus [Le modèle que je propose pour la conscience a déjà été décrit par…], je suis tombé chez Nabokov sur quelque chose de très intéressant que je vais commencer par vous relire, c’est court.
Continuer la lecture de Le temps qu’il fait le 18 juin 2021 (II) : Éloge de la psychanalyse – Retranscription

Partager :

Le modèle que je propose pour la conscience avait déjà été décrit par…

Il y a un mois et demi j’ai fait une vidéo où j’ai exposé plus systématiquement que d’habitude un modèle de la conscience que j’évoque souvent incidemment et toujours sous une forme seulement partielle depuis que je l’ai ébauché dans un article publié dans la revue L’Homme en 1999,  intitulé « Le secret de la chambre chinoise ».

Or il y a quelque jours, j’ai découvert certains éléments me permettant d’étoffer mon modèle dans un texte publié en 1948, expliquant un texte de 1913, et citant un autre texte datant de 1940 commentant lui aussi celui de 1913. 

Continuer la lecture de Le modèle que je propose pour la conscience avait déjà été décrit par…

Partager :

La mort statistique, et puis l’autre, le 4 mai 2020 – Retranscription

Retranscription de La mort statistique, et puis l’autre, le 4 mai 2020. Ouvert aux commentaires. Bonjour, lundi 4 mai 2020…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Lille : École Psychanalytique des Hauts-de-France, “Les robots appellent ‘capteurs’ leur inconscient”, le 23 novembre 2019 – Retranscription

Retranscription de“Les robots appellent ‘capteurs’ leur inconscient”, le 23 novembre 2019. Ouvert aux commentaires. Paul JORION : C’est moi qui commence ?…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Lille, École Psychanalytique des Hauts-de-France, “Les robots appellent ‘capteurs’ leur inconscient”, le 23 novembre 2019 – Retranscription

Ouvert aux commentaires. https://www.pauljorion.com/blog/wp-content/uploads/Inconscient-Robot-PJorion.mp3 N.B. Je cite un Scolastique en disant “Grégoire de Rimini”, au lieu de “Guillaume de Sherwood”.

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Les onze ans du Blog de Paul Jorion : ce qui change pour lui et pour moi

À partir de demain, 1 er mars, le Blog de Paul Jorion redevient ma page personnelle. J’y traiterai par priorité les questions sur lesquelles j’ai posé un nouveau regard (elles seront ouvertes au débat) :

  1. Un modèle aristotélicien de la formation des prix en fonction des rapports de force
  2. Un modèle de la conscience comme artefact de l’enregistrement de la mémoire
  3. Une approche de l’Intelligence Artificielle à partir d’une dynamique d’affect
  4. Un modèle de la pensée en termes de relations symétriques ou anti-symétriques, expliquant en particulier la différence entre Orient et Occident

À partir du 1 er septembre, mon activité sera consacrée à

  1. La pratique de la psychanalyse à Vannes, mon lieu de résidence (pour prendre rendez-vous, c’est ici)
  2. Des conférences ou des cours à l’intention d’étudiants et de leurs professeurs exclusivement sur les quatre sujets mentionnés plus haut (pour me contacter, c’est ici)
  3. Des entretiens relatifs à mes nouvelles publications : La chute de la météorite Trump, mes romans, etc.)

Je continuerai de produire des vidéos qui seront consacrées à des sujets particuliers sous une nouvelle en-tête : “Les temps qui sont les nôtres”.

Je remercie tous les auteurs de billets que j’ai accueillis sur le blog. François Leclerc poursuivra à partir de demain ses reportages sur son site personnel : décodages.

Un forum est en place, reprenant les fonctionnalités des billets invités autres que ceux de François Leclerc, des commentaires de lecteurs, et de l’ancienne page Les débats du Blog de Paul Jorion. Il vous en sera dit davantage dans la journée. Il y aura une période d’essai d’un mois.

Le mensuel (P)ièces (J)ointes poursuit sa carrière : il fédérera désormais Le Blog de Paul Jorion, les publications de François Leclerc sur son site décodages, ainsi que les billets qui auront émergé comme les plus populaires sur Le Forum du Blog de Paul Jorion. On peut toujours s’abonner dans la colonne de gauche pour cette version imprimée du meilleur de l’Internet 😉 .

Continuer la lecture de Les onze ans du Blog de Paul Jorion : ce qui change pour lui et pour moi

Partager :

The Chinese Room’s Secret, L’Homme 150, 1999 : 177-202

Paul Jorion, Le secret de la chambre chinoise, L’Homme 150, 1999 : 177-202

Désormais également en anglais ici.

À partir d’une observation de Jean Pouillon, il est montré, à la fois de manière déductive et en se fondant sur des données expérimentales, que la conscience ne dispose pas d’un pouvoir décisionnel. Son rôle se cantonne à transmettre des instructions au corps en fonction de l’affect qu’engendre et qu’évoque la perception. L’existence du langage permet aux sujets humains de produire un discours d’auto-justification de leurs faits et gestes. Celui-ci ne reflète cependant en aucune manière les mécanismes psychiques effectivement à l’oeuvre, son seul impact consiste à influencer l’affect de celui qui le tient (en tant que parole ou que « parole intérieure »), comme celui de ceux qui l’écoutent. Le couple « corps » et « âme » se trouve ainsi validé, mais les responsabilités qui leur sont traditionnellement reconnues doivent être réattribuées entre un corps qui décide et agit et une âme qui rétro-agit sur le mode de l’affect simplement.

Partager :

Piqûre de rappel – Le Pistolet et La Pioche : l’Intelligence Artificielle avec Paul Jorion, le 2 août 2017

Le Pistolet et La Pioche : Piocher dans l’Intelligence Artificielle avec Paul Jorion

P. S. : Des micro-coupures ont fait que des mots ont disparu ici et là. Je tenterai de les rétablir si une retranscription est faite de ce que j’ai dit lors de cet entretien.

Partager :

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 29 DÉCEMBRE 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 29 décembre 2017. Merci à Catherine Cappuyns et Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 29 décembre et c’est probablement la dernière fois que je vous fais une petite vidéo en 2017, la prochaine sera sans doute l’année prochaine mais, on ne sait jamais. On ne sait jamais ce que l’actualité peut être, en particulier durant la trêve des confiseurs !

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 29 DÉCEMBRE 2017 – Retranscription

Partager :

Le (non-)rôle de la conscience

Ouvert aux commentaires.

Timiota me signale un article récent (14 novembre 2017) en anglais intitulé Chasing the Rainbow: The Non-conscious Nature of Being, par David A. Oakley et Peter W. Halligan. Dans cet article est défendue la même thèse que celle que j’avais développée dans un article publié en 1999 dans la revue L’Homme intitulé Le secret de la chambre chinoise : du rôle non-causal de la conscience, et dont j’avais résumé l’argument dans Le dernier qui s’en va éteint la lumière (2016 : 143-150).

J’avais consacré un billet à ce sujet, au tout début du blog (14 avril 2007). Je le reproduis ici.

Continuer la lecture de Le (non-)rôle de la conscience

Partager :

Les transhumanistes et l’équivalent d’une âme

Je m’amuse un peu en examinant sur un mode sérieux une hypothèse assez fantaisiste mais je voudrais être certain que mon analyse tienne la route dans la comparaison homme/machine. Merci d’avance aux informaticiens pour leurs observations ! Ouvert aux commentaires.

De manière paradoxale sans doute pour des personnes s’affirmant matérialistes et se conduisant en tout point comme si elles l’étaient, les transhumanistes semblent convaincus de l’existence d’une instance semblable à une âme, susceptible d’exister en ayant comme support un autre corps que celui d’origine, corps naturel ou synthétique, voire même indépendamment de tout support matériel, en tant que base de données, autrement dit en tant qu’information stockée.

Continuer la lecture de Les transhumanistes et l’équivalent d’une âme

Partager :