IRRÉSISTIBLE GLISSADE, par François Leclerc

Billet invité.

Les apparences sont sauves : à la demande instante des autres créanciers de la Grèce, le chef de mission du FMI a finalement rejoint Athènes pour participer aux négociations du nouveau plan selon un statut laissé dans le vague, et la Commission fait valoir pour justifier sa présence en pointillés que les discussions suivent « un processus en deux étapes », le FMI ayant « une série différente de procédures et un calendrier différent ». Ouf ! la question de la grande discorde est repoussée, on ne parlera de la dette grecque que plus tard !

Continuer la lecture de IRRÉSISTIBLE GLISSADE, par François Leclerc

Partager

L’Union Européenne respecte-t-elle les conventions de Genève ?, par Serge Boucher

Billet invité.

Si ceux qui s’étaient réjouis de l’arrivée au pouvoir de Syriza ont bien des raisons d’être contrariés, leurs ennemis idéologiques semblent réticents à savourer leur victoire. Les économistes néo-libéraux allemands, par exemple, sont semble-t-il très en colère contre les soutiens de Syriza, spécifiquement les prix Nobel Joseph Stiglitz et Paul Krugman, qu’ils décrivent comme « impolis », « inconscients » des traités européens, et « paléo-Keynesiens ».

Continuer la lecture de L’Union Européenne respecte-t-elle les conventions de Genève ?, par Serge Boucher

Partager

LE PIÈGE SE REFERME, par François Leclerc

Billet invité.

Il n’y a pas trente-six logiques à la crise grecque, et le FMI vient de le confirmer en conditionnant sa participation au nouveau plan de roulement de la dette du pays. Pour justifier son retrait, il fait valoir que la Grèce n’étant pas solvable, sa dette doit être restructurée et, pour adopter un point de vue publiquement balancé, que des efforts doivent être fait des deux côtés, créanciers et débiteur. La donne en ressort décidément injouable.

Continuer la lecture de LE PIÈGE SE REFERME, par François Leclerc

Partager

LA PORTE S’OUVRE, PROFITONS-EN ! par François Leclerc

Billet invité.

En s’installant à l’échelle européenne, le dernier stade de la crise politique est engagé. Au vu du désastre qu’elle représente, la Grèce a catalysé un débat qui part dans tous les sens. Il ne porte plus qu’accessoirement sur ce qui va advenir d’elle, mais sur le sort de l’Europe, au prétexte que son fonctionnement a été mis à mal et qu’il faut faire quelque chose, mais quoi ?

Continuer la lecture de LA PORTE S’OUVRE, PROFITONS-EN ! par François Leclerc

Partager

SOINS PALLIATIFS POUR UNE EUROPE EN FIN DE VIE, par François Leclerc

Billet invité.

La discipline fait la force des armées. C’est tout le sens des toutes nouvelles recommandations du Conseil des experts économiques allemands, qui bénéficient du statut de « sages », c’est-à-dire au-dessus de la mêlée. D’où l’importance de leur conclusion : un pays – « non coopératif en permanence » et incapable de faire face à ses dettes – doit quitter l’euro en dernier ressort. Nous n’en sommes plus à la suspension de quelques années proposée à la Grèce par Wolfgang Schäuble.

Continuer la lecture de SOINS PALLIATIFS POUR UNE EUROPE EN FIN DE VIE, par François Leclerc

Partager

NE PAS ÊTRE EN RETARD D’UN MÉTRO… par François Leclerc

Billet invité.

Dans les propos tenus par Yanis Varoufakis à ses interlocuteurs de l’Official Monetary and Financial Institutions forum de Londres, les préparatifs d’un réseau alternatif de paiement interne à la Grèce ont le plus retenu l’attention en raison de leur caractère spectaculaire. Sa description des divergences au sein du camp des créanciers est pourtant autrement plus instructive et éclairante pour l’avenir des négociations qui viennent d’être à nouveau engagées.

Continuer la lecture de NE PAS ÊTRE EN RETARD D’UN MÉTRO… par François Leclerc

Partager

GRÈCE ET EUROPE, UN MÊME DESTIN, par François Leclerc

Billet invité.

Le second round de l’affrontement entre la Grèce et ses créanciers promet d’être aussi dense que le premier. Le FMI introduit une variante avec le précédent en refusant d’entrée de jeu tout report de la discussion sur la dette, ce qui a contribué à un cafouillage de départ ne devant pas qu’à des questions présentées comme « logistiques ». Les chefs de mission de la BCE, de la Commission, du FMI et du Mécanisme européen de stabilité (MES) ne rejoindront leurs équipes que dans un deuxième temps cette semaine. Une centaine d’experts en tous genres seront présents à Athènes pour à nouveau mettre le pays sous tutelle.

Continuer la lecture de GRÈCE ET EUROPE, UN MÊME DESTIN, par François Leclerc

Partager

LEUR EUROPE AU BOUT DU CHEMIN, par François Leclerc

Billet invité.

La première réunion de finalisation du 3ème plan est annoncée se tenir aujourd’hui à Athènes : il n’y a pas de temps à perdre si, comme annoncé à Athènes et à Bruxelles, les négociations doivent être bouclées à temps pour qu’un premier transfert de fonds intervienne, permettant au gouvernement grec d’honorer son remboursement à la BCE du 20 août prochain. Dans le cas contraire, un nouveau crédit-relais devra être trouvé pour attendre leur conclusion et éviter un défaut de paiement. L’idée qui domine est de ne pas s’engager dans de nouvelles interminables négociations qui risqueraient de s’enliser et qui contribueraient à la poursuite de l’effondrement de l’économie, accentuant un fait déjà largement accompli.

Continuer la lecture de LEUR EUROPE AU BOUT DU CHEMIN, par François Leclerc

Partager

UNE RÉMISSION TOUTE PROVISOIRE, par François Leclerc

Billet invité.

À pas successifs, le gouvernement grec se rapproche du début des négociations du 3ème plan de sauvetage du pays. Le Parlement à adopté à deux reprises de nouvelles mesures conditionnant leur ouverture, les voix des partis d’opposition suppléant aux défections des députés de Syriza, celles-ci ayant légèrement diminué par rapport au scrutin précédent (35 non ou abstentions contre 39).

Continuer la lecture de UNE RÉMISSION TOUTE PROVISOIRE, par François Leclerc

Partager

UN DÉBAT SUR L’EUROPE MINÉ PAR LA GRÈCE, par François Leclerc

Billet invité.

La Grèce a révélé l’épuisement d’une Europe en bout de course. Non seulement en raison de son fonctionnement défectueux, comme on entend beaucoup dire, mais avant tout à cause de sa politique. La rigueur budgétaire devait permettre le désendettement et l’amélioration de la compétitivité entraîner le retour de la croissance, mais cela ne se concrétise toujours pas, les années passant.

Continuer la lecture de UN DÉBAT SUR L’EUROPE MINÉ PAR LA GRÈCE, par François Leclerc

Partager

« Esprit, es-tu las ? » Une lettre à l’Élysée, par Zébu

Billet invité

Faut-il que l’Europe soit en si mauvaise posture qu’il faille en appeler aux mânes des grands ancêtres ?

Dans une tribune publiée au Journal du dimanche, Monsieur le Président de la République, vous rendez hommage à Jacques Delors, qui, il y a 30 ans, relançait la construction européenne, notamment avec l’idée d’un marché puis d’une monnaie unique. Ce serait l’insuffisance d’Europe, et non l’inverse, qui serait délétère selon vous. Vous proposez donc que la France soit à l’avant-garde, avec d’autres nations européennes, d’une intégration plus poussée de l’Europe, proposition que vous reprenez à Jacques Delors : parlement et gouvernement de la zone euro gérant un budget fédéral.

Continuer la lecture de « Esprit, es-tu las ? » Une lettre à l’Élysée, par Zébu

Partager

GRÈCE : LA SUITE EN QUESTIONS, par François Leclerc

Billet invité.

La partie engagée avec la Grèce est loin d’être finie. Très rares sont ceux qui parient sur la réussite du processus engagé par le sommet européen, tant les obstacles sont nombreux. De tous côtés sont apparues des fissures qui ne demandent qu’à s’élargir, des obstacles qui devront être franchis.

Continuer la lecture de GRÈCE : LA SUITE EN QUESTIONS, par François Leclerc

Partager

GRANDE POLITIQUE ET PETITS CALCULS, par François Leclerc

Billet invité.

Parlant de Wolfgang Schäuble, Yanis Varoufakis déclarait, du temps où il le fréquentait assidûment lors des réunions de l’Eurogroupe, qu’il était le seul de ses interlocuteur à avoir « de la substance ». On ne peut pas en effet reprocher au ministre allemand des convictions pro-européennes affirmées pourvues d’une incontestable cohérence. A bien y regarder, c’est d’ailleurs à leur source que François Hollande vient de puiser ses propositions d’une avant-garde européenne, dans l’intention de ne pas perdre totalement la main.

Continuer la lecture de GRANDE POLITIQUE ET PETITS CALCULS, par François Leclerc

Partager

L’Europe à la croisée des chemins, par Zébu

Billet invité.

Le gouvernement grec a donc fait voter la première série de lois à la Vouli, condition sine qua non au déblocage d’un prêt relais pour faire face aux échéances à venir en juillet. Ce faisant, une partie non négligeable du gouvernement et des députés de Syriza a refusé de voter cette loi, produisant ainsi une reconfiguration quasi immédiate du gouvernement grec, en attendant qu’une éventuelle reconfiguration politique, au sein de Syriza, n’intervienne, soit lors d’un congrès, soit par des élections provoquées. Rajouter une crise politique à celle en cours n’est pourtant pas l’objet de M. Tsipras, qui ‘fera le job’ comme on dit : s’il peut s’éviter et éviter à la Grèce une seconde crise politique dans un laps de temps qui puisse être le plus long possible, le premier ministre grec le fera autant qu’il le pourra.

Continuer la lecture de L’Europe à la croisée des chemins, par Zébu

Partager

QUAND LA GRANDE POLITIQUE S’EN MÊLE… par François Leclerc

Billet invité.

Essayant de desserrer l’étau que le gouvernement allemand met en place, Francois Hollande propose de former une « avant-garde » de la zone euro pourvue d’un gouvernement et d’un parlement. Quels pays en feront partie et quelle en sera la politique ? Interrogé, François Hollande a répondu qu’il pensait avant tout à la France, à l’Allemagne et à l’Italie *.

Continuer la lecture de QUAND LA GRANDE POLITIQUE S’EN MÊLE… par François Leclerc

Partager

COMMENT VONT-ILS RETOMBER SUR LEURS PIEDS ? par François Leclerc

Billet invité.

Les couteaux s’aiguisent afin de préparer la négociation du 3ème plan de sauvetage. Wolfgang Schäuble a pris les devants dans un entretien à Der Spiegel en menaçant de démissionner si sa ligne dure n’était pas suivie par la chancelière. Dans une interview au journal grec To Vima proche du gouvernement, Michel Sapin coupe court à toute velléité de renégocier l’accord-cadre du sommet européen, qui « doit être respecté dans toutes ses composantes par toutes les parties ». Faut-il croire, pour qu’il évoque le contraire, que la tentation en existe, en s’appuyant sur le profond scepticisme ambiant ? Il en profite pour déclarer avoir réagi « très vivement » à la proposition appuyée de Wolfgang Schäuble de sortie temporaire de l’euro de la Grèce, car « soit on sort de l’euro, soit on y reste. S’il y a une possibilité de sortie temporaire, toute l’union [monétaire] est remise en question ».

Continuer la lecture de COMMENT VONT-ILS RETOMBER SUR LEURS PIEDS ? par François Leclerc

Partager

Union Européenne – Non à la barbarie coloniale, par Roberto Boulant

Billet invité.

Oh ! nous savons bien que ceux qui vivent sous l’Union Européenne, les esclaves de S.M. le roi Marché ne sont pas moins cruellement torturés. Nous savons bien qu’en Grèce, en Espagne, de toutes les colonies, à quelque peuple qu’elles appartiennent, montent les mêmes plaintes, les mêmes hurlements de douleur vers le ciel sourd. Nous savons, hélas ! cette vieille et terrible histoire. Voilà quarante ans que les prêtres de la Religion Féroce se disputent entre eux l’extermination des états-sociaux européens. C’est ce que l’on appelle la civilisation moderne.

Continuer la lecture de Union Européenne – Non à la barbarie coloniale, par Roberto Boulant

Partager

WOLFGANG SCHÄUBLE N’A PAS TOTALEMENT TORT ! par François Leclerc

Billet invité.

« Nous allons maintenant voir s’il y a une voie pour un nouveau programme, étant donné l’invraisemblable augmentation des besoins de financement ». C’est dans cet esprit dubitatif que Wolfgang Schäuble aborde les prochaines négociations sur le 3ème plan de sauvetage grec dans le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Continuer la lecture de WOLFGANG SCHÄUBLE N’A PAS TOTALEMENT TORT ! par François Leclerc

Partager

« Penser tout haut l’économie avec Keynes », en librairie le 2 septembre

jorion
Comment reconstruire la réflexion économique après la crise de 2007 et la débâcle d’une « science » aux ordres de la finance ? En quoi la lecture de Keynes peut-elle nous y aider ?
====================================

La crise grecque de 2010

La prime du Credit-default Swap s’exprime comme un pourcentage du montant de l’emprunt sur lequel porte le CDS, somme à verser annuellement. Un paiement initial a lieu à l’ouverture du contrat, la prime est ensuite renouvelée périodiquement, généralement trimestriellement. Un CDS court sur un certain nombre d’années, généralement cinq.

Continuer la lecture de « Penser tout haut l’économie avec Keynes », en librairie le 2 septembre

Partager

Que lisez-vous, Monseigneur ? Des mots, des mots, des mots ! (Hamlet)

« L’Union se fonde sur les valeurs indivisibles et universelles de dignité humaine, de liberté, d’égalité et de solidarité ; elle repose sur le principe de la démocratie et le principe de l’État de droit ».

Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne

Partager