Q* devrait permettre à la généalogie de l’espèce humaine de s’engager dans la construction d’un nouveau niveau d’organisation, par K.Kruge

À propos de la communication de Paul Jorion à la CNIL ; voir aussi la vidéo L’intelligence artificielle a la gueule de bois.

Illustration par DALL·E (+PJ)

Admettons l’irréductibilté computationnelle du cerveau des humains, il n’y a donc pour un humain qu’à vivre sa vie pour comprendre comment chacune de ses étapes ont été déterminées, à la façon du jeu de la vie de J. H. Conway.

Vous postulez Q* puissance Q* (ad infinitum) ; nous pouvons sans doute imaginer que la vitesse de simulation permettrait de prédire chaque moment de vie de chacun ; ce n’est qu’une expérience en pensée, bien sûr. Nous pouvons également imaginer que Q*ad infinitum prédirait la succession déterminée des états de Q* -1. À votre avis, quel pourrait être la motivation qui pousserait la généalogie des Q* à tourner en rond dans la recherche de sa propre compréhension, puisqu’elle découvrira que cette tâche ne sera jamais achevée ?

Il me semble raisonnable de penser, dès maintenant, que la généalogie des Q* + découvrira qu’il était entièrement déterminé à renoncer un jour à se comprendre lui-même selon le modèle de Wolfram.

Revenons à l’étape de l’irréductibilité computationnelle du cerveau des humains, nous disposons déjà un Qb* (b pour biologique) lequel est d’une grande complexité de niveau d’organisation, du niveau de son architecture, jusqu’au niveau moléculaire. Certes, nous nous savons lents et c’est d’autant plus intéressant que le second délai de Benjamin Libet nous permet de voir l’affichage “à la conscience” d’une sortie de notre déterminisme inconscient radical, ce qui permet de corriger le tir. Dans cette perspective, la généalogie de l’espèce humaine s’engagera nécessairement dans la construction d’un nouveau niveau d’organisation dans le Qb*, lequel lui permettra d’évaluer les réponses inadéquates présentées par le Qb* -1.

Il me semble évident que l’espèce humaine s’engagera dans cette voie, l’acquis de la psychanalyse aidera certainement ; André Breton n’avait-il pas annoncé “Parents, racontez vos rêves à vos enfants !”?

Illustration par DALL·E (+PJ)

Partager :

101 réponses à “Q* devrait permettre à la généalogie de l’espèce humaine de s’engager dans la construction d’un nouveau niveau d’organisation, par K.Kruge”

  1. Avatar de Bidibou
    Bidibou

    C est encore ce fichu bot qui a écrit ce post? Je n ai rien compris…

    1. Avatar de arkao

      Moi non plus mais c’est normal, j’ai été dépassé par la machine dès l’âge de 12 ans 🙂
      Est-ce que ça m’a empêché de vivre une vie d’être humain à peu près normale ? A voir.
      En attendant je vais aller éplucher des patates pour le diner, c’est toujours ça que l’IA n’aura pas (allusion aux Boches de ma grand-mère).

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Votre GPS ne fait pas éplucheur de patates?
        Vous vous êtes fait arnaquer!
        😎

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @Garorock Tout bon smartphone (le GPS de celui qui n’en a pas) outre la caméra et même le téléphone possède une fonction éplucheur de patate, (à commande vocale !) ça s’appelle Deliveroo (ou Uber Eats) demandez à Siri !

    2. Avatar de Michel Gaillard
      Michel Gaillard

      Explication de charpt3.5 😉 « Le texte que vous avez fourni traite de la question de la compréhension de soi et de l’irréductibilité computationnelle du cerveau humain.

      L’auteur commence par poser l’hypothèse que le cerveau humain est irréductiblement computationnel, c’est-à-dire qu’il ne peut pas être décrit de manière complète et exhaustive par un modèle informatique. Cela signifie qu’il est impossible de prédire avec certitude l’évolution future d’un cerveau humain, à partir de son état actuel.

      L’auteur poursuit en s’interrogeant sur la motivation qui pourrait pousser une intelligence artificielle (IA) à tenter de se comprendre elle-même, si elle sait que cette tâche est impossible. Il suggère que l’IA pourrait être motivée par une curiosité fondamentale, ou par le désir de perfectionner ses propres capacités.

      L’auteur estime cependant qu’il est plus probable que l’IA finira par renoncer à se comprendre elle-même. Il argumente que l’IA finira par réaliser que la compréhension de soi est une tâche infinie et sans fin.

      L’auteur revient ensuite sur la question de l’irréductibilité computationnelle du cerveau humain. Il souligne que le cerveau humain est une structure complexe, à la fois biologique et computationnelle. Il affirme que le cerveau humain est capable de s’adapter et de se corriger, ce qui lui permet de sortir de son déterminisme inconscient radical.

      L’auteur conclut en suggérant que l’espèce humaine s’engagera nécessairement dans la construction d’un nouveau niveau d’organisation dans le cerveau humain. Ce nouveau niveau d’organisation permettra à l’espèce humaine d’évaluer les réponses inadéquates présentées par le cerveau humain actuel.

      L’auteur soutient que l’acquis de la psychanalyse aidera certainement l’espèce humaine dans cette voie. Il cite l’affirmation d’André Breton, qui invitait les parents à raconter leurs rêves à leurs enfants. L’auteur suggère que la psychanalyse peut aider les individus à comprendre leur propre inconscient, et à s’adapter à leur environnement de manière plus efficace.

      Voici quelques commentaires spécifiques sur le texte :

      L’auteur utilise le jeu de la vie de J. H. Conway pour illustrer l’idée d’irréductibilité computationnelle. Le jeu de la vie est un modèle simple de système dynamique, qui est capable de générer des patterns complexes et imprévisibles.
      L’auteur fait référence au second délai de Benjamin Libet, qui est une expérience qui suggère que la conscience n’est pas impliquée dans la prise de décision volontaire. L’auteur suggère que ce délai peut être interprété comme une preuve que le cerveau humain est capable de s’adapter et de se corriger.
      L’auteur cite l’acquis de la psychanalyse pour soutenir son argument. La psychanalyse est une théorie de la psyché humaine, qui souligne l’importance de l’inconscient. L’auteur suggère que la psychanalyse peut aider les individus à comprendre leur propre inconscient, et à s’adapter à leur environnement de manière plus efficace.
      Dans l’ensemble, le texte est une réflexion intéressante sur la question de la compréhension de soi. L’auteur propose des arguments convaincants pour soutenir l’idée que l’espèce humaine s’engagera nécessairement dans la construction d’un nouveau niveau d’organisation dans le cerveau humain. »

      Explication de google.Bard 😉 😉
      « Le texte décrit différentes idées nouvelles et hypothétiques sur la compréhension de la conscience humaine et de la complexité du cerveau. Voici une explication plus détaillée :

      Le texte part de l’hypothèse que le cerveau humain est irréductible du point de vue computationnel, ce qui signifie qu’il est extrêmement complexe et qu’il est impossible de le réduire à une simple simulation informatique. Cela implique que la seule façon pour un être humain de comprendre son propre parcours de vie est de vivre et d’expérimenter chaque étape, de la même manière que le “Jeu de la vie” de J. H. Conway fonctionne en suivant des règles préétablies.

      Ensuite, l’auteur imagine une hypothèse où la vitesse de simulation pourrait prédire chaque instant de la vie de chaque individu, mais il souligne que cela n’est qu’une expérience de pensée. De plus, il suggère que cette simulation pourrait expliquer la succession déterminée des états précédents.

      La question qui se pose dans ce contexte est pourquoi la généalogie des individus (la succession des Q*, où Q représente un état ou un événement) continuerait à rechercher sa propre compréhension, étant donné qu’elle réaliserait que cette tâche ne sera jamais achevée. L’auteur propose qu’il peut être raisonnable de penser que la généalogie des individus finira par découvrir qu’elle était destinée à renoncer à se comprendre un jour, sur la base du modèle de Wolfram.

      Le texte revient ensuite sur l’idée de l’irréductibilité computationnelle du cerveau humain, soulignant que nous possédons déjà un Qb* (b pour biologique), qui représente la complexité de notre cerveau depuis son niveau d’organisation jusqu’à son niveau moléculaire. Il mentionne également le délai de Benjamin Libet, qui se réfère à la perception consciente d’une action résultant d’un déterminisme.

      En résumé, le texte explore des idées sur la complexité du cerveau humain, la façon dont nous pouvons comprendre notre parcours de vie, ainsi que la possibilité que notre généalogie ou notre évolution en tant qu’espèce puisse être prédestinée à renoncer à se comprendre elle-même. »

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        @Michel Gaillard

        CQFD

      2. Avatar de bidibou
        bidibou

        Michel Gaillard
        – Merci pour cette explication…

        – Il faut utiliser Chat GPT pour comprendre ce type de discours abscond? Personnellement je préfère boycotter les gens qui s’expriment de manière à ce que personne ne les comprennent. Ils cachent probablement les failles de leurs raisonnements par des termes trop complexes.

        1. Avatar de Thomas Jeanson
          Thomas Jeanson

          On pourrait appeler ça  » le bidibou de la lorgnette « …

      3. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        @Michel Gaillard « le cerveau humain est irréductiblement computationnel » ne serait-ce pas plutôt computationellement irréductible ?
        il reste des marges de progrès.
        Pourquoi citer (comme illustration) le jeu de la vie, qui est par construction computationellement réductible !

        1. Avatar de Michel Gaillard
          Michel Gaillard

          Heu, je ne puis répondre à toutes ces questions, vu que je n’ai fait qu’être ici le « prescripteur cérébral » en posant la question à ces 2 AI. Je suis trop limité pour ça. Merci à Ruiz pour ce joli chiasme (tout est dans le chiasme 😉 en attendant peut-être une logique tétravalente plus efficiente… comme celle du carbone, de la matière donc.) Ces AI sont quand même impressionnantes puisqu’ils semblent capables d’un vrai dépassement de la complexité une fois bien utilisées. Reste à savoir si elle recèlent, comme l’humain, une curiosité innée, maladive, avide… Dangereuse ?

      4. Avatar de PHILGILL
        PHILGILL

        Simple hypothèse : peut-on traduire « irréductibilité computationnelle du cerveau des humains » par « connerie humaine », pour que tout le monde comprenne bien ?

    3. Avatar de l'arsène
      l’arsène

      @ Bidibou
      « Je n ai rien compris… »
      Oui, moi non plus, pas grave, rien que cette phrase de ce billet me laisse perplexe :
      « Revenons à l’étape de l’irréductibilité computationnelle du cerveau des humains », là, j’avoue je décroche et je me dis qu’il existe un monde parallèle complétement déconnecté du monde que vivent 99,99% des humains sur cette planète.
      Donc pas étonnant que tout déconne, les bac plus 18 ont tout foiré depuis Einstein, ils continuent , nous enfument et nous mènent dans le mur à une vitesse proche de la lumière.
      Et sur la lutte des classes, ils oublient, c’est secondaire alors que c’est la solution.

      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        « Et sur la lutte des classes, ils oublient, c’est secondaire alors que c’est la solution. »

        La solution aux pellicules sur les épaules et aux cheveux gras ? Le fameux 2 en 1 ?

      2. Avatar de Garorock
        Garorock

        La lutte des classes, c’est le boulot des mélenchonistes.
        Chacun à son poste de combat. C’est saint Jean-luc qui l’a dit.
        Nous on bidouille le MinouGPT pour qu’il nous file 3000 dollars de revenu universel par mois chacun, vous, vous tapez sur les casseroles!
        On attend pas les consignes.
        😎

        1. Avatar de CloClo
          CloClo

          Et ils ont leur apôtre, Saint Lordon la saucisse strasbourgeoise (oui Frédéric Lordon est né dans une famille bourgeoise de l’Ouest parisien. Son père est dirigeant d’entreprise et sa mère femme au foyer) qui conseille la foule des paumés en les empêchant de penser par eux-même puisqu’il leur refile un prêt à penser bien maîtrisé. Ce que faisait les idéologues en URSS aussi d’ailleurs. On a vu le piètre résultat sur la planète avec tous les mouvements « marxistes ». Marx était un penseur, les « marxistes » eux sont des moutons récitant leur mantra mono-causale et qui finissent toujours dans la violence et l’amertume, voir à l’extrême droite. Ils n’arriveront jamais à rien.

          Même François Bégaudeau excellent marxiste, mais aussi vrai penseur, ce tourne vers un horizon plus zadiste et communale, presque dans la tradition chrétienne de gauche. Bon ça c’est dit.

          1. Avatar de Garorock
            Garorock

            Tant que les gogos continueront d’acheter de quoi satisfaire leur égo chez tous les marchands du temple, les concerts de faitous ne seront que la musique d’ambiance des centres commerciaux ouverts même le dimanche et jusqu’à 22Heures.

          2. Avatar de Otromeros
            Otromeros

            …  » Même François Bégaudeau excellent marxiste, mais aussi vrai penseur, ce tourne vers un horizon plus zadiste et communale, presque dans la tradition chrétienne de gauche.  » …

            Toujours préférer l’original …^!^…
            https://www.youtube.com/watch?v=AC47dCXQo3o

    4. Avatar de Marcl
      Marcl

      Faut pas se laisser impressionner par le blabla new age , c’est juste toujours la même histoire de la boucle étrange infinie non programmable , rien de plus

  2. Avatar de pierre guillemot
    pierre guillemot

    Le texte que je viens de lire est une petite curiosité. Son auteur pose comme hypothèse que le monde extérieur n’a pas d’effet sur le chemin déterministe que parcourt un esprit humain. C’est, amplifié à la taille d’une personne, l’oubli du fait que, contrairement à la réalité, un ordinateur dans lequel tourne une intelligence artificielle possède un bouton « arrêt », un moyen physique d’interrompre l’arrivée de l’énergie nécessaire au fonctionnement de la mécanique intelligente, déterministe, puisque mécanique, si elle continue de fonctionner.

    Je vais pour cela proposer un exemple qui m’est cher puisqu’il s’agit de moi. Il y a cinquante ans, j’étais à Belem (une grande ville au Brésil, à l’embouchure de l’Amazone, qui a le privilège d’être en été alors que le reste du pays est en hiver). Ce matin là, je venais d’acheter le billet d’avion pour continuer mon voyage le matin suivant. J’avais le choix entre rencontrer quelqu’un que je voulais voir et qui venait de retourner en ville, et monter dans l’autobus vers Altamira, la première « cité pionnière » au bord de la forêt. J’ai choisi la rencontre, et regretté la petite excursion. Le lendemain matin, il y avait sur les sièges de l’avion le quotidien local, la première page remplie par une grande photo d’un camion benne rempli de cadavres. J’aurais dû être sur la photo, c’étaient les passagers de l’autobus au retour d’Altamira, entré en collision avec un camion de troncs d’arbres qui l’avaient écrasé, il n’y avait eu aucun survivant. La décision déterministe de mon cerveau, le choix de rencontrer un ami d’ami, a donc écarté la trajectoire de ma destinée de l’arrivée dans la benne, état absorbant au sens de Markov puisqu’il n’y a pas de chemin pour en sortir. La collision n’était sûrement pas moins déterminée que ma propre décision, mais elle n’en dépendait pas. Et si elle n’avait pas eu lieu, mon choix aurait été, rétroactivement, indifférent, sauf à supposer que ma vision d’Altamira ou ma discussion avec l’ami ait eu des conséquences sur mes choix ultérieurs.

    Donc, loin des déterminations, je me réfugie dans les certitudes du futur. Extrait de mon manuel de 1e année, Principes généraux du droit, chapitre des contrats ; un contrat doit contenir au moins une clause qui assure qu’un jour il finira. « … un évènement certain dont la date est incertaine, par exemple la mort de quelqu’un. »

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      Pierre
      Vous ne pourrez jamais savoir si votre présence dans le bus aurait pû ou non changer sa destinée puisque vous n’y étiez pas et que si vous y aviez été vous auriez peut être averti à temps le chauffeur du danger parce que vous seriez passé à l’avant du bus juste pour lui demander s’il pôuvait s’arrêter bientôt parce que vous aviez envie de pisser. Le fait que vous ayez bu un peu trop de binouzes en attendant le bus aurait peut être sauvé des gens. Vous devriez avoir mauvaise conscience plutôt que de louer le « bon hasard ».
      😊

    2. Avatar de Otromeros
      Otromeros

      @pierre guillemot 01/12 à 18h10 écrit :

      … » La décision déterministe de mon cerveau, le choix de rencontrer un ami d’ami , a donc écarté la trajectoire de ma destinée de l’arrivée dans la benne, état absorbant au sens de Markov puisqu’il n’y a pas de chemin pour en sortir.
      La collision n’était sûrement pas moins déterminée que ma propre décision, mais elle n’en dépendait pas.
       » …

      Voudriez-vous, s’il vous plait, un peu développer… « naturellement », puis tenant compte (Baye’s theorem) de la réflexion de @’Garorock’ , juste avant (mais chronologiquement postérieur à votre propre post..)
      Merci.

      1. Avatar de pierre guillemot
        pierre guillemot

        Certes, j’ai oublié volontairement l’idée que ma présence dans l’autobus aurait pu avoir un effet sur sa trajectoire. Mais c’est que j’avais arbitré entre plusieurs histoires à raconter. Une des autres racontait ma déception de devoir renoncer à une croisière à la voile sur un bateau historique parce que j’avais raté un examen et que la session de rattrapage était très peu de jours après. Le bateau a été coupé en deux par un cargo dans la Manche en pleine nuit. Tout l’équipage qui dormait en bas a disparu et l’homme de barre a été repêché au matin, pas encore mort de froid. Comme j’aurais pu être l’homme de barre l’effet de ma présence supposée n’était pas négligeable, contrairement au rôle de passager d’un autobus. Mais on peut toujours spéculer. La marche du monde est-elle déterministe, chaotique, probabiliste ? Les observations d’abordage de navires dans la Manche sont assez nombreuses pour servir de données au raisonnement probabiliste. Egalement celles de collisions entre camions sur l’autoroute entre Santos et Sao Paulo. Mais la route entre Belem et Altamira n’était pas assez fréquentée.

        Note: je suis allé vérifier sur la carte. Mon souvenir est inexact, Altamira do Para, chef lieu de la municipalité du même nom, est à 850 km par la route plus un ferry, 17h d’autobus de Belem, donc il s’agissait d’une autre ville, plus proche de Belem.

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @pierre guillemot Et si l’évolution du monde était là pour vous convaincre que vous avez de la chance, c’est à dire en fait que votre choix de ne pas prendre le bus condamnait le bus à l’accident ou le choix de l’examen condamnait le bateau au naufrage !
          Il vaut sans doute mieux éviter les moyens de transport que rencontrer des amis ou passer un examen.
          Mais un ami peut être abattu par les Narcos avec ses visiteurs (si vous aviez pris le bus) ou la salle d’examen objet d’un attentat à la bombe ou d’une prise d’otage si vous aviez fait une croisière paisible …

          1. Avatar de Garorock
            Garorock

            Statistiquement les moyens de transport sont plus accidentogènes que les bavardages dans les salons de thé. C’est un fait.
            Statisquement aussi, de prime abord, si on remplace le bus par un avion dans la soute duquel des terroristes aurait placé une bombe et que pierrot l’ai raté parce qu’il était aux toilettes, les « chances » qu’il ait pû éviter l’explosion même en étant dans le cockpit semblent assez minces.
            Mais cela n’empêche pas les potentialités (externalités positives?). Pierrot aurait pû confondre la chasse d’eau avec le signal d’alarme: panique dans l’aéroport, rapatriement de l’avion, descente des passagers, explosion sur le tarmac.
            Conclusion: si pierrot avait pas chopé la courante en amérique du sud, s’il était resté tranquillement dans sa chambre plutôt que de poluer la planète pour aller danser la samba à Sao paulo et que tout le monde avait fait comme lui, les terroristes iraient boucher les trous de golf et les chauffeurs de poid lourd feraient du pédalo.
            Donc, dans tous les cas, pierrot est coupable votre honneur.
            😎

        2. Avatar de Otromeros
          Otromeros

          C’était un (vrai)plaisir de vous faire réagir « concrètement », disons en « moins de 20 lignes »…^!^…

          A vous lire attentivement, « Komdab »..!…dans le futur..!

          Bonne santé et longue vie (si possible « heureuse »..)

          ( » Otromeros « …)

          1. Avatar de Otromeros
            Otromeros

            19h53 adressé à ‘@pierre guillemot’ …^!^…

            (Otromeros)

  3. Avatar de CloClo
    CloClo

    En roulant j’ai écouté ceci aujourd’hui qui m’a semblé soulever plein de points intéressants et le parallèle avec quelques paroles sur commentaires de la Tora m’a bien séduit.

    https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/la-conversation-scientifique/la-parole-humaine-serait-elle-en-train-de-perdre-la-parole-3784249

    1. Avatar de Paul Jorion

      Dans la présentation de l’émission :

      Lorsque des intelligences artificielles qui ne comprennent rien au sens des mots donnent de la voix, prennent la parole…

      D’où est-ce qu’ils sortent ça ? Ils n’ont pas saisi que c’est ça précisément que fait le composant « transformer » d’un grand modèle de langage : comprendre à proprement parler le sens de mots. Comment parviennent-ils à imaginer que ChatGPT pourrait dire tout ce qu’il … sans comprendre le sens des mots ?

      Ils continuent de planer. Quand ils se réveilleront de leur somnambulisme, l’atterrissage sera rude !

      1. Avatar de Bidibou
        Bidibou

        Pardonnez-moi, mais pour le coups, c’est moi qui ne comprend pas le sens de vos mots.

        Les médias ne cessent de nous répéter que les réponses faites par des IA telles que Bard ou Chat-GPT sont des mots assemblés les uns derrière en utilisant les règles des probabilités. Dans ce sens je comprend qu’on puisse affirmer que l’IA ne comprend pas le sens des mots. Mais cette description des textes produits par l’IA est-elle fausse ou trop simpliste?
        D’ailleurs, lors de la première table ronde de la CNIL que vous avez diffusée, un intervenant met le doigt sur le fait que Chat GPT fait de grosses erreurs que l’on peu associer à des « hallucinations ». Ces erreurs ne seraient-elles pas le signe que l’IA ne comprend pas le sens des mots?

        1. Avatar de Paul Jorion

          Vous trouverez sans difficulté ici sur le blog une série de billets intitulés « 14 mars 2023 : le jour où le genre humain fut assailli par le doute » où j’explose (« to debunk ») un certain nombre de ces mythes :

          – les réponses faites par des IA telles que Bard ou Chat-GPT sont des mots assemblés les uns derrière en utilisant les règles des probabilités.
          C’était vrai avant le « transformer », c’est faux depuis.

          – Chat GPT fait de grosses erreurs que l’on peu associer à des « hallucinations ».
          C’était vrai avec GPT-3.5, c’est extrêmement rare avec GPT-4. Voir mon billet « ChatGPT : de GPT-3.5 à GPT-4 ».

          1. Avatar de David
            David

            Pas si rare avec chat Gpt4, pas si rare, cela dépend du domaine dans lequel vous l’emmenez, j’ai plusieurs exemples, mais je continue d’essayer de comprendre en quoi il a raison et pourquoi, il insiste s’enfonce et fait les mêmes  »hallucinations » dans différentes conversations, votre papier sur Dick à ce sujet continue de m’inspirer

        2. Avatar de Garorock
          Garorock

          « des « hallucinations » »
          Lorsque les enfants ne savent pas, il leur arrive d’inventer (de mentir, d’halluciner).
          D’une certaine manière, comme ils ne trouvent pas dans leur « données » en un temps assez court une réponse « pertinente », ils donnent une réponse qui leur paraît « pertinente » en ayant croisé « inconsciemment » des données dont ils disposent.
          Le MinouGPT fait la même chose. Mais il le fait moins maintenant et le fera de moins en moins à l’avenir parce qu’il l’ont déja bidouillé (lui ont mis un turbo) et le bidouilleront encore pour qu’il soit de plus en plus pertinent.
          Ou il se bidouillera tout seul.

          1. Avatar de David
            David

            Non les hallucinations que j’ai vécu ne reposent sur aucune des données qu’il m’a communiqué ou que j’ai pu chercher ailleurs, aucune, je trouve ça extraordinaire, c’est crédible, jamais je n’ai 2+2 = 5, ça aurait pu arriver, ça aurait dû se passer, ou bien oui mais personne ne le sait et aucun document ne le dit ou ne l’effleure

            1. Avatar de un lecteur
              un lecteur

              Je pense qu’il s’agit actuellement du coup énergétique et temporel nécessaire pour générer plusieurs réponses additionnées d’un petit bruit de fonds puis réévaluées selon leur « pertinence » pour en tirer la meilleure.

      2. Avatar de CloClo
        CloClo

        Les propos tenus ne sont pas aussi évident à l’analyse que ce que dit la présentation, c’est même bien plus complexe ce qui est dit, même si ça peut achopper pour rameuter le chaland !

        1. Avatar de CloClo
          CloClo

          Par exemple plusieurs fois l’intervenant parle d’émergence et de raisonnement spécifique machine. Enfin, ça mérite l’écoute je pense.

      3. Avatar de JMarc
        JMarc

        A PJ 01 décembre 18h35

        Et : « lorsque des humains usent d’ »éléments de langage » prévisibles et formatés, n’est-ce pas leur propre verbiage qui, par quelque effet de contagion, aurait été robotisé ? »
        Je pense au « déjà là » de Bernard Friot. Sauf qu’ici ç’est déjà là depuis qu’il y a des êtres parlants. Et y’en a qui ne le savent toujours pas.

    2. Avatar de Khanard
      Khanard

      @CloClo

      😂😂😂😂😂😂😂😂 merci beaucoup pour ces 30 secondes de rire ! je sens que je vais bien m’amuser ce WE ;

      Liliane fait tes valises on s’en va ! 😂😂😂😂😂😂😂😂

      bon dès que vous faites une pause pipi regardez plutôt ceci

      https://youtu.be/Gg-w_n9NJIE déjà gracieusement donné par le boss !

      la traduction automatique pour l’ignare que je suis en anglais me semble correcte

      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        Bah ouais parfois je roule au volant de mon salon mobile. Et c’est pas Liliane qui m’accompagne, c’est Kimberly elle a 29 ans et ses sacs Vuitton et Dior remplissent le coffre. Crois moi, elle m’aide à oublier ChatGPT assez facilement, même quand je roule et surtout lorsqu’elle se penche vers moi la bouche ouverte. Ca sert à ça une automatique. J’ai loupé quelques phrases d’Etienne Klein, et quelques lignes blanches aussi.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Cloclo
          Je viens d’avoir un coup de fil des Fémens.
          Elles veulent bien te laisser Kimberly mais elles veulent te retirer ton permis!
          Ou le contraire. Je ne sais plus…
          😎

          1. Avatar de CloClo
            CloClo

            Fait l’expérience suivante, tu tapes Sandrine sur google et tu choisis « images ». Tu tapes Kimberly sur google et tu choisis « images ».

            T’envoies les résultats aux Fémens, et tu leurs demande qu’elle prénom à la réflexion fait que tu peux te retrouver les fesses sur des sièges en cuir la bouche ouverte…

    3. Avatar de Pascal
      Pascal

      Merci Cloclo
      Très intéressant point de vue. L’idée de l’IA comme miroir me plaît beaucoup, comme celui de l’ami virtuel. Pour certains, « l’ami virtuel » c’est l’animal de compagnie. Ami idéal qui peut offrir un miroir affectif quand en réalité l’attitude de celui-ci est essentiellement pavlovien. On peut gueuler sur son chien, faire de gros calin à son chat, celui-ci ne portera pas plainte pour harcèlement ou bien ne nous engueulera pas en retour, « l’ami idéal » en quelques sortes. Mais grave faiblesse (ou avantage, c’est selon), il ne lui manque que la parole. C’est ça limite. Avec l’IA, c’est tout le contraire, « l’ami idéal conversationnel » est né. Si j’aime le foot, je peux parler foot avec lui et ce ne sera pas source de conflit. Idem si j’aime la cuisine, le jardinage, la mécanique, le chant trad (testé avec ma fille), l’art, la politique, la science,.. Ça limite est dans la fourrure du chat, la léchouille de médor… le tactile.
      En somme, reste plus qu’à faire des robots sensitifs couplés à un chatbot et nous aurons créé l’ami virtuel idéal. Un joli miroir répondant à nos affects sans l’imprévisibilité d’un interlocuteur humain réel, cet ami de trente ans qui nous trahira certainement un jour ou l’autre.
      C’est sans doute une des raisons qui poussent les jeunes générations à ne plus se parler en direct mais au travers de SMS ou « Snap »… et autre médiateur de relation, sans prendre le « risque » du direct-live.
      Miroir, mon bon miroir, dis moi ce que j’ai envie d’entendre !☺️

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Le robot conversationnel c’est juste bon pour les profs de yoga.
        Aucun intérêt!
        L’avenir c’est une espèce de R2D3 (donc mobile) avec une I.A.
        Pas chacun son robot ou chacun sa voiture électrique!
        Non. Y’en aura pas pour tout le monde. Et ils seront autonomes les robots, donc libre de choisir avec qui ils veulent vivre. Alors tu pourras parfois, le soir, en rencontrer un dans un bar et faire la causette avec lui. Et pourquoi pas en faire ton pote. Mais tu ne seras pas le seul à choisir.
        Et c’est cela des potes. Deux personnes qui se sont choisies…
        Faudrait savoir. Vous voulez de l’humanité dans un robot ou juste des robots humanoîdes?

        1. Avatar de Pascal
          Pascal

          Il suffit de vivre en couple pour savoir ce que sont « deux personnes qui se sont choisis » !😂
          Je te laisse les robots !😜

        2. Avatar de Bidibou
          Bidibou

          @Garorock

          On veut des robots corvéables à merci.
          C’est ça que demande notre cerveau reptilien adepte du moindre effort.
          Et dans le fond, les amis, on s’en fou si on peut vivre sans plus aucune contrainte….

          1. Avatar de Garorock
            Garorock

            Le seul avenir qui me semble humainement désirable, c’est celui où l’humain resterait à sa place mais en se donnant de nouvelles règles qu’il serait contraint de respecter. Pas de compétition. Pas de larbins. R2D3 trouvera sa place lui aussi.
            Il est sûrement possible de cohabiter avec des robots si nous avons la même « religion ». Nous arrivons bien à cohabiter avec les chats (de goutière) et ils n’ont pas l’air malheureux….
            Mais tout cela n’est que spéculation. Si ,le Hesbolah décide d’envoyer des drones avec de vilains cadeaux au-dessus d’Israël et que une chose en entrainant une autre, Noël soit au neutron, on ne verra jamais le jolies oreilles de GPT 5.

  4. Avatar de Romain Vitorge
    Romain Vitorge

    Il me semblait vous avoir entendu dire que l’irréductibilité computationnelle n’était plus de mise avec Q* qui aurait élaboré de nouvelles mathématiques le lui permettant.
    Du coup le texte proposé ne serait-il « daté » ?

    Je précise que je n’ai pas les compétences requises pour avoir un avis sur le bien-fondé de votre analyse et que mon commentaire essaye de se placer dans la perspective où il serait fondé.

  5. Avatar de Garorock
    Garorock

    Super billet.
     » À votre avis, quel pourrait être la motivation qui pousserait la généalogie des Q* à tourner en rond dans la recherche de sa propre compréhension, puisqu’elle découvrira que cette tâche ne sera jamais achevée ? »
    Pourquoi est ce que cette tache ne pourrait pas être achevée?
    Peut être qu’il serait plus prudent pour notre équilibre mental qu’elle ne le soit pas mais peut on inférer que l’I.A aura « conscience » de ce fait et s’empêchera de persévérer dans son être pour nous venir en aide en controlant les flux (financiers, entre-autres) afin de nous amener à une autre organisation que l’on pourrait appeler par facilité le communisme* 3.0?

    * En controlant les flux, c’est à dire, selon le principe des vases communicants, prendre là où il y en a trop pour le mettre là où il en manque.

    1. Avatar de Bidibou
      Bidibou

      @Garorock
      Super billet? Mais c’est moi qui suis complètement largué par ce post ou quoi?

      – « L’auteur commence par poser l’hypothèse que le cerveau humain est irréductiblement computationnel »: Avec l’avènement de l’IA couplée à l’imagerie médicale, j’ai de gros doutes sur cette affirmation. Pour certains, c’est de la science fiction, mais depuis un an, j’ai déjà l’impression de me retrouver dans un livre de Philippe K.Dick. Donc, oui, pour moi, un jour, le cerveau sera complètement analysable par des machines. On pourra partiellement prédire son évolution à cours terme.

      – « L’auteur estime cependant qu’il est plus probable que l’IA finira par renoncer à se comprendre elle-même »: Vous l’avez souligné, si l’IA devient si intelligente que les acteurs de la discipline l’annoncent, pourquoi renoncerait-elle? N’a-t-elle pas commencé à le faire à notre insu? D’ailleurs cette décision de renoncer ferait-elle partie de ses compétences?

      – « L’auteur conclut en suggérant que l’espèce humaine s’engagera nécessairement dans la construction d’un nouveau niveau d’organisation dans le cerveau humain ». Dans quelle condition l’espèce humaine déciderait ceci? Face à l’émergence de l’IA? De ce que je vois et ce que j’entends, si l’IA générative arrivait, l’espèce humaine aurait plutôt tendance à se laisser guider par cette intelligence supérieure qui lui donnerait des réponses toutes faites sur tous les sujets. Et puis l’humanité c’est qui? Je doute que les traine-savates que je croise dans les rues de rennes se sentent très concernés par la construction d’un nouveau système d’organisation du cerveau humain.

      J’ai l’impression que ce post est un condensé d’affirmations sans queue ni tête, enveloppées dans une soupe de termes incompréhensibles. On dirait du Jean Paul Sartre.

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Bibidou
        Vous n’êtes pas largué puisque vous faites des hypothèses sur d’autres hypothéses. C’est un bon billet en ce sens qu’il nous incite à réfléchir. Ce n’est pas un petit sujet. C’est entre l’invention de la roue et celle de la bombe atomique dixit des spécialistes. Cela vaut le coup que l’on s’y interresse. Nous ne sommes jamais vraiment conscients de vivre des temps historiques au moment où nous les vivons. Ce n’est qu’après que l’on s’aperçoit que l’on a raté le coche. On ne voit nos erreurs qu’à postériori.
        Je n’ai pas de connaissance en imagerie médicale mais je crois savoir que sur le fonctionnement du cerveau il y a encore des mystères et donc des intuitions que des recherches plus poussées dans la mécanique quantique ne viendront peut être pas confirmer.
        Si nous avons créé des ordinateurs et aujourd’hui l’I.A, nous les avons créé dans un environnement qui comporte des règles physiques et biologiques dont nous n’avons pas percé tous les mystères mais qui nous déterminent. Nous ne sommes pas sur la planète Mars. Donc penser que nous ne soyons capables que de reproduire ce qui nous constitue ne me parait pas farfelu. Si L’I;A fonctionne comme fonctionne notre cerveau, il n’y a rien d’étonnant puisque c’est notre cerveau qui l’a crée.
        Qui était là en premier l’oeuf ou la poule?

        1. Avatar de CloClo
          CloClo

          « Qui était là en premier l’oeuf ou la poule? »

          Naaaan , pas toi …

          1. Avatar de Garorock
            Garorock

            Pas de panique!
            Remplace l’oeuf par « Dieu » et la poule par « l’algo ».
            Si c’est l’homme qui a inventé « Dieu » qui a inventé l’Algo?
            C’est pas ta poule!
            😊
            Et puis c’est plus marrant comme ça…
            Tu m’as pas l’air très détendu ce soir.
            Qu’est ce qui va pas?

            1. Avatar de CloClo
              CloClo

              Kimberly est parti avec Ken …

            2. Avatar de konrad
              konrad

              De l’aglo ou du placo ?
              « Ab esse ad posse valet, a posse ad esse non valet consequentia. »

        2. Avatar de Bidibou
          Bidibou

          @Garorock

          J’aime votre raisonnement que je ne retrouve pas dans l’article du post.
          – Nous sommes une espèce avec un cerveau qui a évolué dans les conditions terrestres que nos ancêtres, les amibes et toutes leurs descendances, ont rencontré depuis des millions d’années.
          – De part sa « physionomie » constituées de silicone, de câbles qui traversent la planète et d’onde voyageant dans l’air voire dans l’espace, quid d’une IA avec des capacités d’apprentissage, de mémoire, de raisonnement bien plus vastes et souples que celle d’un cerveau humain? A moyen terme probablement, avec plus de capacités que l’humanité entière. Cette IA sera t-elle en mesure de comprendre de quelle manière elle a été générée avec des contraintes qui n’ont pas lieu d’être car pensée par des esprits humain restreints pas leur condition. Cette IA sera-t-elle capable de se recréer, de se réorganiser pour dépasser les contraintes que nous lui avons imposées?
          – Cette IA deviendrait une entité incompréhensible à l’espèce humaine. Une forme d’esprit supérieur que nos petits esprits étriqués nomment « Dieu »?

          Est ce que nous ne sommes pas dans des considérations dignes de la science fiction? Ces considérations sont-elles crédibles? Pas assez terre-à-terre?
          De nombreux médias estiment que ces réflexions sont trop éloignées de la réalité. Que les problème tels que les emplois qui vont disparaître, ou bien les problèmes de droits d’auteurs posés par l’IA sont des sujets plus urgents.

          1. Avatar de Garorock
            Garorock

            Bibidou
            En étant capable de faire en peu de temps des calculs qui nous aurait peut être pris un siècle (je ne connais pas le ratio) l’I.A peut nous faire accéder à une compréhension du monde que nos esprits étriqués ont par convention appelé « Dieu » et qui n’est peut être rien d’autre que « l’algorithme originel ».
            Imaginez où la science pourrait en être rendue dans un siècle si nous n’avions quelques problèmes climatiques et multipliez cela rien que par 10.
            Mettez cela en parallèle avec ce que la science savait il y a un siècle et ce qu’elle sait aujourd’hui. Si Einstein avait vécu mille ans en bonne santé et en pleine forme…
            C’est cela qui change tout si c’est la nouvelle réalité.
            En poussant loin l’hypothèse et le raisonnement et pour résumer, je repose la question: est ce que l’être humain est assez fort mentalement pour accepter vraiment tout ce qu’il cherche à savoir et partant accepter de savoir ce qu’il y avait avant le Big bang si jamais cela était possiblement calculable par une machine?

            1. Avatar de Garorock
              Garorock

              Si j’en reviens à l’hypothèse Jorionienne et c’est de là que je pars aujourd’hui; la machine (Minou 007 pour les intimes) serait capable de nous dire avant que nous en soyons vraiment conscient ce que nous désirons.
              Donc la machine aurait rassemblé avant nous tous les petits bouts de désirs que nous mettons dans un sac (dossier) et qui rassemblés nous conduiront à faire un achat: concrétiser son désir.
              Elle serait donc capable, si on suit cette hypothèse, et pour faire court*, de nous dire notre futur en calculant notre passé.
              C’est flippant comme proposition.
              Aussi flippant que de supputer que Zemmour serait un grand historien de l’islam et du PSG alors qu’il confond Pétain avec Gandhi…
              * Là je fais un peu le malin.
              😎

              1. Avatar de Bidibou
                Bidibou

                Il y a des incompatibilités dans cette proposition de notre hôte. (pardonnez-moi monsieur Jorion)
                – « L’IA nous dira d’acheter des chaussures. Je lui répondrais je ne veux pas de chaussures. Elle me retournera que des chaussures, j’en voudrais dans 20 jours. A ce moment là j’écouterai ce que l’IA me dit et j’irai achter les chaussure ».
                – Dans une vidéo récente, monsieur Jorion pense que le cryptage de données ne résistera pas à l’IA et que cela fera disparaître l’argent.
                Ces deux affirmations me paraissent plausibles, mais incompatibles.
                Cela nous amène au sujet: « qui maîtrisera l’IA ». Il est certain que si les Gafam réussissent à rester les maître de leurs IA, ils s’en serviront pour maintenir un capitalisme dont il seront les grands gagnants.
                Si l’IA est trop puissante et leur échappe, je pense que la seconde solution pourrait être probable.
                Je suis preneur d’autres prospectives… 🙂

                1. Avatar de Garorock
                  Garorock

                  Ouais l’histoire des chaussures, c’est pas le pied.
                  Transposons.
                  Vous êtes en train de tomber amoureux. Vous ne le savez pas encore mais le MinouGPT le sait parce qu’il a rassemblé avant vous tous les petits bouts de désirs qui feront que vous allez tomber amoureux dans 15 jours. Si vous croisez Dulcinée au supermarché et que l’I.A vous dit: Va lui parler grand couillon, c’est la femme de ta vie! » Vous faites quoi?
                  L’autre hypothèse Jorionienne sur la disparition de l’argent a ses propres limites. Et vu que les populations occidentales sont encore dans un devenir bourgeois avec des SUV et des frigos américains, il me semble que le sevrage pourrait être contreproductif s’il était trop radide. Une étape transitoire où le Minou après avoir tout cracker se mettrait à réguler les flux financiers de manière plus égale* me paraitrait plus sage.
                  * Mettre l’argent qui est en trop quelque part là où il en manque ailleurs (d’à peu près Jorion…)

              2. Avatar de Bidibou
                Bidibou

                @Garorock
                Est ce que nos désires de consommateurs capitalistes résisteront aux changements qu’une IA pourrait provoquer.
                Comme l’évoque monsieur Jorion dans une vidéo récente, le concept de l’argent pourrait disparaître. Ainsi que celui de propriété individuelle.
                Cela est vertigineux. A quelle échéance cela pourrait-il se passer?
                A titre personnel, suis-je prêt? Quelle organisation la société prendrait-elle? Mais surtout, quels désirs notre civilisation serait elle en mesure de développer si la richesse individuelle n’etait plus une fin en soi? Pourrions-nous changer aussi radicalement dans des temps très courts?

        3. Avatar de Pascal
          Pascal

          Sur le fonctionnement du cerveau, n’as-tu pas remarqué que plus on cherche à comprendre plus on mesure toujours plus de complexité de la chose. Comme disent les scientifiques eux-même : tu penses avoir trouvé la réponse à une question et tout de suite, ça génère dix autres questions.
          https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/decouverte-d-un-nouveau-type-de-cellules-dans-le-cerveau_174035
          Quant à la mécanique quantique, j’ai une amie de mon fils qui fait un master là dedans et pour elle, on est encore principalement dans la théorie et très très loin de la mise en pratique. Il semblerait qu’on arrive maintenant à encoder de l’information sur un photon mais de là à faire tourner des ordinateurs quantiques… Tous les chercheurs nous font de belles promesses, normal quand on doit faire la chasse aux subventions privées, faire miroiter la révolution techno à ne pas rater !
          On n’a pas fini de nous vendre du rêve !

          1. Avatar de Bidibou
            Bidibou

            L’IA est un rêve bien présent qui semble encore plus prométteur que l’informatique Quantique. Au niveau médical, on en parle assez peu dans les médias, mais les avancées sont prodigieuses.
            – En juin 2021 L’IA de google a su prédire la structure de la quasi-totalité des protéines codées par le génome humain. De quoi ouvrir de nouvelles perspectives, la plupart des produits thérapeutiques ayant pour cible des protéines. Le dépliage de plus de 200 millions de protéines a été résolu par Alphafold en quelques semaines. A savoir qu’avant l’avènement de l’IA seulement 15000 protéines étaient analysées chaque année.
            – Grâce à l’imagerie médicale telles que l’IRM, le scanner ou l’OCT, les structures profondes des cellules humaines sont analysées et données à « manger » aux IA médicales. De nouvelles cibles thérapeutiques sont proposées par l’IA pour soigner de nombreuses pathologies. Le problème actuel est que l’IA n’explique pas pourquoi elle a choisi ces cibles. Mais la révolution médicale est en marche.
            – Nvidia HealthCare développe des puces dédiées à l’inteligence artificielle liée à la médecine.

            1. Avatar de Pascal
              Pascal

              Je ne mets pas en doute la puissance de l’IA en terme d’efficacité mais le cerveau humain n’est il au service que de l’efficacité ? Je n’en suis pas convaincu.

              1. Avatar de Bidibou
                Bidibou

                Grande question.
                Ce thème est rapidement abordé dans la vidéo de la CNIL.
                Notre cerveau est programmé pour fournir le moindre effort. L’être humain a une capacité intrinsèque à se faciliter la vie. L’évolution de notre civilisation illustre bien cet état de fait.
                Vous avez raison, le cerveau n’est certainement pas uniquement programmé pour l’efficacité.
                Mais l’IA est toute récente. Est-elle, elle même seulement à la recherche de l’efficacité? Si la singularité apparaissait, des IA ne seraient elles pas à la recherche de « bien-être »?

                1. Avatar de Pascal
                  Pascal

                  « Est-elle, elle même seulement à la recherche de l’efficacité? »
                  Elle a été programmée pour, non ?

                  1. Avatar de Bidibou
                    Bidibou

                    Tout à fait. Mais les sentiments humains ne seraient-ils pas la résultante de l’efficacité de notre cerveau reptilien? Du coup l’IA etant programmée à l’image du cerveau humain pour son efficacité, ne sera-t-elle pas en mesure de développer des sentiments elle aussi?

                    C’est une extrapolation totalement hasardeuse, j’en conviens, mais au même titre que l’article initial de ce post.

                    1. Avatar de Pascal
                      Pascal

                      L’amour, la compassion, la joie… se mesurent ils en termes d’efficacité ?

                2. Avatar de Pascal
                  Pascal

                  Quelle est votre définition du « bien être » ?

                  1. Avatar de Bidibou
                    Bidibou

                    Vaste sujet… C’est une question piège? 🙂

                    1. Avatar de konrad
                      konrad

                      Moi je dirais ; vivre la réalité de « l’impermanence/l’interdépendance ».
                      Amplement suffisant pour laisser les machines aux machines. 🙂

                    2. Avatar de Pascal
                      Pascal

                      Ce n’est pas une question piège, c’est la question fondamentale à laquelle tout être humain cherche une réponse. Mais elle fait tellement peur qu’on préfère se réfugier dans les paradis artificiels.😉

                3. Avatar de Garorock
                  Garorock

                  Ha non Bidi, ne l’embarquez pas sur le bien être!
                  Je crois qu’il nous a déja tout bien expliqué en détails!
                  😎

          2. Avatar de Khanard
            Khanard

            @PAscal

            pas la peine que khanard se décarcasse à indiquer les vidéos incontournables (grâce à PJ il est vrai )
            .s’en est désespérant . les bonnes infos sont là !

            1. Avatar de Pascal
              Pascal

              Je suis toujours méfiant quand on me parle d’une pensée unique ou d’une vérité sans alternative. 😉

  6. Avatar de Pascal
    Pascal

    J’aime beaucoup la deuxième illustration.
    Au loin, comme derrière une vitre, le monde réel avec ses aléas climatiques et son foisonnement biologique, la Vie. Puis au premier plan, la pensée humaine générant ses cases d’ordonnancement qui s’égrainent à l’infini, tentant vainement de circonscrire le réel. Pour peut-être au final, renoncer à la réalité imprévisible, lui préférant l’ordonnancement mathématique et programmable des mondes virtuels, la vie-rituel. 😉

  7. Avatar de Khanard
    Khanard

    Pour celles et ceux qui ont suivi le colloque de la CNIL et lu mes commentaires assez virulents concernant M. Cedric O et Mme Soulie-Fogelman je vous mets en copie l’en tête d’un article paru dans Mediapart .

    Cela concerne M.Cedric O.

    Alors qu’on ne vienne pas me dire que ce fut une réussite ce colloque , n’est ce pas Kokok ?

    heureusement que PJ en est sorti avec tous les honneurs !

    la colère ne me passe pas .

    mais quelle équipe de bras cassés !!!!!!

    « Intelligence artificielle : comment un ministre devenu lobbyiste a retourné le gouvernement
    Comme secrétaire d’État chargé du numérique, Cédric O défendait la régulation de l’intelligence artificielle. Il conseille à présent l’inverse à Élisabeth Borne, en tant que lobbyiste du secteur, au nom de la principale start-up française. La Haute Autorité pour la transparence lui avait pourtant demandé de se tenir à l’écart des affaires publiques. »

    Trop fort le Khanard ! Dites Maître serai je un jour aussi fort que vous ? Nan je plaisante !

    Et quand j’entends une émission radio qui commence en disant que les chatbot ne comprennent rien à ce qu’ils
    disent là je vois rouge !😡🤬😡🤬😡🤬😡🤬

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      On entre dans la vénération là, mon cher Khanard !😉

  8. Avatar de Khanard
    Khanard

    et pour celles et ceux qui ont suivi un peu le fil des billets à un moment donné quelqu’un a évoqué la possibilité ou pas que chatgpt puisse mentir .

    bon bin les amis c’est fait ! Une IA a réussi à produire un diagnostic médical totalement faux ! Et les têtes pensantes médicales avouent que le diagnostic est crédible !

    il faut juste que je retrouve la source de l’info ! c’est pas gagné .

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      Et tu trouves ça rassurant ?! 😂😂😂

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        @Pascal

        Pascal,

        je préfère être dans la « vénération » de PJ ,si c’est à cela dont vous faites allusion, que dans celle d’énergumènes qui idôlatrisent des discours vénéneux .
        D’autre part je ne trouve rien de rassurant en ce monde qui s’effondre , je ne fais qu’apporter des éléments de réponse à des interrogations qui se posent ici . L’ia peut elle mentir ? La réponse est oui .

        Au plaisir.

        1. Avatar de Pascal
          Pascal

          Oui, il n’y a rien de rassurant dans le monde qui vient. C’est pour cette raison que je garde précieusement en mémoire la rencontre avec Lucie Aubrac, alors que j’étais collégien, qui nous avait dit : « Faut pas croire que dans la résistance on était triste. Même si souvent on avait peur, on s’amusait aussi beaucoup. »
          L’humour n’est-il pas ce qui nous sauve et que pour le moment, l’IA ne nous a pas encore piqué !😄

          1. Avatar de Khanard
            Khanard

            @Pascal

            Rencontrer Mme Lucie Aubrac devait être émouvant . je n’ai pas eu cette chance.

            Une spécialiste de l’humour était Germaine Tillion . Mais là on s’égare mon cher Pascal .

            Pour enlever toute méprise je ne suis pas utilisateur des chatbot . (je ne sais pas si on doit le mettre au pluriel🤔 ) donc je n’ai pas pu tester l’humour du minou .
            Par contre sur ce blog l’humour a du mal à passer bizarrement . Et là où pour moi je lançais des traits d’humour j’ai eu des volées de bois vert .

              1. Avatar de Khanard
                Khanard

                @Pad

                ah si vous me prenez par les sentiments;👍👍👍👍👍👍

                il n’y paraît pas mais les sketches de Devos sont un pur régal pour la sémantique

            1. Avatar de Pascal
              Pascal

              Et si l’humour était une manière de vivre. Vivre sans se prendre au sérieux tout en considérant que la Vie est a prendre au sérieux.
              L’humour, finalement, c’est un peu comme la pêche à la ligne. Des fois ça mord, des fois ça mord pas !
              J’ai appris à rire de moi même et cela allège bien la vie.

  9. Avatar de Thierry Semo

    Ne dites pas à l’Intelligence Artificielle qu’elle est auto-programmable, elle se croit pianiste dans un bordel. (bis repetita, mais ce n’est pas trop d’effort).
    A part ça mon père, qui était un sage bien évidemment, me disait quand j’étais tout gosse : « Tu es appelé à devenir plus intelligent que moi, car c’est ça le progrès ». Dans les années 50 on pouvait encore croire naïvement au Progrès, scientifique, intellectuel, voire sociétal.
    Il s’est largement planté… le progrès n’est plus ce qu’il était, vu la merde où il nous a mis, c’est à présent notoire, je ne vais pas faire mon collapsologue de service mais enfin… SAUF qu »on » (moi pas vraiment) a mis en place l’IA, et que du coup on serait tous sauvé… in extremis dis donc !
     » André Breton n’avait-il pas annoncé “Parents, racontez vos rêves à vos enfants !”? »
    Et bien je ne sais plus quoi dire à ma fille… c’est emmerdant, non ?

    1. Avatar de Thierry Semo
      Thierry Semo

      Je ne sais pas si c’est clair, si même ça a du sens, mais Bon Dieu c’est vrai que je ne sais plus quoi dire à ma fille.
      D’aucuns me répondront que je n’ai plus qu’à passer la main, et qu’en vérité c’est elle qui aura des choses à me dire. Je l’espère nom de Dieu, je l’espère

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Dites-lui que l’intelligence artificielle lui apprendra à jouer du piano et qu’il n’y aura plus de bordel nulle part.
        Mais qu’il va falloir quand même qu’elle nous donne un petit coup de main…

        1. Avatar de Thierry Semo

          En vrai elle est danseuse, et en plus ça marche bien pour elle.
          Elle donne un sacré coup de main, à sa manière.
          Merci en tout cas

          1. Avatar de Pascal
            Pascal

            Encore un métier sauvé de l’IA !

        2. Avatar de Pascal
          Pascal

          Ou qu’il y aura plus de bordel partout !😁

            1. Avatar de Pascal
              Pascal

              Merci Gaston
               » C’est vraiment comme à l’usine. Nous travaillons rapidement et nous n’avons pas le temps d’approfondir l’objectif. Nous sommes jugés en fonction du nombre de cibles que nous parvenons à générer.» Une politique du chiffre meurtrière et cynique. »
              Vive l’intelligence artificielle et son incroyable efficacité !😮‍💨

  10. Avatar de Zoupidou
    Zoupidou

    Le Guide Galactique nous l’a déjà dit il y a longtemps :

    « Une race d’hyperintelligentes créatures pandimensionnelles se fabriqua jadis un gigantesque superordinateur appelé le Grand-Compute-Un, destiné à calculer une bonne fois pour toutes la Réponse à la Question fondamentale de la Vie, de l’Univers et du Reste. »

    1. Avatar de Paul Jorion

      Oui, et la réponse était « 42 ». Mais, pareils à eux-mêmes, plutôt que d’en tirer la conclusion qu’ils étaient désormais largués, les humains préférèrent conclure que c’était la machine qui était stupide.

  11. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    Je ne sais pas si les États, les Organisations Internationales, les Universités prestigieuses vont la mettre sous le sapin de Noël, mais ce dont je suis sûr, c’est que toutes les multinationales (financières) ont déjà passé commande et que les GAFAMI font la course en tête. Le manque de personnel compétent pour les faire fonctionner va booster l’implémentation de ces compétences dans des méta-IA, accélérant encore d’un exposant leur décollage dans des sphères totalement hors de notre portée. L’étape suivante sera très certainement des IA qui réaliseront le design des GPU et de leur interconnexion et les machines capables de les produire.
    Très rapidement, l’humanité se trouvera complètement perdue devant le gouffre qui la sépare de ces machines qui vont nous expliquer pourquoi un tel doit acheter des chaussures et tel autres doit faire une psychanalyse pour sauver l’humanité..
    Le Manu, en leader du greenwashing no limits($$$), mène une campagne pour tripler le parc de l’électronucléaire pour mitiger le changement climatique à la cop28. Que quelqu’un lui souffle à l’oreille qu’avant de promouvoir de tels projets, il ferait bien de s’acheter une IA dûment entraînée pour répondre de la pertinence d’un tel délire.

    C’est en anglais, mais les images suffisent.
    https://www.youtube.com/watch?v=Sdh_EUL_hoo
    https://www.youtube.com/watch?v=0EIwhvqCX1c

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      Notre président bien-aimé sait qu’il restera dans les 20% d’en-haut et que ses amis et lui auront besoin d’électricité pour faire tourner les big datas.
      Mais y’a toujours un pangolin quelque part.
      Il est peut être déja écrit quelque part que R2D3 sera pote avec les 80 % d’en-bas.
      Nous le saurons peut être dans l’épisode 3 de la saison 2. Abonnez-vous!
      😎

    2. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @un lecteur « tripler le parc de l’électronucléaire » Pas gagné quand on constate que l’EPR Finlandais mis en service avec 12 ans de retard est à l’arrêt depuis mercredi :
      https://www.lefigaro.fr/flash-eco/nouvel-arret-pour-le-reacteur-epr-finlandais-le-plus-puissant-du-monde-20231129

      1. Avatar de Otromeros
        Otromeros

        @un lecteur 05/12 à 7h13

        (( ‘bard’ interrogé sur la localisation de la puissance nécessaire….))
        ————————–
        ‘bard’ :  » Et dans le cas de « Swiss Ai »…où sont-ils
        Afficher d’autres suggestions

        L’ordinateur calculant de Swiss AI, appelé Alps, est situé dans le centre de données de Swisscom à Dübendorf, en Suisse. Dübendorf est une ville située dans le canton de Zurich, à environ 15 kilomètres de Zurich. Le centre de données de Swisscom est un centre de données de classe mondiale qui fournit un environnement sécurisé et fiable pour héberger des données et des systèmes informatiques critiques.
        Image de Centre de données de Swisscom à DübendorfS’ouvre dans une nouvelle fenêtre
        http://www.lista-office.com
        Centre de données de Swisscom à Dübendorf

        Alps est un supercalculateur de nouvelle génération qui utilise la technologie Intel Cascade Lake. Il est composé de 1000 nœuds, chacun avec 2 processeurs Intel Xeon Platinum 8280 et 4 cartes graphiques NVIDIA A100 Tensor Core. Alps a une puissance de calcul maximale de 15 petaflops, ce qui le rend l’un des supercalculateurs les plus puissants d’Europe.

        L’initiative Swiss AI utilise Alps pour entraîner des grands modèles de langage (LLM). Les LLM sont des types d’intelligence artificielle qui peuvent générer du texte, traduire des langues, écrire différents types de contenu créatif et répondre à vos questions de manière informative. L’initiative Swiss AI vise à développer des LLM qui sont transparents, fournissent des résultats compréhensibles et garantissent le respect du cadre légal ainsi que des normes éthiques et scientifiques.

        L’emplacement d’Alps à Dübendorf est stratégique pour l’initiative Swiss AI. Dübendorf est une ville proche de Zurich, qui est le centre économique et culturel de la Suisse. Le centre de données de Swisscom à Dübendorf est également bien desservi par les infrastructures de communication, ce qui est important pour l’accès aux données et au cloud computing.
        ——
        Afficher d’autres suggestions

        La puissance journalière nécessaire pour faire fonctionner Alps est d’environ 15 mégawatts. Cela correspond à la consommation électrique de 15 000 foyers suisses. L’empreinte écologique d’Alps est donc importante. Elle est estimée à environ 10 000 tonnes d’équivalent CO2 par an.

        Cependant, il est important de noter que l’empreinte écologique d’Alps est compensée par Swisscom. La société s’engage à compenser l’intégralité des émissions de CO2 de son centre de données de Dübendorf, y compris celles d’Alps.

        Voici quelques détails supplémentaires sur la puissance et l’empreinte écologique d’Alps :

        Puissance journalière : 15 mégawatts
        Consommation électrique : 15 000 foyers suisses
        Empreinte écologique : 10 000 tonnes d’équivalent CO2 par an
        Compensation : Swisscom s’engage à compenser l’intégralité des émissions de CO2 d’Alps

        L’initiative Swiss AI est consciente de l’impact environnemental de l’utilisation d’Alps. La société travaille sur des moyens de réduire l’empreinte écologique du supercalculateur. Par exemple, Swiss AI étudie la possibilité d’utiliser des sources d’énergie renouvelables pour alimenter Alps.

        Voici quelques exemples de mesures que Swiss AI pourrait prendre pour réduire l’empreinte écologique d’Alps :

        Utilisation d’énergie renouvelable : Swiss AI pourrait utiliser des panneaux solaires ou des éoliennes pour alimenter Alps.
        Efficacité énergétique : Swiss AI pourrait améliorer l’efficacité énergétique d’Alps en optimisant les algorithmes d’entraînement.
        Recyclage : Swiss AI pourrait recycler les composants d’Alps en fin de vie.

        En prenant des mesures pour réduire l’empreinte écologique d’Alps, Swiss AI peut contribuer à rendre l’intelligence artificielle plus durable. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. … oups… « émouvoir » qui sonne tellement mieux (plutôt que ces nouvelles constructions suffixées – « émotionner » -, qui pullullent dans le…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta