6 réflexions sur « Veille effondrement #2 – Grèce : Évacuation dans l’île d’Eubée »

  1. Eubée…
    Août 1974, quelques semaines avant la chute des Colonels. Camping sauvage, quasi à la belle étoile. Petit matin bleu méditerranée, étincelant de lumière. Et là tout près, perchée sur un olivier: une chouette chevêche. Athene noctua, la chevêche d’Athena. Accompagnée d’un rameau d’olivier, elle figurait sur les monnaies antiques d’Athènes. Et encore aujourd’hui sur les pièces de un euro de l’Etat hellénique. Symbole de la sagesse. Les dieux sont partis. La sagesse aussi.

  2. Impossible d’éteindre un feu sur une ile… et pourtant il ne manque pas d’eau, un comble.
    Par contre pas de moyen, pas d’anticipation… tristesse

    1. J’entendais (avant-hier sauf erreur) dans « Cdsl’Air » un « spécialiste » déclarer dans la même phrase… (en substance) :

      « La France a envoyé 5 Canadairs vers la Grèce…
      soit donc la moitié de sa flotte
       »
      ((En réalité il y aurait 12 = douze Canadairs pour la France entière..d’accord , du Sud…quoique…)) A vérifier.

      Cerise sur le gâteau…PAS MOYEN DE COMMANDER (encore moins de recevoir..) de nouveaux Canadairs…l’ancien modèle est épuisé… , le nouveau est dessiné , mais pas encore construit … »on » attend des commandes avant de lancer la production…!!!

      Ah oui , j’oubliais.. : https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/25/la-grece-a-signe-un-contrat-pour-l-achat-de-18-rafale_6067548_3210.html

  3. Fin du tourisme de masse.
    Fin de la société du spectacle.
    La destruction par le feu comme palingénésie.
    Celui qui meurt ne voit pas la vie qui vient après lui.

Les commentaires sont fermés.