Grèce : La démocratie introuvable ! par Yorgos Mitralias

Billet invité.

En matière de déni de démocratie, il y a eu évidemment l’illustre précèdent du résultat, jamais respecté, du referendum français de 2005 sur la constitution européenne. Quand même, ce qui s’est passé en Grèce en ce funeste mois de juillet 2015, n’a pas son pareil dans l’histoire de l’Europe (anti-)démocratique. Jugez-en par vous-même…

Continuer la lecture de Grèce : La démocratie introuvable ! par Yorgos Mitralias

Partager

WOLFGANG SCHÄUBLE ISOLÉ, par François Leclerc

Billet invité.

Même si elle est fort tardive, comment ne pas relever la réaction de Pierre Moscovici dans le Financial Times ? « La Grèce ne peut pas être éternellement condamnée à l’austérité » est titré son article qui, pour la première fois, ne se contente pas de prendre ses distances avec la position du gouvernement allemand mais s’y oppose clairement.

Continuer la lecture de WOLFGANG SCHÄUBLE ISOLÉ, par François Leclerc

Partager

L’INCERTITUDE FAITE REINE, par François Leclerc

Billet invité.

Le décor de la nouvelle crise grecque est planté. En faisant adopter par le Parlement deux modestes mesures sociales – que les députés de Nouvelle Démocratie ont annoncé voter ce soir – Alexis Tsipras a voulu montrer qu’il conservait malgré tout des marges de manœuvre. Mais c’est loin d’être gagné malgré les réactions qu’il suscite en sa faveur.

Continuer la lecture de L’INCERTITUDE FAITE REINE, par François Leclerc

Partager

LE JEU DE QUILLES GREC, par François Leclerc

Billet invité.

À la recherche d’un accord politique, Alexis Tsipras n’a pas apprécié l’intervention publique des deux dirigeants du FMI. Lier au nom de la clarté, comme ils l’ont fait, taux d’excédent budgétaire obligatoire et mesures d’austérité ne fait pas son affaire, car il s’efforce au contraire de les dissocier. Conscient qu’il n’obtiendra pas de diminution du taux de 3,5%, tout du moins dans une première période qui reste à ce stade des discussions indéfinie, il cherche à éviter que d’autres mesures ne lui soient imposées.

Continuer la lecture de LE JEU DE QUILLES GREC, par François Leclerc

Partager

GRÈCE : LE PIÈGE SE REFERME, par François Leclerc

Billet invité.

Alexis Tsipras va-t-il pouvoir échapper au piège dans lequel il se débat ? Faute d’un accord entre deux de ses créanciers – le FMI et le Mécanisme européen de stabilité (MES) – il risque de vite devoir se résoudre à déclencher des élections anticipées, qu’il perdra, pour ne pas avoir à assumer la suite des évènements. Ce sera la fin d’un parcours qu’il aurait pu s’éviter, l’échec de ce qu’il aura jusqu’au bout tenté.

Continuer la lecture de GRÈCE : LE PIÈGE SE REFERME, par François Leclerc

Partager

L’ITALIE ET LA GRÈCE, DÉVERSOIRS DE L’EUROPE, par François Leclerc

Billet invité.

Soucieuse de préserver les dernières économies des réfugiés, qui ont souvent vendu tous leurs biens pour fuir la guerre, Angela Merkel a déclaré dans son allocution hebdomadaire en Allemagne « nous ne pouvons pas accepter que des gens payent beaucoup d’argent pour risquer leur vie ! ». Comme c’est bien dit.

Continuer la lecture de L’ITALIE ET LA GRÈCE, DÉVERSOIRS DE L’EUROPE, par François Leclerc

Partager

Italie, Espagne, Grèce : TROIS EXPRESSIONS D’UNE MÊME CRISE, par François Leclerc

Billet invité.

Le camouflet à Matteo Renzi que représente l’éclatante victoire du Non à son référendum constitutionnel est venu « des familles de la classe moyenne appauvries par la crise économique, des jeunes sans travail, des ouvriers qui se sentent menacés par les migrants et des employés dont les salaires ne suffisent plus. C’est le peuple de la révolte, expression du même malaise qui a produit le Brexit au Royaume-Uni et a porté Donald Trump à la Maison Blanche ». Telle est l’analyse que propose le quotidien La Stampa.

Continuer la lecture de Italie, Espagne, Grèce : TROIS EXPRESSIONS D’UNE MÊME CRISE, par François Leclerc

Partager

LA GRÈCE AUX ARRÊTS DE RIGUEUR, par François Leclerc

Billet invité.

Le sort réservé à la Grèce revient sur le tapis le 5 décembre prochain, date de la prochaine réunion de l’Eurogroupe. Une nouvelle batterie de réformes visant à déréguler le marché du travail fait encore obstacle à un accord qui permettrait d’engager la discussion sur la dette grecque, tant de fois promise et toujours reculée.

Continuer la lecture de LA GRÈCE AUX ARRÊTS DE RIGUEUR, par François Leclerc

Partager

MÊME UN PETIT VIRAGE, EN SONT-ILS CAPABLES ? par François Leclerc

Billet invité.

Dans l’attente du résultat des présidentielles américaines, ce lundi est déjà un jour remarquable. Que ce soit en Italie ou en Grèce, au Royaume-Uni ou à l’échelon européen, les processus mal engagés suivent leurs cours péniblement et tout parait enclenché pour se poursuivre ainsi.

Continuer la lecture de MÊME UN PETIT VIRAGE, EN SONT-ILS CAPABLES ? par François Leclerc

Partager

Trends – Tendances, Le coupable ignoré : le Credit-default Swap (CDS), le 27 octobre 2016

Si l’on jette un regard en arrière sur la période qui s’étend du début de la crise des subprimes à aujourd’hui, et que l’on s’efforce d’assigner des responsabilités pour les misères qui continuent d’être les nôtres, on s’étonne de voir apparaître, toujours plus clairement, non pas un être humain, mais un produit financier dérivé : le Credit-default swap ou CDS.

Continuer la lecture de Trends – Tendances, Le coupable ignoré : le Credit-default Swap (CDS), le 27 octobre 2016

Partager

LES RÉFUGIÉS, CE NAUFRAGE DE L’EUROPE, par François Leclerc

Billet invité.

La frontière maritime de la Turquie avec la Grèce reste fermée pour les réfugiés, les autorités turques ayant en contrepartie les mains libres pour mener leurs offensives militaires contre les Kurdes en Irak et en Syrie. Continuer la lecture de LES RÉFUGIÉS, CE NAUFRAGE DE L’EUROPE, par François Leclerc

Partager

DU DÉMANTÈLEMENT DE L’EUROPE A SON IMPLOSION, par François Leclerc

Billet invité.

Inexorablement, la crise politique européenne s’approfondit. La liste des partis classés à gauche ou au centre gauche atteints par une fracture interne s’allonge : le Labour britannique et le PSOE l’ont initié, le Parti démocrate italien et Syriza les y rejoignent.

Continuer la lecture de DU DÉMANTÈLEMENT DE L’EUROPE A SON IMPLOSION, par François Leclerc

Partager

LA DEUTSCHE BANK, IL NE MANQUAIT PLUS QUE CELA ! par François Leclerc

Billet invité.

La Deutsche bank a connu hier une nouvelle journée noire, son action dévissant de 7%, la valeur de ses obligations hybrides (contingentes et convertibles) diminuant de 3% et le spread de ses CDS augmentant de 250 points. En dix-huit mois, son action a perdu les 2/3 de sa valeur. Après le gouvernement italien, c’est au tour de Berlin d’être aux prises avec sa crise bancaire, et d’être coincé entre un bail-in réglementaire aux conséquences imprévisibles ou inacceptables politiquement, et un bail-out circonvenant aux dispositions de l’Union bancaire tout aussi désastreux en période électorale.

Continuer la lecture de LA DEUTSCHE BANK, IL NE MANQUAIT PLUS QUE CELA ! par François Leclerc

Partager

LE PIRE N’EST PAS TOUJOURS SÛR, par François Leclerc

Billet invité.

Dans son rapport annuel, le FMI persiste et signe à propos de la Grèce : « Les objectifs actuels des autorités restent irréalistes, en conservant l’hypothèse que la Grèce atteindra et maintiendra des excédents primaires de 3,5% du PIB pendant plusieurs décennies malgré des taux de chômage à deux chiffres ». Pour ensuite réaffirmer que « un nouvel allègement de la dette est nécessaire pour qu’elle soit viable. »

Continuer la lecture de LE PIRE N’EST PAS TOUJOURS SÛR, par François Leclerc

Partager

AU LARGE DE NOS CÔTES, MANANTS ! par François Leclerc

Billet invité.

D’une manière ou d’une autre, les dirigeants européens vont être rattrapés par l’exode qui se poursuit malgré le verrouillage des frontières et les dangers de la traversée de la Méditerranée. La raison est simple à comprendre : les réfugiés n’ont pas le choix et fuient des situations insoutenables. Mais en attendant, les qualifier de migrants pour banaliser leur situation et justifier le sort qui leur est réservé est inqualifiable.

Continuer la lecture de AU LARGE DE NOS CÔTES, MANANTS ! par François Leclerc

Partager

Le FMI avoue avoir immolé la Grèce pour le compte de l‘Eurogroupe, par Yanis Varoufakis

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Cette semaine a débuté avec un débat au parlement grec, lancé par l’Opposition Officielle (le principal – mais pas le seul – supporter de la troïka à l’intérieur de la Grèce), avec pour objectif final de me faire inculper pour avoir osé contrer la troïka lorsque je fus ministre des finances durant les six premiers mois de 2015. Continuer la lecture de Le FMI avoue avoir immolé la Grèce pour le compte de l‘Eurogroupe, par Yanis Varoufakis

Partager

Le mystérieux coup de force au FMI en avril 2010 (avis aux Sherlock Holmes amateurs du mois d’août…)

Ouvert aux commentaires.

Voilà de quoi il s’agit : il y a un mystère à résoudre. Je fouine et j’avance mais il faut être plus nombreux, alors si vous avez du temps à perdre (qui est du temps à gagner pour le genre humain of course) et que vous lisez l’anglais, travaillons tous ensemble à percer ce mystère.

Continuer la lecture de Le mystérieux coup de force au FMI en avril 2010 (avis aux Sherlock Holmes amateurs du mois d’août…)

Partager

Europe : LE CHARME MALÉFIQUE DU SURPLACE, par François Leclerc

Billet invité.

Le bon docteur Wolfgang Schäuble ayant payé de sa personne, la Commission a finalement décidé de ne pas recommander de sanctions pour déficit excessif à l’encontre de l’Espagne et du Portugal. Seul un quarteron de prêtres de la religion féroce – alliés de toujours du gouvernement allemand – a résisté avant de finalement se ranger derrière une unité de façade.

Continuer la lecture de Europe : LE CHARME MALÉFIQUE DU SURPLACE, par François Leclerc

Partager

UNE BONNE OCCASION DE RATÉE EN GRÈCE, par François Leclerc

Billet invité.

En dépit de la tentative du FMI d’amoindrir son recul en marquant spectaculairement sa différence, le ministre des finances allemand a pour l’essentiel remporté la première manche. D’ici à la fin de l’année, rien ne changera : la restructuration de la dette grecque restera à son point mort et le FMI maintiendra sa présence dans le dispositif, sans toutefois participer au financement du 3ème plan de sauvetage.

Continuer la lecture de UNE BONNE OCCASION DE RATÉE EN GRÈCE, par François Leclerc

Partager