Archives par mot-clé : Noël

Les bons voeux de Gildas Buron

Gildas Buron est un historien, linguiste et conservateur du musée des Marais salants de Batz-sur-Mer.

Bonjour Monsieur Jorion,

Merci pour vos souvenirs de Houat dans les années 1970 !

Votre participation à la messe de Noël 1973, m’a donné l’idée de vous souhaiter un Noël 2020 aux couleurs du pays sous la forme de cette page d’un cahier de cantiques du Croisic daté 1740, et de vous donner à entendre « Petra ‘zo henoazh a-nevez » chanté par Yann-Fañch Kemener accompagné d’Aldo Ripoche, extrait du CD Noël en Bretagne/Nedeleg/Christmas in Brittany, édité en 2008 par Buda Musique.

Et pour votre plaisir, j’ajoute un autre chant : « Kanamp Nouel da Roue an aelez » (même source).

Partager :

Mon séjour dans l’Île de Houat IV. La terre et le ciel (Noël)

Je participais à la vie de tous les jours : quand eut lieu le pèlerinage annuel à Sainte-Anne-d’Auray, je faisais aussi partie du contingent. Durant la traversée qui emmenait les pèlerins à Quiberon, la même séparation existait sur le courrier qu’à l’église : les hommes étaient à l’arrière, où ils bavardaient et fumaient, tandis que les femmes et les enfants étaient sur le pont avant. Les femmes chantèrent des cantiques, de l’appareillage à Houat, jusqu’au débarquement à Quiberon.

Le soir, au retour, ce fut bien différent parce que la mer était mauvaise. La traversée qui durait une heure par beau temps s’allongeait par gros temps parce que le bateau culait à chaque fois dans la vague. De nombreux enfants étaient malades, et les femmes, assises à même le pont, les serraient contre elles. Je me souviens des hommes allant couvrir de bâches pour les protéger du froid et des embruns les petits tas pathétiques que formaient leur femme et leurs enfants embrassés, couverts de vomissures.

Continuer la lecture de Mon séjour dans l’Île de Houat IV. La terre et le ciel (Noël)
Partager :

Comment dire « Noël » en chinois ? par D. H.

Noël n’est évidemment pas une fête chinoise, même si l’on n’avait pas manqué de remarquer en Chine, depuis l’invention des premiers gnomons (deuxième millénaire av. notre ère) que les jours les plus courts de l’année se situaient à cette période précise et qu’il y avait là un moment-clef dans le mouvement permanent d’alternance du Yin et du Yang, donc de la marche sans début ni fin mais cadencée du Tao. Cette charnière dont les Romains faisaient la fête de « Sol invictus », appelant par le tapage de leurs Saturnales le soleil à reprendre sa course à la reconquête de la lumière du jour, les Chinois n’en ont pas ignoré l’existence, mais en ont en quelque sorte différé et « reporté » la célébration. Elaborant leur calendrier essentiellement à partir des cycles de la lune, ils ont « snobé » le solstice solaire pour une autre date, lunaire celle-là. C’est leur « Nouvel An », aussi (et plus traditionnellement) appelé « Fête du Printemps« . Sa date, inévitablement mobile, correspond au début de la deuxième nouvelle lune à compter du solstice d’hiver : elle se déplace donc sur la durée d’une lunaison entre mi-janvier et mi-février. Beaucoup plus en phase avec un calendrier paysan que notre Noël, ce marqueur fondateur de l’année se célèbre donc en accompagnant le vrai retour visible de la lumière du jour. C’est le « réveil du Yang« , le moment où l’on doit encourager par les rites adéquats et la liesse générale, sa puissante force toute jeune, vigoureuse et encore cachée à faire germer la graine et à enclencher le processus souterrain de la pousse. Le « Nouvel An » en 2021 sera un des plus tardifs qui puissent être puisque le Buffle n’entrera en scène que le 12 février

Continuer la lecture de Comment dire « Noël » en chinois ? par D. H.
Partager :

Johnny Cash : « Un Noël sans cadeaux (la récolte n’a pas été géniale) »

Noël comme je l’ai connu

Un jour un peu avant Noël, quand j’étais un petit gosse.
Maman nous a tous appelés et a essayé de sourire,
Elle a dit : « Vous savez que la récolte de coton n’a pas été très bonne cette année.
Il n’y a pas beaucoup d’argent à dépenser mais au moins on est tous là.
J’espère que vous ne vous attendiez pas à recevoir beaucoup de cadeaux pour Noël.
Soyons juste reconnaissants qu’il y ait bien assez à manger, et que nous soyons tous en bonne santé.
Ça rendra les choses un peu plus agréables. »
Continuer la lecture de Johnny Cash : « Un Noël sans cadeaux (la récolte n’a pas été géniale) »

Partager :