Archives par mot-clé : eau

Résilience vs Sécurité hydrique – la politique des mots et des choses, par Cédric Chevalier

Nous vivons une période où la question de la “résilience” -sanitaire, économique, sociale, écologique, hydrique, politique- est particulièrement prégnante.

Les réflexions critiques de l’économiste de l’eau Riccardo Petrella portent sur une des conceptions dominantes de la “résilience”, dans les instances internationales et les multinationales. Notamment ici. Continuer la lecture de Résilience vs Sécurité hydrique – la politique des mots et des choses, par Cédric Chevalier

Partager :

L’eau potable va-t-elle être captée par les multinationales ? par Christophe Thro

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Le droit à l’eau potable

Depuis les années 1990, on assiste à la mise en place de manœuvres mondiales autour de l’eau à une échelle d’autant plus inimaginable que le silence des grands médias français à ce sujet est accablant, à de très rares exceptions près. Continuer la lecture de L’eau potable va-t-elle être captée par les multinationales ? par Christophe Thro

Partager :

L’eau à la dérive, par Christophe Thro

Billet invité.

« Nous respirons tous un seul air, nous buvons tous une seule eau, nous vivons tous sur une seule Terre. Nous devons tous la protéger. » Chef Raoni Metuktire

Quoi de plus simple et de plus répandu que l’eau ? Une molécule très simple qui rassemble 2 atomes d’hydrogène et un atome d’oxygène en l’absence de laquelle aucune vie n’aurait pu apparaître sur notre planète. Au niveau individuel, nous sommes constitués à 65% d’eau, et devons régulièrement en boire pour hydrater notre organisme. À défaut nous mourons en quelques jours. Continuer la lecture de L’eau à la dérive, par Christophe Thro

Partager :

Aussi vrai que les cheveux vous tirent les poisons du corps…, par Marie-Paule Nougaret

Billet invité.

Avec un instinct très sûr, la révolte surgit pour tenter de sauver le plus précieux  : nous ne savons pas nettoyer l’eau, seuls les systèmes naturels le font. La zone à défendre (ZAD) de Notre Dame des Landes se situe dans un creux en haut de plusieurs bassins versants, propice aux marécages, bocages et prés mouillés. À Sivens dans le Tarn, quand Rémi Fraisse fut tué, fin octobre, on venait d’araser la forêt riveraine d’un cours d’eau jusqu’alors libre de gonfler jusqu’à son lit majeur, puis redescendre à l’étiage, en filtrant vers la nappe phréatique, selon la lune et les saisons.

Eau encore, à Roybon en Isère, où le projet de Center Parc menace le débit de la Drôme : la fédération de pêche a porté plainte (verdict en juin). Et eau, toujours, pour la ligne ferroviaire Lyon-Turin, qui pourrait tarir la source de Saint Thibaud de Couz, près de Chambéry, une ville sous pression démographique, avant même l’arrivée de la gare TGV, et qui surveille avec raison, la fonte des glaciers.

Continuer la lecture de Aussi vrai que les cheveux vous tirent les poisons du corps…, par Marie-Paule Nougaret

Partager :

L’herbe sera-t-elle encore verte dans le futur ?, par Cédric Chevalier

Billet invité.

Dans la rubrique des “fait divers”, de la petite histoire qui nous divulgue les lignes de forces macroscopiques sous-jacentes de notre monde : la terrible sécheresse qui sévit en Californie et la pénurie d’eau qui commence à atteindre la population américaine.

Encore bien loin d’atteindre le besoin en eau destinée à étancher la soif vitale, la pénurie californienne atteint le désir (et non le besoin dans ce cas-ci !) de reconnaissance sociale, qui s’exprime aussi à travers le concept de “consommation ostentatoire”, défini par  le socio-économiste Veblen, et dont on taxe plus communément les tenants de snobisme. Ce désir, c’est celui du gazon bien vert et bien tondu de la banlieue pavillonnaire américaine de rêve, qu’on connait bien à travers la production filmographique hollywoodienne. Ce désir est érigé en norme sociale et sanctionné apparemment par des règlements municipaux stupides, en plus de mettre en jeu l’opprobre vicinal informel.

Continuer la lecture de L’herbe sera-t-elle encore verte dans le futur ?, par Cédric Chevalier

Partager :