Archives par mot-clé : « Les questions qui restent à résoudre »

LES QUESTIONS QUI RESTENT À RÉSOUDRE, à paraître chez Fayard en octobre 2012

Présentation

Suite à la parution de Le capitalisme à l’agonie (Fayard 2011), la question m’a souvent été posée : « Que faudra-t-il mettre à sa place ? »

Je m’en étais tenu jusque-là au constat : depuis mon avertissement qu’une crise gravissime allait éclater dans le secteur des subprimes dans La crise du capitalisme américain (La Découverte 2007 ; Le Croquant 2009), jusqu’à la chroniques des événements que l’on trouve dans L’implosion (Fayard 2008), La crise (Fayard 2008), et dans une certaine mesure dans L’argent, mode d’emploi (Fayard 2009).

Il fallait maintenant passer à la prospective. Je n’avais pas de réponse toute prête (la réforme sociale n’est pas mon métier !), alors je suis allé voir : je me suis plongé dans la question, laquelle est loin d’être simple parce que la crise actuelle en réunit en réalité trois sous le même capot, qui se combinent de manière particulièrement toxique : une crise due au fait que notre espèce se conduit comme une malpropre à la surface de la planète qui l’accueille, une crise due au fait que la maîtrise de la complexité nous a désormais totalement échappé (c’était déjà le cas avant l’invention de l’ordinateur, mais celui-ci a magnifié le problème de plusieurs ordres de grandeur), enfin la crise financière et économique présente est la conséquence de la « machine à concentrer la richesse » qui constitue le cœur de nos sociétés et dont nous sommes en général très fiers, c’est-à-dire jusqu’à ce qu’elle nous explose au visage comme aujourd’hui.

Avant de pouvoir dire ce qu’il faudra mettre à la place du capitalisme, un certain nombre de questions doivent impérativement être résolues ou tout au moins significativement clarifiées, certaines très générales comme « Qui sommes-nous ? » et « Qu’avons-nous la capacité de faire ? » ; certaines beaucoup plus spécifiques comme « Pourquoi nous sommes-nous satisfaits d’une « science » économique incapable de voir venir une crise de l’ampleur de celle qui est en train de nous engloutir et de prôner ensuite les mesures nécessaires qui nous permettraient d’en sortir ? » ou « Une science économique est-elle même possible ? » ; certaines très épineuses et ayant déjà fait par millions des morts visibles ou invisibles comme « Comment distribuer équitablement la richesse créée ? », « Comment manger dans un monde d’où le travail disparaît ? », « Comment casser la « machine à concentrer la richesse » qui finit toujours par gripper l’économie et tout le reste avec elle ? », la liste est malheureusement longue : « Faut-il arrêter les ordinateurs… et la Bourse ? » et quid de la propriété privée ? Et quid de la croissance ? Et ainsi de suite.

Il reste donc un nombre considérable de questions à résoudre, mais le temps presse, parce que pendant que nous réfléchissons, c’est notre environnement global qui s’effondre inexorablement. Parviendrons-nous à sauver notre bouclier social ? Sans doute, mais à condition que nous sauvions notre civilisation. Et pour sauver celle-ci, il faut d’abord que nous sauvions notre espèce. Ce que nous ne pourrons pas faire sans sauver notre planète.

Décidément, rien n’est simple, mais ne dit-on pas que : « Poser les bonnes questions, c’est déjà les avoir à moitié résolues » ? C’est là l’ambition de mon livre à venir.

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

LE TEMPS QU’IL FAIT, LE 11 MAI 2012

Relier les pointillés
Envisager la partie plusieurs coups à l’avance
Gouvernements d’union nationale, comités de salut public
Construisons une Europe de la relance, Jacques Attali & Pascal Lamy
Comment rembourser une dette exorbitante ?, Cédric Mas

Sur YouTube, c’est ici.

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

AUTREMENT, « CE QUI DOIT CHANGER. ET LES FORCES QUI S’Y OPPOSENT », à Paris, le mardi 27 mars 2012 à 19h15

Ce qui doit changer. Et les forces qui s’y opposent

J’aurai l’occasion d’exposer mes « Questions qui restent à résoudre«  et d’en débattre avec la salle.

Rencontres et débats Autrement, à 19h15, Espace Jean Dame, 17 rue Léopold Bellan, 75002 Paris. Métro Sentier

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail