Archives par mot-clé : nucléaire militaire

Université Catholique de Lille, Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? Les risques existentiels pour notre espèce, le 5 février 2019 – Retranscription

Retranscription de Université Catholique de Lille, Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? Les risques existentiels pour notre espèce, le 5 février 2019. Merci à Eric Muller ! Ouvert aux commentaires.

Bonsoir. Aujourd’hui, dans ce cycle sur la nécessité ou non de déclarer un état d’urgence pour l’humanité, je vais parler plus spécifiquement des risques que nous courons effectivement.

Et là, si on fait un pas en arrière, je ne sais pas, quelque chose de l’ordre de mon enfance ou de mon adolescence : la manière dont nous nous représentons ces risques est extrêmement différente. Il s’est passé en particulier – si j’ai bon souvenir c’était dans les années 70 – quand nous avons découvert que la disparition des dinosaures était liée à un événement cataclysmique. Nous savions bien que les dinosaures avaient disparu, nous ignorions encore aussi que les oiseaux sont des dinosaures et que eux ont survécu et que, effectivement, on parle de la disparition des dinosaures non-aviens maintenant, c’est-à-dire ceux qui ne sont pas des oiseaux. Ça a passionné, bien entendu, aussi les enfants de découvrir que les dinosaures existaient toujours mais qu’ils étaient beaucoup plus petits que ceux qu’on nous montre dans les musées d’histoire naturelle. Continuer la lecture de Université Catholique de Lille, Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? Les risques existentiels pour notre espèce, le 5 février 2019 – Retranscription

Partager :

PLEASE ! UNE BONNE NOUVELLE !, par Olivier Brouwer

Billet invité.

Bonjour Paul,

Tu nous as demandé si aujourd’hui nous avions « le moral ». Une partie de ma journée est passée (entre autres) à :

1. Ecouter ton interview sur France Info : les robots sont prêts à nous remplacer.

2. Lire l’article de Jacques Seignan sur la « Tsar Bomba » (dont j’ai appris l’existence à cette occasion) et aux « Frankenvirus ».

3. Dans la foulée, j’ai enchaîné sur YouTube (par la magie des propositions successives) :
La video proposée par J. Seignan sur la bombe « Tsar »,
– Un reportage d’Arte sur les fûts de déchets nucléaires dans l’Atlantique, puis sur les trois sous-marins nucléaires russes coulés dans l’océan arctique, trois bombes à retardement que le Monsieur chargé de la sécurité de la mer à l’AIEA (dont je ne donne pas le nom par charité chrétienne) ne juge pas utile de faire renflouer,
– Un reportage d’Arte (très bien documenté au demeurant) sur les causes de l’accident du réacteur n° 1 de Fukushima, qui sont – comme toujours dans ce genre de cas – un enchaînement de concours de circonstances où des économies de bouts de chandelle ont fait office de « politique de sécurité »,

4. « Réalité comptable et vérité »,

5. Le record du monde du Rubik’s Cube,

6. « Les vrais aventuristes de la politique », par F. Leclerc.

Ma conclusion : heureusement qu’un moral bas me pousse à en faire davantage et que chez moi, c’est bas de plafond, parce que sinon je me retrouverais comme dans le dessin de CoCo, le type qui dit « c’était super la conférence de Paul Jorion ! » (si tu vois ce que je veux dire…)

Ceci était une supplique pour une bonne nouvelle.

Please ! Une bonne nouvelle ! Je ne sais pas moi, quelque chose sur la sagesse humaine, par exemple (si ça existe encore, ou si ça s’est mis à exister « sui generis »…)…

A bientôt,

Olivier

CoCo 3
© CoCo

Paul Jorion : Une bonne nouvelle, Olivier ? Notre espèce ne changera pas de cap si un sentiment de panique ne s’installe pas (nous en sommes à interdire à un automobiliste sur deux de rouler pour une journée quand l’air est devenu irrespirable, c’est dire si nous en sommes loin !). Merci pour ta contribution modeste à cette tâche indispensable ! Comme je l’ai dit à la Gaîté Lyrique et comme je le répète depuis : « Notre responsabilité vis-à-vis des générations futures ? Faire qu’elles existent ! »

pollution
 

Partager :