Archives par mot-clé : Editions du Croquant

RENCONTRE AVEC PAUL JORION ET SUSAN GEORGE, aujourd’hui vendredi 20 novembre de 18h30 à 19h30

Editions du Croquant 

RENCONTRE AVEC PAUL JORION ET SUSAN GEORGE 

Aujourd’hui vendredi 20 novembre de 18h30 à 19h30 

Rencontre Zoom à l’occasion de la parution du livre de Paul Jorion La chute de la météorite Trump. Tome 2. « Haute trahison »

Rencontre animée par Arnaud Saint-Martin 

Au moment où s’ouvre « Haute trahison », Trump est président depuis seize mois et les Américains découvrent, les uns dans la jubilation, les autres dans l’incrédulité, que leurs institutions n’ont pas anticipé l’irruption dans le magasin de porcelaine d’un personnage pour qui la frontière entre vérité et mensonge n’existe pas, qui considère son intérêt personnel comme l’unique critère de ce qu’il entend faire, à qui la notion d’un processus collégial est parfaitement étrangère et qui, du coup, fait rapidement le vide autour de lui en termes de conseillers. 

Paul Jorion est anthropologue, sociologue, psychanalyste, et à l’occasion, romancier. Il a vécu douze ans aux États-Unis.

Susan George est politologue et écrivaine. Présidente d’honneur d’ATTAC, elle est auteur de dix-sept livres.

Arnaud Saint-Martin est cogérant des éditions du Croquant. 

Veuillez vous inscrire en cliquant sur  ce lien

Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant les instructions pour rejoindre le webinaire.  

En savoir plus, commander le livre

Editions du Croquant
20, route d’Héricy
77870 VULAINES SUR SEINE

contact@editions-croquant.org

 © 2019 Editions du Croquant
Partager :

LES ÉDITIONS DU CROQUANT : « AMAP culturelle », par Alain Oriot

Billet invité.

En même temps que Paul lançait l’appel à soutenir les éditions du Croquant, nous avions notre Assemblée générale. Nous y avons réaffirmé le besoin de continuer l’effort de recapitalisation. Et validé notre évolution en “AMAP* culturelle”, sous forme juridique d’une SCIC**.

Deux raisons…

– Financer les ouvrages par des pré-commandes sur les nouveautés à paraître. L’intérêt est évident à deux titres pour les éditions : d’une part, c’est une aide en trésorerie, d’autre part, cela permet d’évaluer le tirage au plus près, et donc limiter les stocks. – Nous construisons un circuit court pour une partie du lectorat : auteur-éditeur-lecteur.

… une idée

Sur ce blog beaucoup de participants réfléchissent à comment sortir de cette économie à l’agonie. Le débat n’est pas nouveau, il a été vif au XIXe siècle et des pistes ont été explorées qui ont donné deux variantes alternatives : l’une dominante durant le XXe siècle (courant social-démocrate et communiste) a été le renforcement de l’État comme propriétaire d’une partie importante des “moyens de production” ; l’autre variante plus libertaire et plus minoritaire : les producteurs propriétaires collectivement des moyens de production, les coopératives ouvrières.

Continuer la lecture de LES ÉDITIONS DU CROQUANT : « AMAP culturelle », par Alain Oriot

Partager :

LES ÉDITIONS DU CROQUANT : coopérative

Les grands éditeurs font un très bon boulot et je serais le dernier à me plaindre de la manière dont me traitent mes éditeurs Fayard et Gallimard, mais le nouvel auteur, la témérité, l’enthousiasme au service d’une cause, le contre-courant, la publication sur un coup-de-cœur, c’est au niveau des petites maisons d’édition qu’on les trouvera plus souvent.

Les éditions du Croquant qui ont republié mon La crise du capitalisme américain en 2009, ont publié Le prix en 2010, ont republié Les pêcheurs d’Houat il y a quelques jours, et s’apprêtent à republier Principes des systèmes intelligents, sont une petite maison d’édition. Mieux que cela : une maison d’édition coopérative.

Les livres que publient les éditions du Croquant ont pour titre : Enclaves nomades. Habitat et travail mobile, Les damnés de la caisse. Grève dans un hypermarché, Comment on expulse. Responsabilités en miettes, etc. C’est là le genre de livres qui intéressent les lecteurs du Blog de Paul Jorion, mais ce ne sont pas des best-sellers : ils se vendent sur un nombre considérable d’années.

Et cela pose le problème de la gestion des stocks, qui coûte très cher, en particulier si l’on veut continuer à sortir de nouveaux titres. De ce point de vue-là, une coopérative est en général sous-capitalisée, et c’est le cas en particulier des éditions du Croquant qui, pour survivre, doivent renforcer leurs fonds propres.

Mis à part acheter les titres qu’elle publie, il y a d’autres moyens de soutenir une maison d’édition coopérative : devenir sociétaire en souscrivant des parts sociales, ou créer un compte associé rémunéré 2,5%. Il suffit pour cela de remplir un formulaire et d’avancer les fonds. À partir de là, les éditions du Croquant, ce sera vous !

Alain Oriot, fondateur des éditions du Croquant, attend vos appels (samedi et dimanche compris).

• 06 42 38 66 00 • alain.oriot@wanadoo.fr • Éditions du Croquant • Broissieux • 73340 Bellecombe-en-Bauges

Partager :