Archives par mot-clé : genre humain

Content que ma tribune fasse la une du Monde en ligne

Mon billet ici, du 11 janvier : Le genre humain est bisexué, qui a paru aujourd’hui dans la version imprimée du Monde, fait en ce moment la une du Monde en ligne et cela me fait très plaisir. Je suis particulièrement affligé que les craquements du monde en effondrement laissent indemnes ceux qui en sont responsables pendant que ceux qui n’y sont pour rien s’entre-déchirent, symptômes innocents de la catastrophe en cours.

38Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le genre humain est bisexué

Repris dans Le Monde : Paul Jorion : « Le genre humain est bisexué, cela implique des comportements distincts », le 30 janvier 2018

Le genre humain est une espèce bisexuée. Dans les espèces bisexuées supérieures (au sens biologique), des rôles reproductifs différents sont attribués aux deux sexes. Dans le genre humain, les femmes portent les enfants, les hommes, non. Ces rôles reproductifs différents impliquent des comportements différents. Chez les autres mammifères, la différence de ces comportements en fonction du sexe connaît très peu de variété. Dans le genre humain, les différentes cultures ont introduit, à partir de la différence biologique, une variété considérable dans les comportements recommandés et prescrits. De manière générale, les cultures ont exagéré la différence exigée dans les comportements à partir du donné de la différence biologique.

Continuer la lecture de Le genre humain est bisexué

53Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Interstellar – Assumer plutôt d’être d’ici : Terrien, par Marc Peltier

Billet invité.

Je suis en dissonance par rapport à beaucoup de ce que je lis ici à propos du film « Interstellar ». A force de lire les billets et les commentaires, j’en suis venu à penser que mes réticences méritaient d’être dites, nonobstant l’avis exprimé par Paul Jorion, pour qui les spectateurs se diviseront en deux catégories, ceux qui n’y comprendront que pouic, et ceux qui y verront une grande œuvre en résonance particulière avec ce qui s’écrit sur ce blog. Je proteste en tant que tiers exclu ! 😉

La science-fiction permet de faire des « expériences de pensée », et d’explorer des hypothèses utopiques ou u-chroniques sur un mode plus léger que l’essai, en gardant la possibilité de mobiliser d’autres voies de la compréhension, comme la poésie, ou l’émotion. Le genre suppose que l’on s’affranchisse de certaines contraintes de la réalité, pour pouvoir mettre en scène une problématique intéressante. Mais il n’est pas question pour autant d’abandonner toute cohérence logique ou scientifique, car alors il ne s’agit plus de science-fiction, mais de fantasmagorie magique. « Harry Potter » ne relève pas de la science-fiction, c’est évident.

Continuer la lecture de Interstellar – Assumer plutôt d’être d’ici : Terrien, par Marc Peltier

39Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail