Le temps est venu, par Cécile Asanuma-Brice

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Le temps est venu de sortir du choc pour aborder les raisons du marasme actuel et tenter de sortir de l’ellipse de violence que nos pays alimentent. Ces raisons mûrissent dans nos sociétés de production – consommation depuis maintenant plus d’un siècle et en même temps la vérolent lentement.

Continuer la lecture de Le temps est venu, par Cécile Asanuma-Brice

Partager

L’Europe n’aide pas les pauvres, pourquoi aiderait-elle les migrants ?, par Vincent Rey

C’est presque indécent de répéter ce que tout le monde sait, que la condition des migrants est horrible. Notre conscience est heurtée par ces processions de femmes, d’hommes, et d’enfants, partant à l’aventure sur les routes, s’embarquant sur des bateaux qui chavirent. Et tout particulièrement en France, car cet exode nous rappelle de triste mémoire l’exode de 1939, ces milliers de gens partis du jour au lendemain sur les routes, parmi lesquels, il y avait mes grands parents, et mon père, alors âgé de 6 ans.

Continuer la lecture de L’Europe n’aide pas les pauvres, pourquoi aiderait-elle les migrants ?, par Vincent Rey

Partager

Les robots-tueurs ne sont plus de la science-fiction, par Roberto Boulant

Billet invité

Ce 8 juillet 2016 restera peut-être dans l’Histoire comme le jour où un robot a tué pour la première fois un être humain. Bien sûr ça n’est pas stricto sensu exact, les drones armés (UAV) ont déjà tué des milliers de fois et surtout, l’ordre de tir est toujours donné par un opérateur humain. Mais ce qui fera peut-être la force symbolique de ce 8 juillet et le maintiendra dans nos mémoires, est le fait que le robot n’a pas été utilisé par une armée dans une zone de guerre, mais par la police et dans un pays en paix.

Continuer la lecture de Les robots-tueurs ne sont plus de la science-fiction, par Roberto Boulant

Partager

Michel Rocard (1930 – 2016)

Dans les années où j’étais lycéen (1958 – 64), Michel Rocard était la principale référence de mon professeur d’instruction civique. C’est l’âge où l’on échafaude, puis fortifie, ses convictions, et la pensée-Michel-Rocard m’était devenue mon sens commun.

Continuer la lecture de Michel Rocard (1930 – 2016)

Partager

Je suis désolée, je n’arrive pas à me dire que mes réflexions peuvent intéresser les lecteurs de votre blog, par Isabelle Joly

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Ce n’est pas une posture de ma part, mais si j’analyse les choses, il me semble qu’ils viennent chercher une certitude que tout ça va avoir lieu. Il y a une fascination de l’humain pour la catastrophe, y compris chez moi.

Continuer la lecture de Je suis désolée, je n’arrive pas à me dire que mes réflexions peuvent intéresser les lecteurs de votre blog, par Isabelle Joly

Partager

Je réponds au questionnaire d’Isabelle Joly

Si vous aviez de l’argent, vous baisseriez la cadence ? Vous vous autoriseriez à souffler, peut-être ?

Je l’espère ! Dans quelle mesure, c’est difficile à dire, il y a deux urgences : la mienne, et celle du monde autour de moi. Celle du monde ne risque pas de diminuer beaucoup malheureusement !

Continuer la lecture de Je réponds au questionnaire d’Isabelle Joly

Partager

Mon cerveau se mit à hurler, par Isabelle Joly

Billet invité.

Je suis bien au chaud. Ma maison est plutôt petite, elle s’est rapetissée au fur et à mesure que je grandissais.

Il paraît que c’est une perception normale, qu’en grandissant ce qui nous paraît très grand avec les souvenirs reprend des proportions plus justes.
Continuer la lecture de Mon cerveau se mit à hurler, par Isabelle Joly

Partager

Mon cerveau se mit à me hurler : TU VAS MOURIR !, par Pascal

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Belle expérience partagée, dans un article de Slate, de l’homme contraint de dominer sa raison alors que ses sens le bernent par l’entremise de la réalité virtuelle. Et nous nous découvrons incapables de marcher deux mètres sur un câble posé sur de la moquette.

Continuer la lecture de Mon cerveau se mit à me hurler : TU VAS MOURIR !, par Pascal

Partager

L’exception de feu, par ThomBillabong

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Cher Paul,

Le récent drame d’Orlando est hélas le dernier d’une très longue liste.

Continuer la lecture de L’exception de feu, par ThomBillabong

Partager

Le « Brexit » et les présidentielles de 2017 en France, par Michel Leis

Billet invité.

Le référendum sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne se rapproche à grands pas, le camp favorable à la sortie progresse fortement dans les derniers sondages (à l’heure où j’écris ces lignes, l’inadmissible et dramatique assassinat de la députée travailliste Jo Cox pourrait influencer les résultats). Vu de France, on aimerait se réjouir du grand coup de pied dans la fourmilière européenne, mais quand on regarde les arguments qui ont fait mouche durant cette campagne, on peut aussi légitimement s’inquiéter pour le débat présidentiel de 2017.

Continuer la lecture de Le « Brexit » et les présidentielles de 2017 en France, par Michel Leis

Partager

Le temps qu’il fait le 17 juin 2016 – 01

J’ai commencé ma vidéo en sachant ce que j’allais dire. J’ai immédiatement déraillé dans une autre direction. Quelque chose que j’avais sur le coeur et qui a pris le dessus.

Bonjour, nous sommes le vendredi 17 juin 2016.

Et aujourd’hui, je vous parle d’un seul sujet, c’est de la lutte des classes, et je vais l’illustrer par deux éléments d’actualité. Je pense tout de suite à un troisième, aussi : la mort de Jo Cox. Les Anglais ont leur Jaurès, ce qui n’est pas une bonne chose. Les gens qui ont des idées, les gens qui veulent changer les choses, on les assassine. C’est comme ça qu’on fait chez les êtres humains : on les empêche de continuer, des fois qu’ils feraient basculer les choses dans la bonne direction.

Bon, eh bien, c’est pas de ça que je voulais parler. Je vous l’ai dit, je voulais parler de la lutte des classes, mais enfin, il y a des choses, toujours, qui s’imposent.

Continuer la lecture de Le temps qu’il fait le 17 juin 2016 – 01

Partager

Piqûre de rappel : Le champ dévasté de nos libertés, d’Iris DeMent, le 7 avril 2014

Première mise en ligne

Bon les gars, ce matin, c’est mou, mou ! Alors qu’il faut faire un tube en français de Wasteland of the Free de Iris DeMent. Alors je me suis fendu de ma version à moi pour redonner du moral aux troupes.

Le champ dévasté de nos libertés

Les pasteurs à la télé nous disent de voter pour la droite et d’investir dans leur mine d’or
Ils crient très fort qu’ils sont les disciples du Christ
Ils me font penser à plein de trucs mais Jésus n’en fait pas partie
J’ai l’impression de vivre sur le champ dévasté de nos libertés !

Continuer la lecture de Piqûre de rappel : Le champ dévasté de nos libertés, d’Iris DeMent, le 7 avril 2014

Partager

Le dimanche matin, sur le Blog de PJ, il faut de la bonne humeur !

Vous avez dû remarquer que sauf quand plus de 700 migrants meurent d’un coup, la presse s’en fout des réfugiés. Nous, on en parle, presque tous les jours. Nous prêchons dans le désert comme sur tout le reste.

Continuer la lecture de Le dimanche matin, sur le Blog de PJ, il faut de la bonne humeur !

Partager

REQUIEM : le temps alloué était dépassé…, par Philippe Soubeyrand

Ce texte a été rendu permanent sur le Blog sous la forme très accessible d’une Page dans la colonne de gauche.

REQUIEM : le temps alloué était dépassé…

Note de l’auteur :

L’anticipation que je vous propose ici est avant tout dédiée aux enfants. Elle renvoie aux références permettant de rendre l’ensemble robuste. Libre à chacun de se faire sa propre opinion, sauf que nous n’avons plus le choix. Nous devons agir maintenant et non demain…

Fig1b-Mars_NASA_2016

Hubble Takes Mars Portrait Near Close Approach – Image Hubble publiée le 19 mai 2016 par NASA Goddard Space Flight Center – NASA, ESA, the Hubble Heritage Team (STScI/AURA), J. Bell (ASU), and M. Wolff (Space Science Institute) – (CC BY 2.0) [1].

Continuer la lecture de REQUIEM : le temps alloué était dépassé…, par Philippe Soubeyrand

Partager

PIQÛRE DE RAPPEL : Insistance de 68, par Christian Laval

Originellement publié le 19 janvier 2008.

I

Notre génération

Il n’y a peut-être jamais eu de génération sur le compte de laquelle et à propos de laquelle on a plus menti, déformé, trafiqué, que celle de 68. Ce travestissement se fait au nom de l’histoire et des données politiques (écroulement du communisme), au nom aussi du destin de quelques-uns qu’on a sommairement désignés comme les représentants officiels d’une génération politiquement vaincue mais culturellement gagnante. Ceux-là, dont les noms courent sur les lèvres des gens informés, seraient les incarnations durables de l’événement, les porteurs de sa mémoire, les détenteurs de son sens. Le dérisoire de la chose est trop évident pour s’y arrêter. Continuer la lecture de PIQÛRE DE RAPPEL : Insistance de 68, par Christian Laval

Partager

Fin du parti pris de fin de partie pour l’humanité, par Isabelle Joly

Billet invité.

Cet horizon indépassable qui vient, peut être paralysant quant à certaines actions à entreprendre.

Ces actions n’empêcheront pas ce qui vient, mais changeront notre rapport à ce futur.

Continuer la lecture de Fin du parti pris de fin de partie pour l’humanité, par Isabelle Joly

Partager

Haneke, Mad Max, et la guerre de tous contre tous, par Isabelle Joly

Billet invité.

Je n’aime pas les films de Haneke. Ou plutôt, je n’ai jamais vu de film de Haneke, mais je crois que si j’en voyais, je ne les aimerais pas. Je me suis fait une idée de son œuvre à travers les critiques que j’ai lues. Et c’est vrai que ce n’est pas très objectif.

Continuer la lecture de Haneke, Mad Max, et la guerre de tous contre tous, par Isabelle Joly

Partager