Archives par mot-clé : Zemmourisation

La Covid, la bise et Éric Zemmour …, par Jean-Baptiste Auxiètre

Commençons par une maladie qui fait mourir plutôt les vieux, bien qu’en ce moment ce ne soit pas celle-là qui tue le plus car ceux qui sont en réanimation, ce sont les nourrissons à cause de la bronchiolite, au point que les réanimations pédiatriques soient sur le point de déborder.

Nous refaisons la bise… Nous voulons garder « nos valeurs », quitte à ce que les autres en crèvent d’une crève ou d’une autre avec nos habitudes Moyenâgeuses ! « On tiendra bon…(sic) ». Parce que pour ce qui est des vêtements, la majorité de ces gens attachés aux « valeurs » sont habillés à l’américaine : Jeans et T-shirt et pas chemise et pantalon. Comme quoi ce sont les « valeurs » qui les arrangent et souvent les pires qu’ils veulent conserver… Pour autant une grande partie de la population française veut absolument revenir dans le monde d’avant en contradiction avec la réalité économique, physique et biologique.

Continuer la lecture de La Covid, la bise et Éric Zemmour …, par Jean-Baptiste Auxiètre

Partager :

De quoi la Zemmourisation des esprits est-elle le nom ? par Dalla Vecchia Luigi

Ah la la ! la Zemmourisation des esprits en France, à laquelle fait référence Paul Jorion, de quoi est-elle le nom ?

À mon avis elle se cristallise en réaction du glissement opéré par les politiques, d’une gestion orientée initialement vers les gens et les intérêts nationaux qui s’y rapportent (intérêts stratégiques), à une gestion par les masses économiques dont l’enjeu n’est plus la population, son développement et son bien-être, mais la constante veille à la lubrification d’un business économique mondial dont les retombées sont censées (sans y regarder de trop près) pleuvoir par l’opération du Saint-Esprit d’Adam Smith, sur le citoyen de base ; malheureusement dans une acception de la citoyenneté rabaissée par l’amputation de toute possibilité d’influer sur les orientations économiques. Ce qui se voit dans les médias mainstream, l’économique a disparu des débats, de même que son corollaire par voie de conséquence, « le social », au profit uniquement du sociétal dans une concurrence des causes libertariennes qui veut remplacer les luttes sociales par la conquête de « libertés » anecdotiques ou clientélistes (une liberté qui s’apparente à une consommation).
Continuer la lecture de De quoi la Zemmourisation des esprits est-elle le nom ? par Dalla Vecchia Luigi

Partager :

La France ainsi qu’une bonne partie de l’Europe sont devenus des pays post-développés !, par Jean-Baptiste Auxiètre

Premièrement, nous utilisons certes de nouvelles technologies mais nous ne les concevons plus et ne les fabriquons plus. En Europe nous sommes incapables de concevoir ou de fabriquer un micro-processeur pour un smartphone ou une tablette ou un ordinateur, ni d’assembler ces derniers, et quand cela reste le cas ce n’est vraiment plus qu’à la marge.

Deuxièmement, les anciennes technologies du XXe siècle sont toujours celles sur lesquelles nous misons en confondant la fin et les moyens. Pour la voiture et l’avion nous croyons que d’en fabriquer est une fin, alors que cela n’est qu’un moyen pour être en relation avec les autres, mais avec l’arrivée massive de la visio-conférence cette fin est beaucoup moins pertinente. De plus, le tourisme de masse était lié au fait que les vols étaient principalement financés par les clients professionnels hors vacances qui payaient plein pot leur trajet et rentabilisaient les trains et les avions, et si ceux-ci disparaissent, il n’y aura plus d’avions ou de trains disponibles ou rentables pour les périodes dans l’année de vacances à bas coût. On voit la déroute financière dans laquelle est entrainée la SNCF après avoir parié sur la rentabilité des clients professionnels en excluant une partie de ses clients historiques moins riches au profit (sic) du bus.

Continuer la lecture de La France ainsi qu’une bonne partie de l’Europe sont devenus des pays post-développés !, par Jean-Baptiste Auxiètre

Partager :