Archives par mot-clé : Watergate

Mme Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de Trump à la Maison-Blanche, remet sa démission

Paul Jorion : « Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur », le 11 juin 2019 :

… mais autour de [Trump], on doit avoir la pétoche parce que ce que [John] Dean souligne aussi, c’est que la plupart des gens qui ont acquiescé avec Nixon, qui l’ont aidé au début du processus, qui ont fait un certain nombre de choses, ça s’est très très mal passé pour eux. […] À la lecture de ces 8 pages de Dean déjà, quand Mme Sarah Huckabee Sanders – le porte-parole de Trump qui n’a pas arrêté de dire des bêtises, un certain nombre de ses collaborateurs à la Maison Blanche : Mme Hope Hicks, je ne vais pas ajouter de noms, doivent se sentir un peu mal aujourd’hui parce que M. Dean a fait des parallèles [8 parallèles entre les agissements de Trump et ceux de Nixon à l’époque du Watergate]. Il ne les a pas nommés nommément. Il n’a pas donné leur nom mais un certain nombre de personnes, en lisant ces 8 pages, ont dû avoir des sueurs froides et il est bien possible qu’un jour plus tard, ils les aient toujours.

Partager :
Email This Post Email This Post

Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019 – Retranscription

Retranscription de Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019

Bonjour, nous sommes le mardi 11 juin 2019 et mon exposé va s’appeler « Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur ».

Mais avant, je voudrais vous parler d’un article que je viens de lire dans le Financial Times qui a un rapport avec le fait que mon radiateur est chaud : le chauffage s’est remis en marche parce qu’il fait froid. A Vannes, il faisait 8°C quand je suis sorti ce matin pour faire une course. Ce que l’article dit dans le Financial Times, c’est que, non seulement la température va augmenter mais les écarts au cours de l’année vont augmenter. Je crois que c’est ça que l’on observe en ce moment et ça va faire augmenter la consommation d’électricité. Donc, consommer plus d’énergie, brûler plus de charbon et de pétrole, à moins que l’on emploie du nucléaire, ce qui n’est pas une bonne idée en soi, et ça va encore aggraver le processus. C’est ce que l’on appelle une rétroaction positive. Positive ne veut pas dire que ce soit une bonne chose dans ce cas-ci. Une rétroaction négative, c’est une rétroaction où les effets se neutralisent, diminuent régulièrement : il y a un processus de régulation. Dans une rétroaction positive, il y a un effet d’emballement, le fait que l’on va dans une certaine direction fait que l’on va encore aller davantage dans cette direction-là et, là, c’est de ça que l’on parle. Le réchauffement climatique est dû au fait que nous consommons trop de charbon et trop de pétrole et, pour essayer de compenser ça dans le chauffage chez nous, on va augmenter encore cette consommation.

Continuer la lecture de Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019 – Retranscription
Partager :
Email This Post Email This Post

États-Unis, à 70 jours des élections de mi-mandat

Quelques observations sur les élections américaines à mi-mandat, à partir d’un sondage Reuters-Ipsos publié le 29 août.

Le glissement du vote Républicain vers le vote Démocrate est évalué à -6,8% entre l’élection présidentielle de novembre 2016 et l’élection qui aura lieu dans 70 jours.

Les Démocrates retrouveront sans doute le 6 novembre la majorité au Congrès (Assemblée nationale), mais peut-être pas au Sénat.

Continuer la lecture de États-Unis, à 70 jours des élections de mi-mandat

Partager :
Email This Post Email This Post

Le spectre du Watergate vient hanter Trump & Co.

Hier, vendredi 20 avril 2018, le Parti démocrate américain a déposé une plainte affirmant l’existence contre lui d’une conspiration impliquant des officiels et des hommes d’affaire russes, certains d’entre eux appartenant aux services secrets, le comité de la campagne présidentielle de Donald Trump, dont certains de ses proches comme son fils Donald Trump Jr. et son gendre Jared Kushner, et l’organisation Wikileaks et son président Julian Assange, ce dernier déjà en très vilaine posture : en résidence forcée à l’ambassade de l’Équateur à Londres, et les autorités de ce pays ayant coupé son accès à l’Internet en raison précisément de ses interférences intempestives avec le bon fonctionnement des institutions américaines – du propre point de vue de celles-ci, et désormais donc de l’Équateur également.

Continuer la lecture de Le spectre du Watergate vient hanter Trump & Co.

Partager :
Email This Post Email This Post

Watergate : sentiment de déjà vu

Je vous en dis davantage tout à l’heure (j’écris un papier à propos de la plainte déposée hier par le Parti démocrate américain contre l’équipe de campagne électorale de Donald Trump, certains officiels russes et Wikileaks), mais si vous comprenez l’anglais et que les tournants de l’histoire vous intéressent, regardez Rachel Maddow * hier sur MSNBC, expliquer les premiers instants du scandale de Watergate. « L’histoire se plagie ! », dit-elle pour conclure.

Oui, le sentiment de déjà-vu donne le tournis !

======================================
* Fait jugé significatif par la presse américaine, son audience a désormais dépassé celle du commentateur Sean Hannity, le « porte-parole officieux » de Trump sur Fox News.

Partager :
Email This Post Email This Post